Faux Rhum Le Faux Rhum Faux Rhum  

Le forum > Taverne > [EVENT] Le codex du ceiba vert.
[EVENT] Le codex du ceiba vert. 1 -2- 3 4 5  
Auteur Message
Liberty Sing
Liberty  Sing
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
27/03/2006
Posté le 03/12/2012 à 18:46:36 

J'ai lu la peur dans les yeux des français rassemblés sur la grand place de Port-Louis.
L'indien qui criait, même peu crédible dans son corstume de carnaval, annonçait les signes d'une terrible catastrophe.
Un homme de pierre, un autre en bois et des cochons qui seront bien gardés par le demon, je commençait à repenser aux prédictions de nostradamus, le visionnaire qui avait le talent de prédire le passé sous forme d'enigmes.
Il faut vérifier, et si la peur ne s'en prend pas à moi, vendre du rhum.
Au moins l'Opus n'est pas derrière tout cela, et j'ai encore une chance de la détruire, grace à elle.
Téquila
Téquila
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
20/10/2005
Posté le 03/12/2012 à 20:12:52 

La brume avait rapidement envahi la ville.
On n'y voyait plus à deux pas.

Je restais blottie sous les couvertures, à coté de Marneus qui avait fini par s'endormir après avoir veillé une partie de la nuit.
Jane, une jeune médecin de la GRML était venue me rejoindre, tant bien que mal.

D'heures en heures, je commençais à croire d'avantage à cette potentielle fin du monde.

J'était là, à écarquiller les yeux pour essayer de voir si des indiens mayas ou autres sauvages tribals se cachaient dans cette brume quand elle disparut aussi vite qu'elle était apparue.

Je n'avais pourtant pas rêvé.
Giulia La Volpe
Giulia La Volpe
Déconnecté
Inscrit depuis le :
21/07/2012
Posté le 03/12/2012 à 20:21:49 

Ce soir encore, la brume envahissait les alentours d'Esperanza.

On m'avait encore beaucoup parlé de la fin du monde, de tout ça. Une histoire d'indiens, de maya, venus à New Kingston alors que j'y étais parti. On m'a dit qu'ils évoquaient des cochons venus de l'Enfer, par Satan. On dit que le pirate avait une drôle d'allure. Une allure poudreuse, vaporeuse, comme celle du Coffee Shop d'Ulungen.

Tout cela me faisait maintenant doucement rire. La cocasserie du moment me poussait à enquêter.
Don Digo De Las Vegas
Don Digo De Las Vegas
Déconnecté
Inscrit depuis le :
05/05/2007
Posté le 03/12/2012 à 21:03:42 

Depuis quelques jours "Pegguy Guy" faisait la tournée des villes en anonçant la fin du monde.

ULUNGEN

* Peggy Guy interpellait qui voulait bien l'entendre sur la grand place d'Ulungen *

Si!!! Mais si!!! J'vous dis j'en ai vu passé deux juste devant la porte de la  ville. Des cochons, haut sur pattes avec de  grandes dents pointues et zébrés de rouge.

""Peggy" Guy * te saute dessus et t'agrippe *" à Von der Much

""Peggy" Guy des porcs diaboliques je vous dis!!!!" à Von der Much

Von der Much semble ne pas comprendre : "où ça ? vous délirez l'ami... à part Miltiades au comptoir de l'auberge j'ai pas vu de porc moi".

Le diable lui-même envoie ses chevaliers maléfiques... c'est un signe, ce vieux fou de Pancho Rabanne avait raison!

On va mourrir, on va tous moooourrir!!!

""Peggy" Guy crie : C'est quoi ce brouillard? Je vous le dis, aux abris c'est le début de la fin." à Mr. Goldberg

* L'inquiétude commençait à se répandre sur Liberty suite à des rumeurs persistantes et des phénomènes restés inexpliqués Peggy Guy cependant passait pour un fou avec cette histoire de cochons ensorcelés *
Don Digo De Las Vegas
Don Digo De Las Vegas
Déconnecté
Inscrit depuis le :
05/05/2007
Posté le 03/12/2012 à 21:04:06 

Le costume, mal fichu, valait à Guy d'être traité d'indien ce qui l'énervait au plus haut point.

01/12 12:54:22 : Pedro de Camello Indien que fait tu en ville ?.

01/12 13:08:04 : ""Peggy" Guy J'suis pas un indien espèce d'abrutis je suis un éleveur de po... euh... un sorcier Maya!" à Pedro de Camello


ESPERENZA

Affublé d'un déguisement qu'il voulait "Maya" Guy continuait sa tournée des villes pour annoncer la fin du monde malgrè le peu d'intérêt qu'on lui avait accordé à Ulungen.

01/12 09:31:16 : Tu passes un contrat de 50 PO sur Hilde Jansen : Tu vas périr en enfer, la fin du monde est proche et tu ne veux pas voir la vérité en face mécréante!!!.

Il y croyait dur comme fer, il le disait en tous les cas, l'apocalypse c'était pour demain. Ils les avaient vus les cochons maléfiques et selon lui ce n'était qu'un début.

Pancho Rabanne tenait le même discours depuis bien longtemps et personne ne l'avait  jamais écouté à part sa vielle tante.

Etrange, mais l'agitation qui parcourait les villages indigènes et le conseil des sages organisés par les prêtres Mayas n'augurait tout de même rien de bon.

""Peggy" Guy crie : Personne ne pourrait se soustraire à l'apocalypse..." à Don Ark'eyst

""Peggy" Guy crie : Sacrifions ces poulets qui trainent en ville, les dieux peut être nous accorderons un peu de répis..." à le meuble

Le sacrifice de poulets, plutôt mal vu par les autorités, n'avait pas retenu les faveurs des locaux. Le meuble, qui supportait très mal les poussières soulevées par le volcan, avait proposé de s'en prendre aux pigeons, une aubaine pour Guy!

01/12 09:57:33 : le meuble comprend mieux l'étrange poussière qui trainait hier sur Liberty : "Une horreur, monsieur le saoul... heu, le Sioux ! J'en ai encore plein les charnières, ça grince terriblement !".

01/12 09:58:27 : le meuble ouvre ses deux portes principales et les agite, pour te montrer : "Hiiiiiiiiiiiiii hiiiiiii hiiiiiiiiiiii hiiiiiiiiiiiiii hiiiiiiiiiiii".

01/12 09:59:25 : le meuble te propose de sacrifier des pigeons plutôt que les poules : "C'est que les petites poulettes, ce sont un peu nos mascottes... On les aime bien dans le coin ! Un peu comme vos vaches...".

Par contre il n'était pas favorable à l'idée d'un grand feu purificateur...

Louison de las Tallarines crie : et si on faisait un feu de joie pour apaiser les dieux !

le meuble crie : Un feu de joie ? Mais non, vous allez juste les exciter encore plus ! Ce n'est pas une bonne idée, non non...

Un peu plus tard il avait croisé le petit Alvarès, sot comme à son habitude.

01/12 10:15:07 : Alvares, petit garçon très sage *en profite pour trop regarder dans ton sac ce qui pourrait intéresser son tonton ruben*.

01/12 10:17:32 : Alvares, petit garçon très sage promis que même je dirais a tout le monde que le popo du calypse il arrive et que je sacrifierais une chèvre pour que tu puisses remplacer ton chapeau tout moche.

Guy, excédé, en avait profité pour isoler l'enfant. Il avait  eu une idée: peut_être allait-il pouvoir en profiter (de la situation).

01/12 10:55:07 : ""Peggy" Guy J'ai un secret pour toi mon enfant, tu promets de ne le dire à personne?" à Alvares, petit garçon très sage

01/12 10:55:38 : Alvares, petit garçon très sage trop promis juré craché !.

01/12 10:56:27 : ""Peggy" Guy * évite de justesse le crachas qui a manqué de finir sur ses souliers tout neufs *" à Alvares, petit garçon très sage

01/12 10:56:42 : ""Peggy" Guy * te caresse le crâne *" à Alvares, petit garçon très sage

01/12 10:57:00 : Tu donnes 1 Cocote en chocolat à Alvares, petit garçon très sage

01/12 10:59:56 : ""Peggy" Guy * te fais un signe et te dis de le suivre derrière cette batisse *" à Alvares, petit garçon très sage

01/12 11:01:28 : Alvares, petit garçon très sage *sort une hachette coupe bourse au cas ou le vieux truc voudrait sortir son zizi*.

01/12 11:01:31 : ""Peggy" Guy Je connais un sorcier..." à Alvares, petit garçon très sage

01/12 11:02:34 : ""Peggy" Guy il est capable de fabriquer une potion qui pourrait sauver le monde, ta famille et les cocotes en chocolat!" à Alvares, petit garçon très sage

01/12 11:02:55 : ""Peggy" Guy Il faudrait que tu lui ramène çà..." à Alvares, petit garçon très sage

01/12 11:03:04 : Tu donnes 1 Vieux morceau de bras machouillé et pourri à Alvares, petit garçon très sage

Suite à cette discussion l'enfant avait disparu, pure coïncidence certainement...

Don Digo De Las Vegas
Don Digo De Las Vegas
Déconnecté
Inscrit depuis le :
05/05/2007
Posté le 03/12/2012 à 21:04:25 

La veille dans la ville hispanique Guy avait essayé de faire peur aux habitants.

01/12 14:41:57 : ""Peggy" Guy crie : Vous verrez les cochons de la fin du monde sont extrêmement moches, ils ressemblent à Louison mais avec des grandes dents..." à Louison de las Tallarines

Evidemment l'accoutrement avait encore fait l'objet de sarcasmes multiples..

01/12 17:21:33 : Pedro de Camello crie : Espagnols ne croyait pas cet indien. Ne voyez donc vous pas qu'il a fumer trop de marijuana ?.

01/12 20:14:47 : Pedro de Camello crie : Mais combien de fous Esperanza va-t-elle recevoir aujourd'hui ? C'est une nouvelle compagnie de cirque qui est débarqué sur Liberty ?.

Cette fois chez les anglais, peuple de Robins des Bois égocentriques qui volaient les riches pour distribuer à eux même.

Les îliens commençaient à porter plus d'attention au discours de Guy car en parallèle de la tournée de l'hurluberlu plumé plusieurs rumeurs commençaient à se répandre.
Une concernait cette brume épaisse, inhabituelle à cette saison, l'autre annonçait que le volcan se serait réveillé!


01/12/2012 : La fin du monde...
 
"Avez vous entendu? Il semblerait que le volcan gronde, la terre tremble sans cesse depuis quelques jours. C'est l'agitation la plus totale au centre de l'île.
Le sorcier Maya Apö Kukbatan a réunis les membres du conseil ancestral, les temps sont graves."



 New Kingston

Pegguy Guy encouragé par ces rumeurs continuait de plus belle, même sur la route.

02/12 11:44:03 : ""Peggy" Guy c'est la fin du monde mon vieux... vous devriez allez passer un peu de temps en famille au lieu de vous promener en forêt!" à Le Morse

02/12 11:44:25 : ""Peggy" Guy à moins que vous ayez les moyens de..." à Le Morse

02/12 11:45:42 : ""Peggy" Guy je vends des potions qui peuvent vous sauver de l'apocalypse..." à Le Morse

Visiblement la mayonnaise commençait à prendre...

02/12 11:56:01 : ""Peggy" Guy méfiez vous les cochons diaboliques sont de sortie" à Arkane

02/12 11:56:13 : ""Peggy" Guy satan lui même nous envoie ses cavaliers de l'apocalypse" à Arkane

02/12 11:56:23: Arkane ah bon

Les arguments étaient, il faut le dire, de plus en plus convaincants!

02/12 12:06:50 : ""Peggy" Guy * attrape Prodigy par le tête * " à Prodigy le froid

02/12 12:07:44 : ""Peggy" Guy crie : regardez ce pauvre commence déjà à ce transformé... quelle horreur mais regardez moi çà... quelle horeur, c'est terrible !!!" à Chito Grant

Les quolibets avaient laissés placent aux interrogations.

02/12 13:39:57 : Dulcina Fagney crie : *regarde l'energumene qui vient d'entrer avec des yeux ronds* La fin du monde?? Comment ça? Qui êtes vous?.

02/12 14:14:51 : Kristal ils sont où les cochons ? et des cochons ça n'a jamais tué personne, pourquoi on devrait avoir peur ?.

02/12 14:22:29 : Chocoborgne reprends toi et explique nous!! D'où tu sors? on t'as jamais vu ici!! Pourquoi t'es affolé comme ca? Parle tranquillement, je veille sur tes miches personne te fera de mal ici!!.

02/12 14:46:56 : Kristal j'ai du mal à croire à tes propos mais...j'avoue que la brume je l'ai vu, le volcan je l'ai entendu gronder pas plus tard qu'hier quand j'étais au centre de l'île.

02/12 14:53:51 : ""Peggy" Guy crie : le viking dehors, Knacki ou un truc du gnre, demandez lui... il les a vu!" à Rackamlerouge

Les langues commençaient à se délier, les anecdotes dépassaient même les rumeurs que "Pegguy" Guy avait lancées...

02/12 17:29:38 : Chocoborgne crie : je sortais d'OLK hier, et un de ces monstres qui semblaient tout droit sortis des tréfonds de la terre m'a sauté dessus!.

02/12 17:30:32 : Chocoborgne crie : je me suis défendu, je l'ai vaincu mais aussitot son corps s'est évaporé sans laisser de trace...

02/12 18:15:27 : Dulcina Fagney crie : *semble perplexe, et un peu inquiète, en entendant son frère parler de manière sérieuse de ces "monstres"...* Réponds nous, étranger, dis nous ce que tu sais.

...ce qui ne manqua pas de le surprendre!

02/12 20:10:02 : ""Peggy" Guy crie : de la lave, des cochons sataniqques, des monstres qui semblaient tout droit sortis des tréfonds... mais punaise vous allez me croire quand je vous dis que c'est la fin du monde bande de mécréants" à Sir Holmes

02/12 20:10:59 : ""Peggy" Guy crie : ces foutes Mayas... euh.. mes amis, mes frères l'avait écrit il y a longtemps déjà et je..." à Chocoborgne

02/12 20:15:50 : ""Peggy" Guy crie : non... sérieusement... vous avez vu des monstres?" à Chocoborgne

02/12 20:16:58 : ""Peggy" Guy crie : * à voix basse * étrange..." à Sir Holmes

Il enfonça tout de même le clou avant de disparaître.

02/12 20:19:20 : ""Peggy" Guy crie : * se frotte les mains * Oui donc, je disais, c'est la fin du monde tout çà... mais... car il y a un mais... je peux peut être, moyenant une petite contre partie, vous trouver des potions" à Marneus Calgar



Don Digo De Las Vegas
Don Digo De Las Vegas
Déconnecté
Inscrit depuis le :
05/05/2007
Posté le 03/12/2012 à 21:04:41 

Port Louis

A la grande surprise de "Pegguy" Guy c'est dans un indifférence quasi générale qu'il débarqua à Port Louis.

Pour tout accueil un grand gaillard du nom de Phil B, visiblement pas plus à l'aise pour manier la plume que la lame, était venu s'empaler sur lui comme un jambonneau sur une broche.

Comme à d'habitude il esseya de terrifier la population locale...

03/12 15:16:28 : ""Peggy" Guy crie : * monte sur le rebord de la fontaine, mets ses mains en porte voix puis interpelle la foule *" à Le Samaritain

03/12 15:17:23 : ""Peggy" Guy crie : Portlouisien, Portlouisienne... je vous ai compris.. euh... non... écoutez moi, l'heure est grave, très grave!!!" à Valentyn Liesveld

03/12 15:20:27 : ""Peggy" Guy crie : comme je l'ai déjà dit aux Uluguguien et aux Ulugulgulu...euh... aux autres habitants de cette île ce vieux fou de Paco Rabanne avait raison: la fin du monde est proche!!!" à Filli'p arano l'avocat a vot'service

03/12 15:21:13 : ""Peggy" Guy crie : oui, d'accord, il disait que c'était l'année dernière mais cette fois c'est la bonne... l'apocalypse arrive!!!" à Ten de las Tallarines

03/12 15:23:10 : ""Peggy" Guy crie : un homme dont la tête se transforme en pierre à New Kingston, un autre dont le corps se transforme en bois croisé à Espérenza, des cochons sataniques croisés devant les villes..." à Hélène de Martingale

03/12 15:24:03 : ""Peggy" Guy crie : * reprends de plus belle * les signes see multiplient... tu, il, je...euh... vous allez mourir!!!" à Haytham

...essuyant au passage quelques quolibets.

03/12 18:13:45 : Ten de las Tallarines crie : à l'indien:" Les cornes, c'est parce que vot' femme s'est barré avec son prof de gym ?".

03/12 15:39:02 : Ten de las Tallarines crie : *se triture les oreilles* Woh mais c'est qui c't'uluberlu là ?!.

03/12 17:13:17 : Eva Damian dite "Black Ethel" *Hésite à s'approcher puis baisse la tête à chaque mouvement de la tienne afin d'éviter les cornes puis plonge son regard dans le tien afin de voir si tes pupilles sont dilatées*.

03/12 17:31:04 : l'Empereur, agent du Roi *s'adosse à la fontaine et te jette un regard* C'est la journée des illuminés, décidément... Dieu comme cette île me répugne!.

Il avait même eu le droit à un crêpage de chignons sous ses yeux éberlués..

03/12 17:38:09 : Ten de las Tallarines crie : Dans ma religion, Satan il existe pas. C'est un truc de catho c'est ça !!! Ces grand silluminés qui essayent de me convincre que y a qu'un seul dieu over puissant !!.

03/12 18:03:43 : Hélène de Martingale crie : *S'adresse à Ten* Vous avez votre religion, mais cela ne donne pas le droit de juger la mienne et celle de cette ville! Je soigne les nécessiteux, je combats les monstruosités!.

03/12 18:04:47 : Hélène de Martingale crie : Alors, épargnez nous votre rhétorique démagogue de bas étage! Pauvre folle!.

03/12 18:05:32 : Ten de las Tallarines crie : à Hélène:" Avouez vous essayez de me corrompre ! Depuis que ch'uis sur cette ile, j'ai vu que des chrétiens qui prêchaient et faisaient des conneries au nom de la foi !".

03/12 18:06:07 : Ten de las Tallarines crie : Et là maintenant y a ce gugusse qui prédit la fin du monde !! Je veux un temple pour prier mes dieux, pas me faire embobiner !.

Pas facile de se faire entendre au milieu de deux femmes! Le message avait fini par passer cependant.

03/12 18:10:16 : Eva Damian dite "Black Ethel" crie : Bon vieil homme, je te concède qu'il se passe des choses étranges dehors.. C'est le volcan c'est ça? Il se réveille?

03/12 18:16:46 : Eva Damian dite "Black Ethel" crie : *S'exclame* Vous venez donc du temple? Que pense votre peuple de ce qui est en train de se passer? Tente t-il de s'enfuir?.

03/12 18:17:30 : Haytham crie : *prend la main de Ten et s'avance enfin: "Au lieu de dire qu'on va tous mourir, vous y compris par ailleurs, pourquoi ne pas nous dire autre chose, comme pourquoi ? où ?.

03/12 18:22:05 : Ten de las Tallarines crie : *fronce les sourcils* Est-ce que quelqu'un a bité quelque chose à ce que l'emplumé raconte ? Genre quand est-ce que ce cataclysme va nous tomber sur la tronche ?.

La ville était rester étrangemet désrte toutu de même.. Les corsaires avaient-ils décidés d'aller se planquer pour éviter le pire? Avaient-ils eu envie de passer les derniers jours en famille ou alors s'étaient-ils tous rendu au centre de l'île?

Depuis quelques jours nombre de corsaires avaient effectivement pris les devants et décidés de rejoindre le lac central qui enlace le volcan. Il était inhabituellement animé.


Skuleth
Skuleth
Déconnecté
Inscrit depuis le :
01/06/2007
Posté le 03/12/2012 à 22:54:33 

Depuis son embarcation, Apö Kukbatan, membre du conseil avait observé les gens autour de lui. Sous son maquillage rituel, il souriait, d'un sourire empli de haine, et de sadisme.
Tous les blancs allaient mourir. Tous, la fin du monde le disait, c'était écrit. Lui, grand sorcier allait tout faire pour éviter à cet avènement d'arriver. Il allait procéder à des sacrifices de vierges sur l'autel sacré pour contenter les dieux et les appaiser.

Ce sorcier à l'âge incertain avait vu les buchers, il avait vu les écris sacré partir en cendre et rejoindre le firmament, et il avait toujours su au plus profond de lui même que les dieux n'allaient pas laisser passer ça.

Mais la pirogue qui accostait le coupa dans ses pensés. Ses laquais l'aidèrent à descendre, par crainte. Ils étaient 3 dans la pirogue. Quand Apö arrivait au temple maya, il était seul, et du sang coulait encore de sa lame rituelle.

Il gravit lentement les marches, laissant une légère trainée de sang derrière lui. A un moment, il vit un colon, aux prises avec plusieurs aventuriers qui lui tailladaient le corps pour son or. Il se contenta d'avancer, en observant la scène, silencieux. Il n'était pas touché par les émotions, seul comptait l’avènement prochain de la fin du monde, et la manière d'éviter cela.

Une fois atteint le temple maya, il se sentait chez lui. Il passa sans hâte la première salle, certains qui l'avaient vu à ce moment là avaient l'impression qu'il flottait, plus qu'il ne marchait.

Il atteignit enfin la salle qui l'intéressait. Le Hall sacré, dans son esprit, raisonnait encore le cris des colons qui étaient offerts en sacrifices aux différents dieux du culte. Les pièces étaient peu à peu mises en place, la fin approchait.



Miltiades
Miltiades
Déconnectéparia
 
Inscrit depuis le :
04/08/2006
Posté le 04/12/2012 à 00:38:09 

Táanxel Kaahil tournait en rond autour du feu.

La découverte de Xamen... Vulh qui refusait de lui parler de ce qu'il y a lu...

La jeune chamane enrageait. Elle avait suivi son enseignement, elle était digne de confiance ! Mais il lui refusait le savoir à présent.


Qu'importe. Elle savait. Elle avait lu les astres, entendu les vents. Le cycle allait s'achever... Les Dieux laisseraient le monde souterrain purifier la Terre pour qu'elle renaisse.

Elle regarda autour d'elle, le peu d'entre eux qui restaient. Son peuple avait déjà trop payé, trop perdu. Il fallait chercher de l'aide ailleurs.


Rapidement, elle ramassa ses maigres possessions : ses instruments pour les rituels, de la poudre d'âme, du papier, et quelques lanières de viande séchée. Elle ferait le tour des cités de pierre des peaux blanche, et y trouverait sûrement nombre de guerriers prêts à s'offrir aux Dieux pour les apaiser.





Elle suivit tout d'abord le soleil couchant. Mais une déception l'y attendait : pas une seule personne ne la prenait au sérieux. Une jeune mère ne voulait pas sauver son enfant de la mort atroce à venir. Même le guerrier visiblement si puissant, recouvert de plumes qu'il était, ne s'était pas proposé pour servir d'offrande aux Dieux. Ces blancs n'avaient aucun courage, se dit-elle...


Mais elle alla ensuite à l'opposé du soleil, vers ce peuple qui sent le feu consumé. Et dans leur temple, l'un d'entre eux, le plus brave, se proposa pour recevoir le poignard sacrificiel. Malgré son visage repoussant, portant les traces de mutilations profondes, il portait en lui la force des puissants.

Táanxel Kaahil l'honora du mieux qu'elle pu, dans ce temple consacré à leurs Dieux - cela serait tout à fait acceptable pour les siens, sûrement - et le bénit, recommandant à toutes les puissances des cieux de l'accepter, et de le laisser accompagner le soleil dans sa course.

Elle le frappa alors, pour lui retirer son coeur ; et c'est bien un organe ruisselant de sang qu'elle ressortit de son corps. Elle alla le présenter aux autres peaux blanche, pour que l'exemple de cet homme les inspire à leur tour ; mais elle fut déçue par leur réactions, ne lisant qu'incompréhension, horreur, dégout dans leurs yeux.


Définitivement, ils étaient lâches. Jamais elle ne pourra récolter assez de sacrifices pour les Dieux...

Don Digo De Las Vegas
Don Digo De Las Vegas
Déconnecté
Inscrit depuis le :
05/05/2007
Posté le 04/12/2012 à 09:00:25 

Après avoir fait la tournée des villes Pegguy Guy avait decidé de rejoindre une planque proche du temple Maya. C'est ici, à la croisée des chemins, qu'il allait vendre ses potions permetant, disait-il, de "mettre fin à la fin du monde".

          
http://www.pirates-caraibes.com/media/loot/PotionUltime.png
Potion de survie - lvl 1
Une vie ça n’a pas de prix ! Enfin si, celle de cette potion. C’est le remède contre cette catastrophe annoncée. Attention il n’y en aura pas pour tout le monde cet élixir est constitué d’ingrédients rares, notamment de l’aubergine.


Premiers arrivés, premiers servis... il n'y en avait pas pour tout le monde!
Liberty Sing
Liberty  Sing
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
27/03/2006
Posté le 04/12/2012 à 10:00:21 

La fin du monde est un commerce lucratif, mais temporaire.
Est-ce que j'y crois?
Bien entendu, mais qu'est-ce qu'on peut y faire?
Si d'ici la grande catastrophe, j'ai récupéré ma distillerie, je pourrais partir heureux.


El finito
El finito
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
12/11/2010
Posté le 04/12/2012 à 13:24:08 

*Appuyé à un pilier de Santa Maria del Tapas, Sancho se remémorait la scène invraisemblable dont il avait été témoin la veille au soir ...

Une indienne, de noble apparence, quoique couverte de peintures tribales ensanglantées, avait surgi sur la place d'Esperanza en hurlant comme une démone :

03/12 22:29:17 : Táanxel Kaahil crie : "Un brave est prêt à s'offrir en sacrifice sur l'autel des Dieux, peaux blanche ! Venez l'honorer, avant que je ne lui arrache le coeur !".
03/12 22:31:10 : Louison de las Tallarines crie : je crois qu'on va m'arracher le coeur mais je suis pas sur.

Sancho se précipite dans l'église, où il voit à sa surprise, un ministre anglais agitant un mouchoir brodé devant son nez ...

03/12 23:02:00 : Táanxel Kaahil crie : "Dieux ! Ce brave a fait don de lui pour apaiser votre colère ! Entendez sa souffrance, ressentez sa force, et acceuillez le comme un brave !".
03/12 23:02:25 : "Sancho Pança Mon cher Louison, mais que se passe-t'il ?" à Louison de las Tallarines
03/12 23:02:53 : "Sancho Pança Ola belle indienne, mais que vous appretez vous à faire ? " à Táanxel Kaahil
03/12 23:03:07 : Táanxel Kaahil crie : se détourne pour sortir de l'église, sans plus un regard pour la dépouille de Louison. "Cette offrande va convaincre les autres peaux blanche qu'ils sont braves, eux aussi !".
03/12 23:03:20 : "Sancho Pança Ce cher Kui-Kui ne m'avait pas parlé de sacrifices humains !" à Táanxel Kaahil

03/12 23:08:40 : Louison de las Tallarines crie : rhaa mais ça pique bordel !! il est con cet indgene il ma volé mon rein !.

03/12 23:08:42 : Prodigy le froid crie : Génial ! Le coup du coeur arraché j'adore !.

03/12 23:09:31 : Louison de las Tallarines crie : ouille va falloir que je passe voir un doc et je crois que je ferais plus jamais confiance a un charlatan !.


Louison parti, Sancho alla chercher du repos dans la crypte, passant sa rage sur les ratidés qui infestent toujours cet endroit.

Au petit matin, il en ressortit, pour trouver une nombreuse assemblée à cette heure du jour, qui se réunissait dans l'attente du baptême du petit Alexis, prévu dans la soirée ...

Soudain, son coeur bondit ! ... L'indienne était encore là !

04/12 09:13:47 : "Sancho Pança Ola sauvageonne ! Vous êtes encore là ? Sachez que se déroule ici une cérémonie pour bénir un très jeune enfant ... un moment sacré pour nous tous ..." à Táanxel Kaahil
04/12 10:51:30 : Táanxel Kaahil ramasse ses objets, et se relève rapidement. "Je n'ai pas l'intention de contrarier vos Dieux. Je n'ai rien contre les autres cultes, un endroit sacré pour les uns l'est pour les autres.".
04/12 10:53:03 : Táanxel Kaahil s'esquive rapidement, après que Sancho lui aie fait comprendre qu'une cérémonie importante pour vos Dieux allait se dérouler ici et qu'elle n'était pas la bienvenue ...

Skuleth
Skuleth
Déconnecté
Inscrit depuis le :
01/06/2007
Posté le 04/12/2012 à 19:30:13 

Le sorcier maya était blasé...Lui et les siens voulaient éviter l'apocalypse, sauver la terre, alors qu'une grande partie des gens qui la foulaient de leurs pieds les avaient chassé.
Mais alors que les mayas se donnaient corps et âmes (pour ceux qui en avaient encore une) pour convaincre les anciens dieux de les prendre en pitié, certains blancs profitaient de l'agitation pour procéder à des larcins...

Sa lame rituelle le démangeait, il allait se laisser aller à un massacre, quand une maya, Ixchel, lui apporta un présent.

Un de ces présents qui font plaisir. Cela pourrai aider empêcher la fin du monde. Les mayas détenaient peut être avec cela la solution qui leur manquait jusqu'à présent. Il était étonnant que ce cadeau provenait des blancs, peut être n'étaient-ils pas tous mauvais ?

Apö était satisfait d'Ixchel, et acquiesça d'un signe de tête avec un regard froid, et ses mains aux longes ongles se laissaient aller à caresser le "présent".

Seul soucis, ce présent était ennuyeux, il gigotait, et parlait...En effet, l'intendant espagnol serait peut être le premier sacrifice d'Apö au temple, et sûrement pas le dernier.
Madre Anna
Madre Anna
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
09/12/2005
Posté le 04/12/2012 à 21:22:50 

Vingt piécettes, et quelques blessures. Décidément, la fin du monde approchante ne semblait pas affecter les habitants du sud de l'île.
A Ulungen, mon cher Von der Much avait semblé un peu inquiet, me demandant si j'y croyais vraiment. Mais nous avions bien vite oublié ces sombres pressentiments, savourant les quelques instants que nous pouvions voler au conflit qui opposait nos deux peuples. D'Orsam, lui, n'en avait cure.
Fin du monde ou pas, il tapait les pirates. Encore un qui ne s'embarrassait pas d'incertitude sur le salut de son âme. Tout comme Phil Blake d'ailleurs. Qu'ils soient maudits ! Qu'ils rôtissent en Enfer ! Nulle prière ne pouvait plus rien pour eux.

A Port-Louis, je n'avais croisé que des femmes. Sonate, à la fois étrange et amicale, comme à l'accoutumée. Valentine de Siorac, qui voulait en savoir plus, mais en me menaçant de son arme. Eva enfin, qui cherchait à comprendre, comme à l'accoutumée, mais à qui je n'avais pas eu le temps de répondre.
Ses questions résonnaient encore dans mon esprit tandis que je me rendais à New Kingston.
"Allez vous donc me dire ce qu'il se passe? Que se passe-t-il?"
Je n'avais pas eu le temps de lui répondre, et d'ailleurs, je n'en aurais pas été capable.
Tout ce que je savais, c'est qu'au point où on en était, une prière ne pouvait pas faire de mal.
Sir Cemloud
Sir Cemloud
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
21/05/2006
Posté le 04/12/2012 à 21:52:38 

Cemloud avait quitté la jungle bruyante et chaotique pour reprendre contact avec la civilisation. Des rumeurs lui étaient parvenues. Toutes inquiètantes. La place publique anglaise effervescait un peu plus chaque jour.

Certains y croyainet d'autres pas. Lui il ne se prononçait pas mais l'idée de l'aventure et de trésors lui disait de faire quelque chose.

New Kingston était désert, la route pour Esperanza fur rapide et enfin il rencontrait du monde. Habituellement, seuls les commerçants l'interressaient mais cette fois il cherchait des personnages plus colorés. Il fut servit.

Kui-Kui le Fou crie : Dieu pas content or maudit grand soleil venir ! Hips !.

L'ébriété de l'homme ne faisait aucun doute mais Cemloud se disait que cet indigène saurait lui donner des réponses.

Kui-Kui le Fou crie : Soleil venir manger terre.

Il était accompagné d'un homme et ensembles ils parlaient de fin du monde, d'or maya et d'offrande au lac d'une pièce de Huit qu'on venait de lui donner.

Kui-Kui le Fou te donne 1 Pièce de huit
Kui-Kui le Fou crie : *montre la pièce qu'il distribue* Or maudit or maya maudit grande pretessse morte malédiction or maudit.
Kui-Kui le Fou crie : *montre Sancho*Lui grand ami a moi lui mission rassembler piece et tout jeter mer.
Sancho Pança crie : * se dresse sur le parvis de l'Eglise et crie : "confiez moi les pièces de Kui-Kui, je me fais un devoir de les rapporter en terre maya pour apaiser la malédction de la prêtresse !.
Sancho Pança crie : Pour conjurer la malédiction , elles doivent être jetées dans le lac maya ou dans le volcan, si vous n'y allez pas, je peux les apporter pour vous, confiez les moi, je serai dans l'église !.

La mer? Le lac? Ou le conduirait cette histoire... Il prit le direction du center de l'ile.
Perle Blanche
Perle Blanche
Déconnecté
Inscrit depuis le :
29/11/2005
Posté le 04/12/2012 à 22:05:15 

La brume, tout avait commencé avec la brume…Cela faisait quelques jour seulement que Perle, accompagnée de Samuel avaient mis les pieds pour la premiere dans l’ancien repaire pirate.Alors que Samuel, son nouveau jouet main (un magnigique sème-tripailles en provenance directe des forge espagnole, et livrée la veille par de costauds péroquets…) essayait de négocier son passage à Boumako, la brume, pour la premiere fois était apparue !Enfin, suivant comment on se place, on pouvait aussi dire, que le reste avait disparu derrière… Puis vint le vent,… le vent des ragots, qui où que vous soyez sur cette ile vous amène des nouvelles « fraiches » en provenance de Port Louis et autres comptoirs…Des histoires d’indiens qui se baladent en pleine ville, la plume à l’air, et l’air perdu, arrangant la foule d’un funeste destin… Enfin, vinrent les secoussent. Dans un premier temps, j’ai d’abord cru à des restes de cambuse frelatés s’échapant de je ne sais quels coin du repaire, puis l’idée me vint que peut etre Boumako, s’affalant au sol pouvait lui aussi en être à l’origine… Sauf que Boumako, ... il tombe ou pas ! et encore moins plusieurs fois d’affilées ! A ce rythme, les reste de ce repaire ne tiendraient pas longtemps. La décision de sortir s’est imposé d’elle même, et puisque les rumeurs s’etaient tues. nous décidames de remonter à la source, et puisque d’après certains le seul endroi pour survivre une fin du monde (y en aurait il plusiuers… ?) était le temple maya, autant faire d’une pierre 2 coups ! C’est on jamais, dés fois qu’ils disent vrai, autant ne pas etre trop loin du refuge ! Au sortir de la crique, l’Ermite nous offrit de partager sa cabane pour une nuit de repos.Sauf qu’un vieux comme lui ça ne peut s’empecher de parler les rares fois où ça reçoit du monde… du coup, il fut question de tout cette nuit là, du musée d’Espagne à la geulle de bois de la paye française, en passant pas le petit de Dudu, la « coloration » de Baak, et le soulevement indigène, les chevilles du clown, et que sais je encore… de tout sauf de repos.Ajouter à ça les long monologue sur l’impossibilité de la fin du monde (mais que quand même on sait jamais…) et le discours jesticulatoire du servant et vous comprendrez pourquoi nous avons passer la plus grande partie de la journée qui suivit à nous reposer. C’est lorsque qu’une tribale du nom de Táanxel Kaahil a fait son apparition que nous avons commencé à plier nos paquetages, elle disait vouloir échaper à la brume, mais le temps d’etre pres, elle avait disparue… Au sortir de la cabane, nous nous mimes en quetes de sa piste, …
Kristal Onza De Llama Duende y Seda
Kristal Onza De Llama Duende y Seda
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
15/04/2007
Posté le 04/12/2012 à 22:14:51 

Il neigeait maintenant...la brume avait fait place à la neige. D'après l'indigène Kui Kui présent dans l'église de Santa Maria, bientôt ça serait de la pluie rouge et brûlante  ...la lave du volcan ?

Je portais cette pièce de huit maudite mettant en danger celui qui la portait d'après ce même indigène. Mais passé ce sentiment de crainte et d'apréhension, sans m'en rendre compte, elle était accrochée à ma veste.
Je pouvais la confier à Sancho ou la rendre à Nanuki, mais non, pour le moment je la gardais, espérant peut être qu'elle m'apporte un début de réponse à tous ces évenements étranges.

 
Giulia La Volpe
Giulia La Volpe
Déconnecté
Inscrit depuis le :
21/07/2012
Posté le 04/12/2012 à 22:38:03 

Après une longue journée à m'agiter dans tous les sens dans Esperanza, je me posai pour déguster un grog bien chaud dans la taverne espagnole alors qu'il se mis à ... neiger.

La neige se faisait tardive, à moins que ce ne soit que les cendres plus lourdes qui retombent du volcan. Je voulais aller vérifier mais ... Ah, peu importe, ce n'était pas comme si j'y croyais, non ?

D'ailleurs, j'avais enfin pu voir un de ces fameux mayas le matin même. Mais ils m'avaient l'air tous aussi charlots les uns que les autres. Ils disaient vénérer les dieux, mais accomplissaient un rituel dans notre lieu de recueillement ! Si ça c'était du respect pour les dieux ! D'ailleurs, je ne pus m'empêcher de l'acoster.


Ah ... Voici les fameux Mayas de la fin du monde ... Si vous respectez les dieux, pouquoi faites vous votre rictuel dans notre lieu de culte ? Nous ne partageons pas les mêmes ... Ah, et l'indien fait partie des votres ? à Táanxel Kaahil

Pas de réponse. Comprenait elle ma langue ? En tout cas, elle ne me prêta pas attention, peut être trop absorbée dans son rituel.

Bon ... Peu importe j'imagine ...Mais faites attention, ce sera bientôt votre fin si vous restez ici ... Surtout avec vos envies de sacrifices ... Je connais une jeune mère qui m'acceptera pas. Comme n'importe qu'elle mère d'ailleurs ...

Aucune réaction, tant pis. C'était la preuve qu'il ne pouvait faire face à leur charlatanisme ! Ni l'assumer d'ailleurs !

Alors je partis vaquer à mes occupations. Mais quand même ... La fin du monde ... Allez, j'avais beaucoup marché, beaucoup travaillé, et tout cela ne servirait à rien si la fin du monde suvenait, alors je pris la décision de me détendre un peu.

Tu utilises Grog.
Tu prends du bon temps avec Inmaculada por Detràs.Mmmhh...
Tu utilises Grog.

C'était pour cela que la fin du monde et l'agitation autour de tout ça me faisait rire, l'alcool m'y aidait ...

Et puis, toujours devant mon grog aussi chaud, j'entendis des badauds témoins de l'indien parler d'une potion qui aiderait à suvivre. Ha ... Y'en a qui avaittrouvé le bon filon ... Il me plaisait bien cet indien, moi ... Et puis, ce n'était pas que je doutais, mais ce n'était pas si loin. Ce n'était pas comme si je cherchais à me rassurer.
El finito
El finito
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
12/11/2010
Posté le 05/12/2012 à 01:53:34 

*Ce soir encore, alors que les préparatifs du baptême du petit Alexis battaient leur plein, je m'étais attardé sur la place d'Esperanza, tout au spectacle des invités de Doña Dulcina, tous ces corsaires aux mines pas vraiment tibulaires mais presque, dont les chemins de Liberty racontaient les légendes dans le souffle du crépuscule ...

Soudain, surgit à nouveau Kui-Kui, qui, depuis que je l'avais abreuvé, me considérait comme son ami ...

A nouveau semble t'il, il avait distribué ses pièces maudites en marmonnant des menaces quant à la malédiction de la prétresse maya :

04/12 13:43:25 : Kui-Kui le Fou crie : *marche en titubant sur le tapis soit ivre soit encore mal remis des blessures infligées*.
04/12 13:43:45 : Kui-Kui le Fou *te reconnait comme son meilleur pourvoyeur d'eau de feu*.
04/12 13:44:13 : Kui-Kui le Fou moi saluer toi grand donneur boisson pour libations dieux.
04/12 13:44:34 : Kui-Kui le Fou Toi ami Kui-Kui fils du grand prêtre du soleil.

04/12 13:56:14 : "Sancho Pança Ola amigo ! essaie de trouver du repos, tu semble encore très agité ... je prierai pour ton apaisement à la cérémonie de ce soir " à Kui-Kui le Fou
04/12 13:57:03 : Kui-Kui le Fou crie : *montre la pièce qu'il distribue* Or maudit or maya maudit grande pretessse morte malédiction or maudit.

04/12 13:57:12 : "Sancho Pança Je voulais aussi te demander : puis je apporter moi-même les pièces de huit que tu as distribuées à tous l'autre jour ?" à Kui-Kui le Fou

04/12 13:58:24 : Kui-Kui le Fou crie : *montre Sancho*Lui grand ami a moi lui mission rassembler piece et tout jeter mer.
04/12 13:58:44 : Kui-Kui le Fou crie : rendre aux dieux or maudit maya hips !.

Avec cette confirmation que je pouvais porter l'or maudit de ceux qui ne souhaitaient pas faire le voyage en terre Maya, je me dressais alors sur le parvis de Santa Maria Del Tapas, afin d'en annoncer la bonne nouvelle aux nombreuses personnes présentes ...

04/12 14:00:56 : "Sancho Pança crie : * se dresse sur le parvis de l'Eglise et crie : "confiez moi les pièces de Kui-Kui, je me fais un devoir de les rapporter en terre maya pour apaiser la malédction de la prêtresse !"

Mais ma harrangue resta sans effet, et nul ne sembla se soucier des conséquences terribles que tout celà pourrait avoir ... Seule
Doña Kristal s'amusa à mettre en doute ma sincérité, me croyant aussi ivre que ce pauvre Kui-Kui ...

J'entrais alors dans l'église, tentant de convaincre la noble assemblée :

04/12 18:55:30 : "Sancho Pança crie : Kui-Kui est passé vous donner des pièces de huit, cet Or porte la malédiction de la prêtresse maya assassinée"
04/12 18:57:04 : "Sancho Pança crie : Pour conjurer la malédiction , elles doivent être jetées dans le lac maya ou dans le volcan, si vous n'y allez pas, je peux les apporter pour vous, confiez les moi, je serai dans l'église !" 

Une fois à l'intérieur, les mêmes scènes se répètèrent, agrémentées de sarcasmes de personnes incrédules ou méprisantes ...

Il reste encore demain, pensais-je, ensuite, il me faudra me mettre en route ...
Dulcina Fagney
Dulcina Fagney
Connecté
 
Inscrit depuis le :
13/02/2006
Posté le 05/12/2012 à 10:47:39 

Lui pas vivre vieux..... Lui né trop tard .

Rhoo mais c'est pas fini? Vous vous êtes donné le mot ou quoi? Alexis vivra vieux, arrêtez un peu! Ou c'est un complot! Qui vous paie, hein?

Femme porte enfant faire erreur si pas croire Dieu.... Moi messager Soleil Hips ! Toi être folle si toi pas croire moi !.

Encore un indigène! Le troisième différent que je croisais en trois jours, à Esperanza, cette fois. Beuglant à qui voulait l'entendre que le Grand Soleil allait revenir et tout brûler sur son passage, à en faire trembler la terre.

Et puis, ce temps... D'abord la brume, épaisse, froide... puis la neige! Qui avait surpris tout le monde, d'ailleurs...
La prochaine pluie pourrait être une de lave, clamait l'indigène, qui paraissait plus imbibé d'alcool que de pensées divines...

Mais malgré la difficulté de croire en ces sauvages qui semblaient avoir perdu la raison, tout ceci restait inquiétant. Jamais, auparavant, les indigènes n'avaient pris le risque d'investir les villes coloniales de la sorte.
Que se passait-il donc? Un sauvage proposait d'acheter des potions pour se protéger, une autre voulait faire des sacrifices, les enfants surtout, et ce dernier invitait à aller détruire l'or maya maudit dans la lave...
Don Digo De Las Vegas
Don Digo De Las Vegas
Déconnecté
Inscrit depuis le :
05/05/2007
Posté le 05/12/2012 à 21:28:30 

"Peggy" Guy l'éleveur de cochons recomptait ses sous, il était satisfait de cette journée particulièrement lucrative.

Son idée de faire des lâchés de cochons déguisés devant les villes avait fonctionnée à merveille. ll avait réussi à semer la terreur parmis les habitants les plus crédules et à vendre sa soupe à l'aubergine à prix d'or.

En sortant de sa planque il fut tout de même surpris par l'agitation ambiente.

"Peggy" Guy Mon dieu des prêtres mayas,...
"Peggy" Guy * à voix basse * des vrais!
"Peggy" Guy Punaise mais c'est vrai ces conneries... la terre tremble!
"Peggy" Guy Pancho, vieux fou rassure moi: tu n'as pas raison cette fois?
"Peggy" Guy * tousse * Punaise mais cette quoi cette fumée... c'est irrespirable!

(à Pancho Rabanne, Razkalakapak, Grand Prêtre du Soleil, Cyrus, Philippe-Auguste de Montmorency, Edelweis, Munchausen, Dame Azorif, Aldenys, Yago.)

Effectivment depuis quelques heures une épaisse fumée blanche s'élevait au dessus du lac central.



Guy escroc de première mais pas foncièrement méchant commençait sérieusement à douter...

Ce membre du conseil Maya ayant trop abusé d'alcool de canne à sucre aurait-il dit vrai? Mais alors ces enfants qu'il avait attiré loin de leurs villes contre quelques doniers... des sacrifces, pour de vrai? Non il ne voulait pas y croire!




Skuleth
Skuleth
Déconnecté
Inscrit depuis le :
01/06/2007
Posté le 05/12/2012 à 23:25:50 

Le monde affluait dans le Hall sacré, et le sorcier Maya été blasé et dépité.

Blasé, de devoir sauver ces blancs méprisants, et avides d'or. Dépité, de voir leur comportement non coopératif. Sacrifier vierges et innocents ne les motivaient guère... Fous que ces blancs, pourquoi refuser la seule chose qui puisse les sauver ?

Il avait pressenti la brume, il avait rêvé du volcan qui se réveille, quel sera le prochain présage ?

Et si il fallait... Oui, le sorcier en était convaincu, il fallait les réunir pour les sauver...mais lui, ne pourrait pas le faire, il devait guider. Mais les blancs seraient ils à la hauteur ?
Stephie
Stephie
Déconnecté
Inscrit depuis le :
24/01/2007
Posté le 06/12/2012 à 10:28:01 

Depuis la venue à NK de cet homme prévoyant la fin du monde, parlant de cochons démoniaques, les rumeurs de toute sorte allaient bon train. 

La brume se leva sur le chemin d'Esperanza, une brume tellement épaisse qu'elle ne voyait plus la tête de Convard à quelques pas d'elle, lui donnant un air très étrange.

Ensuite vint la neige... C'était la première fois qu'elle en voyait, et elle trouvait ça joli. Comment cela pouvait-il être le signe de la fin du monde? Des foutaises...

Les indiens prédisant la fin du monde se multipliaient à Esperanza, on avait l'impression d'en rencontrer à chaque coin de rue! Ayant entendu parler de choses étranges se déroulant au centre de l'île, et du possible réveil du volcan, Stephie se mit en route pour le lac central le lendemain du baptème. 

En chemin, elle croisa un de ces cochons soi disant démoniaque, et qui effectivement, comme l'avait dit Choco, s'évapora dès qu'elle réussit à le vaincre. Aux alentours de la Madonne, elle croisa de loin deux créatures effrayantes semblant être faits de lave. Elles semblèrent ne pas l'avoir vue, et elle préféra ne pas s'approcher, ne sachant pas de quoi elles étaient capables.

Tout cela lui laissa de quoi réfléchir... Qu'étaient ces créatures étranges? Elles ne les avaient jamais vues auparavant. Cela cachait assurément quelque chose, et il fallait découvrir quoi. ET si cette prétendue fin du monde était vraie? Au cas où, elle acheta des potions de survie à l'homme aux cochons se trouvant près du lac, on ne sait jamais... 

Miltiades
Miltiades
Déconnectéparia
 
Inscrit depuis le :
04/08/2006
Posté le 06/12/2012 à 15:00:48 

A l'entrée de la ville du soleil, Táanxel Kaahil leva les yeux vers le cratère, inquiète, après qu'un grondement sourd plus puissant que les autres se fit entendre ; et sous son regard effrayé, un panache de fumée surgit des entrailles de la montagne, montant haut dans le ciel et l'obscurcissant tant et si bien qu'il semblait être déjà la nuit.

À peine quelques minutes passèrent que des particules de cendre tombaient sur l'île, rendait l'air opaque, lourd, irrespirable.

Elle regarda autour d'elle, inquiète, impuissante. Les Dieux étaient loin d'être apaisés...
El finito
El finito
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
12/11/2010
Posté le 06/12/2012 à 15:46:00 

Après une nuit de marche par des chemins encore inconnus, Sancho se mit à gravir la montagne en direction du Temple Maya ...

Là, il fit une découverte qui le déconcerta ... des créatures de lave !

N'écoutant que son courage, le petit bonhomme se battit avec un acharnement entêté contre ces abominations ... et elles étaient coriaces, les bougresses ! ...

Enfin débarassé du monstre, Sancho arriva en vue d'une vallée splendide, et fut heureux d'y trouver autant de corsaires sans doute attirés là par cette annonce apocalyptique qui nous avait tous saisis.

N'ayant pas un sou en poche, Sancho ne put acheter de potion de survie au gros goret rosâtre, mal grimé en indien de pacotille, qui avec son bagout d'arracheur de dents charlatan sentait plus le filou que le médecin.

Se frayant un chemin vers le bord du lac, Sancho leva les bras au ciel, et cria de toute sa voix :

06/12 15:02:39 : Sancho Pança lève les bras au ciel en s'exclamant :

06/12 15:05:18 : Sancho Pança "Ô dieux maya, ô prêtresse qui a maudit les porteurs de cet or, je viens tenir ma parole et jeter dans ce lac cette pièce de huit distribuée par Kui-Kui le Fou !"

06/12 15:07:09 : Sancho Pança "Qu'ainsi votre colère soit apaisée, et que la malédiction soit conjurée ! "

A peine avait-il lancé son invocation qu'un lord anglais lui chuchotta :

06/12 15:07:25 : Sylar *Souffle à Sancho*...te casse pas...file moi la pièce...et on fait comme si tu l'avais jettée non ?.

06/12 15:11:41 : "Sancho Pança se retourne, et te glisse dans un souffle : "je ne vais pas risquer de te faire porter la malédiction, d'autant que je suis bien embêté pour la jeter ... je vais la refiler à Ixchel )" à Sylar

Et c'est ainsi que je me débarassais de cet or maudit, allant trouver Ixchel à la porte du temple ...

06/12 15:14:23 : Tu donnes 1 Pièce de huit à Ixchel

06/12 15:16:23 : "Sancho Pança Ola belle et mystérieuse indienne, j'ai voulu, comme promis à votre amigo Kui-Kui, jeter cette pièce de huit maudite dans le lac maya ... j'ai invoqué vos dieux et la prêtresse assassinée ..." à Ixchel

06/12 15:19:04 : "Sancho Pança Je vous remet cette pièce, preuve que j'ai tenu parole, et que je suis quitte de mon serment ... puissions nous tous survuvre à la terrifiante menace qui pèse sur nous !" à Ixchel
1 -2- 3 4 5  

Le forum > Taverne > [EVENT] Le codex du ceiba vert.


Si vous souhaitez répondre à ce sujet, merci de vous connecter.
© 2004 - 2020 pirates-caraibes.com - Tous droits réservés