Faux Rhum Le Faux Rhum Faux Rhum  

Le forum > Bar de la plage > Journal de Bord de la Chimère
Journal de Bord de la Chimère 1 2 3 -4-  
Auteur Message
Marco Gemini
Marco Gemini
Déconnecté
Inscrit depuis le :
29/02/2012
Posté le 28/05/2018 à 17:57:07. Dernière édition le 28/05/2018 à 17:57:33 

Gemini reprend LE carnet, sorti d'un des tiroirs de sa cabine fermé à double tour. Il tourne délicatement les pages vénérables, avec l'amour qu'a le collectionneur pour ses vieux livres. L'odeur sèche de poussière et de cuir de l'objet, avec sa reliure soignée, est enivrante comme un parfum d'été.

Il raye une entrée laissée en suspens depuis longtemps, délibérément, avec satisfaction. Et ajoute deux nouvelles lignes.

- Rodrigo : Maître d'armes
- Valakas :

Cette légère interrogation ne le perturbe guère : cela viendrait en temps et en heure.
Marco Gemini
Marco Gemini
Déconnecté
Inscrit depuis le :
29/02/2012
Posté le 09/07/2018 à 12:23:49. Dernière édition le 10/07/2018 à 00:05:04 

Gemini reprend le carnet, et cette fois cela se fait sans amour ni passion. Il y raye un nom. Il ne s'y attendait pas. Enfin, si un peu quand même, comme pour tous les autres. Mais cela surprend toujours, malgré des dizaines et des dizaines de compagnons et d'associés morts au cours des ans.

- Alanis

Un gosse efflanqué toque à la porte ; pauvrement vêtu, déjà laid -il n'aura pas la vie facile- il attend ses ordres en se dandinant sur place, mal à l'aise. Gemini aime recruter ses messagers et ses espions parmi les enfants des familles pauvres : on les sous-estime, et surtout il sait manipuler leur jalousie et leur amertume avec brio. Gem' lui fait signe d'attendre en levant un doigt impérieux. Le voilà qui rajoute quelques mots...

- Valakas : Stratège

Il repose la plume et le gosse sait qu'il peut approcher maintenant. Gem' lui glisse ses consignes à l'oreille, on n'est jamais trop prudent ; il pose même une main sur l'épaule du petit. Le geste est délibérément paternel : faites-vous aimer d'eux dès que possible, tant que la jeunesse a la cervelle malléable comme il faut. Les consignes sont simples, il y est question de rats, des villes de Liberty et aussi des Intendants. Le gosse s'enfuit dès qu'il a fini de lui transmettre le message, et il se retrouve à nouveau seul.

Il reprend son travail et commence soigneusement à rédiger une liste de noms.
Marco Gemini
Marco Gemini
Déconnecté
Inscrit depuis le :
29/02/2012
Posté le 21/07/2018 à 14:30:49 

Gem' rajoute une ligne au carnet de bord. Il en savoure chaque lettre comme il le ferait d'une bouchée d'un plat succulent.

- Buddy : Coq

Il claque des lèvres et se lèche les babines. C'est le retour de la tambouille de qualité sur le navire !
Marco Gemini
Marco Gemini
Déconnecté
Inscrit depuis le :
29/02/2012
Posté le 09/09/2018 à 22:19:26. Dernière édition le 09/09/2018 à 22:31:34 

Ayant participé à son dressage -bien qu'évidemment le Voyageur en ait été le principal acteur- celui-là, il le goûte longuement comme un bon vin. Il en tourne et retourne les pleins et les déliés dans sa tête avant de les coucher sur le papier.

Un léger fumet de sang, une subtile fragrance d'urine, un soupçon de rage imbécile se combinent pour former un digne bouquet nimbé toutefois d'un arrière-goût de malchance crasse.

- Nikolaï : Bête de guerre
Marco Gemini
Marco Gemini
Déconnecté
Inscrit depuis le :
29/02/2012
Posté le 05/11/2018 à 22:55:38 

5 octobre 1718

Nous sommes au soir, après la bataille. J'ai le sentiment d'avoir échoué, quelque part, sans que je puisse vraiment dire pourquoi. La sensation est tenace et me tient au corps depuis plusieurs semaines déjà ; la missive de mon vieux mentor qui tarde à arriver ne fait qu'accentuer ma nervosité. Cela doit cesser.
Marco Gemini
Marco Gemini
Déconnecté
Inscrit depuis le :
29/02/2012
Posté le 16/11/2018 à 01:26:51. Dernière édition le 16/11/2018 à 01:30:56 

Étrange rencontre que celle avec l'arnaqueuse. Elle ment comme un arracheur de dents et semble particulièrement inconsciente, à moins que cela ne soit une forme de persévérance teintée de pulsions suicidaires. J'ignore encore son nom véritable, et elle prend visiblement plaisir à induire son monde en erreur. Elle a de plus montré un intérêt malsain pour mon frère.

À surveiller.
Marco Gemini
Marco Gemini
Déconnecté
Inscrit depuis le :
29/02/2012
Posté le 07/03/2019 à 14:39:46 

*Extrait d'une page arrachée au journal de bord, trouvée sur le bureau du capitaine Marco Gemini.*

La Chimère est bien calme. Malgré les frasques de Buddy, maintenant comme cul et chemise avec Madre, et le maraudage constant de Valakas, Liberty profite d'un calme relatif. La faute à la plupart de ses protagonistes habituels toutes nations confondues, apparemment déterminés à se faire oublier, au moins temporairement. Ne serai-je pas hypocrite si je niais faire partie de ces nouveaux discrets ?

En attendant, la force vitale qui animait Liberty semble se tarir. J'espère que le sang neuf que l'on voit arriver de temps en temps suffira à endiguer l'hémorragie, mais je commence à sentir mes espoirs vaciller. Peut-être que le temps de noyer tout cela sous les eaux est venu, comme le prétendent les écrits sacrés de ma foi.
 
Je dois réfléchir et prendre ma décision. L'incertitude n'a jamais été mon point fort.
Marco Gemini
Marco Gemini
Déconnecté
Inscrit depuis le :
29/02/2012
Posté le 13/03/2019 à 14:55:26 

Il y avait de la joie dans la simplicité : être le sbire d'un grand homme. Aujourd'hui la charge de capitaine pèse plus que de raison sur mes épaules ; sollicité de partout y compris pour les broutilles les plus insignifiantes, je me sens plus comme Atlas supportant son éternel fardeau que comme un chef de guerre faisant ce que bon lui semble.
 
A d'autres les emmerdements du pouvoir ! Je n'en veux plus.

Le capitaine Clodomir avait l'âme studieuse et méthodique, mais moi je ne peux vivre décemment sans une dose saine de brutalité, une simplicité purifiant l'esprit, qui ne s'embarrasse pas de calculs ou de diplomatie. Mon successeur aura la lourde tâche de gérer un équipage plus tumultueux que jamais.
 
Signé :
Marco Gemini, capitaine de la Chimère.
Popop
Popop
Déconnecté
Inscrit depuis le :
19/08/2006
Posté le 26/03/2019 à 09:54:04. Dernière édition le 26/03/2019 à 11:56:16 

26 mars 1719:

Ça y est. Après des élections quelque peu chaotiques, me voilà assis au bureau de la cabine du Capitaine. Déco assez sobre, pour ne pas dire moche. Il manquerait bien un coussinet sur ce fauteuil. Les fourneaux de la Chimère vont rester vides un moment, le temps de retrouver pour chacun des confrères le rôle qui leur sied.

Marco m'a laissé maître d'un équipage assoiffé de sang, douce denrée que je m'efforcerai de leur donner. Sabres, pétards et poêles à la main, je mènerai mes sœurs et frères à l'assaut des gouvernements que nous nous sommes jadis promis d'anéantir. 

Aujourd'hui plus que jamais, mon cœur est aussi noir que notre bandeau. C'est avec honneur que je succède au rôle de Gemini et Clodomir. Faites que mes frères me suivent jusque dans le trépas.


Vogue la Chimère, Périssent les corsaires  !


                                                        Buddy, Capitaine de la Chimère
Popop
Popop
Déconnecté
Inscrit depuis le :
19/08/2006
Posté le 04/04/2019 à 09:42:36. Dernière édition le 04/04/2019 à 09:44:40 

Des jours entiers de réflexion pour définir les rôles de chacun. Les frères de la Côte voient encore une sœur les quitter, la légendaire Providence a perdu la Chimère pour on ne sait quelle mer. Qui sait si elle reviendra.



Équipage de la Chimère:
 
- Buddy Bang Bang, Capitaine
- Valakas, Second
- Rodrigo, Quartier-maître
- Marco Gemini, Homme de main
- Madre Anna, Passeuse et si belle
- Nikolaï, Bête de guerre
- Guillemin, Cartographe
- Elliott, Mousse
Popop
Popop
Déconnecté
Inscrit depuis le :
19/08/2006
Posté le 18/04/2019 à 23:14:28 

J'attrape ce carnet ravi. Heureux de pouvoir y rajouter une ligne. Un ancien confrère, ancien capitaine. Certes il va passer quelques semaines à passer le balai. Mais une fois la Chimère bien récurée, il pourra jouer du tromblon.

- El Padre, Moucheur
Popop
Popop
Déconnecté
Inscrit depuis le :
19/08/2006
Posté le 10/07/2019 à 19:58:17 

Presque trois mois sans qu'une phrase censée ait été inscrite sur le journal, hormis de géants gribouillages mêlés à des tâches de gras et de sang. Sans doute un peu de rhum par dessus pour diluer les tanins des fluides qui ont fait partie intégrante de la vie du capitaine.

Avec grand peine, il tente tout de même d'écrire deux nouveaux noms qu'il eut auparavant hâte d'immortaliser sur le carnet. Une paire de bouteilles, et avec le courage d'une moule le carnet voltige jusqu'à frapper la porte de la cabine. Un baluchon, une cuillère en bois, et une inscription sur l'écritoire du capitaine:

"E mo, via. Il mio cuore sempre con voi. Amore, sorelle, fratelli."
Rodrigo "Chasseur de la Chimère"
Rodrigo "Chasseur de la Chimère"
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
28/06/2007
Posté le 01/08/2019 à 13:46:48. Dernière édition le 02/08/2019 à 19:57:49 

Je prends le journal. Ca fait tout drôle. C'est un peu comme la bible de ces foutus catho luthériens calvinistes de mes deux. Si Madre entendait mes pensées...
 
Je prends le journal. Je note ces quelques mots. Le Capitaine a quitté le navire. J'avais eu quelques échanges avec lui. Je choisis de pas étaler ça ici, sur ces pages: à notre façon on en a discuter en famille et on s'est mis à la page. 

On se contente de tirait un trait sur lui, il y a que ça à faire.

Buddy


Je note qu'on siégera à la grotte du Dragon jusqu'à nouvel ordre. Nous sommes partout chez nous et partout est chez nous. Avis à celui ou ceux qui voudront dire le contraire.

Je signe d'une main assurée "Quartier Maître R." 

Basique, simple, simple, basique.
 
Je referme le journal est prend le chemin.
Il est tard et je tarderai pas à aller là où il fait sommeil.

Je réalise avant de partir que j'oublies quelque chose d'important.

On accueille deux nouveaux frères dans nos rangs. Red Frag et Max récurrent comme jamais le pont ne le fut: ingénieux mais surtout handicapés, les deux nouveaux bandeaux noirs se donnent un mal de fou pour que la Chimère brille.
Ils se sont donnés un mal de fou pour que la Chimère continue de briller, ou brille à nouveau.

La FRAP est dissoute. Ils auront cru nous avoir à l'usure avec Alanis, pendue la corde au cou, mais c'est la Confrérie qui a tenue tête jusqu'au bout.

Les ennemis d'hier sont les amis d'aujourd'hui. La vie n'est qu'un éternel recommencement. Un cycle. 
Nico Le Voyageur
Nico Le Voyageur
Déconnecté
Inscrit depuis le :
11/08/2006
Posté le 07/09/2019 à 11:39:18. Dernière édition le 12/09/2019 à 14:14:09 

Les carapaces avaient enfin parlé. A force d'invectives et de charges, deux camps semblaient se former. 

Une égalité et un second tour, dévoiler tous ses atours.

De délicates révélations pour armes et une vision sombre et habité.

C'est non avec un certain sourire qu'il entre dans la cabine du Capitaine. 

Elle est poussiéreuse et a été longuement délaissé mais son obscurité lui sied.

Sa large main se relève et vient saisir la capuche qui dissimule depuis des mois ses traits.

La large et lourde de cape est jetée au sol.

La peau enfin cicatrisé , une mutation enfin achevée.

La chaise craque sous son poids tandis qu'il souffle sur le journal de bord.

Voici que la Chimère se drape,
Voici qu'un cap se dresse,

Son plan était mûrie et la défection de celui qui aurait œuvrer pour et par lui n'aura été finalement qu'un contre temps vite digéré. 

Désormais Capitaine , il tiendrait la barre sur de sombres flots. Secondé par un esprit aussi sombre que lui.

Ses doigts écrasent la plume tandis qu'il rédige ses premiers mots :

6 Septembre 1719 

Fin des votes.

Capitaine : Nico
Second : Providence

Nominations des autres postes en cours.
Nico Le Voyageur
Nico Le Voyageur
Déconnecté
Inscrit depuis le :
11/08/2006
Posté le 12/09/2019 à 14:50:30. Dernière édition le 12/09/2019 à 14:51:51 

A la seule lueur d'une bougie alors que tout est clos dans la cabine, les cartes des villes et des possessions de Liberty sont étalés devant lui. 
Voilà deux jours qu'il est enfermé et ne laisse rien filtrer.
Les doigts tachés d'encre, des plumes sanguinolentes usées aux sols et des traits, beaucoup de traits bourreaux de la kératine.
 
A la hauteur de ses yeux, ses traits semblent trouver un sens et une représentation.
 
Une toile tissée par un prédateur patient.
 
Quelques voix se font entendre au dehors, certains hommes s'impatientent de fêter et de brûler.
 
La Providence, en son rôle et en sa fibre, les exhorte d'attendre et de se tenir prêt.
 
Quelques messagers encore et son projet sera bouclé.
 
Un sourire se dessine tandis que ses yeux brumeux s'arrêtent sur le journal de bord.
 
Il s'en détourne un instant pour cette fois contempler une caisse de bois ajourée.
 
Son regard sonde intensément son contenu et lors qu'il en approche la main, alors qu'il semble avoir trouvé ce qu'il souhaitait, une forme se mue doucement d'abord avant de s'affoler tout en gloussant et cagnardant.
 
Les pattes palmés piétinent frénétiquement les fientes, sang séché et autres miasmes alors que la main de l'Engeance se saisie d'une nouvelle plume.
 
Un cri de mécontentement autant que de douleurs.
 
Une plume parfaite.
 
Un biseau soigneusement taillé avec son poignard de Jade et l'encre qui colonise déjà la matière encore chaude.
 
12 Septembre 1719
 
Le cercle de commandement de la Chimère et soutient de la capitainerie est défini:
 
Second: Anne Providence
Lieutenant: Gemini
Maitre d'équipage: Madre Anna
 
La charge de définir un rôle et une tache aux restes des hommes incombent désormais au Maitre d'équipage.
 
Madre Anna
Madre Anna
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
09/12/2005
Posté le 20/09/2019 à 17:52:17 

A la suite de son capitaine, Madre Anna prit sa plus belle plume, et la trempa dans l'encre.
Elle s'arrêta, profitant un instant du calme régnant dans la cabine suite à la dispute engendrée par la répartition des rôles. Red Frag avait eu du mal à abandonner son balai, on décida de le lui laisser en attendant un nouveau moussaillon.

Capitaine: Nico le Voyageur
Seconde: Anne Providence
Timonier: Marco Gemini
Maître d'équipage: Madre Anna, qui assumera aussi la charge de chirugien en l'absence d'autre médecin.
Maître-Canonnier : Don Valakas
Cambusier: Guillemin

Chasseur: Rodrigo
Passeur: Red Frag
Vigie et scribe: Mad Max
Aumônier: Padre Pellalo
Nico Le Voyageur
Nico Le Voyageur
Déconnecté
Inscrit depuis le :
11/08/2006
Posté le 11/10/2019 à 15:15:14. Dernière édition le 11/10/2019 à 15:20:15 

L'obscurité et le calme de sa cabine retrouvés, il s'assied sur une chaise l'air satisfait.
 
Quelques minutes passent sans que ne bouge ses traits, yeux fixés vers le néant et rictus imparfait.
 
Puis ses mains plongent dans sa besace, y sortant parchemins en liasse. 
 
Des signatures apparentes qu'il s'empresse de disposer sur une table.
 
Reconnaissance de dette vierge, un véritable pacte avec le diable.
 
 
Les Hollandais s'étaient laissé berner par leur manifeste platitude, une victoire facile envers la confrérie pour habitude.
 
Tout engagement, cependant, doit être respecté et bientôt les dettes seront réclamées.
 
Que boivent et forniquent les bataves demain leurs poignets seront noircis et leurs guides soustraits. 

Sur le journal de bord, lentement il écrit:

09 Octobre 1719

Des armes nouvelles à disposition, le fléau en élaboration.
Nico Le Voyageur
Nico Le Voyageur
Déconnecté
Inscrit depuis le :
11/08/2006
Posté le 23/10/2019 à 14:50:23 

20 Octobre 1719

La venue de bataves braillards pour vider le stock de Jacquot confirme ce que la Vigie lui avait confié.

Les stocks d'Edwin avaient été vidé, comme il l'avait prédit, après leur départ.

Les soûlards fêtant à outrance la récupération de leurs biens le plus précieux.

S’enivrant des volutes des millésimes ouverts, s'abreuvant sans modération de leurs contenus et s'instillant par la même notre décoctions dans la plus grande ignorance.

Une tache aisée que cette dissimulation. Points d' odeurs ni de goût, Madre maîtrisant à la perfection herbes et poisons.

Un travail à la chaîne d'ouvertures, déversements et bouchonnages facilités par les revendications insufflés à ces catins et l'absence de distractions armés.
  
Bientôt ils en sentiront les premiers effets  et ils auront le choix....

*Il se lève et rejoint la porte de la cabine et l’entrouvre. Son regard balais le pont de la Chimère, un rictus se dessine sur son visage avant qu'il ne fasse volte face*

Le pénitent n'a point pris la mesure de son blâme. 

Il reviendra à Anne de tresser les lanières de cuirs et de tailler les entraves.

Le pont , si ce n'est par ses mains, sera nettoyé par son urine ou ses larmes !
Marco Gemini
Marco Gemini
Déconnecté
Inscrit depuis le :
29/02/2012
Posté le 14/11/2019 à 21:32:27. Dernière édition le 14/11/2019 à 22:06:02 

Je crispe la mâchoire. Le perroquet symbole du capitaine est inhabituellement silencieux sur mes épaules. Il est venu s'y percher un matin, tout piteux, comme s'il fuyait.

Le capitaine n'est plus.

Je survis à un autre pirate ; cela devrait m'enchanter dans ce monde si tristement terrible, mais je ne ressens que lassitude. Mon frère et moi, ensemble jusqu'à la fin, allons enterrer un nouveau camarade... Quelle absurdité !

Nous sommes dans le hall, celui qui nous sert de salle de rassemblement lorsque nous sommes à terre, où nous entreposons notre or et nos biens. Nico est déjà desséché, raidi dans son trépas. Cela le rend pathétique -et je parie qu'il aurait été d'accord avec moi. Le corps me paraît si petit, assis là sur la grande chaise en bout de table. Doucement, je le soulève dans mes bras comme un guerrier des temps jadis, tombé au combat dans une guerre quelconque. Le geste que je voudrais noble ne me paraît que maladroit. Autour de nous, c'est le vide absolu : vingt chaises vides et un foyer éteint.

Un cadavre dans un lieu mort. J'ai une brève pensée pour le journal de bord, dernier signe de vie du capitaine étendu là.

Je ne trouve plus rien à dire.
La Tigresse sanguinaire
La Tigresse sanguinaire
Déconnecté
Inscrit depuis le :
07/08/2007
Posté le 17/11/2019 à 22:08:40 

17 novembre de l'an de grâce 1719
Capitaine Providence


Second et Quartier Maître : Madre Anna

C'est avec tristesse et non fierté que je reprends la plume pour consigner les nouvelles de la Chimère dans ce journal de bord que j'ai inauguré il y a 6 ans déjà.

La Confrérie est en deuil, le bandeau n'a jamais été aussi noir depuis des mois.

Nous avons perdu un nouveau capitaine.

L'Engeance comme il se faisait désormais nommer, mais qui reste pour beaucoup Nico le voyageur, n'est plus.

Son corps a été retrouvé dans la maison de guilde, la cause de sa mort n'a pas été identifiée, les circonstances sont troublantes ; il ne portait aucune blessure ou trace de violence sur le corps. Madre Anne a remarqué la bouche tordue.

Une cérémonie est prévue : privée pour la Confrérie dans la chapelle, puis son corps sera livré aux flots dans la crique pirate et la tradition du verre des mort aura lieu chez Jacquot.

En tant que Seconde de l'Engeance il me revient de prendre la barre de la Chimère dans l'attente d'élections quand le décidera le Quartier-maitre.

Au vu de notre faible nombre actuel j'ai annoncé la fusion temporaire du rôle de Second et celui de Quartier-Maître.

Le restant des fonctions sur la Chimère sera inchangé et je maintiendrai le Cap que nous avait donné L'Engeance.


Capitaine: Anne Providence
Seconde et Maître d'équipage: Madre Anna, qui assumera aussi la charge de chirugien en l'absence d'autre médecin.
Timonier: Marco Gemini
Maître-Canonnier : Don Valakas
Cambusier: Guillemin

Chasseur: Rodrigo
Passeur: Red Frag
Vigie et scribe: Mad Max
Aumônier: Padre Pellalo

Des sanctions devaient être prises elles le seront après que l'hommage qui doit être rendu à notre capitaine soit achevé.
El Padre
El Padre
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
07/02/2006
Posté le 18/11/2019 à 21:22:08. Dernière édition le 18/11/2019 à 21:34:52 

*erreur de post*
1 2 3 -4-  

Le forum > Bar de la plage > Journal de Bord de la Chimère


Si vous souhaitez répondre à ce sujet, merci de vous connecter.
© 2004 - 2019 pirates-caraibes.com - Tous droits réservés