Faux Rhum Le Faux Rhum Faux Rhum  

Le forum > Bar de la plage > Journal de Bord de la Chimère
Journal de Bord de la Chimère 1 -2- 3 4  
Auteur Message
Caratawc le pendu
Caratawc le pendu
Déconnecté
Inscrit depuis le :
26/06/2006
Posté le 18/11/2013 à 23:39:24 

17 novembre 1713

Providence avait tiré sa révérence. Les carapaces avaient été sorties, et avec elles un nouveau capitaine avait été élu. Seuls Skuleth et moi-même nous sommes présentés aux élections.

Le temps des carapaces est révolu.
Ils m'ont fait confiance, je ne les décevrai pas. S'ils m'ont choisi, ce n'est pas pour rien. Pas de compromis, pas de concession.
Le temps du sang et du massacre arrive.
Caratawc le pendu
Caratawc le pendu
Déconnecté
Inscrit depuis le :
26/06/2006
Posté le 22/11/2013 à 11:36:39 

22 novembre 1713

Ching m'a conseillé de m'appliquer pour écrire là dedans. Histoire qu'on passe pas pour des pets grolleux éduqués par des marsouins aux yeux des dandys à bouclettes des générations futures. Qu'ils aillent bâfrer des coquilles d'huître par le fiacre.

J'ai donné quartier libre le temps que l'équipage se réorganise. On réassigne les postes et on fout un peu d'ordre dans ce merdier. J'ai pris un Second dans la foulée, espérons qu'il mourra pas de vieillesse dans les prochains jours.

Second: Miltiades
Bosco: Madre Anna
Passeurs: Céline et Skuleth
Armateur et comptable: Vardek
Vigie: Nico et Vardek

La brosse à dent pour récurer le pont reste entre les mains de Skuleth pour les quarante prochaines générations, à priori. Tant que Vidange revient pas en fait.
Rodrigo est toujours le Bizut. Et Skuleth, pour toujours.


Tout ça arrive en même temps qu'un problème d'armement. Il semblerait que tout notre matériel tire la tronche. Un nouveau concept, l'obsolescence programmée. Je sais pas qui en est à l'origine: la World Company, Montalvès, Van Buyck... Foutus chintoks. On fera plus affaire avec eux pendant un moment.
J'espère que ce concept va pas se diffuser. C'est une sacrée saloperie que ça existe encore dans 300 ans.

Du coup, tous les gars sont sur la défensive.
Miltiades
Miltiades
Déconnectéparia
 
Inscrit depuis le :
04/08/2006
Posté le 22/11/2013 à 23:53:42 

En l'an de grâce mille sept cent treize,
Le vingt-troisième jour du mois de novembre.



Le changement de capitaine s'est déroulé facilement.

Le Pendu a lancé la Chimère et son équipage sur plusieurs caps à la fois ; mais tous savent ce qu'ils ont à faire, et la manoeuvre se poursuit sans encombre.

Suite à nos problèmes d'armurerie, chacun a fait l'inventaire de son bahut, et le troc va bon train. J'estime que d'ici une semaine, nous serons tous à nouveau prêts à dispenser la mort à tours de bras.

Bien entendu, le Capitaine ne comprend pas ce délai ; lui qui ne voit pas quel problème il peut y avoir, de monter au front avec un couteau à beurre dans une main et trois gadins dans l'autre. Jusque là, j'ai réussi à le contenir. On verra bien.


Mer plate. Du genre le calme avant la tempête.

N.D.S. : Cara, si tu fais pas plus d'efforts pour écrire mieux que ça, les générations futures risquent pas de réussir à lire tes insultes, foutu corniaud.

Caratawc le pendu
Caratawc le pendu
Déconnecté
Inscrit depuis le :
26/06/2006
Posté le 24/11/2013 à 00:20:36 

24 novembre 1713

Tout se met en place. La première partie d'un vaste programme va bientôt démarrer. Il y a bien longtemps que la piraterie n'a pas fait gicler de pus à tour de bras. Les générations futures témoigneront de ça. De toutes façons, soit ça sera des durs à cuir, des fiers-à-bras sans peur, qui seront nos descendants, attestant qu'on a remporté la victoire finale... Soit ça sera des foies jaunes, des jérémiades pour un oui ou pour un non, à demander à leur tantine de leur souffler dans l'oeil à la moindre balle dans le crâne. Et ça, ça voudra dire qu'on a merdé et que nos carcasses ont nourri les crabes.

Dans tous les cas, je me suis dit qu'il valait mieux que tout ça soit narré avec brio, par quelqu'un de légitime. J'ai donc rayé toutes les merdes écrites par mon Second. On peut compter sur lui quand il s'agit de surnager dans une piscine de tripes, ou pour brâmer comme un marcassin quand il le faut, par contre côté écrits, merci. On en vient à douter que c'était les moines qui géraient le steak avant l'invention de l'imprimerie.
Miltiades
Miltiades
Déconnectéparia
 
Inscrit depuis le :
04/08/2006
Posté le 25/11/2013 à 22:52:05 

En l'an de grâce mille sept cent treize,
Le vingt-cinquième jour du mois de novembre.


Le Capitaine est un branque fini à la pisse, il vient encore de le démontrer ci-dessus.

Dans un registre moins affligeant, l'équipage se prépare pour le coup à venir. Un phallus colonial va chopper la gangrène, héhé.

Sinon, Vardek a fini de recenser les monceaux de doublons qui traînaient dans les coffres. Non pas que qui que ce soit sur ce foutu rafiot face confiance à ce rat, mais c'est le seul qui est motivé pour s'appuyer le travail. Contre auto-rémunération sandaleuse, ça ne fait aucun doute.

Ah, j'ai également barré les hiéroglyphes informes que l'autre trou du cul s'obstine à graver au burin dans le livre de bord. De toute façon personne n'arrivera à les lire, pas même lui.
Caratawc le pendu
Caratawc le pendu
Déconnecté
Inscrit depuis le :
26/06/2006
Posté le 28/11/2013 à 09:53:26 

27 novembre 1713

On est parvenus à un accord avec le vieux Ez'.
Après tout, je sais ce que c'est que de devoir fermer sa gueule. Pendant ma captivité, une fois on m'a cousu les lèvres avec une aiguille à voile. Pour des braillards comme nous, ça donne envie de se couper les lèvres et de les filer à becter au plancton histoire de bramer à nouveau sa rage. C'est pas si différent quand il s'agit d'écrire.

On peut donc tous les deux écrire ici.
Les choses avancent bien, en un sens...
Miltiades
Miltiades
Déconnectéparia
 
Inscrit depuis le :
04/08/2006
Posté le 05/12/2013 à 00:05:36 

En l'an de grâce mille sept cent treize,
Le quatrière jour du mois de décembre
.

L'opération s'est bien passé.

Il n'y avait pas beaucoup de résistance, en face. À croire que c'était déjà gangrené de l'intérieur.

La première étape.

Les territorialistes qui considèrent cette île comme leur ne sont pas au bout de leurs surprises, héhé.
Caratawc le pendu
Caratawc le pendu
Déconnecté
Inscrit depuis le :
26/06/2006
Posté le 08/12/2013 à 13:32:15 

6 Décembre 1713

La croisade noire est lancée. Toute l'île est sur liste noire.
Je doute qu'on ne gagne vraiment de l'or avec cette manoeuvre, mais ce n'était pas le but. On va pas se faire que des copains par contre.
C'est un travail sur le long terme. Et s'il le faut, on les pourchassera tous. Un à un, ils cèderont, sauf les plus réticents. On distinguera alors nos vrais ennemis, ceux avec qui aucune concession n'est possible. Bon, ça n'empêchera pas que crame le visage des autres ou qu'on se fasse des lacets avec leurs tendons, mais je pense que ça donne le ton.

En marge de ça, Vardek m'a donné le perroquet du capitaine. Je sais pas ce qu'il faisait avec, mais il est dans un état lamentable. Il est intolérable que le perroquet soit à l'image du capitaine. Lui, c'est notre mascotte.
J'ai donc demandé au maître d'équipage, Madre, de juger de cela, pour venger le triste Sort de ce Perroquet devenu Apathique.
Caratawc le pendu
Caratawc le pendu
Déconnecté
Inscrit depuis le :
26/06/2006
Posté le 10/12/2013 à 11:42:22 

10 Décembre 1713

On a pris Van Ders plus facilement que la raie de Chloé. En fait, je sais pas ce qu'on est censés en foutre, les gars voulaient juste un peu de combat je crois, alors on leur a donné. Faut nourrir les hyènes, moi le premier.

De nombreux corsaires ont montré qu'ils n'étaient pas nos ennemis en payant ce qu'il fallait, histoire de retirer cette vilaine marque noire. Tant mieux, moins y'a de cibles, plus ceux qui restent sentiront le sapin. Ca reste assez déséquilibré entre les colonies. Y'a fort à parier que ça fasse pencher l'avis de l'équipage quand on devra se ranger d'un côté ou d'un autre...
Miltiades
Miltiades
Déconnectéparia
 
Inscrit depuis le :
04/08/2006
Posté le 10/02/2014 à 21:03:50 

En l'an de grâce mille sept cent quatorze,
Le dixième jour du mois de février.


C'est un renouveau qui s'opérera ce soir.

Et avec une dot si grande, qu'Anvi pourra se laver avec des doublons jusqu'à la fin de sa vie de rapine, grâce à la négoce avisée du Capitaine. Ou à la générosité du donateur, plutôt.

Bientôt, une corde de plus devra être ajoutée au gibet... La coupe amère, jusqu'à la lie.

Mais, fi que tout cela. Ce soir, célébration. Et très bientôt, recélébration... Et on ne sera même plus obligés de braquer le tavernier, héhé !

Caratawc le pendu
Caratawc le pendu
Déconnecté
Inscrit depuis le :
26/06/2006
Posté le 22/02/2014 à 18:00:43 

22 février 1713

Voilà bien longtemps qu'on laisse ce vieux journal prendre la poussière...

Le pillage d'Ulungen ne fut qu'une semi victoire. On a pas réussi à embarquer tout le magot à bord. Soit, c'est toujours ça de pris. D'autant que depuis quelques semaines, on dirait qu'il y a de graves fuites dans les caisses. Caisses d'or et de rhum, d'ailleurs...
Je crois d'ailleurs commencer à voir d'où ça vient.

L'équipage compte une nouvelle tête. La vie suit son cours: certains disparaissent dans les tavernes et espèrent finir ainsi leurs jours, et d'autres viennent prendre leur place. Kristal semble s'être rapidement acclimatée au pont de ce rafiot.

L'équipage est assez léthargique depuis Noël. Il se sont sûrement gavés comme des oies, à dépenser le trésor d'Ulungen à crédit avant même qu'on l'ait ramené à bord. Le sursaut de l'enrôlement de Kristal et de la capture d'Eva devrait annoncer le réveil de la Confrérie pour ce début d'année.
Reste à savoir quel est le prochain plan. Dbsman nous parle d'une idée depuis des mois... Ou peut-être lancerons nous un nouveau projet.
Caratawc le pendu
Caratawc le pendu
Déconnecté
Inscrit depuis le :
26/06/2006
Posté le 16/04/2014 à 10:04:34 

16 avril 1714

Mon absence à la barre se fait sentir. Voilà des semaines, des mois que je cherche le perroquet du capitaine. Et je reste persuadé que Vardek le tient encore sur son épaule.
J'en dors plus la nuit. Je tiens plus le rafiot. Et mon second est si vieux qu'il prend la poussière.

Il est temps de ressortir les carapaces. C'est jamais bon qu'un capitaine reste à ce poste trop longtemps. Ca ramollit l'équipage. Ca te fait croire au pouvoir, disait Vrv. Ou un truc dans le genre, sûrement.
Faut que la main passe. Je dirai même qu'il faut que Cara-passe.


*Signature griffonnée, comme pour valider avec fierté ce subtil jeu de mot extrêmement littéraire*
Madre Anna
Madre Anna
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
09/12/2005
Posté le 24/04/2014 à 14:23:01 

24 avril 1714

En l'absence de capitaine sobre en état d'écrire, je reprends provisoirement le journal de bord.
C'est Vardek qui a gardé le perroquet, qui l'a rendu dépendant au rhum, et voilà qu'il ne parle plus les langues courantes de Liberty.
Heureusement, Kristal est une secrétaire parfaite.

J'ai sorti les carapaces sous le pont. Si personne ne se présente, je balance le rhum à la baille. Et je change un requiem. Une double menace devrait suffire à en faire sortir quelques-uns de leur torpeur.

Il faut dire que garder les coffres français fut une activité propice à la sieste. Le corsaire moyen est un être plutôt silencieux et s'il est mauvais payeur, il finit par payer quand même.
Scorbut Bill
Scorbut Bill
Déconnectéparia
Inscrit depuis le :
25/05/2007
Posté le 03/05/2014 à 04:06:00 

02 mai 1714

Les carapaces ont parlé, 'fin on s'comprend. Non parc'une carapace ça peut pas parler. Une tortue si par contre, j'en ai rencontré une qui causait tout le temps y'a quelques années. Mais une carapace, non. Ou en tout cas j'en ai jamais rencontré. Pis j'ai jamais rin bu d'asser fort pour qu'j'entend' parler une carapace. Ou alors j'm'en souviens pas. Et pourquoi j'raconte ça sur un journal?

M'en fout après tout, j'suis l'Second d'la Capitaine Ching maintenant, alors j'raconte c'que j'veux où que j'veux.
Ching
Ching
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
20/08/2007
Posté le 12/05/2014 à 12:21:01 

12 mai 1714

Impossible de mettre la main sur ce foutu perroquet. La bizu fait de son mieux avec celui avarié de Cataclope, mais semble l'avoir tout de même bien apprivoisé.
Le registre de l'équipage est sujet à débat, tandis que Billou et le vieux Machin de Madre prépare les cartes.
Il parait qu'un membre d'un étrange équipage a été vu chez Jacquot. Il faudra penser à y envoyer quelqu'un pour vérifier cette rumeur.

Mais pour l'heure, il faut hisser le Jolly Roger.

Mer Calme, avant la tempête.

Scorbut Bill
Scorbut Bill
Déconnectéparia
Inscrit depuis le :
25/05/2007
Posté le 18/05/2014 à 23:43:51 

18 mai 1714

Ce soir, qu'on a fait une croix noire! Hourra!

L'plan a marché comme prévu: on a abandonné l'Outpost aux Anglais qui l'ont pas r'pris, pis on a dit à Nico et Anne d'aller défendre Van Ders, alors c'est Much qui y est allé.

Faut dire qu'au début on voulait juste prend' deux tours pour passer l'bonjour à nos deux déserteurs, mais l'alcool, la bonne volonté et l'appat du gain aidant, qu'on a finalement privé les corsaires d'tous leurs avant-postes. 

Maintenant, qu'est-ce on va en faire, j'en sais foutrement rien.

Mer calme finalement, tout baigne.
Ching
Ching
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
20/08/2007
Posté le 19/05/2014 à 00:18:36 

Deux années. Deux années que le seul vrai Capitaine de ce rafiot est parti s'égarer en enfer.
Du haut de la Madone, je contemple le Jolly Roger flotter aux quatre coins de l'île.


http://img15.hostingpics.net/pics/801539croixnoire.png

Nul doute que cet hommage sauvage lui fera briller son monocle.
Le saphir est plus brûlant que jamais. Je sais bien que mes jours sont comptés et que j'irai bientôt torturer l'âme du dieu des enfers.
Ching
Ching
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
20/08/2007
Posté le 18/06/2014 à 16:07:23 

18 juin 2014

La persistance de notre présence s'est poursuivie de nombreux jours aux sommets de chaque avant poste, et l'or a finit par couler à flots. L'équipage a pu s'accorder une brève accalmie, mais déjà de ténébreuses agitations se pointent à l'horizon.

Notre tavernier de confiance nous a fait parvenir la confirmation qu'ILS avaient accosté. Nous irons cette nuit à leur rencontre.
Scorbut Bill
Scorbut Bill
Déconnectéparia
Inscrit depuis le :
25/05/2007
Posté le 21/08/2014 à 01:10:37 

20 Aout 1714

Après deux mois d'vacances à s'bourrer d'bidoche grillée et d'mojitos, qu'on est finalement rentré à la cabane.
Les Pirates Rouges nous ont laissé ça tout crotté, y'avait des yeux, des oreilles et d'la trippe jusqu'dans les gogues. 'Fin sont crevés comme qu'on l'avait parié, comme quoi qu'on est les meilleurs pirates du monde en fait! A part Militiades biensur...

Bon, on r'prend nos marques p'tit à p'tit, faut dire qu'ça nous a épuisé d'rin branler, encore plus qu'd'habitude quoi. L'temps d'faire l'ménage et d'se r'mett' en forme, pis après qu'on ira bruler une ville ou deux surement.

Mer calme, un peu vaseuse.
Ching
Ching
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
20/08/2007
Posté le 07/09/2014 à 15:09:45 

7 septembre 1714

Kristal et Nico sont nos deux nouveaux passeurs, quelques lettres sont arrivées durant l'été de corsaires avides de liberté. La désignation des parrains a mis du temps à se faire, faut dire que tout l'équipage semble encore en état de léthargie mais ne perd pas de vue le point d'horizon fixé ces dernières semaines.
L'oiseau bleu plane au dessus de nos têtes. L'artiste sera bientôt de retour, avec ou sans le fils de la lune.

Ciel brumeux, la lune se cache.
Scorbut Bill
Scorbut Bill
Déconnectéparia
Inscrit depuis le :
25/05/2007
Posté le 07/02/2015 à 02:14:39 

6 Février 1715

On a r'cruté du monde pour torcher l'raffiot avant d'le r'mettre à l'eau. Ca fait du bien d'voir des nouvelles gueules, faut dire qu'y en a qui vieillissent mal... J'vais pas l'citer, j'suis sûr qu'il s'r'connaitra si un jour il apprend à lire.
C't'année, on va continuer à faire c'qu'on sait faire d'mieux: emmerder not' monde, voler, tuer, piller, bruler, mais aussi picoler parc'bon, ça creuse tout ça.

Va falloir qu'on innove quand même, c'est bien beau d'vouloir massacrer des innocents, mais faut rester modernes quand même. Nan parc'bon, avant on étranglait un gars pénard dans une ruelle, on lui f'sait les poches et on laisser une boutanche vide à côté pour signer, mais c'est p'us dans l'ère du temps. 

Nan maintenant faut voir plus grand... Et c'pas les idées qui manque quand y est question d'faire couler l'sang.
Madre Anna
Madre Anna
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
09/12/2005
Posté le 09/05/2015 à 19:13:52 

9 mai 1715

La capitaine Ching étant ... occupée, Madre Anna prit le livre de bord, à la page des rôles d'équipage.
A la suite des noms de Kristal et Nico, dans la colonne passeur, elle inscrivit le nom de Cléo.

Temps calme... mais peut-être trop.
Madre Anna
Madre Anna
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
09/12/2005
Posté le 18/02/2016 à 21:57:27 

Février 1716

Depuis quelques semaines, la capitaine Ching semblait préoccupée par tout autre chose que les affaires de la Confrérie. C'était comme si son esprit était loin, même si le corps et l'épée combattaient toujours.

Le temps des carapaces était venu. D'ici quelques jours, la Confrérie aurait un nouveau capitaine.


Madre Anna
Madre Anna
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
09/12/2005
Posté le 22/02/2016 à 21:36:26 

22 février 1716

Clodomir est le nouveau capitaine de la Chimère. Il est secondé par Alanis et Madre Anna.

Vogue la Chimère, périssent les corsaires!
Clodomir, le contrebandier
Clodomir, le contrebandier
Déconnecté
Inscrit depuis le :
21/01/2014
Posté le 09/10/2016 à 09:33:17 

6 octobre 1716

Le navire est en ébullition, si tant est qu'un bateau puisse bouillir. La mutinerie montre sa sale trogne couturée suite à une série de vols de nature diverses. Franchement, qui pourrait vouloir des culottes de cheval de Madre ? Faut vraiment être suicidaire...

J'ai fait sortir la planche, celle des grandes occasions, avec les clous. L'ordre est rapidement revenu dans les rangs. Enfin, façon de parler.
1 -2- 3 4  

Le forum > Bar de la plage > Journal de Bord de la Chimère


Si vous souhaitez répondre à ce sujet, merci de vous connecter.
© 2004 - 2019 pirates-caraibes.com - Tous droits réservés