Faux Rhum Le Faux Rhum Faux Rhum  

Le forum > New Kingston > Le trône de l'intendante Kelmendi
Le trône de l'intendante Kelmendi -1- 2 3  
Auteur Message
Aurela Kelmendi
Aurela Kelmendi
Déconnecté
Inscrit depuis le :
22/07/2014
Posté le 09/05/2022 à 12:56:39. Dernière édition le 09/05/2022 à 19:00:27 

   Aurela Kelmendi entre en trombe dans le bureau d’Intendant, suivie de près par ses nouveaux assistants et gardes attitrés qui désormais ne la lâchent plus d’une semelle – à son plus grand malheur. Dans la furie qu’on la connaît, elle fait valdinguer le pupitre, la chaise, les feuilles volantes, toutes les affaires en somme qu’aurait touché de près ou de loin sa rivale politique.

   « Allez hop, ça dégage. Foutez-moi tout ça au feu, servez un peu à quelque chose. Et que je ne retrouve aucun j’ai bien dit AUCUN objet encore intacte appartenant à cette mégère. » ordonna-t-elle, en leur en envoyant à la gueule, leur facilitant visiblement la tâche.

   « ET LES GARDES NE SONT PAS EXEMPTÉS DE CETTE TÂCHE ! Si j’avais besoin de sécurité, ça se saurait. ET QU'ÇA SAUTE AVANT QUE CE SOIT MOI QUI VOUS SAUTE ! »

   Tandis qu'ils s’affairent à la besogne, un nouveau bureau flambant neuf est amené. Sans plus attendre, la rustre donzelle pose son derrière sur le pupitre au lieu de s’asseoir sur la chaise mise à cet effet comme les règles de bienséance le voudraient, manquant de le briser au passage.

   Alors, elle s’adresse à la horde de touristes qui attendent déjà une autorisation à sa porte :


AUTORISATIONS DE NEW-KINGSTON

 
   C’est simple, désormais ça suffit les conneries, les « Bonjour lady puis-je avoir un laisser-passer, en échange je vous donne mon rein et un cadeau pour vos jeunes » ou je ne sais quelles autres niaiseries qui donnent la gerbe.

    Désormais, tout individu voulant traverser nos terres en toute légalité devra se présenter ici-même en ayant comme seul objectif de me surprendre. En effet, non pas que je vous prenne pour mes bouffons – dans tous les sens du terme – mais vous n’êtes pas sans savoir que  New-Kingston plonge peu à peu dans un sommeil profond, donc il est probable que je m’ennuie à mourir dans ce foutu bureau douanier.

   Je vous demande donc de combler cet ennui et de me divertir, le temps d’un instant, et si cela me convient, vous serez autorisé à visiter notre belle ville paisible. 

   Si cela ne me convient pas, vous aurez toujours le droit de retenter votre chance, je ne suis pas non plus un tyran comme on pourrait le laisser croire... ... DÉPÊCHEZ-VOUS DE DÉBARRASSEZ LES DERNIERS DÉBRIS DE LOGRIS !!! (Hum, veuillez m'excuser, j'ai tendance à manquer d’un peu de patience et j’anticipe déjà votre médisance : non je n’ai pas mes règles.)

   En parlant de règles, continuons sur mes exigences - concentrez vous enfin. Donc je disais, avant que l’on m’interrompe :

   Surprenez moi, divertissez moi de façon originale, offrez moi le scalp ou la tête d’une personne que je ne porte pas dans mon cœur, montrez moi vos talents, faites moi un poème qui flatte mon égo, aidez-moi à prendre une tour, à piller ces foutus ibères, à payer mes dettes… Que sais-je. Le mot d’ordre est d’animer un peu ce lieu morose.

   Je préfère rappeler que toute personne traversant les frontières britanniques sans ce laisser-passer sera non seulement renvoyé chez lui illico-presto, mais recevra également une jolie prime sur sa tête tout en ayant le bonheur de se faire traquer durant tout le mois par mes chiens de garde.

   Ne soyez donc pas timides et n’ayez pas peur de franchir cette porte, j’ai conscience que mon charisme peut impressionner mais au fond je ne suis pas si dure que j'en ai l'air. Je suis même prête à mettre mes rancœurs de côté pour le professionnel, c’est dire si je fais des efforts. Même si je ne vous promets rien.

   Bien-sûr, je me réserve le droit de refuser une autorisation si la sécurité de mon peuple – ou mon honneur - s’en trouverait menacé. Diplomate, oui, conne, non. 



Ajoute :

Ah et j'oubliais : y'a une récompense à la clé pour la personne qui saura me satisfaire le plus.
Silvana
Silvana
Déconnecté
Inscrit depuis le :
29/11/2021
Posté le 09/05/2022 à 21:58:09 

Pour cette fois, Maria et Silvana étaient conduites par toutes leurs quêtes vers New Kingston. Il fallait dire que le mariage de Lisbeth avait refroidit la dryade de bien nombreuses fois, notamment par l’altercation avec la nouvelle intendante. D’ailleurs elle n’avait pas bien comprit comment elles en étaient arrivées à ce genre d’échange, car la jeune femme n’avait réellement pas eu volonté de démarrer une joute verbale avec une inconnue.
Bref, pour entrer en ville, il fallait donc demander des autorisations à Aurela. Et étrangement, malgré sa transformation depuis ces derniers mois elle appréhendait la rencontre. Cela faisait plusieurs jours que les deux comparses se reposaient et aménageaient leur île et du fait Silvana n’aspirait plus qu’au calme… Enfin presque au vu du cadeau préparé pour Aurela.
 
Une fois dans le bureau, après avoir toqué bien entendu et obtenu l’autorisation d’entrer, Silvana se tient bien droite et surtout : elle est habillée ! L’Espagnole tient dans ses bras un immense pot de terre cuite, rempli de terre. Comment elle arrivait à soulever ça, allez savoir…
 
« Bonjour Madame l’intendante ! Alors déjà… Désolée pour ce qui s’est passé lors du mariage. J’étais bourrée et jalouse parce que t’es plus jolie que moi et que t’as réussi à avoir Elijah. Sans rancune, j’ai vraiment rien contre toi et j’en veux pas de ce mec… J’suis vierge et je veux pas d’homme. BREF !
J’ai un super cadeau ! Parce que je me dis que maintenant tu risques d’avoir des visiteurs chiants… Je t’offre un moyen de t’en débarrasser efficacement. »
 
Elle déposa le pot au sol et se concentra activement, les mains au dessus du pot. Une plante carnivore gigantesque poussa à une vitesse incroyable et émit un grognement.
 
« Ca c’est ton garde bureau / corps personnel. Si quelqu’un t’emmerde, tu le fais se faire croquer un coup. Et si ça te plaît pas je peux t’offrir autre chose. »
Aurela Kelmendi
Aurela Kelmendi
Déconnecté
Inscrit depuis le :
22/07/2014
Posté le 10/05/2022 à 00:48:56 

Toise la jeune hispanique qu’elle ne semble pas apprécier.

Tiens donc. Mais qui voilà-je. Alors vous les bichettes, vous avez deux défauts. Vous ouvrez trop la bouche à mon goût, et vous êtes espagnoles. Vous commencez déjà avec pas mal de points de retard.

Pose un regard curieux sur la plante qui surgit presque surnaturellement et qui semble surtout attirer son attention.

Ca alors, c’est horriblement moche ce truc, y’a un air de Louison de las Tallariquelque chose. Impressionnant. 

A vrai dire, je ne sais pas ce qui me surprend le plus entre cette sorte de… machin vert avec des dents, et la missive de ta copine Maria qui a osé me brosser dans le sens du poil alors qu’elle me crachait encore à la gueule il y a de cela même pas une semaine.

Soit, c’est bien beau de me faire des tours de magie, mais il s’agirait de voir si ta plante est réellement efficace. Je ne crois que ce que je vois.

A ces mots, elle lance à la plante carnivore un morceau de viande encore saignant qu’elle sort de son tiroir. Son dîner, semble-t-il. Ou le reste d’une de ses victimes, va savoir. Avant de croiser les bras, attendant visiblement de voir si y’a pas arnaque sur la marchandise.
 
Silvana
Silvana
Déconnecté
Inscrit depuis le :
29/11/2021
Posté le 10/05/2022 à 12:45:48 

La plante, qui dépassait clairement l'étrange jeune femme aux cheveux roux attrapa tel un chien le bout de viande au vol ou plutôt... le goba littéralement dans un gargouillement de satisfaction. 

Puis... Plus une trace du morceau de viande.

"Son estomac possède un acide ultra puissant qui digère tout très vite."

Puis elle rebondit au sujet de Maria.

"Maria n'aime pas grand monde, ça ne me surprend pas vraiment. Je ne pense pas que ça ait quelque chose de personnel."

Elle se posa sur le bord du pot en attendant.

"Est-ce que ça vous va ? Je peux la faire moins énorme si vous voulez. Ou la rendre plus belle..."
Aurela Kelmendi
Aurela Kelmendi
Déconnecté
Inscrit depuis le :
22/07/2014
Posté le 10/05/2022 à 14:42:22 

Lance le ton nonchalant.

Parfait, ça me servira à nettoyer les dépouilles de vos saletés de soldats ibères. C'est que je suis un peu maniaque sur les bords, mes gènes de femelle certainement.

Gribouille sur un papier.

Je vous autorise jusqu'à jeudi matin, pas plus. Faut pas déconner, vous faites partie de la seule nation que j'arrive pas à saquer. Le temps que vous régliez vos affaires, après vous mettez les voiles. 

Et si jamais j'apprends que vous avez contribué de près ou de loin à une quelconque attaque hispanique sur nos terres, je sévirai en conséquence. Et cette fois c'est pas une bouteille de rhum que je te viderai à la gueule, ma belle.
Silvana
Silvana
Déconnecté
Inscrit depuis le :
29/11/2021
Posté le 10/05/2022 à 23:14:24 

Silvana lui fait un grand sourire et caresse la plante.

"Faut la nourrir de temps en temps... Et l'arroser. Et aussi elle peut pas vous faire de mal à vous!

Merci beaucoup pour l'autorisation. Et vous inquiétez pas, moi les nations je m'en tamponne, je me bats pas pour elles. Donc ça risque pas.
Je comprends pas pourquoi détester une nation, mais bon... Les gens sont tous différents. Mais comme vous voulez. 

Mais je ne participe pas à ce genre d'événement. On m'y a entraîné une fois pas deux."

Elle prend le papier.

"Je vous souhaite bon courage pour votre poste. Et bonne journée."
Maud
Maud
Déconnecté
Inscrit depuis le :
12/05/2022
Posté le 15/05/2022 à 11:45:09. Dernière édition le 15/05/2022 à 11:46:11 

— Dame, je me rends sur vos terres pour participer à la traque des loups qui envahissent nos territoires. Je ne pourrais rien vous montrer d'extraordinaire pour le moment, à moins que vous n'ayez un blessé sous la main… Ce que je ne vous souhaite évidemment pas, dit-elle, tapotant sa besace lourdement remplie de fournitures médicales. Mais n'hésitez pas au cas où vous nécessiteriez un avis médical sûr : mon art ne connaît pas de frontières.
Aurela Kelmendi
Aurela Kelmendi
Déconnecté
Inscrit depuis le :
22/07/2014
Posté le 16/05/2022 à 00:21:30. Dernière édition le 16/05/2022 à 01:30:58 

Se tient la tête, blasée.

Vous êtes d'un ennui... Affligeant. J'ai connu des esclaves de votre couleur qui savaient bien mieux divertir les passants.

Lui confie, le ton un tantinet ironique.

Tenez donc, vous êtes guérisseuse, ça tombe bien j'ai besoin d'une consultation. Ca fait quelques jours que j'ai la même chose qui me hante comme si l'on m'avait ensorcelé. Et le pire, attendez !
Le pire, c'est que quand ce truc se trouve dans mon périmètre, mon pouls s'accélère et je n'arrive plus trop à respirer, c'est comme si... Je perdais la raison. Dites-moi docteur, c'est grave ?
Maud
Maud
Déconnecté
Inscrit depuis le :
12/05/2022
Posté le 16/05/2022 à 00:47:01 

- Je travaille, je ne divertis pas, répond-t-elle d'un ton égal. Quant à votre mal, tentez donc de régler le problème par un coït, vous m'en direz des nouvelles.
Aurela Kelmendi
Aurela Kelmendi
Déconnecté
Inscrit depuis le :
22/07/2014
Posté le 16/05/2022 à 01:00:23. Dernière édition le 16/05/2022 à 01:08:03 

La dégage avec sa main.

Oui c'est ça, allez oust, du balais l'indigène, laissez moi donc m'y atteler.
Edwin RastaMogwaÏ Van Drieëndertig
Edwin RastaMogwaÏ Van Drieëndertig
Déconnecté
Inscrit depuis le :
27/03/2006
Posté le 17/05/2022 à 09:24:15 

Bonjour Intendante,

Vous sentez cette bonne odeur ? Cette odeur appétissante ? Ce sont celles de mes fameuses côtes de bœuf marinées. Je ne me déplace jamais sans avoir de quoi me sustenter ainsi que tous les braves qui viendraient me rejoindre dans mon  bivouaque. Une bonne viande, une saucisse préparée avec les meilleures épices des caraïbes ? C'est la vie !!
Tout ça pour vous dire que vous aurez peut être la chance de me croiser sur votre territoire. 
J'espère que vous m'accueillerai avec autant de bienveillance que celle qui m'anime. Et j'aurai énormément de plaisirs à partager une de mes spécialités avec vous.  A très bientôt je l'espère.

Edwin 
Aurela Kelmendi
Aurela Kelmendi
Déconnecté
Inscrit depuis le :
22/07/2014
Posté le 17/05/2022 à 12:24:14. Dernière édition le 17/05/2022 à 17:28:51 

Débouche ses naseaux.

Des côtes de bœuf marinées ? Vraiment ? Vous êtes sûr ? N’était-ce pas plutôt vous qui laissez dégager cette odeur ma foi… spéciale ? Je vous ai senti avant même que vous ne traversiez la porte, c’est dire la puissance du sillage.

Alors, mon cher RastaMogwddijsisjiaqjwiakze - vous me dites si j’écorche votre nom – vous n’êtes pas sans savoir que votre intendante m’a mise en rogne, ce qui me rend moins clémente. Je vous demande donc des actions plutôt que des mots.

Envoyez-moi ces fameuses côtes de bœuf et si je ne vomis pas en les ayant ingéré, vous aurez votre autorisation.
Aurela Kelmendi
Aurela Kelmendi
Déconnecté
Inscrit depuis le :
22/07/2014
Posté le 17/05/2022 à 14:40:40. Dernière édition le 18/05/2022 à 01:30:34 

Se met debout sur son bureau, avant de frapper impudemment dans ses mains pour avoir l’attention de l’assemblée.

Silence, je vous prie.

J’ai une annonce à faire. Faites entrer le lieutenant Campbell. Qu’on le guide jusqu’à moi, je crois qu’il n’a toujours pas retrouvé l’usage de ses yeux.

Un de ses gardes le pousse un peu brutalement à ses pieds.

Ne vous écroulez pas, mettez vous à genoux. Un peu de tenue, enfin.

Se râcle la gorge et annonce à qui veut l’entendre, la tête haute, le menton arrogant, l’élocution aisée.

Vous avez su prouver votre courage et votre dévouement à la couronne d’Angleterre, au risque de vous attirer les foudres de l’île et même au péril de votre vie. Vous avez su garantir la sécurité de nos concitoyens en faisant appliquer mes règles qui ne tolèrent aucun étranger aux abords de nos terres,  renvoyant comme il se doit nos ennemis. Et surtout, vous m’avez vengé après qu'un espagnol m'ait lâchement agressé dans mon sommeil alors que je me rendais à la tanière des loups.

Sort sa Stuart Sword, lourde épée royale qui est un peu trop grande pour elle, qu’elle lui dépose doucement sur l’épaule droite, puis l’épaule gauche. Après donc avoir exécuté la colée traditionnelle d’adoubement, elle déclare, le ton caustique :

Pour m’avoir obéi en faisant régner sans vergogne l’ordre et la justice au sein de notre cité et ses alentours, je vous nomme, James Campbell, noble chevalier du mandat actuel de New-Kingston.

Saute sur le sol.

J’ai lu dans les annales que vous êtes déjà en possession de la Stuart Sword et du Médaillon de l’exécuteur, ce qui montre encore que votre fidélité anglaise n’est plus à prouver, ainsi il ne me reste plus que ça pour vous récompenser comme il se doit.

Pêche un slibard rouge dans un de ses tiroirs à l’aide de son épée pour ne pas le toucher, vraisemblablement écœurée par la chose.

 
Je vous fais don de ce… Majestueux slip britannique, attestant votre investissement patriote sans égal. On raconte qu’il rendrait plus endurant ceux qui le portent, au combat bien évidemment ou dans d’autres circonstances. Il est désormais à vous. Faites-en bon usage, je suis sûre qu’il vous servira.

Debout, valeureux chevalier ! Et rendez-moi encore plus fière que je ne le suis déjà.
James, sans-yeux
James, sans-yeux
Déconnecté
Inscrit depuis le :
15/01/2015
Posté le 17/05/2022 à 18:50:10 

A genoux sur le tapis, traverse la salle de son regard vide, le slip pendant sur son épaule

Curieux ça. Lady Arina qui me félicite d'avoir défendu une ville qu'elle souhaite voir brûler contre ses anciens compatriotes. Nous vivons vraiment dans une société.
don Juan de Montalvès
don Juan de Montalvès
Déconnecté
Inscrit depuis le :
05/01/2007
Posté le 17/05/2022 à 19:58:39. Dernière édition le 17/05/2022 à 20:02:18 

C'est une mauvaise plaisanterie ?!

Le Marquis entra dans la salle dans toute sa superbe, canne à la main, gardant son chapeau sur sa large perruque aux boucles noires, s'avançant de quelques pas faisant claquer au sol les talons rouges de ses souliers à boucles d'argent.

Voilà que les folies meurtrières sont récompensées en Angleterre, pouvait-elle tomber si bas ?! Alors que toute l'île se mobilise contre l'invasion des loups et les hidalgos, n'écoutant que leur courage au service de tous, montèrent les premiers à l'assaut de la tanières des loups !

Pouvait-on imaginer qu'une autre sorte de bête féroce allait poignarder dans le dos les défenseurs de Liberty ? L'Angleterre ne cessera donc jamais de s'enfoncer dans la fange et l'indignité ?

Montalvès pointe sa canne vers James d'un geste dédaigneux.

Voilà le genre d'énergumène qui est fêté en héros ! Un ivrogne pouilleux qui s'attaque à un bivouac endormi, la belle prestation en effet !

Ma pauvre petite - le Marquis se retourna vers Kelmendi - cet affront vous coûtera bien plus cher qu'un slip. Je crains que vous n'insultiez des forces qui vous dépassent. Chère demoiselle, retournez à votre broderie et évitez de provoquer le courroux de la nation dominante des Caraïbes.

L'Espagne ne saurait tolérer un tel scandale...revenez à plus de modestie, conservez votre place sur cette île.

Nous demandons que la récompense soit retirée à James et un dédommagement de 100'000 florins d'or versés à l'Ayuda par l'Angleterre pour son acte abjecte et inconsidéré.

Il vaut toujours mieux être ami avec l'Espagne car nos ennemis tremblent lorsque nous levons le sourcil...Mademoiselle, faites amende honorable et retrouvez notre bienveillante protection...persistez dans votre erreur et vous subirez notre colère !
James, sans-yeux
James, sans-yeux
Déconnecté
Inscrit depuis le :
15/01/2015
Posté le 17/05/2022 à 20:13:25 

Qui aurait cru que le fier marquis, avec ses perruques et ses banquets, craindrait les loups ? Le Marquis Montalvès, il est dans les journaux, il pose avec ses fanfreluches, toutes sortes d'armes à feu... et il a peur des loups. Brrrr.
Aurela Kelmendi
Aurela Kelmendi
Déconnecté
Inscrit depuis le :
22/07/2014
Posté le 17/05/2022 à 22:40:36. Dernière édition le 18/05/2022 à 01:29:37 

Esquisse un sourire carnassier en voyant apparaître l'ancien général hispanique.

Des folies meurtrières, vous dites ? Si à vos yeux les actes de mon brave soldat sont des folies meurtrières, alors vous devriez faire interner sur le champ Blake, Giovanni, Jessie... et j’en passe. La liste est longue au sein de votre nation où la lâcheté et les troubles mentaux semblent être innés.

Tourne lentement autour de lui, à la manière d'un aigle qui étudie sa proie.

Détrompez-vous, mon cher Montalvès, mon lieutenant Campbell n’a fait que rééquilibrer la balance en abattant quatre de vos soldats à la suite de l’attaque de l’un des vôtres sur ma personne. Vu l’état de nos troupes respectives, cela me paraît tout à fait proportionnel. Vous ne trouvez pas ?

Demande-t-elle, d'un air innocent qui transpire le cynisme.

Alors quoi ? Sous prétexte que vous veniez abattre le nouveau fléau qui s’est abattu sur Liberty, vous pensiez être immunisé de toute agression ? Et si le fléau de Liberty n’était autre que vous, peuple d’Espagne ?

Oui, vous, votre nation en surpopulation qui n’a fait que mettre à sac les autres villes de l'archipel, une par une, sans vergogne, sans penser ne serait-ce qu’une seule seconde à la pérennité de l'île. Et désormais, vous oser vous présenter en tant que ""défenseurs de Liberty"" ?

Glousse.

Quel culot.

Les Espagnols n’ont-ils pas assez tué d'Hommes comme ça, voilà qu’ils s’en prennent désormais à une race de loups en danger ? N’avez-vous donc pas encore assez de sang sur les mains ?

Caresse avec insolence la perruque de Montalvès.

Vous pouvez vous foutre vos menaces là où je pense, ce n’est certainement pas un homme qui s’apprête plus que moi qui va m’impressionner. Tiens, allez donc faire ce que vous savez faire de mieux : piller une ville vide !

Peut-être que vous réussirez à réunir une somme assez conséquente pour vous acheter une virilité. (Je dis bien peut-être)

Tu passes un contrat de nation de 100 PO  sur don Juan de Montalvès  : On ne menace pas l'intendante Kelmendi .
Edwin RastaMogwaÏ Van Drieëndertig
Edwin RastaMogwaÏ Van Drieëndertig
Déconnecté
Inscrit depuis le :
27/03/2006
Posté le 18/05/2022 à 06:19:51 

* arrive essoufflé, les vêtements en lambeaux et une tranche de côté de bœuf 🥩 marinée à la main*

Mais c'est quoi tous ces clebards partout dehors ? Ils ont bouffé tout mon stock de saucisses.

18/05 04:15:27 Combat contre Horde de loups, tu contres et lui mets 16 points de dégâts avec un chapelet de saucisses crues.
18/05 04:15:26 Tu renforces ton armure suite à l'attaque de Horde de loups !
18/05 04:15:26 Combat contre Horde de loups, tu te défends et prends 9 points de dégâts.
18/05 04:15:26 Combat contre Horde de loups, tu contres et lui mets 30 points de dégâts avec un chapelet de saucisses crues.
18/05 04:15:02 Combat contre Horde de loups, vous vous loupez tous les deux.

Heureusement, que j'ai pu sauver cette magnifique côte de bœuf maturee et marinée à point.


Sarah
Sarah
Déconnecté
Inscrit depuis le :
02/04/2022
Posté le 18/05/2022 à 14:07:34 

Bonjour Madame l'Intendante,

J'aimerais visiter votre belle cité endormie que je n'ai pas encore eu l'occasion de voir depuis mon arrivée sur cette île.
Je viendrai avec mon étale en espérant croiser quelques badauds, ou mieux quelques clients. J'en profiterai pour aider votre Gouverneur en effectuant quelques quêtes et, peut être, si j'ai de la chance..., recroiser votre lieutenant rigolo avec son slip anglais au bout de son stylet !

See you soon,
Sarah
Aurela Kelmendi
Aurela Kelmendi
Déconnecté
Inscrit depuis le :
22/07/2014
Posté le 18/05/2022 à 18:03:39. Dernière édition le 18/05/2022 à 19:08:29 

Edwin machin, autorisé, ça nourrira mes chiens de garde.

Se tourne vers la française.
 
C’est donc vous la fameuse Sarah ? Celle qui aurait contribué à je ne sais plus quel pillage espagnol ?

L’attrape sans crier gare par le col.

Vous êtes bien mignonne mais j’exige un cadeau digne de ce nom, et alors je vous laisserai franchir nos murailles. Vous n'êtes pas exemptée des règles que j'impose dans mon bureau, à ce que je sache.

Brandit la tête blafarde de l'ibère El Normando qu'elle avait rangé amoureusement dans sa besace.

Ulysse  a vaincu EL Normando  pour toi, contrat fini !
Ulysse  t'a envoyé sa tête en cadeau.

Prenez exemple sur votre compatriote Ulysse qui m'a fait le plaisir de m'offrir au saut du lit.. non pas un petit-déjeuner, non pas un bouquet de fleur... non, mieux que ça : la jolie petite gueule de cet enfoiré d'espagnol qui a osé s'en prendre à moi hier.

Regardez comme il a l'air presque sympathique, sans corps accroché.
Roger le tavernier
Roger le tavernier
Déconnecté
Inscrit depuis le :
19/03/2022
Posté le 20/05/2022 à 20:40:01. Dernière édition le 20/05/2022 à 20:40:47 

*Après avoir mangé un peu d'avoine pour masquer son haleine grasse de vieux loup aviné, entre dans la salle. On le regarde, il en profite pour chantonner*

J'en avais plein la vue tes kilos superflus-huhu
Tes vieux seins qui s'affaissent me plongent dans la détre-è-esse


*Entrouvrant les yeux, essaie de réprimer de violents relents acides pour ne pas gâcher sa prestation, puis reprend en écartant les bras*

♫ Tu pues tellement d'la gueule que des fois le matin,
On dirait qu't'as été bouffer dans la gamelle du chieeeeen


*Puis attend fièrement - autant que faire se peut - les applaudissements et l'autorisation qu'il est venu ainsi quémander*
La dictatrice Kelmendi
La dictatrice Kelmendi
Déconnecté
Inscrit depuis le :
22/07/2014
Posté le 21/05/2022 à 13:28:47 

Reste immobile et sans voix face à ce spectacle nauséabond pour le moins... surprenant.

Quelle horreur.

Puis beuglant à ses gardes :

Vous attendez quoi ? Autorisez le et sortez cet immonde ivrogne d'ici avant qu'il ne dégueulasse mon sol.
Jan der Vernboer
Jan der Vernboer
Déconnecté
Inscrit depuis le :
21/11/2005
Posté le 29/05/2022 à 16:47:58 


Bonjour lady puis-je avoir un laisser-passer, en échange je vous donne mon rein et un cadeau pour vos jeunes ?
 
Voilà. Les blagues nulles, ça marche ?
La dictatrice Kelmendi
La dictatrice Kelmendi
Déconnecté
Inscrit depuis le :
22/07/2014
Posté le 30/05/2022 à 13:01:14 

Soupire. 

2 jours d'autorisation pour l'effort et cet humour qui laisse à désirer.

Pour plus de jours, je vous invite à patienter dans la salle juste à droite, mes chirurgiens attitrés se feront un plaisir de s'occuper de l'opération.
Don Diego
Don Diego
Déconnecté
Inscrit depuis le :
16/03/2007
Posté le 30/05/2022 à 16:49:45 

Bonjour Miss Kelmendi,

Je sollicite à partir de demain pour
Une validation d'autorisation de séjour
Pour la petite durée de 10 jours
Et je participe pour 100PO par jours
Soit 1000Po pour le séjour

Aidant ainsi à éponger votre dette personnelle
Qui a bien pu demander un tel remboursement à une demoiselle?

-1- 2 3  

Le forum > New Kingston > Le trône de l'intendante Kelmendi


Si vous souhaitez répondre à ce sujet, merci de vous connecter.
Marquer tout le forum comme lu
© 2004 - 2023 pirates-caraibes.com - Tous droits réservés