Faux Rhum Le Faux Rhum Faux Rhum  

Le forum > Taverne > Des loups ?!
Des loups ?! -1- 2 3  
Auteur Message
Loup Alpha
Loup Alpha
Déconnecté
Inscrit depuis le :
08/05/2022
Posté le 12/05/2022 à 12:29:18 

Mai 1722 – Un tas de feuilles bouge au pied d’une souche. L’air doux et agréable que le printemps apportait aux nouveaux nés des portées était comme une récompense pour la meute. Tous ces nouveaux louveteaux qui cette année arrivaient en masse formeront les futurs crocs de demain ; La grande chasse allait bientôt commencer.
Loup Alpha
Loup Alpha
Déconnecté
Inscrit depuis le :
08/05/2022
Posté le 12/05/2022 à 19:30:06. Dernière édition le 12/05/2022 à 20:08:04 

Les éclaireurs ne sont pas revenus, pourtant s'infiltrer en ville pour voler de la nourriture était une mission simple.

Capture

Si la nourriture n'arrive pas très vite la meute en sera perturbée.
"Regarde la louve d'un air dur", on va devoir ce montrer moins prudent maintenant.
Loup Alpha
Loup Alpha
Déconnecté
Inscrit depuis le :
08/05/2022
Posté le 12/05/2022 à 22:09:56 

Voilà, ce qui devait arriver arriva, plus de gibier.

Il va falloir agrandir le territoire de chasse maintenant mais aussi notre régime alimentaire.

Le grand loup avait bien remarqué les bipèdes qui rodaient de temps à autres dans les bois. Voilà une ressource alimentaire qui pourrai sauver les petits, d’autant plus que la saison des accouplements ne semblait pas prendre fin étonnamment cette année.
Louve alpha
Louve alpha
Déconnecté
Inscrit depuis le :
08/05/2022
Posté le 12/05/2022 à 22:31:18 

La louve se tordait.
La portée semblait n'en jamais finir.
Les louveteaux déjà grands étaient affamés.
Les plus petits têtaient sans cesse, la laissant exsangue.
Et il en venait encore.

Elle avait faim.
Elle mangerait, et elle les nourrirait, quoi qu'il arrive.
La première proie serait la bonne.
Don Alejo Onza De Llama Duende y Seda
Don Alejo Onza De Llama Duende y Seda
Déconnecté
Inscrit depuis le :
20/11/2005
Posté le 12/05/2022 à 22:47:15 

Ce ne fut pourtant pas le cas.

Tout capitaine qu'il soit aujourd'hui, Alejo n'en était pas moins un trappeur aguerri. Les rumeurs des maraudes des loups près des villes étaient arrivées à ses oreilles. Les pistes étaient nombreuses. Elles ne faisaient que confirmer qu'ils venaient de la tanière au sud-ouest.
Les loups ramenés par Noudwi avaient atteint Liberty depuis plusieurs années maintenant mais ils n'étaient pas un danger, ils n'étaient pas adaptés à la nature Caribéenne.
Jusqu'à aujourd'hui.
La magie qui imprégnait l'île avait du les toucher : jamais une meute normale ne pouvait s’agrandir si vite. Ils étaient nombreux. Trop.

L'hidalgo était rentré dans la tanière, arme à feu en main, débusquant le couple Alpha. Mais les bêtes étaient trop nombreuses pour qu'il reste discret.
Une hésitation lui valu une première morsure : la femelle affamée n'avait pas tardé à attaquer. Mais il s'en dégage rapidement et riposte d'un tir parfait, un de ceux qui n'abime pas la fourrure mais défonce les cranes.
Pas cette fois, hélas. La créature est bien plus résistante que la nature le permettrait.

Il est donc temps de reculer. Hors de la caverne, les bois semblent s'être remplis de la nouvelle meute. Alejo ne doit pas rester là, ça devient trop dangereux.

Le mâle sort alors, grimpant au sommet de la tanière pour hurler et menacer. Mais le chasseur est loin. Trop pour être menacé mais pas assez pour être hors de portée de tir. Il vise, ajuste et tire. Un nouveau tir parfait malgré la distance.
Même constat, il est surnaturellement résistant.

"Carne y sangre ! Vous ne serez pas mon repas mais je ne serai pas le votre...
Je dois prévenir l'équipage."
Umbrella
Umbrella
Déconnecté
Inscrit depuis le :
28/12/2018
Posté le 12/05/2022 à 22:59:00. Dernière édition le 12/05/2022 à 23:10:56 

L'équipage était presque au complet, le Capitaine manquait à l'appel... encore... Où était-il ? Je regardais Providence savonner la planche en souriant... elle serait bientôt prête. Mais ce soir, il était temps de s'amuser.

Malheureusement, notre passage fut bref et notre attention fut perturbée par ces bestioles... Que faisaient-elles à l'entrée de la ville d'Espéranza ?

Nous n'étions pas venus pour elles, nous passions notre chemin, pour cette fois...
Loup Alpha
Loup Alpha
Déconnecté
Inscrit depuis le :
08/05/2022
Posté le 13/05/2022 à 08:50:46 

L'irruption de l'humain avait mis la meute en alerte, le loup Alpha par un hurlement cinglant donna l'ordre aux loups de protéger la tanière mais aussi d'aller chercher plus de nourriture.

Par petits groupes les loups quittèrent le couple Alpha pour ramener du gibier, qu'il soit sur quatre pattes ou deux pattes.
Lisbeth Dănești
Lisbeth Dănești
Déconnecté
Inscrit depuis le :
08/05/2020
Posté le 13/05/2022 à 09:51:22 

En arrivant devant sa ville, elle n'avait pas pu se résoudre à abattre les louveteaux. Tirant trois petits coups en l'air pour les faire fuir, elle était passée sur la pointe des pieds tenant son chien dans ses bras car les mâles endormis n'auraient certainement pas hésité à en faire leur repas.

Il fallait prévenir Madre qu'elle laisse ses chèvres sur la chimère le temps d'en savoir plus sur la raison de la présence de cette meute sur l'île. 
Alfy 'sic' Bontemps
Alfy
Connecté
 
Inscrit depuis le :
01/05/2021
Posté le 13/05/2022 à 12:17:33. Dernière édition le 13/05/2022 à 12:58:21 

Alors qu'il finissait tranquillement son repas, reprenant ses bonnes habitudes, maintenant qu'il n'avait plus à s'occuper de l'armée Française, Alfy fût interrompu par des hurlements très distinctifs, qu'on ne peut pas louper. Il laissa son assiète et se leva pour regarder par la fenêtre. il faisait nuit, la lune brillait de mille feux.

Et ces hurlements, encore. Il n'avait donc pas rêvé.


Qu'est ce que c'est ça, des loups, ici ? Si proches de la ville ? C'est inhabituel chez ces animaux là non ? se questionnait-il.

Allant faire un tour devant la ville, le français tomba nez-à-nez avec des loups. Beaucoup de loups. Attroupés autour de ce qui ressemblait de loin à un cadavre. 
Espérant que ce ne soit pas un de ses camarades, Alfy fonça sans réfléchir, pour faire peur aux prédateurs, interrompant ainsi leur festin. 

Il doivent avoir sacrément faim pour venir se nourir jusqu'ici!

De retour dans ses quartiers, quelques griffures et morsures aux bras, Alfy prit de quoi envoyer une lettre à son général pour le prévenir de cette macabre découverte.
Le lendemain, il prit la direction de la tanière pour y rejoindre Jeanne. Ils y trouverons peut-être quelques réponses la-bas. 
Maud
Maud
Déconnecté
Inscrit depuis le :
12/05/2022
Posté le 13/05/2022 à 12:27:55 

Maud fit deux pas hors de la cité, passant les portes avec un sac plein à craquer d'affaires dans l'intention de partir explorer les environs.

Presque immédiatement, un loup d'une taille peu commune lui bondit dessus, la mordant méchamment au bras ; heureusement, sa veste empêcha les crocs acérés de trop s'enfoncer dans la chair. Elle lui planta un bistouri dans le poitrail, se dépêtrant in extremis, trouvant refuge près d'un poste de garde, forcée de retourner en ville.

Furieuse, elle s'isola le temps de nettoyer ses plaies, maudissant ces sacs à puces qui n'avaient décidément rien à faire sous ces latitudes ; elle maudit encore plus celui qui avait eu l'idée saugrenue d'introduire un tel prédateur sur une île aussi petite.
Sita LeRoy
Sita LeRoy
Connecté
 
Inscrit depuis le :
07/09/2021
Posté le 13/05/2022 à 13:03:25 

Sita entendit les rumeurs converger vers un seul et même sujet. La recrudescence de canidés sur l'île. Si elle avait ouïe dire depuis un moment qu'il y avait une tanière, cet endroit elle l'avait visité il y a peu, sur son chemin la menant à la corniche.

Il y a quelques semaines tout semblait alors très calme, et la jeune femme avait apprécié cet interlude de quelques heures, ou elle avait pu observer ces prédateurs, qui ressemblaient pour elle à de gentilles boules de poils ambulants.

Sa vision avait été tout autre hier soir. Proche de la ville Espagnole, son mari et elle avaient décidé de revenir pour prêter main forte. Qui du Français ou du loup viendraient déclencher en ville les hostilités ?

Et bien la réponse fut rapidement donnée. La ville pointait à peine à l'horizon qu'une meute assez nombreuse leur tournait déjà autour. Attrapant vivement Dyhor pour le mettre dans son sac avant que son gros malin de chiot n'aille tenter de se faire de nouveaux amis au péril de sa vie, Elle eut tout juste le temps de se mettre dos à dos avec Andras pour surveiller l'espace les environnant.

Si Sita avait entendu dire que les loups restaient à distance des villes et des hommes, ils ne semblaient plus en avoir peur. Et c'est la jeune femme qui commençait à sentir l'angoisse poindre en elle à la vue de leur nombre et de leur crocs dirigés vers eux. Il était temps de sortir son arbalète et de garder son couteau bien en vue, car c'était à ce prix qu'elle rentrerait en ville ce soir.

Elle avait une apparence des plus sommaire et négligée quand elle découvrit Elijah aux portes de la ville. Cheveux décoiffés, emmêlés, jupons déchirés, et les traits fatigués. Prenant à peine le temps des échanges d'usage , elle rentrait en ville, exténuée, pour retrouver sa maison de guilde. Là où elle pourrait fermer les yeux et retrouver un peu de sérénité. Demain serait un autre jour, demain on verrait bien ce qui allait se passer. Mais demain, il allait lui falloir faire le plein de bandages, de plantes et de carreaux si elle voulait de nouveau sortir d'Espéranza !
Sharon
Sharon
Déconnecté
Inscrit depuis le :
13/02/2020
Posté le 13/05/2022 à 14:16:46. Dernière édition le 13/05/2022 à 14:20:41 

Ce matin je pars seule jusque chez ma grand-mère malade lui porter un petit pot de beurre et une galette. Dans la forêt sur ma route je fis la rencontre d’un loup bien décidé à me manger,
rusée je lui propose une course jusque chez ma grand-mère !
Arrivée la première, force est de constater que ce dernier n’a pas réussi à suivre la cadence,
je ris aux éclats avant de me souvenir avoir croisé Alfy et Jeanne sur la route. Le loup aurait-il changé de proie ?
Ce loup semblait vraiment affamé.
Une peur au ventre m’emporte et me fait ressentir que quelque chose de grave va se passer…
Je me mets en direction de la tanière des loups à vive allure craignant le pire pour mes amis,
les aperçoit au loin.
Se faufilant discrètement parmi les loups endormis autour de la tanière
- Impossible de crier ce serait trop dangereux…
"Jeanne et Alfy s’engouffrent dans ce qui semble être la tanière des loups" Après un bref instant des cris se font entendre à l’intérieur de la grotte.
- J’espère qu’il ne leur est rien arrivé !
Althéa de Rioghan
Althéa de Rioghan
Déconnecté
Inscrit depuis le :
07/07/2015
Posté le 13/05/2022 à 14:41:42 

Cela faisait quelques jours que Tsuki, le loup adopté par Althéa, avait un comportement un peu bizarre.

Lui qui était très câlin avec son amie et ne la quittait pas d'une semelle restait prostré et 'pleurait'.

Althéa le caressait, lui parlait doucement ou tentait de le faire jouer... sans succès. Était-il malade ?

La rumeur de meutes inhabituelles rodant aux alentours des villes pouvait elle répondre à ce comportement ?

Ne sachant pas ce qu'il fallait faire pour aider son ami à quatre pâtes, la rouquine commença à ranger ses affaires, bien décidée de ressortir du fond du temple dans lequel elle s'était enfermée afin de trouver quelques explications.
Loup Alpha
Loup Alpha
Déconnecté
Inscrit depuis le :
08/05/2022
Posté le 13/05/2022 à 15:11:55. Dernière édition le 13/05/2022 à 15:15:54 

Le Loup Alpha reniflait, il le savait le danger était dans sa tanière.
Deux humains avaient fait irruption ce matin même mais d'un bon coup de gueule ceux-ci prirent la poudre d'escampette.

cependant quelque chose n'allait pas, il ne les voyaient pas mais une odeur quasi imperceptible flottait au milieu des louveteaux.

Capture
Alfy 'sic' Bontemps
Alfy
Connecté
 
Inscrit depuis le :
01/05/2021
Posté le 13/05/2022 à 16:11:14. Dernière édition le 13/05/2022 à 18:33:34 

Y a t-il une meilleure façon de représenter l'expression : se jeter dans la gueule du loup ?

Alfy était parti de Port-Louis en courant... enfin... en marchant d'un pas rapide. Il avait dû courir 5 minutes, max. Arrivé à la Tanière, après avoir croisé Sharon, toute de rouge vêtue, courant d'un déhanché inhabituel, il rejoignit Jeanne dans l'antre des loups. 

Quelle idée stupide...

A peine entrés, plusieurs loups leur sautèrent dessus, les mordant, griffant. Essayant tant bien que mal de se défendre, Alfy parvint à repousser les jeunes loups. 



Mais deux yeux d'un jaune vif, dans l'ombre du fond la tanière le regardaient, silencieusement. Une présence menaçante qui semblait s'approcher doucement de lui. Puis en l'espace d'un instant, d'un bond, un loup imposant se jeta sur lui, ses crocs déjà plantés dans son bras, avant même que le français ne puisse réagir. La blessure était profonde, le loup Alpha ne rigolait pas...

Spoiler
13/05 12:29:33 Loup Alpha te donne 1 Morsure animal.

Il était bien plus gros que tous les autres. C'était surement le chef de la meute. 
Impossible de combattre tous ces loups. Ce serait du suicide. Encore plus avec ce bras meurtri.
Alors que Jeanne tentait elle aussi d'amadouer le loup comme elle pouvait, comprenant que les armes n'étaient pas la solution, une idée de génie trappeur, dont Davy Crockket serait jaloux, traversa l'esprit d'Alfy. 

Alors qu'il avait réussi à se terrer derrière un rocher, ne faisant plus aucun mouvement brusque pour se faire oublier, il sorti délicatement toutes les peaux de loups qu'il avait récupéré sur le trajet jusqu'ici, et se couvra délicatement. Il fit signe à Jeanne de le rejoindre tranquillement, pour ne pas trop éveiller les soupçons. 

Blottis tous les deux sous dans leur sac à puce, les deux français allaient maintenant devoir attendre les renforts sans bouger. Plus question d'envoyer quelques perroquets que ce soit, sous peine de bousiller leur couverture. 

Le calme revenant, on pouvait voir le loup Alpha retourner au fond de la tanière, auprès d'une autre ombre impostante. Peut-être la louve ? 


Louve alpha
Louve alpha
Déconnecté
Inscrit depuis le :
08/05/2022
Posté le 13/05/2022 à 17:32:48 

Poussée par les coups de museau du mâle, la louve avait fini par se réveiller.
Elle jeta un regard inquiet aux louveteaux qui sommeillaient à ses côtés, et se dressa lentement sur ses pattes, humant les alentours.
Quelque chose n'allait pas.
Elle lécha un peu ses petits, puis elle s'avança vers les autres loups au centre de la tanière. Certains jouaient, les autres semblaient dormir. Elle les renifla d'un air suspicieux.
Quelque chose n'allait pas.
Une créature femelle se tenait face à elle, comme enroulée dans sa peau. Elle la poussa du museau, et se releva brusquement avec un "kaï" de douleur, une éraflure sur la truffe.
Quelque chose n'allait pas.
Elle se tourna alors vers l'autre créature, un mâle, et la poussa à son tour. L'odeur n'était pas celle des loups, elle mordit, secoua, et la peau de bête s'affaissa, découvrant un humain mâle. Elle poussa alors non plus un grognement mais un rugissement, et serra le mollet de l'homme entre ses crocs pour l'éloigner de ses petits.
Ce n'est qu'après l'avoir mis au sol, qu'elle se tourna à nouveau vers la créature femelle. Rendue furieuse par la douleur et le sang qui coulait, la Louve secoua l'humaine dans tous les sens jusqu'à ce qu'elle se retrouve inanimée.
Elle retourna alors vers le fond de la tanière, et se recoucha à côté de son mâle et des petits, toujours aux aguets.
El Renat
El Renat
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
01/11/2017
Posté le 13/05/2022 à 18:54:09 

Des loups?

N'importe quoi, oui j'en ai bien croisé quelques uns ces dernier temps mais de là à mettre Liberty en ébullition il a un monde quand même.

Et puis c'est quoi cette histoire Alejo, tu as encore forcé sur les plantes qui facilitent les rêves à mon avis.

Pff.. 
Loup Alpha
Loup Alpha
Déconnecté
Inscrit depuis le :
08/05/2022
Posté le 13/05/2022 à 21:54:17. Dernière édition le 13/05/2022 à 21:55:07 

A la tanière les mises bas continuaient et continuaient.

cela ne semblait jamais s’arrêter, la saison des amours était complètement détraquée, à peine une louve venait de sevrer ses louveteaux qu’un désir inassouvie de s’accoupler la prenait.

La louve Alpha n'échappait pas à cette règle et étrangement son temps de gestation était extrêmement court.

Conforme à ses instincts naturels le Loup Alpha ne pouvait donc se refuser à sa louve mais aussi aux femelles qui formaient leur garde rapprochée.

Plus grandes sera la meute plus fort sera le dominant.

Le Mâle ALPHA !
Anne Providence
Anne Providence
Déconnecté
Inscrit depuis le :
07/08/2007
Posté le 14/05/2022 à 01:02:32. Dernière édition le 14/05/2022 à 01:10:57 

Jeudi soir c'était Happy hour à Esperanza, quelle ne fut pas la surprise de l'équipage de la Chimère au complet (sans le capitaine en grande conférence avec son oreiller), de voir bon nombre de loups autour de la ville espagnole.

Rentrés au repaire par des moyens relativement expéditifs, l'équipage continua de l'interroger sur le phénomène.

Il fut décider de contacter les comptoirs pour voir si c'était le même phénomène partout. Côté France, j’eus confirmation de l'information.

Le lendemain Alejo partait seul (il paraît) du côté de la tanière.

J'avais déjà eu des affinités avec les loups - en général plutôt bipèdes - et la curiosité me tiraillait aussi. Finalement je me décidais à y faire un saut aussi. Le chemin choisi passait pas la crique des landes et ça c'était une des très mauvaises idées du jour. Un malaise me prit en arrivant sur les lieux, je vomis tripes et boyaux avant de reprendre mon chemin. La tenue, celle du mariage de Lise Bête et Assa sentait encore l'alcool ingurgité ce jour et la crasse depuis, le fumet commençait à être intéressant...

A chaque pas ou presque je trouvais une portée de louveteaux, à peine croyable. Je repensais à la fois où Noudwi m'avait retenu prisonnière sur une île pleine de loups, pas un bon souvenir non plus.

J'arrive à la tanière et j'entre lentement, sans geste brusque, il fait noir et on n'y voit à peine plus que dans la barbe de Gaston ! Attention à ne pas piétiner les louveteaux. qu'ils sont nombreux et des adultes aussi.

C'est alors que je les vois, le couple alpha à l'aspect redoutable.

C'est bien le moment d'avoir un éclaire de lucidité :

Qu'est ce que je fiche là ?

Non, je ne vois pas défiler ma vie devant moi, mais ma première visite à l'auberge des loups d'Azur un soir de tempête sur Liberty. Le capitaine avait dit devant moi et ses membres de guide quelque chose comme cela :

" Même si le Tigre est plus robuste que le Loup, il ne peut rien quand il se retrouve face à la meute"


Pour le coup, face à la meute je l'étais et seule...

Prudence, pas de geste brusque et ne pas baisser les yeux, histoire de ne pas avoir la tête du casse-croûte du soir.

Des grognements se faisaient entendre et la louve se fit... menaçante ? gardienne de ses petits ? ou prise de fringale ?

Quand même avant de me faire tuer, je pourrai tenter de faire -enfin- un truc intelligent :

fouille la zone

C'est peut-être inutile, mais acculée contre la paroi, mon rayon d'action est faible...


Dans la série des idées stupides du jour, je tente d'engager la conversation :

"Hey ! Je sais ce que c'est de vouloir défendre ses petits tu sais !

D'où venez vous comme ça aussi nombreux....

Oui je te parle... je peux toujours essayer !"

Les réponses si non verbalisées sont du moins explicites :

La louve me colle à la parois les pattes sur les épaules, je doute que ce soit une invitations à danser. Finalement je tente de soutenir son regard en prenant un air assuré dont j'espère qu'il signifie :

Non, je ne suis pas un steack ! Ni ton prochain dîner.

Comme elle montre ses crocs, je fais de même.

Finalement ça doit être ce qu'on appelle une fausse bonne idée et je n'en ai pas tenu le compte pour la soirée. Mais ce n'est pas le moment de flancher, surtout pas... Quand je vois les os et le sang au sol, c'est pire que la fin d'une fiesta un peu arrosée à Esperanza ou le mariage de Madre de Van Der Much... Visiblement mon attitude me permet d'éviter les salutations du loup. Mais la louve ouvre les hostilités.

Quand j'aperçois une option pour filer je tente, mais le loup se décide à me barrer le passage. Pour le coup les loupiots se prennent quelques coups de bottes sur mon passage, plus le temps de faire dans la délicatesse.

Rester ? Sortir ?

Je ne me laisse pas faire pour autant et je rends autant de coups que je le peux par rapport aux griffes et au coups de crocs que je reçois. La Tigresse ne va pas mourir si bêtement !

Finalement je préfère quitter la tanière, la poursuite de la fouille n'est pas envisageable maintenant. Il faudra revenir, avec un bateau une équipe plus grande...

Le couple me poursuit dehors et ça ne fait pas mes affaires ! J'espérai qu'ils resteraient à l'intérieur. Mais je n'ai pas dis mon dernier mot. Puisant au fond de mes réserves je me défends comme La Tigresse que le suis, fière et stupide !

"J'étais venue sans haine mais ça changera !"

Loup Alpha du haut de son rocher laisse finalement la femme partir
Louve alpha se prend quelques coups, et voyant son mâle s'arrêter, elle fait demi-tour.
Loup Alpha Hurle pour montrer que l'aire du loup commence

Tout cela n'augure rien de bon... Il est temps de rentrer raconter tout cela à l'équipage.
Loup Alpha
Loup Alpha
Déconnecté
Inscrit depuis le :
08/05/2022
Posté le 14/05/2022 à 08:15:19. Dernière édition le 14/05/2022 à 08:16:04 

Les humains avaient belle est bien trouvé la tanière, ce qui était une bonne chose en soit, la nourriture arrivait toute seule aux pattes de la meute.

Tant qu'ils arrivaient un par un il n'y aura pas de soucis pensa l'Alpha mais un jours ils viendront en masse j'en suis sûr.
La meute doit encore grossir si l'on veux rester le chasseur et pas l'animal traqué.

De toutes façons les humains n'on rien pour survivre dans ce monde, ni dents pointues, ni l'intelligence des loups et encore moins l'esprit de meute.

Il s'inquiétait certainement pour rien.

Assit il observait silencieusement les loups déguster les restes des curieux

Capture
Anne Providence
Anne Providence
Déconnecté
Inscrit depuis le :
07/08/2007
Posté le 14/05/2022 à 09:48:10 

S'éloignant de la tanière une partie de ses tripes entre les mains la Tigresse repensa à une vieille chanson composée à l'époque des Loups d'Azurs...

Et si c'était une nuit
Comme on ne connu pas depuis,
Depuis cent mille nuits.
Le nuit de fer, le nuit de sang,
Une nuit, un chien hurle.
Regarde bien, gens, de d'enfer, regarde le.
De son manteau de bronze vers les ours,
Les ours tremblent.

Les hommes avaient perdu le goût
De vivre, et se foutaient de tout
Leurs mères, leurs frangins, leurs nanas
Pour eux c'était que des foutaises
Le ciel redevenait sauvage,
Le béton bouffait le paysage... D'alors

Les loups, ououh! ououououh!
Les loups étaient loin de Port-Louis
Du camp paria, d’la ConfrérieLes loups étaient loin de Port-Louis
J'aimais ton rire, charmante Kristal
Les loups étaient loin de Port-Louis.

Mais ça fait cinquante lieues
Dans une nuit à queue leu leu
Dès que ça flaire une ripaille
De morts sur un champ de bataille
Dès que la peur hante les rues
Les loups s'en viennent la nuit venue... Alors

Les loups, ououh! ououououh!
Les loups ont regardé vers Port-Louis
Du camp paria, d’la Confrérie
Les loups ont regardé vers Port-Louis
Tu peux sourire, charmante Kristal
Les loups regardent vers Port-Louis.

Et voilà qu'il fit un rude hiver
Cent congestions en fait divers
Volets clos, on claquait des dents
Même dans les beaux arrondissements
Et personne n'osait plus le soir
Affronter la pluie froide tropicale... Alors

Des loups ououh! ououououh!
Des loups sont entrés dans Port-Louis
L'un par Issy, l'autre par Ivry
Deux loups sont entrés dans Port-Louis
Ah tu peux rire, charmante
Deux loups sont entrés dans Port-Louis.

Le premier n'avait plus qu'un oeil
C'était un vieux mâle de Krivoï
Il installa ses dix femelles
Dans la vaste maison de France,
Et nourrit ses deux cents petits
Avec les enfants de Port-Louis... alors

Cent loups, ououh! ououououh!
Cent loups sont entrés dans Port-Louis
Soit par Issy, soit par Ivry
Cent loups sont entrés dans Port-Louis
Cessez de rire, charmante Amandine
Cent loups sont entrés dans Port-Louis.

Le deuxième n'avait que trois pattes
C'était un loup gris des Karpates
Qu'on appelait Carême-Prenant
Il fit faire gras à ses enfants
Et leur offrit six ministères
Et tous les gardiens des fourrières... alors

Les loups ououh! ououououh!
Les loups ont envahi Port-Louis
Soit par Issy, soit par Ivry
Les loups ont envahi Port-Louis
Cessez de rire, charmante Kristal
Les loups ont envahi Port-Louis.

Attirés par l'odeur du sang
Il en vint des mille et des cents
Faire carousse, liesse et bombance
Dans ce foutu pays de France
Jusqu'à ce que les hommes aient retrouvé
L'amour et la fraternité... Et alors

Les loups ououh! ououououh!
Les loups sont sortis de Port-Louis
Soit par le nord, soit par l’est
Les loups sont sortis de Port-Louis
Tu peux sourire, charmante Alex
Les loups sont sortis de Port-Louis
J'aime ton rire, charmante Alex
Les loups sont sortis de Port-Louis...
Les loups...
Les loups...
Les loups...
Les loups...
Les loups, les loups. les loups...
Les loups...
Les loups...

On mettrait Liberty à la place de Port-Louis ça serait bien juste en fait... pas rassurant du tout.

https://www.pirates-caraibes.com/fr/index.php?u_i_page=5&theme=15&sujet=11145&u_i_page_theme=1&u_i_page_sujet=2
Félix
Félix
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
17/12/2021
Posté le 14/05/2022 à 10:21:04 

*Félix venait d'accoster au port d'Esperanza. Revenant d'un court voyage qui l'avait éloigné des affaires de l'île. Il commença donc par essayer d'avoir les nouvelles de Liberty. Des rumeurs circulait, sur les tensions entre nation, mais plus étranges l'apparition de loups. Il lui avait donné d'en rencontrer sur l'île, tout au sud vers la cité de Ports Louis. Mais sur les terres !? Étrange... Il pris donc la décision de sortir de l'enceinte de la cité pour en savoir plus. Les loups ne se firent pas attendre ! Après quelques minutes de route il tomba sur une "hordes de loups", tentant de se défendre il fut contraint de fuir, grièvement blessées.... Il n'avait pas mesuré l'ampleur de la situation. Désormais sortir seul de la cité n'était plus possible !*
Elijah Le Couturier
Elijah Le Couturier
Connecté
 
Inscrit depuis le :
21/11/2018
Posté le 14/05/2022 à 11:13:07 

Le couturier se tenait droit avec une main sur le pommeau de son arme devant les portes d'Esperanza, attendant de la visite hostile mais il en fut tout autre et dans un différent style...

Non loin, un cadavre déchiqueté jonchant le sol et baignant dans son propre sang pour seule présence humaine et une meute de louveteaux planqués dans les buissons, grognant doucement comme un chant macabre exécuté en choeur.

Un seul pas eut suffi à en faire sortir quelques uns de leur cachette pour bondir dans sa direction les crocs en avant. Sans doute sauvé par un geste réflexe en dégainant sa lame, il frappa en un trait blanc qui fendit le crépuscule comme un éclair éphémère et d'un saut en arrière resta aux aguets, opérant de la même façon que ces jeunes loups pour le moins agressifs.

Puis un mouvement bruyant de va et vient commença à se faire entendre aux portes de la ville, ce qui les effraie peut être mais ils ne semblent pas oser pénétrer en son enceinte, pour le moment...

Le couturier se demande alors d'où peuvent ils venir, si nombreux, quelle tanière est assez grande pour les héberger.
Loup Alpha
Loup Alpha
Déconnecté
Inscrit depuis le :
08/05/2022
Posté le 14/05/2022 à 15:11:42. Dernière édition le 14/05/2022 à 15:18:43 

Trop de hordes de loups ne revenaient pas à la tanière, ça ne pouvait pas durer, les petits ont faim.

C'est un coup à mettre en rogne la Louve Alpha et si elle décide de sortir je pense qu'elle tuera plus que nécessaire et je n'aime pas la viande qui pourrie.

Ce soir je vais donc aller chercher moi même le repas de demain, même s'il faut rentrer dans ces maudites cités.
El Renat
El Renat
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
01/11/2017
Posté le 14/05/2022 à 18:33:55. Dernière édition le 14/05/2022 à 18:34:43 

Le Verdict était sans appel, il faudra du monde pour s'attaquer à ces Loups.
Même si les hordes arrivaient à être maitrisées, que se passerai t'il si les Alpha sortaient de leur trou!
Hors de question d'arriver la fleur au fusil comme certain dans la tanière, il faudra s'organiser et pour l'instant peu de monde semblait s'émouvoir du sort de l'île.
Malgré tout un petit groupe de chasse commençait à se former, enfin pour ceux qui arrivaient vivant au point de rendez-vous.
Peut être arriverons nous à écarter la menace.
-1- 2 3  

Le forum > Taverne > Des loups ?!


Si vous souhaitez répondre à ce sujet, merci de vous connecter.
Marquer tout le forum comme lu
© 2004 - 2022 pirates-caraibes.com - Tous droits réservés