Faux Rhum Le Faux Rhum Faux Rhum  

Le forum > Taverne > Les Six-Trouilles d'Halloween
Les Six-Trouilles d'Halloween -1- 2 3  
Auteur Message
Jack Skullington
Jack Skullington
Déconnectéparia
Inscrit depuis le :
13/05/2007
Posté le 04/11/2019 à 01:32:42 

Dans son repaire, Jack s'agite. 
Ses envoyées ont mené à bien leur mission, semble-t-il. En repérage tout d'abord, elles ont désormais ouvert les portes d'un monde auquel les vivants n'avaient, jusqu'alors, pas connaissance.

Bondissant d'un endroit à un autre, Jack Skellington s'impatiente : les mortels ne devraient plus tarder à remarquer les tranchées qui partent de leurs lieux de vie, et mèneront à lui.

Il compte sur leur curiosité pour s'y aventurer... et ensuite, il pourra jouer. Un sourire machiavélique inonde son regard
Oh oui, cela promet d’être amusant...
Euphrasien de Villeroy
Euphrasien de Villeroy
Déconnecté
Inscrit depuis le :
07/01/2012
Posté le 04/11/2019 à 17:10:46 

Ah ben dis donc, elles sont bien robustes ces bestioles, voilà que leur ai mis plus de 370 pts de dégats à l' une d entre elle, et elle est toujours en pleine forme. Je sais pas d' où elles sortent
Cendre
Cendre
Déconnecté
Inscrit depuis le :
22/04/2019
Posté le 04/11/2019 à 19:49:22 

Vous allez pas bien m'sieur Euphrasien ?
Vous vous lancez dans l'accupunctruc ? Vous faites un match ?! Vous comptez des points des gars ?

Mais il est pas tout seul?
Ça doit êt' l'âge ou..  ma.. vue... hin.
Kayvaan
Kayvaan
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
04/10/2015
Posté le 04/11/2019 à 20:30:40 

Des fois, ça arrive qu'on fasse entre nous un ptit concours autour d'une cible.

Selon la zone de la cible touchée, tu gagnes des points, tu vois le genre ? Le must reste la tête, au dernier comptage, on était à 50 points la tête.


Bon, le concours tout seul, ça a l'air bien moins marrant..... J'espère que c'est ça, et pas une question d'âge ou de tête....

Il m'inquiète des fois le ptit Euphrasien....
Jack Skullington
Jack Skullington
Déconnectéparia
Inscrit depuis le :
13/05/2007
Posté le 04/11/2019 à 22:50:44. Dernière édition le 05/11/2019 à 21:36:07 

Sorti de sa tanière, l'homme squelette se dandine au sommet d'une tranchée. 
Celle-ci est si sombre que s'y aventurer sans lumière reviendrait à se jeter dans la gueule d'un loup affamé...

Jack Skullington accueille ses invités, curieux, en chantonnant doucement. L'oeil vif repérant chaque détail, s'imprégnant de leur empressement à rejoindre son monde. S'ils savaient... 

Bienvenue dans mon monde, vous voici tous coincés,
Ici, seuls les morts, sauront vous guider,
Dans ces souterrains, pour bien avancer,
La lueur de l'épouvante, il vous faudra trouver.

Et c'est alors que se massent, derrière les arrivants, des hordes d'araignées qui coupent toute retraite à ceux qui sont entrés.
Sous l'oeil amusé d'un maître du jeu intéressé...
Caitlin Samhain
Caitlin Samhain
Déconnecté
Inscrit depuis le :
24/05/2011
Posté le 04/11/2019 à 23:24:41 

Depuis son lit d'Hopital, la jeune femme, enfin tout est relatif, observait les humains s'aventurer dans les "trous". Un passage vers un autre monde, mais ouvert par qui et pour quelle raison ? 


Elle employait donc tout son talent pour le découvrir mais pour l'instant tout ce qu'elle savait c'est qu'une autre personne faisait usage d'un effet de vision lointaine, observant lui aussi les corsaires de l'île qui s'engouffraient dans cet entonnoir. A vrai dire c'était peut être uniquement grâce à cela qu'elle pouvait étendre ses sens jusqu'à son domaine. 


On pouvait le dire, c'était là un cas de piratage magique flagrant ! 


Maintenant il fallait surtout faire attention à ne pas se faire repérer...mais de toute manière elle avait décidé de les y rejoindre...enfin dès que les infirmières arrêteraient de l'empêcher de sortir.
Althéa de Rioghan
Althéa de Rioghan
Déconnecté
Inscrit depuis le :
07/07/2015
Posté le 04/11/2019 à 23:48:42 

L'appel de l'haut delà lui brûlait les veines. Les souvenirs envahissaient son esprit et un léger sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'elle pénétrait les lieux si longtemps oubliés.

Une odeur de souffre s’infiltra en elle et elle observait les lieux avec avidité, cherchant du regard un être familier.

Son regard rencontra celui de Jack Skullington. Elle pencha la tête sur le côté comme pour mieux se remémorer, puis plissa les yeux.

Lentement, elle s'assit sur le rebord d'un gouffre menant plus bas et se perdit dans ses pensées.
Jack Skullington
Jack Skullington
Déconnectéparia
Inscrit depuis le :
13/05/2007
Posté le 04/11/2019 à 23:50:27 

Scrutant les petits humains qui s'affairent dans son domaine, Jack inculque aux plus audacieux ses propres règles.
Une faux à la main, des bombes citrouilles vivantes dans l'autre, l'homme squelette réagit à chaque action qui lui déplaît. 

En ces lieux, il n'y a qu'un maître des morts. Seul juge, je décide donc du sort.
Tranche, tranche, gentille faucheuse. Les panches, panches des belles pleureuses.

Accompagnant d'un rire macabre son jugement dernier, et laissant, aux survivants, le soin de s'informer.
Jack Skullington
Jack Skullington
Déconnectéparia
Inscrit depuis le :
13/05/2007
Posté le 05/11/2019 à 00:53:36. Dernière édition le 05/11/2019 à 00:54:08 

Certains trouvèrent rapidement la citrouille lumineuse qui leur permettait de parcourir le tunnel à la lueur de leur cucurbitacée. 
Jack se mit à danser autour du cratère, et tout en riant, s'y jeta.

Il accompagna ses convives jusqu'à son domaine, et commença son rite chanté.

Plus de citrouilles, vous cultiverez,
Et plus grandement, serez récompensés.
Mais pour se faire, il faut me plaire,
Ecoutez bien ce que j'espère.

De l'épouvante, soyez le maître
Et parvenez à m'effrayer
Usez de frusques, faites la fête
Obstinez vous à m'amuser!

Le mâle viril qui parviendra
La foule, à faire rugir d'effroi,
Et la femme qui saura glacer
Les coeurs de tous ces va-nu-pieds

Et plus encore, formez duo,
Et convoitez le titre odieux
De l'épouvante, soyez les dieux,
Puis venez prendre votre lot.

(Trouille numéro 1)
Caitlin Samhain
Caitlin Samhain
Déconnecté
Inscrit depuis le :
24/05/2011
Posté le 05/11/2019 à 10:05:02 

C'était comme observer par le trou d'une serrure, on ne voyait pas grand chose mais c'était déjà bien suffisant. Elle ne regardait que de temps à autre, afin de se tenir informé mais dans la nuit quelque chose avait changé, l’aperçu n'existait plus. En réponse à sa tentative il n'y eut qu'une vision fugace d'un crâne grimaçant ou souriant, ou les deux.

'On dirait un cousin de Valakas' fut sa première pensée, enfin si Valakas avait pu avoir un cousin affligé de la même malédiction que lui. C'était peut être les pommettes. En tout cas celui là avait l'air d'avoir toutes ses dents.

Pour éviter de devoir rester plus longtemps en convalescence, l'anglaise rassembla ses affaires et sauta par la fenêtre, profitant du restant de nuit pour rejoindre le trou.

Elle s'arrêta net, une araignée géante se trouvait entre elle et son objectif. Cependant cette dernière n'avait l'air aucunement hostile, au contraire elle aurait même pu la définir de mignonne. Un pas de côté et elle s'élança dans le trou.

Pendant un bout de chemin le trou allait tout droit comme un tunnel, puis tout à coup il plongeait perpendiculairement d’une façon si brusque que Caitlin se sentit tomber comme dans un puits d’une grande profondeur, avant même d’avoir pensé à se retenir...
Althéa de Rioghan
Althéa de Rioghan
Déconnecté
Inscrit depuis le :
07/07/2015
Posté le 05/11/2019 à 13:56:27. Dernière édition le 05/11/2019 à 13:58:23 

Assise, les pieds dans le vide, le gouffre l'appelait, elle le sentait. Une irrésistible envie de s'y plonger lui vrillait les tripes. Son sang bouillait d'une chaleur trop longtemps oubliée.

Elle s’apprêtait à laisser cette envie l'envahir et prendre possession d'elle lorsqu'une main large se plaqua dans son dos et l'aida à perdre pied.

05/11 07:59:44 "allez zou ! A trois je saute ! Un... Deux....troooooooooiiiiiiis !"

Sa longue chute fut amortie par un épais matelas de mousse. Elle se releva d'un bon et se mit à crier en direction du plafond, mais sa voix tremblait d'une véritable envie de rire.

05/11 08:00:36 voix caverneuse venant d'en bas : "Riiiiideeeer !!!!!!"

Elle esquissa un sourire et réprima un fou rire, au fond le hollandais venait de lui rendre service, puis elle s'épousseta et s'enfonça dans les méandres obscures des lieux.

Ses pas la menèrent vers une plantation de citrouilles. Tout d'abord étonnée de trouver cela en pareils lieux, elle s'accroupit et en détacha une petite qu'elle glissa dans son sac.

05/11 08:09:13 Tu trouves en examinant : Les Six Trouilles de Jack.

- Hum... mignonne.

Observant autour d'elle les personnes présentes et l'atmosphère particulière qui se dégageait du village d'Halloween, elle décida de se fondre un peu plus dans l'ambiance.
Une fiole de teinture de belladone dans la main, elle changea son apparence en commençant par son regard.

05/11 13:21:12 sent ses veines palpiter au son d'un tambour inaudible. Elle plonge sa main dans son sac et en sort une fiole. Elle place quelques gouttes d'un liquide iridescent et ses pupilles se dilatent aussitôt, chassant le vert émeraude de ses yeux.

Elle tendit ensuite une longue cape à Turb qui se trouvait non loin d'elle et lui demanda d'en faire un paravent pour la soustraire aux regards des autres corsaires présents.
Elle se dévêtît entièrement, à l’ abris de son mur de fortune et se rhabilla d'une toute autre manière : longue robe noire, gants de la même couleur, cuissardes de cuir et surtout maquillage à la façon de la Calavera Garbancera Mexicaine.

Son maquillage, rehaussé de ses pupilles largement dilatée par l'effet de la belladone, lui donnait un air étrange, irréel... ensorceleur...

Elle respira l'air ambiant avec avidité, et se gratta machinalement l'avant bras gauche avant de reprendre sa cape qu'elle rangea dans sa large besace.

05/11 13:23:21 une brume fine vient l’entourer et elle l'aspire lentement de ses lèvres entrouvertes. Observant les personnes alentour, elle esquisse un sourire presque dérangeant.

Fixant Turb de son regard d'Obsidienne elle lui sourit, de façon presque dérangeante.

05/11 13:41:41 Turb Van Solo Heu... Althéa ??

05/11 13:54:55 "Althæa ? Oui ! C'est moi !" à Turb Van Solo
Shadow
Shadow
Déconnecté
Inscrit depuis le :
11/08/2006
Posté le 05/11/2019 à 15:33:30. Dernière édition le 05/11/2019 à 15:36:24 

Shadow avait pris les devants avant de partir dans ce trou béant.
En effet, comme à son habitude, l'homme était prévoyant et se doutait que quelque chose se tramait, mais surtout que beaucoup de gens seraient attirés par cette anomalie, notamment beaucoup de femmes.

C'est ainsi, qu'il pris le temps de se parer de son plus beau costume avant d'aller rendre visite à Tabatha Morgan à la Fleur Bleue. Il savait qu'en tant que préparatrice des filles de joies, celle-ci serait en mesure de lui confectionner un maquillage pour l’événement.
Le travail terminé, Jean-Paul Goltier donna à Shadow un somptueux feutre noir décoré de belles fleurs multicolores pour parfaire sa tenue.

"Merci mes braves pour la tenue, marquez la note sur mon ardoise" conclu le Français.

Camille, habitué au soldat Français lui lança avant qu'il ne quitte la Fleur Bleue : "Reviens vite me voir, mon beau Gentleman Horrifique".

Souriant, l'homme trouvait ce surnom parfait pour son titre durant les prochains jours.

Quelques heures plus tard, l'homme était descendu dans la fosse aux citrouilles. Effectivement, un être étrange du nom de Jack Skullington semblait cultiver ici des citrouilles. Mais, plus surprenant encore, il semblait être partagé entre vouloir effrayer les curieux et les divertir.
C'est alors que le Français eu l'idée de vouloir tester le fameux Jack, pour voir sa réaction mais surtout pour se divertir :


05/11 06:40:29 "Sors de derrière l'arbre et balance une tomate pourrie à la face de Jack en criant" à Jack Skullington.
05/11 06:38:20 Tu donnes 1 Tomate pourrie à Jack Skullington.

Plusieurs Anglais avaient rejoins les deux hommes et Shadow ne pouvait pas s’empêcher de lancer quelques piques à ses ennemis de la veille pour se marrer :

05/11 12:45:50 "Foutredieu les mecs, vous avez vu vos gueules ? Surtout ne changez rien, vous faites déjà bien assez peur !" à Nick le Brun, Spectre de Don Branlouz, Jack Skullington, Sir Convard Enoal, Caitlin Samhain, Johnny Carter, Laureline.
Johnny Carter
Johnny Carter
Déconnecté
Inscrit depuis le :
07/08/2012
Posté le 05/11/2019 à 20:23:55. Dernière édition le 05/11/2019 à 22:00:13 

"Des araignées géantes ?" s'exclama Johnny. Quand Wayne Groonie lui avait parlé de cette folle rumeur la première fois, il jura que ce n'était qu'une légende de plus.

"Tu crois vraiment que des araignées vont s'installer dans New Kingston ? Des arachnides t'en trouves dans les belles maisons, là elles s'y sentent bien ou au fond des grottes, pas dans les trous à rat, à punk et à pisse" poursuiva-t-il après avoir finit sa choppe.
- En parlant de pisse, tu me dois encore ton ardoise de la veille, rétorqua le tenancier.
- Tiens ta caillasse, de toute façon c'est pas moi qui paie mais les poches d'un hollandais. Goodbye l'ami !

Dehors, personne. "Voilà bien qui est étrange" songea un instant l'anglais. En continuant sa route, il vit quelque chose bouger dans l'ombre de la potence. S'approchant en silence, armé de sa dague, il repensait à la bêtise entendue au pub plus tôt et à l'ignorance de Wayne qui ne sortait littéralement jamais de derrière son comptoir.

Au moment où il comprit que le patron n'avait peut-être pas eu tord, Johnny se retrouvait coincé entre plusieurs spécimen à six pattes.

"Damned ! Ce blagueur du BPP ne rigolait pas."

La fuite, une spécialité anglaise avec la trahison, Johnny la maîtrisait avec passion. Ni une ni deux il s'élança en direction de la potence mais oublia vite qu'à ce petit jeu d'escalade il serait perdant aujourd'hui. Voyant s'approcher l'inévitable, il sauta au plus loin et fit une chute bien plus élevée que la hauteur entre le sol et l'échafaud.

"Me voilà encore bien embarqué. Suis-je dans le cave secrète du BPP ?" pensa-t-il. En regardant vers le haut ses amis arachnides et le spectacle qu'il l'entourait, il comprit vite que non. Il entreprit donc de s'enfoncer dans la caverne.

A mesure qu'il s'enfonçait dans la galerie souterraine, Johnny se souvenait -
par association d'idées avec sa descente dans la caverne - d'une histoire qu'il avait entendu peu après son arrivée dans le nouveau monde. Une légende aztèque sur la création des hommes.

Quetzalcoatl, le dieu serpent à plumes, avait pour mission de se rendre dans l'inframonde, le Mictlán comme l'appelaient les aztèques, pour récupérer des os humains et en créer de nouveaux afin de peupler la terre et servir les dieux. Une fois entré dans le royaume des morts, il rencontra Mictlantecuhtli, seigneur de l'inframonde et maître des âmes des morts afin de lui demander l'objet de sa quête. Ce dernier lui imposa une épreuve : réussir à faire quatre fois le tour du Mictlán en faisant sonner une conque. Conque offerte par Mictlantecuhtli qui n'avait aucun trou pour rendre la tâche ardue. Quetzalcoatl usa donc de malices et de ses pouvoirs en appelant des vers pour creuser des trous et des abeilles pour faire sonner la conque pendant qu'il fit sa randonnée morbide. Entendant le son de la conque et à la vue de la réussite de l'épreuve par le dieu serpent à plumes, Mictlantecuhtli accorda les os de la dernière création humaine? Puis il se ravisa et ordonna la capture de son invité.



En fuite, après être tombé dans un trou réalisé pour le piéger, il brisa les os dans sa chute. Malgré le péril imminent qu'il encourait,
Quetzalcoatl réussit à sortir de l'inframonde et se rendre en lieu sûr, loin du Mictlán. Il remit aux dieux les os sous forme de débris ; ce serait d'ailleurs pour cette raison les hommes n'auraient pas la même taille. C'est alors qu'on fit de ces os une farine, puis on l'a déposa dans un récipient en céramique. De là, les dieux laissèrent tomber des gouttes de sang sur la préparation et ainsi naquirent les hommes modernes :

Fragiles mais d'engeance divine.

"Pourquoi je pense à ça ?" se demandait Johnny. Puis, arrivant dans le village des festivités et après avoir entendu Jack, il comprit qu'il ne pouvait y avoir de coïncidences et décida d'user de frusques et d'un peu de pigments pour concocter une apparence digne de l'épreuve imposée.

Mictlantecuhtli, voilà une belle idée. Il ne lui reste plus qu'à trouver sa Mictecacíhuatl et ce sera parfait.
Caitlin Samhain
Caitlin Samhain
Déconnecté
Inscrit depuis le :
24/05/2011
Posté le 05/11/2019 à 22:28:03. Dernière édition le 05/11/2019 à 22:48:47 

Tout le monde autour d'elle s'affairait à se maquiller et revêtir des costumes pour faire un peu plus couleur locale. Il fallait sans doute se plier à la volonté de leur hôte pour obtenir le droit de passage pour la prochaine étape.

Elle commença alors à cherche des choses qui pourraient lui servir pour se faire un déguisement a commencé par la faux en possession de Jack Skullington mais il ne semblait pas vouloir s'en séparer.  Alors elle commença à chercher autour en s'éloignant au fur et à mesure. Des champignons, des décors, des tables avec ce qui ressemblait à de la nourriture et plus à l'écart une marmite. Intriguée l'anglaise s'en approcha, le feu était d'une teinte étrange, parfois bleuté, parfois violacé, parfois verdâtre quant à l'odeur qui émanait des vapeurs orangés, elle était nauséabonde à souhait, ce n'était clairement pas de la soupe de potiron. 


Malgré ce fumet capable de faire fuir la plupart des nez, l'anglaise pencha son visage et huma longuement, rien qu'elle ne connaissait. Elle s'empara de la longue cuillère de bois pour en extraire une gorgée de l'épaisse préparation plein de grumeaux. On aurait dit que quelqu'un s'était amusé à mélanger tous les trucs qui lui tombait sous la main, des choses non identifiés se faisaient repoussés vers la surface par les gaz qui s'échappait, un œil, une patte. L'anglaise hésita un instant  mais pour identifier la chose il n'y avait qu'une solution. Elle avala la cuillerée qu'elle venait de récolter, c'était la seule manière d'en avoir le cœur net. Aussitôt sa gorge se resserra comme pour interdire l'accès au reste, elle fit ensuite un effort pour éviter de tout régurgiter. C'était immonde mais au delà de ça, elle avait l'impression d'avoir avalé le plus terrible des piments.

Elle recula en se tenant la gorge et s'éloigna de quelque pas. Fort heureusement la sensation passa rapidement mais il restait une douleur qu'elle chercha à identifia en tâtant de la pulpe de ses doigts. Sans s'en rendre compte elle s'était entaillée le cou de ses ongles, pourtant elle les gardait court. Elle regarda alors ses mains, ses ongles venaient de pousser, prenant l'apparence de griffe, mais déjà elle changeait pour revenir à la normale. Elle glissa son regard vers son hôte, ce dernier l'observait mais impossible de lire son expression avec ce sourire en permanence imprimé. Elle sortit une fiole de son sac et préleva de la mixture puis fila se dissimuler à l'abris des regards indiscrets.

Après avoir passé quelques temps à se préparer, se protéger à l'aide des arcanes à sa disposition. Elle avala la potion d'une traite et attendit. La douleur à la gorge était bien inhibé mais ses entrailles commencèrent à chauffer mais là encore, aucun mal. Ses ongles se mirent à s'allonger prenant à nouveau l'apparence de griffes, sa chevelure prenait peu à peu de la longueur puis plus rien. Était-ce tout ? Elle attendit encore un moment puis une nouvelle sensation émergea. Un afflux incontrôlé d'énergie au dessus d'elle, elle essaya alors tant bien que mal de reprendre le contrôle mais à chaque fois qu'elle relâchait sa concentration le phénomène reprenait avec force. Au bout d'un moment elle décida de laisser faire en essayant de se préparer au pire. Un cercle de lumière commença alors à se dessiner en faisant des étincelles, un halo ? Elle se demanda alors si elle allait ressembler aux anges dépeint dans les livres. Elle trouva l'idée amusante mais son sourire intérieur s'effaça bien vite. 

Cela commença par une crampe, une vive douleur dans son dos comme si tous ses muscles s'étaient bloqués en même temps. Après cela, ses muscles furent pris de spasmes, elle entendait ses os craquer sous les mouvements involontaires et elle sentait quelque chose tirer sur sa peau, la repousser vers l'extérieur comme si une créature inconnue tentaient de s'échapper de ce cocon devenu trop étroit. C'est lorsqu'elle entendit et en même temps sentit sa peau se déchirer qu'elle lâcha enfin un cri puis elle perdit connaissance.

Elle se releva dans un sursaut. Cela faisait si longtemps qu'elle n'avait pas perdu connaissance ainsi, même endormie sa conscience ne s'éteignait pas. Elle avait mal au dos, mal au crâne et garder les yeux ouvert lui donnait le tournis. Elle comprit rapidement qu'elle avait gagné de nouveaux yeux. Elle s'empara alors rapidement de son miroir et examina les changements. 


Après un moment un mot échappa de ses lèvres : "Intéressant."
Jack Skullington
Jack Skullington
Déconnectéparia
Inscrit depuis le :
13/05/2007
Posté le 05/11/2019 à 22:48:33. Dernière édition le 07/11/2019 à 00:12:14 

Le monde vivant envahit le sien, et Jack se réjouit déjà du divertissement qu'il va lui offrir.
Que le temps était long, le reste de l'année, à ne côtoyer que des morts. Ils n'avaient pas de conversation, pas de but, aucun intérêt. 

Jack avait tout préparé. Il avait aménagé son antre de manière à ce que ces humains ne manquent de rien. Ils pourraient se restaurer, et même festoyer, s'ils le souhaitaient. Après tout, il ne manquerait pas de les observer.

Mais Jack compte sur eux pour obtenir satisfaction : se distraire.

Aussi attend-il qu'ils soient tous réunis, avant de se balancer d'un pied sur l'autre, et d'une voix caverneuse, d'annoncer.

Pour me distraire, vous devrez
Sur le sable et ses herbes, vous affronter.
A trois moments de la journée,
Les survivants, je compterai.

Une citrouille, ceux-ci recevront,
Et s'ils sont tous de même nation
Leur butin, ils doubleront
Récompensant leur passion.
Turb Van Solo
Turb Van Solo
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
09/08/2008
Posté le 05/11/2019 à 23:18:45. Dernière édition le 05/11/2019 à 23:30:55 

Un trou béant en plein Ulungen... voilà qui surprend l'ex-facteur et ravive en lui sa fibre d'explorateur de caves en tous genres. Ca y est il est excité, fantasmant déjà sur d'immenses caisses et fûts offerts au premier aventurier venu. Ignorant allègrement les effluves du danger,  il partage son émoi à Althéa :

04/11 22:35:49 "Une p'tite virée en enfer avec ton ange gardien, ça t'dis ? " à Althéa de Rioghan.

Et ni une ni deux, il boit une bonne rasade et pénètre le sombre orifice sans hésitation. 
04/11 22:35:54 Tu entres dans Halloween - Caverne souterraine.

Là il y est accueilli par une bande de joyeux squelettes l'entraînant dans une danse endiablée, ou peut-être n'aurait il pas dû boire autant en étant à jeun ?

Emportés par la fougue du hollandais les hôtes finissent leur danse en un sinistre cliquetis.
04/11 22:37:30 Tu as tué Squelette dévot.

Mais où donc était-il tombé ?
Et plus curieux encore : que foutait donc Althéa ?!

La voici enfin qui le rejoint au milieu des citrouilles et des ossements, Turb commençait à  dégriser et mesurer le bizarre de la situation, il en fit une synthèse des plus limpides : "M'enfin ???"

Althéa lui tend une cape et lui demande d'en faire écran pour sa séance de relooking.
Gardant la tête dressée (entre autre) Turb n'en perd pas une miette, il est comme hypnotisé et pétri de convoitise... quelle beauté ! Oui cette fiole qu'Althéa vient d'utiliser est magnifique, son contenu ne peut être qu'un nectar des plus fins... il lui faut la goûter !

Se demandant vaguement comment Althéa avait pu tant changer en si peu de temps il saisit une occasion et la susdite fiole dans un mouvement souple et précis. Il s'empresse d'en vider le contenu dans son palais quand deux choses étranges se produisent simultanément :

Althéa hurle à en glacer un verre de rhum agricole. 
Turb se sent tout chose...
Dulcina Fagney
Dulcina Fagney
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
13/02/2006
Posté le 06/11/2019 à 00:06:10 

* Elle se voyait encore examiner le cratère que les araignées avaient creusé dans sa ville. Elle n'avait réalisé combien Trounu se penchait bien trop dangereusement qu'une fraction de secondes avant qu'il n'y tombe.
Convard et elle sautèrent, suivis de Voynich et Branlouz. Ils arrivèrent ensemble dans une immense caverne.

Troune courait déjà partout pour explorer les lieux. Elle n'en fut pas surprise, et garda un oeil sur lui, de loin. Mais son attention fut vite détournée par des revenants qui s'approchaient, et elle ne vit que trop tard Mademoiselle envoyer au tapis son petit garnement.

Elle l'attendit le lendemain, avant de continuer à explorer le reste des lieux.
Lorsqu'elle eut vent de ce que leur hote leur demandait, elle chercha dans ses affaires ce qui pourrait l'aider à se transformer en créature effrayante.
Quelques regards jetés sur son environnement... des branches mortes ici et là feraient de bons tuteurs pour les cornes. L'herbe abondante permettrait d'extraire le coloris et, l'ajoutant à un baume de sa fabrication, lui donnerait un parfait teint verdâtre.
Quelques coups d'aiguille et de fil, et elle se confectionna une robe et un couvre-chef cornu.
Enfin, il ne manquait plus que la dernière touche, le détail qui viendrait enjoliver le tout... elle se tourna vers son compagnon*

Tu penses que ton messager accepterait d'achever ma parure?

*Et celui-ci de venir, docilement, se mettre sur son épaule pour y récolter quelques caresses...*


Althéa de Rioghan
Althéa de Rioghan
Déconnecté
Inscrit depuis le :
07/07/2015
Posté le 06/11/2019 à 00:35:12 

- NOOOOOONNNN !!!

Althea poussa un cri a en glacer verre de rhum  agricole, comme aurait put le dire Turb Van Solo.
Celui ci venait de lui substituer sa fiole de belladone et se l'était enfilé comme si c'était un verre de cuvée de Montalvès. La peur la sumergea de façon incontrôlée.

- Recrache ça tout de suite !

L'ordre de souffrait d'aucune discussion et la jeune femme fourra ses doigts dans la gorge de Turb sans lui en demander la permission. Elle titilla suffisamment le fond de sa gorge pour provoquer des hauts le coeur qui finirent par inonder sa robe de bile gluante.

- Ha bravo !

Elle venait de sauver son ange gardien et ruiner sa robe dans le même mouvement.

- Mais .... Pourquoi ?
Shadow
Shadow
Déconnecté
Inscrit depuis le :
11/08/2006
Posté le 06/11/2019 à 08:53:01. Dernière édition le 06/11/2019 à 09:51:19 

Shadow s'était fait un compagnon de fortune en la personne de Louison pour commenter les différents costume avant la bagarre.
Seulement, celui-ci était bien moins bavard que d'habitude...




Sans doute que le maquillage du Français l'intimidait !
Popop
Popop
Déconnecté
Inscrit depuis le :
19/08/2006
Posté le 06/11/2019 à 09:38:51 

Des citrouilles, encore des citrouilles ! Maudit légume ni beau ni bon, ça fait pas l'affaire d'un canard ! Tout le monde se rue sur les cucurbitacées sans raison. L'or, je veux bien, mais des courges !

Cela dit un certain Jacques Squlinbiche promet de la castagne, et ça c'est drôlement chouette ! On attend gentiment, les yeux rivés sur des Grey, Jessie, Ubaldo... Quelle patience n'est-ce pas ? J'aurais droit à une médaille pour pas leur tomber sur la trogne...

"Caitlin Samhain : "Vous devriez parler moins fort, il y en a qui se repose encore...Sinon il s'agit des herbes hautes derrières moi ainsi que l'air ensablé plus au nord."", à tout le monde. 


Alors allons-on bande de moules !
Cela dit, vu les adeptes du goulot présents, rien n'a été annoncé côté apéro. Et on sait très bien ce que donne un Turb en manque de gnôle. Un massacre !
Umbrella
Umbrella
Connecté
Inscrit depuis le :
28/12/2018
Posté le 06/11/2019 à 11:21:24 

D'abords des trous noirs, et Il sait que je n'aime pas l'obscurité.

Ensuite ... des citrouilles ? à quoi bon ? aurait-on un bon canard à faire cuire avec ça ?

Puis cette maudite terre à retourner en vain, j'en ai plein les ongles et Il sait que n'aime pas ça...

Et maintenant, un combat ?... Il sait que je n'aime pas ça...

Mais pour quel prix ? au prix de son âme ? C'est cher ! N'importe quel diable pourrait vous le dire !

Et les diables, il y en a partout autour de moi ! Il pourrait vous le dire...
Ten de las Tallarines
Ten de las Tallarines
Déconnecté
Inscrit depuis le :
07/12/2010
Posté le 06/11/2019 à 14:01:38 

Qui a peur du Grand Méchant Loup...

Le passage se trouvait sous Esperanza, l'entrée avait fait s'écrouler quelques pavés de la ville. En descendant prudemment la pente qui menait vers l'inconnu, la jeune femme songea qu'elle devrait instamment s'occuper de faire combler le trou.

C'est Sirius qui avait découvert le tunnel, et qui était aussitôt venu l'en informer. Le petit garçon était tout excité, exalté à l'idée d'une nouvelle aventure, mais comme toujours quand quelque chose apparaît de nulle part sur Liberty, ce chemin ne lui disait rien qui vaille. Aussi ordonna-t-elle à son fils de rester bien sagement dans la ville avant de s'engager sur le sentier.

Qui a peur du Grand Méchant Loup...

Des zombies, des cadavres, du sang et l'odeur de mort, de quoi faire frétiller Valakas et les autres amateurs de morbide. Puis un squelette au milieu de tous, maître de cérémonie en costume qui semblait se délecter de l'agitation des corsaires. Sans doute une nouvelle lubie des Dieux, qui aimaient plus que tout mettre à l'épreuve les habitants de l'île.

La jeune femme se fraya un chemin parmi les monstres, puis finit par arriver au village d'Halloween. Alors, d'autres monstres et créatures de cauchemars, mais sous lesquels l'on devine les traits des corsaires.

Rassérénée et encline à attendre la suite, la jeune femme finit par se mettre au diapason. Si l'idée est de faire peur, de laisser s'exprimer sa noirceur le temps d'une semaine, ainsi soit-il.

Après tout, ce sont les Espagnols qui sont le plus à craindre sur cette île maudite.

Qui a peur du Grand Méchant Loup...

Une longue robe rouge, couleur du sang, du feu et des passions, et un rouge à lèvres prononcé. Ses longs cheveux à demi-coiffés, du blanc sur sa peau pour marquer le contraste. Puis la cape.

Noire et faite de poils. La capuche en forme de tête lupine, des yeux menaçants et des crocs acérés.

Ainsi la voilà prête, chaperon rouge qui a laissé le loup gagner. Son visage se fend d'un sourire, sa hache est dissimulée. Montrer patte blanche pour pouvoir mieux dévorer. Un prédateur parmi les proies.

Qui a peur du Grand méchant Loup ? C'est pas nous, c'est pas nous...

Shadow
Shadow
Déconnecté
Inscrit depuis le :
11/08/2006
Posté le 06/11/2019 à 15:29:49 

Shadow avait bien compris ce que désirait Skullington,
Howell, pour sur, était sa cible puisque de New Kingston.
Avec fierté il avança parmi les gens, sans trouilles,
D'un revers de la main il fit feu avec son revolver pour gagner sa citrouille.
Obsédé par l'envie d'épater sa voisine ibère
Wolf pour les anglais, femme pour lui, il espère.
Turb Van Solo
Turb Van Solo
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
09/08/2008
Posté le 06/11/2019 à 21:26:17. Dernière édition le 06/11/2019 à 21:31:01 

BOOOOAAAÂRGLRLRGLRL... TREUUUUUUHHHHH!!! M'ENFIN ?!?!

Mais ça va pas Althéa ! Le jus d'citouille te monte à la tête ! On n'introduit pas ses doigts dans les gens comme ça sans prévenir ! Est-ce que je fais ça moi ?!

Quel gâchis... et r'garde ta jolie robe maintenant...
Bon allez, on nettoie ça dans la mare au dessus et on v.... oulah.... me sens vraiment... tout... bizarre...

*Une ombre l'envahit, le submerge, s'approprie son corps et une partie de son âme... du jus de citrouille court dans ses veines, la belladone lui empoisonne le cœur, la Mort elle-même semble de nouveau s'intéresser à lui, lui qui l'avait si longtemps dupée...

La rouquine voit sa sombre mine et cherche à le réconforter, elle sait y faire avec lui*

06/11 07:56:27 Althæa de Los Muertos te donne 1 Alcool des morts - À emporter.

Damnerde, quelque chose ne tourne vraiment pas rond Althéa ! 
Je n'ai même pas soif !!!
Dragon Noir
Dragon Noir
Déconnecté
Inscrit depuis le :
01/08/2007
Posté le 06/11/2019 à 22:10:06. Dernière édition le 06/11/2019 à 22:32:24 

Début novembre, l'époque d' Halloween était donc arrivée.

Perché sur une citrouille gigantesque , Dragon observait les corsaires se déguiser en fantômes, sorcières, squelettes  avec des dents cassées, des cicatrices pour provoquer des petites frayeurs aux badauds. En fait aucun ne faisait vraiment peur, quel dommage , à part peut être Turb avec ses yeux sortis de la pénombre !


***

De loin il voyait  arriver Ashe Balek the Terrible Gamin du coups Dragon Hallow  se méfiait  de lui après tout il était toujours en train de chasser les dragons. 
Dragon Hallow se prépara à souffler fort en façe en lui pour intimider the terrible Gamin.

Dragon souffle the terrible Gaminet
-1- 2 3  

Le forum > Taverne > Les Six-Trouilles d'Halloween


Si vous souhaitez répondre à ce sujet, merci de vous connecter.
© 2004 - 2019 pirates-caraibes.com - Tous droits réservés