Faux Rhum Le Faux Rhum Faux Rhum  

Le forum > Port Louis > La Guerre en dentelles (février 1721)
La Guerre en dentelles (février 1721)  
Auteur Message
don Juan de Montalvès
don Juan de Montalvès
Déconnecté
Inscrit depuis le :
05/01/2007
Posté le 23/02/2021 à 20:12:59 

Juché sur une colline surplombant les combats pour les drapeaux autour de Port-Louis, le Marquis, en redingote de soie bleue sur une cuirasse richement décorée, chemise à dentelles et larges plumes à son chapeau, dîne autour d'une table richement garnies, à la nappe immaculée, en compagnie de certains rares membres de l'aristocratie coloniale.

Au lieu s'élève des volutes de fumée et des échos de la sanglante boucherie leur parviennent depuis la longue plaine qui s'étend au-delà des murs de la cité. Des valets en élégantes livrées et gants blancs virevoltent autour des convives poudrés, aux belles perruques ornées de perles et aux corsets les plus fleuries, portant coupes de champagnes, plats délicats et pyramides de macarons.



- C'est donc cela la guerre ?! *fit la baronne en ajustant ses lunettes de théâtre en direction de la bataille rangée* C'est très confus...

- *Le Marquis lève son menton vers la direction de la boucherie et essaye d'entrevoir ce qu'il se passe entre les explosions de mousquets qui jettent des nuages noirs de poudre*... C'est-à-dire que ça à l'air de s'entretuer joliment, ma chère amie !

- Nous gagnons, monsieur l'intendant ?! *s'enquit le vicomte en arrachant une grappe de groseilles aux larges paniers garnis déposés sur la table*

- *Embarrassé*
Ça dépend de quel point de vue on se place...vous savez, dans la guerre, ce qui compte c'est la vue d'ensemble ! Une bataille par-ci, une escarmouche par là...voilà...il est difficile de vraiment s'entendre sur ce qu'est une victoire...il y a beaucoup de paramètres.

*Le Marquis fait signe à un colonel de s'approcher de sa table*

- Monsieur l'officier, dites-nous comment avance la bataille de Port-Louis !

- C'est confus...dès que les porteurs de drapeaux s'approchent de la cité, ils sont fauchés par des artilleurs hollandais tandis que des affrontements ont lieu en pleine jungle, aussi bien à l’orée des tours que près de la prison...ça s'annonce mal.

- *Montalves le reprend vivement devant la mine déconfite de ses convives* Mais nos bons amis Espagnols vont nous prendre tout ce beau monde à revers ! ah ah !

- Quels Espagnols ?! *demande le colonel*

-
Comment cela "quels Espagnols ?"

- Il y a des Espagnols fidèles à notre alliance qui occupent Van Ders mais il y a aussi des Espagnols renégats qui aident les Hollandais et courent après votre Excellence...

- *Le Marquis réajuste sa cravate de dentelles et s'évente énergiquement* Je suis sûr que les troupes anglaises vont nous rejoindre prestement pour reprendre la main !

- C'est-à-dire que les Anglais quêtent...et l'Outlook Lonely Keeper est passé aux mains des pirates...

- Qué-qué-qué-quêtent ?! Quéquette ?! *bafouille le Marquis qui commence à transpirer sous sa perruque* Enfin un peu de nerf monsieur le Colonel, rappelez les Quatre Lunes, payez les Narawaks, faites sonner les Fanfarons ! Tous vous entendez, les Shadow, les d'Avron, les LPAM ! Vous rappelez tout le monde, vous passez par le puit de la chtouille, hop, on contourne le monastère et paf ! Plus de drapeaux à Ulüngen !! *Le marquis porte sa tasse de porcelaine à ses lèvres en tremblant*

C'est simple comme bonjour ! Il va falloir que je fasse tout dans cette guerre !? *d'un geste il renvoit l'officier qui s'efface après avoir salué*

La Baronne porte son éventail au visage du marquis, l'agitant de sa main baguée.

-
Allons, allons, Monsieur de Montalvès, vous vous surmenez, cette vie de soldat vous épuise ! Ménagez-vous...tenez prenez un morceau de nougat.

- Cette guerre m'épuise, ça m'épuise ! *se lamente le Marquis qui croque dans le nougat tandis qu'on apporte les oranges gelées et le vin de champagne*

Au loin on entend les cris et le râles des blessés et des combattants qui continuent de s'égorger autour des drapeaux...
Euphemia de Windt
Euphemia de Windt
Déconnecté
Inscrit depuis le :
29/02/2012
Posté le 23/02/2021 à 21:35:59. Dernière édition le 23/02/2021 à 21:36:41 

Au loin, sur une colline avoisinante, une silhouette vêtue d'au moins 3 teintes différentes de marron fait de grands signes de la main.
Bougnette
Bougnette
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
20/11/2009
Posté le 23/02/2021 à 22:02:21. Dernière édition le 23/02/2021 à 22:44:52 

Bien bien bien, ainsi nous étions à nouveau en guerre.
Soit.
Malgré les tentatives d'apaisement qui avaient eu lieu entre les diplomates, la France avait royalement snobé les débats pour simplement déclarer la guerre.
Pfffff.
Les hollandais ne voulaient pas de cette guerre ! Mais à force de provocations, il fallait avouer que les français avaient réussi à leur donner envie de se battre, ne plus se laisser marcher sur les pieds.
On avait essayé de ne pas répondre à leurs affronts. Mais ils avaient insisté.
Et bien la Hollande avait répondu. Solidaire. Mobilisée. Forte, comme elle savait le faire.

Vous nous déclarez la guerre ? Vous aurez la guerre !

Et la guerre, nous étions sur le point de la gagner. Nous gagnions du terrain. Une dernière bataille, voilà ce qu'il nous restait.
Notre général distribuait les tâches. L'État Major organisait les troupes. Et tous ensemble, nous nous apprêtions à en finir.
Pour ma part, je m'octroyais une mission qui n'était pas vraiment au programme. Mais, elle me semblait incontournable.

Alors que les combats faisaient rage, je m'esquivais discrètement. Je contournais le champ de bataille, je gravissais la colline, par l'arrière. J'attendais le moment opportun. Et puis, des coups de canons résonnèrent, des cris, et les hurlements de la victoire. Au milieu des tentes, les nobliaux sursautèrent et, inquiets, tournèrent tous la tête dans la même direction pour regarder ce qu'il se passait.
Personne ne m'accordait d'attention. J'avançais, la main sur la crosse de mon arme. Arrivée à deux pas du marquis, je braquais mon arme sur sa tête.

Je pense qu'on peut dire que vous avez été pris à votre propre jeu monsieur l'intendant ?! Vous avez perdu cette guerre !

J'aimais la lueur de peur que je décelais dans son regard quand il posait les yeux sur moi.

Admettez votre défaite, en acceptez de nous ficher la paix, ou je vous fais sauter la carafe, et vous savez que je vise bien...
D'ailleurs, plus encore que votre simple parole, qui ne saurait suffire, j'ai ici une liste d'exigences, que, j'en suis sûre, vous allez satisfaire.
N'est-ce pas ?

Puis je lui tendais un morceau de parchemin sur lequel on pouvait lire :


Un sourire narquois s'étirait sur mes lèvres alors que je le regardais se décomposer à la lecture de nos attentes.

Euphrasien de Villeroy
Euphrasien de Villeroy
Déconnecté
Inscrit depuis le :
07/01/2012
Posté le 23/02/2021 à 22:40:17. Dernière édition le 23/02/2021 à 22:40:46 

- Arroser chaque mauvais hollandais (donc pas tous) d' une bouteille de vieille pisse macérée

- La Fleure Bleue restera la fleure Bleue car c' est la plus chaleureuse (jalousie      étrangère)

- Payer les dédommagements aux perdants, droits de l' homme oblige

- Le Gouda sera toujours et cruellement un fromage sans intérêt ni goût.

- Pour la perruque, bon, ..... là faits ce que vous voulez, c' est une question de goût, et ça ne peut se discuter, quoi que ... dans certain cas... n'est ce pas Marquis?
Ambroise de Linciel
Ambroise de Linciel
Déconnecté
Inscrit depuis le :
13/06/2010
Posté le 23/02/2021 à 23:51:40 

Le principal client de la Fleur Bleue apprenant la nouvelle, il se rue aux pieds du Marquis


Monsieur le marquis, qu'entends-je? Les goudas, non content de ne pas faire durer le plaisir de guerroyer avec nous, exigent en plus de toucher à la dénomination de la Fleur Bleue. Et bien en ma qualité de Patron, je dis non, qu'on leur déclare de suite une nouvelle guerre, rien que pour cette raison!

Vous me trouverez chez Camille en train de défendre chèrement notre patrimoine.
Euphrasien de Villeroy
Euphrasien de Villeroy
Déconnecté
Inscrit depuis le :
07/01/2012
Posté le 24/02/2021 à 00:00:39 

A ta place je la défendrai chairement, *Fais des signes de mains comme s il tâtait la poitrine d' une femme*  Tu vois où je veux en venir?
Paulus van Tard
Paulus van Tard
Connecté
Inscrit depuis le :
29/06/2012
Posté le 24/02/2021 à 00:27:21. Dernière édition le 24/02/2021 à 00:28:55 

Pisse sur la muraille de Port-Louis et les cadavres des français.

Z'avez joué au plus con, z'avez perdu et maint'nant vot'ville est annexée ! Alors déjà, vous allez présenter vos excuse à l'inconnue Sybille pour l'avoir renvoyée.
Et ensuite, m'sieur Euphrasien va m'filer des consei... enfin heu, voila, par rapport à c'qu'on disait, et gratuit'ment sinon on crame la ville !
Bougnette
Bougnette
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
20/11/2009
Posté le 24/02/2021 à 00:55:32 

* chuchote à Paulus *

C'était pas dans la liste, tu veux que je le rajoute ??
Paulus van Tard
Paulus van Tard
Connecté
Inscrit depuis le :
29/06/2012
Posté le 24/02/2021 à 01:24:41 

Oui !
Scotchmo
Scotchmo
Déconnecté
Inscrit depuis le :
20/05/2008
Posté le 24/02/2021 à 05:18:06. Dernière édition le 24/02/2021 à 05:18:42 

*JanJan le fidéle aide de camp de scotchmo courra dans toute la ville en évitant les mouvement de foule et les explosions, il arriva à la taverne et du forcer comme un dingue pour ouvrir la porte qui étais coincé par énormément de cadavre de bouteille et de tonneau vide, il trouva le vieux au milieu d'une montagne de verre, l'odeur étais insoutenable, n'importe qui qui rentré dans la taverne devenait immédiatement saoule avec les vapeurs d'alcool*

JanJan: Monsieur Mo Monsieur MoooOOooooo!!!!! *glissant sur plusieurs bouteille il arriva direct a la table de Scotchmo* C'est horribles!!! le marquis est pris en otage par une hollandaise nue dans le jardin! les hollandais ont capturé notre avant poste! un de leurs gamins gueule 2 insultes par mot, leurs navires pillonent Port Louis! nous n'avons plus de garde ni d'armé! ONT VA TOUS MOURRIR!!!!!!!!!!!!!!

Scotchmo: *Choppant JanJan par le col* D'va bien fermé ton claque merde et r'prendre tes esprit ou tes esgourdes! je veux entendre qu'une chose et c'est une bonne nouvelle! alors tu démerde maintenant et tu me dit un truc positif! ou je te dévisse la tête et je te chie dans le cou!

JanJan: *Totalement paniqué, il fouille c'est rapport et autre documents* Ba euh... je sais pas... euh... ba hum... c'est l'anniversaire de la veuve aujourdui...

Scotchmo: Baaa voila! allez viens ont y va, y'aura p'tetre du gateau p'tetre meme un bobard au rhum!, faut en profitez car ça va être la diet pendant un moment *en ce levant il tituba et glissa lui aussi sur les bouteilles* Ptin janjan aide moi le sol est pas palpable! c'te guerre est passer tellement vite qu'ont a déjà vendu le plancher de la taverne pour épongé les dettes...
*Les deux bonhomme partis chez la veuve non sans mal*

-iiiillllllll est des noooootttrreeuuuu il c'eest pris une branlé comme les auttrreeeeuuuuhhhh
Jan de Vernboer
Jan de Vernboer
Déconnecté
Inscrit depuis le :
21/11/2005
Posté le 24/02/2021 à 08:29:19 

- Des nouvelles de la statue de Montalvès ?

- Oui.

Montalvès

Spectre De Don Branlouz
Spectre De Don Branlouz
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
19/08/2006
Posté le 24/02/2021 à 08:46:37 

*Observe les demandes hollandaises*


vous êtes enfin devenu raisonnable et profitez pleinement de votre hegemonie, voilà qui est parfait nous pourrons donc partir pour 100 ans de guerre et de haine, on vas pouvoir abreuver cette terre de cadavre, car il faut l'avouer la mort de vieillesse est bien ennuyeuse.
Et moi je n'ai gère de distraction ici haut.
Jax Chiryacht
Jax Chiryacht
Déconnecté
Inscrit depuis le :
03/03/2019
Posté le 24/02/2021 à 08:54:04. Dernière édition le 24/02/2021 à 09:19:17 

"A défaut de victoire honorable ils n'ont pas non plus la défaite élégante..."
*Se chuchote à lui même en buvant son vin du matin*

Dites,
Quand vous avez demandé moins de tension on vous a écouté, et vous avez ensuite insisté. En gros comme en petit, vous avez voulu pousser vos pions malgré les avertissements et vous avez perdu contre le croupier.
Il est un peu tard pour pester contre le tripot.

Je ne donne pas cher de vos jeux de hasard si c'est là le savoir être français. Elle aurait une drôle de gueule votre Française des Jeux.
Jan de Vernboer
Jan de Vernboer
Déconnecté
Inscrit depuis le :
21/11/2005
Posté le 24/02/2021 à 09:15:17 

* Ecoute la voix spectrale * 

Ou peut-être qu'il est temps de faire cesser la haine contre notre peuple qui gangrène votre colonie... 

Montalvès et ses alliés haïssent les Hollandais et ont voulu mener une coalition destinée à nous détruire.

Nous avons tenu bon malgré tout, contre vents et marées... Et j'espère que notre résistance ne servira pas de prétexte à de nouvelles agressions.
Jocard Gombo
Jocard Gombo
Déconnecté
Inscrit depuis le :
08/10/2013
Posté le 24/02/2021 à 09:39:55. Dernière édition le 24/02/2021 à 19:31:22 

- « Facile cette affaire, entre guerre et paix...(!) Nous avons déjà fait faire un tableau pour nous souvenir de cette si glorieuse campagne. Elle a été intitulée : L'armée Hollandaise portant le dernier oriflamme français à Ulüngen. Observez donc la qualité de la peinture qui prouve une fois de plus que nous surpassons les français dans l'art autant que dans la guerre.»



https://www.zupimages.net/up/21/08/r8ii.png
Kayvaan
Kayvaan
Déconnecté
Inscrit depuis le :
04/10/2015
Posté le 24/02/2021 à 15:46:34 

chuchote tout bas à Bougnette.

Dis, Alice avait pas demandé de nous fournir une statut de Jax en chocolat ? Ça pourrait être marrant... et la petite aura de quoi goûter pendant quelques temps.
Jax Chiryacht
Jax Chiryacht
Déconnecté
Inscrit depuis le :
03/03/2019
Posté le 24/02/2021 à 18:35:16 

*Constate l'absence totale de discussion diplomatique au G4 comme ici*

Marquis vous perdez donc toujours votre langue quand il ne s'agit pas d'aboyer?
C'est que voyez vous, pas de réponse, pas de discussion.
Pas de discussion, pas d'avancée. 
Je ne vois pas, en l'état, de raison de vous rendre gracieusement vos positions.
Nous ne sommes pas revanchards, mais il s'agit d'avoir quand même un minimum de dialogue et de prise de conscience. 
don Juan de Montalvès
don Juan de Montalvès
Déconnecté
Inscrit depuis le :
05/01/2007
Posté le 24/02/2021 à 20:33:49. Dernière édition le 24/02/2021 à 20:36:07 

Le Marquis observait le champs de bataille, bien loin des combats, derrière les barricades de campagne autour de la colline.

Il bâilla en couvrant sa bouche de son gant lorsqu'au milieu du tumulte, il aperçut un drapeau hollandais être approché des murailles de Port-Louis.

- Là ! *s'exclama le Marquis en saisissant sa lunette et faisant signe au Colonel de s'approcher* j'ai l'impression que nous avons une couleur ! Nous avons gagnés ?

- *patiemment, le Colonel se pencha vers l'aristocrate pour lui expliquer* En effet, le drapeau devra être mis en sécurité dans la cité, en attendant, on l'approche de nos portes.


- Mais pourquoi attendre ?! Entrez le drapeau ! Entrez le drapeau ! *s'écria Montalvès malgré les tentatives des officiers de l'arrêter*

Le Marquis observa la manœuvre que les Français effectuent - un peu étonnés de cet ordre - faisant passer le drapeau en ville quand soudain ils furent pris en course par des Hollandais dans les rues de la ville.

Montalvès suivait la poursuite au bout de sa lunette et faisant de grands signes avec son mouchoir de soie.

-
Non ! Pas par là, non passez par l'arrière de l'auberge ! Non, non, non ils sont de l'autre côté ! Tournez ! Revenez en arrière ! Plus vite...oui c'est ça, à gauche...non l'autre gauche ! Mais bande d'incapables, courrez !

- Il faut les faire ressortir, Monsieur, faites les ressortir, nous allons perdre le drapeau ! *supplia le Colonel, tâchant de raisonner le marquis*

-
Allez-y ! Passez devant l'Eglise et lancez les enfants de coeur sur les Hollandais pour couvrir...NON n’enjambez pas la grille du parc ! Plongez dans le jardin ! Le jardin on vous dit ! Non, non, non il y a une Hollandaise là !!

Une grande explosion eut lieu dans le jardin qui souleva un grand nuage de fumée au milieu duquel le drapeau hollandais fut propulsé dans les airs et au-dessus de la cité pour aller se perdre à l'horizon.

Le Marquis chercha dans le ciel, l'oeil collé sur sa lunette, sans résultat, jusqu'à redescendre sa lunette vers la campagne environnante lorsqu'il tomba sur le sommet d'une colline voisine.



- Ah !!!

*Le Marquis poussa un cri d'horreur lorsqu'il tomba sur l'idiot du village, reculant de deux pas, lorsqu'il entendit la voix de l'intendante hollandaise, il se retourna aussi surpris, son oeil collé à sa lunette pointant sur les généreux attributs de Bougnette*

- Ah !!!
 

Le forum > Port Louis > La Guerre en dentelles (février 1721)


Si vous souhaitez répondre à ce sujet, merci de vous connecter.
Marquer tout le forum comme lu
© 2004 - 2021 pirates-caraibes.com - Tous droits réservés