Faux Rhum Le Faux Rhum Faux Rhum  

Le forum > Port Louis > Carlos, tortue reporter
Carlos, tortue reporter  
Auteur Message
Calica, The Legend Killer
Calica, The Legend Killer
Déconnecté
Inscrit depuis le :
02/12/2011
Posté le 15/02/2020 à 13:26:08 

Carlos savait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

Mais ta gueule, on sait tous que Carlos est pieds nus.

Hum… La tortue avait deux passions. La première était de venir de crier dans les rues de Port-Louis pour réveiller les français déjà endormis à 21h40. La deuxième, plus récente, était le reportage !

Crier pour faire sortir les français des maisons c’était certes hyper sympa mais Carlos savait qu’il pouvait faire plus. Si les français restaient enfermés chez eux… Et bien ils n’avaient aucune idée de se qu’il se passait ailleurs ! La tortue avait donc trouvé. Elle serait reporter. Elle donnerai de l’information aux gens tout en continuant de gueuler de sortir sa tête hors de sa carapace.

Calica, The Legend Killer
Calica, The Legend Killer
Déconnecté
Inscrit depuis le :
02/12/2011
Posté le 15/02/2020 à 13:28:22 

Soirée du 09 février.

Carlos venait d’avoir l’illumination d’être reporter !

Malheureusement il avait eu cette idée à 21h30.
Ça laissait peu de temps pour trouver un scoop.

Dix minutes plus tard...

« Oyé oyé ! Braves port-lousiens ! Veuillez sortir de vos maisons pour défendre cette magnifique cité ! »

Des gouttes de sueurs perlaient sur son cou vert et ridé. Carlos se lança.

« Euh.. Le saviez-vous ? Euh.. Giovanni fait encore pipi au lit ! Et oui ! »

Bon c’était pas un scoop. Mais il fallait bien se lancer. Et autant démarrer léger. Ainsi pendant de nombreuses minutes la tortue reporter scandait dans la rue de sortir et sa toute première annonce.

Il n’était pas peu fier. Mais il ferait quand même mieux la prochaine fois.
Calica, The Legend Killer
Calica, The Legend Killer
Déconnecté
Inscrit depuis le :
02/12/2011
Posté le 16/02/2020 à 11:39:32 

Carlos était encore dans l’euphorie de sa nouvelle idée.
Pour ce soir, il se devait de trouver une super vraie annonce qui allait enfin le hisser au niveau des plus grands reporters de Liberty.

Il réfléchissait à ce qui faisait déjà l’actualité… Le concours de boxe organisé par Chocoborgne ! Il venait de se terminer et aucune information sur les vainqueurs n’était encore parvenue jusqu’à Port-Louis. Carlos devait savoir quels français avaient pu assister au match. Il s’introduisit dans les bureaux d’Ambroise et Dédé en déployant toutes ses compétences de tortue ninja espionne…

Bon... en vrai ? Non.
C’était plus facile que ça, le bâtiment était vide, personne ne montait la garde et la porte était restée ouverte.

Carlos trouva quelques lettres sur le bureau de l’intendant, qu’il ouvrit sans hésiter. Une, en particulier, retenait son attention car c’était écrit en anglais et il y avait le mot « boxing » au milieu de tous ces mots bizarres. Sacrebleu ! Ce mot ressemblait beaucoup à « boxe » ! C’était surement le résultat du concours.

Carlos devait déchiffrer ce charabia. Après avoir trouvé un dictionnaire français-anglais édition La Rousse 1720, il se mit au travail.

« Winner… Winner… »

...

« U... M... B... rella… »

Soirée du 10 février.

« Oyé oyé ! Braves port-lousiens ! Veuillez sortir de vos maisons pour défendre cette magnifique cité ! »

Sûr de lui, il se lança avec sa nouvelle vraie annonce !

« Breaking News ! »

Heureux, un sourire en coin, il en avait profité pour apprendre quelques mots en anglais.

« C'est un parapluie qui a gagné le concours de boxe organisé par Choco ! »
Calica, The Legend Killer
Calica, The Legend Killer
Déconnecté
Inscrit depuis le :
02/12/2011
Posté le 22/02/2020 à 17:07:30 

C'était un de ces jours où tout va bien.

La Tour Maya venait d'être capturée,
les doigts dans le nez,
pile poil pour l'heure du déjeuner.

Les français sur place fêtaient ça avec un peu trop de cocktails si bien que la tortue eut facilement son nouveau scoop !
Il était temps de rentrer "rapidement" sur Port-Louis.
Les montres à gousset affichaient déjà 14h.
Le timing allait être serré, à moins de croiser une charette sur le chemin.

Soirée du 11 février.

« Oyé oyé ! Braves port-lousiens ! Veuillez sortir de vos maisons pour défendre cette magnifique cité ! »

Tout content, il continua.

« Breaking News ! »

« Shadow fera un strip-tease ce soir à la tour Maya. Vous aurez le droit de verser votre cocktail sur son corps nu et musclé ! (enfin surtout nu) »
Calica, The Legend Killer
Calica, The Legend Killer
Déconnecté
Inscrit depuis le :
02/12/2011
Posté le 24/02/2020 à 20:37:24 

Carlos bouquinait tranquille près de l'océan à quelques pas de Port-Louis.
Les récits de Cendre étaient passionnants à bien des égards, si bien qu'il prit la décision d'en faire la publicité et de partager quelques informations glanées dans ces textes.

Soirée du 12 février.

« Oyé oyé ! Braves port-lousiens ! Veuillez sortir de vos maisons pour défendre cette magnifique cité ! »

Il se déplaçait avec prestance, la tête bien dressée et il essayait de cracher. On comprit plus tard qu'il simulait du feu.

« Vous cherchez un oeuf de dragon ? Avez-vous pensé à chercher à la Grotte du Dragon ? Lisez les chroniques de Cendre, cela pourrait vous aider ! »
Calica, The Legend Killer
Calica, The Legend Killer
Déconnecté
Inscrit depuis le :
02/12/2011
Posté le 25/02/2020 à 21:34:09 

La vie sur l'île avait changé ces derniers temps. Les combats étaient retombés et se faisaient rares. Les tours se vidaient.
Mais où allaient donc les habitants de Liberty ?
Bientôt, il n'y aurait plus personne pour écouter Carlos en ville ?

La tortue avait la réponse. Elle avait enquêté.

Soirée du 13 février.

« Oyé oyé ! Braves port-lousiens ! Veuillez sortir de vos maisons pour défendre cette magnifique cité ! Enfin si il reste encore quelqu'un ? »

Il se sentait un peu seul.

« Breaking News ! »

« La Corniche serait très prisée en ce moment. Elle a vu déferler de nombreux touristes en peu de temps. Les prix de location de chambres dans l'épave auraient triplé en 10 jours ! Les autorités port-lousiennes craignent des problèmes sanitaires graves, la Corniche n'ayant pas les infrastructures nécessaires pour accueillir autant de personnes en même temps. »
Calica, The Legend Killer
Calica, The Legend Killer
Déconnecté
Inscrit depuis le :
02/12/2011
Posté le 04/03/2020 à 00:51:16. Dernière édition le 04/03/2020 à 21:52:43 

La tortue était à la recherche de son nouveau scoop. Mais le fait est qu'il n'y avait pas grand chose à se mettre sous la dent.

Elle traînait dans les recoins humides et malfamés de Port-Louis près du port. Tenir au courant la population de l'évolution du scorbut des vieillards vivant sur les quais ne semblait pas être la meilleure idée.

Carlos prit donc la direction du palais du gouverneur.

Jean Passe était tout furax et criait à tout va qu'on lui trouve l'intendant, le général des armées et le ministre du commerce dans les plus brefs délais.
D'énormes piles de papiers s'étaient entassées sur son bureau...

Soirée du 14 février.

« Oyé oyé ! Braves port-lousiens ! Veuillez sortir de vos maisons pour défendre cette magnifique cité ! »

Il se racla la gorge.

« Nous accueillons de nouvelles têtes ! »

« Notre cher gouvernement a enfin décidé de mettre le nez dans la paperasse et notamment concernant les demandes de naturalisation. Comme pour tout, il faut commencer quelque part. Ainsi, ils ont signé les papiers des demandeurs dont le nom commence par la lettre 'A'. On est pas rendu...
Bienvenue à Alberto et André ! »
Calica, The Legend Killer
Calica, The Legend Killer
Déconnecté
Inscrit depuis le :
02/12/2011
Posté le 04/03/2020 à 22:06:56 

Carlos avait une nouvelle idée de rubrique. Il fallait sans cesse innover dans ce métier, ne jamais se reposer sur ses lauriers. Avoir une carapace d'avance à chaque fois ! L'interview, généralement, ça fonctionnait plutôt pas mal dans les journaux.
Voilà donc ce qu'il ferait.

Mais ce sont toujours les mêmes personnes que l'on écoute, se disait-il. Les plus populaires. Il devait trouver quelqu'un que l'on écoute jamais, moqué et incompris. Tient et... Pourquoi pas Phil ?

Trouver l'espagnol s'avéra dangereux et difficile. Carlos dû improviser.
Pour une première, il ferait une interview mais... sans la personne.
Tant pis.
Qui ira vérifier de toute façon ?

Soirée du 15 février.

« Oyé oyé ! Braves port-lousiens ! Veuillez sortir de vos maisons pour défendre cette magnifique cité ! »

Il hésita quand même... Et puis c'était pour la bonne cause. Et pour Phil !

« Le saviez-vous ?
Tout le monde n'a pas la chance d'avoir un lit confortable dans une belle maisonnette à Port-Louis ! Certains doivent dormir à même le sol ou sur des lits de pailles. Comment ne pas faire des crises d'insomnies dans de telles conditions ?
Nous avons rencontré Philou, victime de ces crises et vivant dans des conditions précaires. Cet homme à la peau d'ébène dort mal. Très mal. Toutes les nuits, il se réveille à 4h02, réglé comme une horloge. Et de mauvaise humeur.
Mais comment lui en vouloir ?
Dommage que l'or d'Esperanza ne soit pas investi dans de bons matelas.
Le sommeil, c'est important ! »
Calica, The Legend Killer
Calica, The Legend Killer
Déconnecté
Inscrit depuis le :
02/12/2011
Posté le 08/03/2020 à 11:43:31 

Soirée du 16 février.

...
...
...



Dans l'une des chambres de la Fleur Bleue.

Clarisse caressait la carapace de Carlos.

« J'adore ! Elle est toute dure ! Mais au fait, on t'a pas entendu ce soir mon beau à la peau verte. »

La tortue baille.

« C'est dimanche, je vais pas bosser, tu t'es cru où ?
Mes heures sup' ne sont pas payées hein ! »
Calica, The Legend Killer
Calica, The Legend Killer
Déconnecté
Inscrit depuis le :
02/12/2011
Posté le 08/03/2020 à 23:45:38 

Après une soirée avec beaucoup d'excès, Carlos resta dans un état végétatif toute la journée du lendemain et ne se réveilla que le mardi au petit matin. Il avait toujours mal au crâne mais il devait reprendre du service. Il savait que la défense de la ville ne tenait qu'à son travail.

Il se traina au bar pour écouter les derniers ragots. Il avait dû se passer des choses pendant le week-end. Forcément. Un truc. Même petit petit petit...


Soirée du 18 février.

« Oyé oyé ! Braves port-lousiens ! Veuillez sortir de vos maisons pour défendre cette magnifique cité ! »

Il était sûr que les gens étaient heureux de le retrouver.

« Le saviez-vous ?
Il y a eu un mariage apparemment ! Celui d'Hernanone, dite la Rousse parce qu'elle est rousse, et Slaughter, dit Slaughter parce qu'il s'appelle Slaughter. Vous ne les connaissez pas ? En vrai, moi non plus. Du coup, je n'ai pas été invité, snif ! Forcément, n'étant pas là pour mettre l'ambiance, le mariage était un peu moyen. »
Calica, The Legend Killer
Calica, The Legend Killer
Déconnecté
Inscrit depuis le :
02/12/2011
Posté le 09/03/2020 à 21:22:49 

Non !
Ce n'était pas possible !
Un éclaireur espagnol ? La ville craignait-elle un pillage ce soir ? Sa présence à Port-Louis était louche. À chaque fois qu' ELLE était là, c'était pour mettre la ville à feu et à sang.

Carlos se mit en mode filature.
Il la suivait telle une ombre.
Il fut étonné qu'elle ne cherche pas à se cacher elle aussi.
Au lieu de ça, elle se pavanait à découvert dans les rues de la ville en saluant les passants.
Après réflexion, il savait qu'elle ne craignait pas grand chose, elle avait la peau dure.
Belle.
Douce.
Savoureuse.
Mais dure comme sa carapace.

Et c'est là qu'il le vit. Le bandeau. Les gardes qui ne disaient rien. Et puis le capitaine Hariboss tout sourire.
Bah ça alors... Pour un scoop...


Soirée du 19 février.

« Oyé oyé ! Braves port-lousiens ! Veuillez sortir de vos maisons pour défendre cette magnifique cité ! »

Encore sous le choc de cette surprise.

« Incroyable ! Ten des tartines est maintenant naturalisée française !
Enfin le couple Ten et Sanad... Euh, Ten et Shad... non pardon le couple Ten et Skuleth réuni sous un même bandeau ! »
Calica, The Legend Killer
Calica, The Legend Killer
Déconnecté
Inscrit depuis le :
02/12/2011
Posté le 11/03/2020 à 01:19:12 

La préparation des élections prenaient le temps de tout le monde.
Même celui de Carlos.
La défense de la ville en pâtissait un peu mais le contexte actuel était plutôt favorable. Il ne se passait plus grand chose sur l'île. Enfin d'un point de vue militaire. Une aubaine pour aller prendre la température des candidats.


Soirée du 22 février.

« Oyé oyé ! Braves port-lousiens ! Veuillez sortir de vos maisons pour défendre cette magnifique cité ! »

L'ambiance était tellement chaude à Port-Louis qu'il était tout en sueur.

« Réchauffement climatique.
La température monte à Port-Louis pour ces élections de fin de mois. Tous les candidats se disent motivés... se disent chauds... se disent bouillants ! Que dis-je bouillant ?... Ils sont enflammés ! »
Calica, The Legend Killer
Calica, The Legend Killer
Déconnecté
Inscrit depuis le :
02/12/2011
Posté le 13/03/2020 à 19:42:18. Dernière édition le 13/03/2020 à 21:51:44 

Carlos avait peur. Très très peur.

Alors qu'il se baladait tranquillement dans les rues du port, il entendit un bruit dans son dos. Il se retourna, par réflexe, et ne vit rien. Surement son imagination pensait-il. Mais au bout de quelques minutes il entendit un claquement de bois répétitif sur le sol. Suivi d'un grincement, le fer contre le fer.

Il se cacha sans même réfléchir puis rentra tout son corps sous sa carapace.
Une odeur nauséabonde mêlée à celle de l'alcool et de jambon arriva jusqu'à ses narines de tortue.

Il sorti la tête très lentement et pris son courage à deux pattes pour regarder autour de lui. Une brume s'était levée rapidement sur les docks rendant la visibilité difficile.
Mais il vit une ombre. Et dans cette brume, un bras qui se lève. Au bout de ce bras un crochet. Horreur. Et là une jambe de bois ?

Il se fit pipi dessus à l'idée d'être au milieu de pirates.

L'ombre s'approcha et se mit à beugler.

Mais ?
Cette voix lui rappelait un ancien français...


Soirée du 23 février.

« Oyé oyé ! Braves port-lousiens ! Veuillez sortir de vos maisons pour défendre cette magnifique cité ! »

Remis de ses émotions.

« Le retour de l'enfant prodige ?
Jean du Bayou est de retour dans la colonie française. Il a enfin compris que sa partie de cache-cache était terminée depuis des mois et que personne ne viendrait plus le chercher.
Survivra t-il parmi nous plus de trois jours ? En tout cas, il va mettre toutes ses chances de son côté en embauchant les pirates comme personnel de protection, de compagnie, de ménage et esclaves sexuels. »
Calica, The Legend Killer
Calica, The Legend Killer
Déconnecté
Inscrit depuis le :
02/12/2011
Posté le 15/03/2020 à 19:12:55 

[HRP: dans le contexte actuel, j'avoue avoir hésité à posté ce message de Carlbot, mais nous sommes dans un jeu et ces histoires sont fictives.
Prenez soin de vous.]


Aujourd'hui encore, on arrêtait pas les surprises.
Port-Louis allait être surpeuplé !


Soirée du 24 février.

« Oyé oyé ! Braves port-lousiens ! Veuillez sortir de vos maisons pour défendre cette magnifique cité ! »

Heureux d'annoncer de nouveaux retours...

« Bonne surprise ce matin que de retrouver à l'hospice de Port-Louis la mamie Irina qui était portée disparue depuis de longues semaines. Tel un Tofu chien, elle a fini par retrouver son chemin en reniflant un vieux pagne de Cornan. Durant son périple, mamie Irina s'est faite une amie. Mamie Henriette, à l'âge tout autant avancé. Bien malin celui ou celle qui pourra deviner qui décèdera la première... »
 

Le forum > Port Louis > Carlos, tortue reporter


Si vous souhaitez répondre à ce sujet, merci de vous connecter.
© 2004 - 2020 pirates-caraibes.com - Tous droits réservés