Faux Rhum Le Faux Rhum Faux Rhum  

Le forum > New Kingston > Procès de Convard Enoal
Procès de Convard Enoal  
Auteur Message
Lord-Protecteur Convard Enoal
Lord-Protecteur Convard Enoal
Déconnecté
Inscrit depuis le :
30/11/2007
Posté le 31/07/2020 à 11:44:39. Dernière édition le 31/07/2020 à 16:29:03 

La torpeur ... Cela faisait déjà plusieurs semaines que l'esprit de Convard errait dans un abysse étouffant et que son corps n'était qu'une coquille apathique. Il n'avait pas réagi plus que ça quand sa grand-mère s'était révélée et l'avait emmené à sa suite au temple Maya. Mais quand Dulcina lui avait fait boire le remède, ce fût comme s'il avait été plongé dans un lac glacial immédiatement. Le froid vivifiant avait revigoré son corps et son âme en une fraction de seconde. Et alors que son esprit reconstruisait les évènements des dernières semaines, la rage sourde montait en lui et le fît régler ses comptes avec fureur contre la femme qui avait été son ensorceleuse, bien qu'elle semblât parfaitement inoffensive.

Les jours qui suivirent furent particuliers - ses anciens compatriotes semblaient s'arracher sur son sort, certains voulaient que Convard paie pour son coup d'état et son règne, de courte durée et autoritaire, d'autres lui trouvaient tout un tas d'excuses que sa folie pouvait lui donner. Si bien qu'une scission semblait naître au sein des corsaires de la cité libre de New Kingston. Et le silence de Convard quant aux évènements passés ne faisait qu'entretenir ce climat de confusion.

C'est peut-être pour cela que la seule solution qui semblait exister pour régler cette affaire une bonne fois pour toute, c'était de traduire Convard devant la justice de la cité qu'il avait juré de défendre. Cette idée, en tout cas, lui sembla appropriée quand il eut vent par James, le nouvel Intendant, que son procès se tiendrait dans les jours à venir.
Judge James
Judge James
Déconnecté
Inscrit depuis le :
15/01/2015
Posté le 03/08/2020 à 15:54:18 

James était nerveux. Sa décision immédiate de juger le Lord Protecteur semblait la meilleure, mais n'avait reçu qu'une réaction... négative ?

Improbable. Des actions fortes devaient avoir lieu pour l'avenir de l'île. Justes, mais fortes. Et tel procès devait avoir lieu.


Il ignorait encore qui présiderait l'exceptionnel évenement. Le choix évident, c'était lui-même. Discrétion, intuition, et justice implacable, c'était tout lui. Mais pour certains, le fait qu'Enoal lui aie retiré son privilège de juge pendant la période trouble du mois de Juin, tournerait le procès en vendetta personnelle. Il ne souhaitait risquer tel scandale pour ça.

Il souhaitait avant tout une justice ferme, en espérant ne pas avoir à faire couler le sang. Un bon anglais était un anglais qui pouvait sabrer le français trop impétueux, ce qui ne manquait pas ces derniers temps. A nouveau, il jetta un oeil à la liste des chefs d'accusations, puis détourna le regard.

- Ça s'annonce... compliqué.

Puis il se tourna vers les quelques anglais, dont Enoal, qui attendaient devant le palais du gouverneur. 

- Le jugement du Lord-Protecteur Convard Enoal est imminent. Les témoins seront convoqués d'un instant à l'autre, par ma plume ou par celle de l'accusé lui-même. Nous aurons également besoin d'un représentant pour le prévenu, et un pour la colonie anglaise. Le procès débutera dans quelques jours, moment où le juge annoncera les chefs d'accusation et les différents témoins qui comparaîtront.

D'un air sombre, il regarda le fier Lord-Protecteur. La potence était proche, et il voyait difficilement en quoi y mener un anglais aurait un bon impact sur la colonie.
Johnny Carter
Johnny Carter
Connecté
Inscrit depuis le :
07/08/2012
Posté le 03/08/2020 à 16:32:02 

Johnny enfonça sa main droite au fond de la poche de sa veste. Il sentait les pointes de l'étoile de Marshall qui l'avait mené jusque dans les griffes d'Huracan. Il écoutait avec attention James, essayant de ne pas trop surjouer un air sceptique face aux propos de l'Intendant.

"Si je peux me permettre, il y a un risque de conflit d'intérêts certain si l'un des représentants se trouve lié de près ou de loin à cette affaire. Je veux bien parler des scélérats qui profiteraient de l'occasion pour assurer leur innocence et vendre ce qu'il reste d'Albion aux pirates."

Puis il se recula lentement et attendait la suite des évènements, espérant ne pas être appelé à témoigner ou être entaché par les vérités qui sortiraient de ce procès.
Sita LeRoy
Sita LeRoy
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
15/07/2006
Posté le 05/08/2020 à 23:08:42. Dernière édition le 05/08/2020 à 23:09:59 

Sita LeRoy était discrète depuis son arrivée. Elle avait observé les événements qui avaient eu lieu récemment. La française "devenue" Anglaise avait été présente dans le couloir d'or ainsi que dans le sanctuaire du fameux "Dieu" pour suivre le dénouement de l'histoire. la jeune femme avait assisté interloquée et choquée aux échanges qui avait suivit la disparition D'huracan et de ses sorcières.

Non content que la situation se finisse sans (trop de) dommage il fallait maintenant revenir dessus et statuer sur l'ancien Lord protecteur. La violence, engendrait la violence et rien de bon ne sortirait de tout cela. Sita, prit place et attendit la suite, espérant que les gens entendent raison avant de commettre l'irréparable.
Judge James
Judge James
Déconnecté
Inscrit depuis le :
15/01/2015
Posté le 08/08/2020 à 18:29:20 

Ainsi soit-il. James avait dressé la liste des témoins. Un joli monde à vrai dire. Les trois autres intendants à l'heure des faits. Les trois marshalls appointés par l'accusé. Et pour faire bonne mesure, six des corsaires qui avaient été marqués, contre leur gré, de l'écusson du scélérat. Le prévenu avait décidé de se défendre seul, ce qui était louable, mais peu sage.
 
Faute de songer à quelqu'un de confiance, il présiderait le jugement lui-même. Alors qu'il écrivait son nom en tête du compte rendu, Johnny l'interpella à ce sujet.
 
"Dear Johnny, j'ai bien peur que l'île entière aie été affectée, de loin ou de près, par cette affaire. Chaque nation, chaque corsaire a plus ou moins du changer ses habitudes pendant ou après l'invasion divine. Ce n'est pas pour autant qu'elle n'est que négative, comme nous le verrons."
 
Signant avec application sur la première page, il la tendit ensuite à Enoal, et déclara solenellement :
 
"Habitants de New Kingston, de Liberty. L'heure est venue pour un procès sans précédent. Sir Enoal Convard, intendant de New Kingston pour le dernier mois, autoproclamé Lord-Protecteur de la ville, sera ici jugé pour les actes qui suivent :
- Trahison
- Abus de pouvoir, prise de pleins pouvoirs sur la ville
- Menaces sur le peuple anglais et sur des alliés
- Mise en danger de la ville
- Mise en place d'une tyrannie
- Agression sur compatriotes
- Abandon de son poste
- Discrimination à l'encontre de citoyens de l'île
- Abus d'influence
Ces chefs d'accusations sont portés sur la période de mandat du prévenu, du 8 juin au 13 juillet 1720, puis furent pérpétuées par ses complices présumés pour quelques jours suivant la fin du mandat.
Nous commencerons par ce qui s'est passé : Vous avez chassé le gouverneur Hillchurch de son palais, qu'il a occupé pendant des années. Vous avez ensuite fait rentrer une milice corrompue de gardes dans la ville, qui patrouillaient et brusquaient les habitants anglais autant que les indésirables. Vous avez déserté les négociations qui ont eu lieu devant les murs de la ville, pendant le siège, pour vous terrer dans votre nouveau palais, jusqu'à ce que les pirates vous y rejoignent. Vous avez soudoyé un membre intègre de notre nation, Johnny Carter, ainsi qu'un français au passé plus que douteux et un espagnol à la gâchette facile. Vous avez marqué des hommes, des femmes et des enfants, pour la plupart innocents et uniquement coupables d'avoir cotôyé des personnes qui ont mal tourné, et les avez menacés publiquement s'ils ne suivaient pas votre fantaisie délirante. Vous avez agressé l'un de vos propres lieutenants alors que celui-ci était ordonné de défendre la ville, faisant de vous un attaquant de New Kingston, que vous aviez juré de protéger."
 
Son ton était calme, monotone, mais vibrant de colère en prononcant certaines phrases.

"Pour commencer, je souhaiterais appeler les trois intendants. Cendre, Valeyro et Bougnette. Eux aussi furent confrontés aux conséquences de vos actes, et je souhaite avoir leur version des faits."

Il se dirigea vers son bureau, et commenca la rédaction des courriers
 
Dragon Noir
Dragon Noir
Déconnecté
Inscrit depuis le :
01/08/2007
Posté le 08/08/2020 à 21:26:55. Dernière édition le 08/08/2020 à 21:32:13 

se racle la gorge et dit face à James

" comment doit on vous appeler ?  , je crois que pendant cette période vous vous fait appelé Lord-Protecteur suppléant James, il me semble que de ce fait on peut considérer  que vous n' êtes  pas neutre dans cette affaire et pire  complice ."
 

" Ce n'est donc qu'une parodie de justice ou sinon vous devez vous inculper vous même et dans ce cas un accusé ne peut pas être juge  , c'est un non sens ."

" Juger toutes les victimes  qui ont obéit à Huracan revient à juger aussi un Dieu et risquer une guerre avec l'au delà  , êtes vous sincérèment conscient de ce risque ?"

" Parodie de justice ! "
Judge James
Judge James
Déconnecté
Inscrit depuis le :
15/01/2015
Posté le 08/08/2020 à 22:54:08 

Se racle à son tour la gorge, tentant d'imiter son interlocuteur.

Suppléant fut un titre à court terme, je le crains. Pour remplacer l'intendant qui était alors avéré mal portant. Titre rendu caduque par la dissolution de l'Edit créé par Sir Convard Enoal. Judge James sera suffisant pour la durée du procès, dear Dragon Noir.

Comme je l'ai déjà dit, personne n'est neutre dans une affaire qui a au moins affecté l'intégralité des habitants de la ville, sinon de l'île. De ce fait, devrions-nous avoir recours à un juge du continent ? J'ai vu de meilleures idées, je dois l'admettre. Quant à me penser complice... avez-vous seulement la moindre idée des actes qui se sont produits dans la ville durant la période incriminée 

Puis reprend une posture plus droite.

Si vous souhaitez tant défendre le prévenu, allez-donc lui parler, vous avez l'air de déborder de compassion à son égard. En attendant, je vais, si vous le permetter, appliquer la juste justice, et rien ne pourra intérférer. Pas la voix d'un compatriote ou d'un mécène, pas le chuchotement d'un ami. Seuls les faits, uniquement les faits, seront pris en compte.

Enfin, il chuchotte un mot à un individu près de lui.

Les courriers partent. Nous attendons désormais les témoignages des précédents intendants.
Sita LeRoy
Sita LeRoy
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
15/07/2006
Posté le 09/08/2020 à 00:55:40. Dernière édition le 09/08/2020 à 01:05:28 

* se racle la gorge également. Non pas pour imiter les intervenants mais pour qu'on puisse lui laisser la parole*

Monsieur le juge, pardonnez cette interruption mais en tant qu'Anglaise et je me pose quelques questions. 
Vous êtes actuellement intendant de notre belle ville. Vous êtes donc au gouvernement et avait accès au pouvoir que cela implique.
Mais vous venez en tant que juge présider cette affaire. Vous avez donc la justice entre vos mains. 
Un seul homme peut il avoir autant de responsabilité sur ses épaules ? 
Car vous êtes à la fois l accusateur et celui qui rendra le verdict.
Ne serait il pas plus sage et équitable de prendre un jury populaire ?

*Sita s'installe confortablement en attendant la réponse. Elle le regarde sans animosité et même avec un charmant sourire sur les lèvres. *
Dragon Noir
Dragon Noir
Déconnecté
Inscrit depuis le :
01/08/2007
Posté le 09/08/2020 à 02:42:18 

Regarde Sita et lui adresse un sourire.

" Un jury populaire serait garant d'une impartialité  en effet , encore qu'il faudrait avant procès établir la liste des potentiels  coupables de traitrise envers l' Albion mais aussi contre  * se racle la gorge tellement cela devient absurde * l'humanité... "

" Si Convard est coupable je crains bien que beaucoup d'anglais  et même certains étrangers devront être jugés aussi dont les suppléants "
Judge James
Judge James
Déconnecté
Inscrit depuis le :
15/01/2015
Posté le 09/08/2020 à 03:11:05 

Sourit légerement.
 
Bon point que vous soulevez, my Lady. Point sur lequel je ne suis pas... vraiment d'accord.
 
Je suis l'accusateur. Le premier à avoir protesté contre l'abus de pouvoir, le premier à avoir tenté d'agir une fois la crise terminée. Et j'en ai payé le prix, entre accusations de trahison ou... d'abus de pouvoir - désigne Dragon Noir du menton - et je l'accepte pour que l'accusé puisse avoir un véritablement jugement. Je ne suis pas à la foi juge et bourreau. Je dirigerai ce procès pour que notre précédent Lord-Protecteur aie droit à justice. Et je doute être le seul à réclamer justice pour ce qu'il s'est passé le mois dernier.
 
James désigne la liste des accusé de réceptions
 
Et le prévenu a beaucoup à répondre. S'il répond à ces questions, qu'il réussit à prouver qu'aucune de ces accusations n'a heurté notre colonie ? Il n'a pas à s'en faire. Si je voulais le pendre pour me venger de ses actes du mois dernier, en utilisant mes pouvoirs, nous ne serions pas dans une cour.
Des pouvoirs que vous éxagérez probablement, ce que je peux comprendre vu les évenements passés, mais je me contente de signer des documents, croyez-moi. Et de porter ce costume.

Sourit soudainement.

Vous ne faites pas confiance à ma parole, vous ne me connaissez pas. Vous préférez donc faire confiance à un groupe d'inconnus plutôt qu'un seul, ce qui... eh bien j'imagine peut faire sens. Pourquoi pas. Je vais donc contacter un "jury populaire" comme vous le souhaitez.

Tirant une énième feuille des mains de son pauvre assistant, y note soigneusement

Six... non, sept membres. Trois anglais pour faire bonne mesure. Et un membre de chaque nation. Et oui, également un pirate.  Ils écouteront, avec moi, les témoins, et l'accusé. Et nous donnerons un verdict. Je dis nous, car c'est le devoir de l'intendant, ou du moins du juge (actuellement... moi, au vu du départ de la précédente) de faire régner justice pour ses compatriotes. Ce que j'ai promis, lors de l'élection, et plus tôt.
Sita LeRoy
Sita LeRoy
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
15/07/2006
Posté le 09/08/2020 à 10:17:53 

* répond au sourire de Dragon avant de se tourner vers le juge du lieu *

En effet monsieur je ne vous connais pas, tout comme je ne connais pas la majorité des gens de cette île. Mais je constate en tout cas que vous savez écouter nos demandes et je vous en suis gré.
Dragon Noir
Dragon Noir
Déconnecté
Inscrit depuis le :
01/08/2007
Posté le 09/08/2020 à 10:48:37. Dernière édition le 09/08/2020 à 10:49:08 

* S ' étouffe de stupeur ! *

Un membre du jury pirate , sérieux ? un ennemi de  la nation ! dois je vous le rappeler que Nk est en guerre permanente avec eux  !

Un pirate qui jugerai un anglais , je préfère mille fois dans ce cas qu'un seul juge anglais statue sur tous les accusés , à déterminer ceci dit.

Un pirate qui jugerait un anglais est inacceptable et  une grave atteinte à nos droits !

A la rigueur un ancien pirate qui est revenu anglais serait acceptable mais pas un ennemi de la nation, ou va t'on ?
Nadia Thorpe
Nadia Thorpe
Déconnecté
Inscrit depuis le :
25/04/2020
Posté le 09/08/2020 à 11:01:34 

La générale se trouve un peu loin de New Kingston, et n'est informée de l'actualité que par quelques messages épistolaires. Ça a l'air laborieux.
Sita LeRoy
Sita LeRoy
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
15/07/2006
Posté le 09/08/2020 à 17:27:16 

* La jeune femme remarque le comportement de Dragon avant sa tirade. Sita l 'écoute puis après avoir posé une main gracile sur son épaule lui demande innocemment  *

Souhaitez vous qu on aille quérir un verre d'eau ? Vous m'avez l'air d'en avoir besoin. 

Judge James
Judge James
Déconnecté
Inscrit depuis le :
15/01/2015
Posté le 09/08/2020 à 17:40:38. Dernière édition le 09/08/2020 à 17:40:49 

Lance un regard Noir à Dragon

Veuillez ne pas glairer sur le sol de mon tribunal, aussi majestueux soit-il ! Je veux bien croire que votre vision de la juste justice soit différente de la mienne, mais je ne souhaite continuer le dialogue avec quelqu'un qui souhaite pendre la moitié de l'île, y compris les innocents, sous prétexte qu'ils ont agi. Votre paresse et votre indignation ne font pas de vous un saint homme.

Et votre véhémence envers l'emploi d'un juri impartial et populaire, comme vous l'avez vous-même approuvé, qui contiendrait ne serait-ce qu'un pirate qui aura sans doute une bien meilleure version des faits, aussi biaisée soit-elle, que la votre, me fait douter de votre bonne santé. Souhaitez-vous que je fasse mander le docteur De La Kan ?

Le jury sera composé de corsaires, et d'un ou une pirate, qui aura pu côtoyer l'accusé, tout en étant assez impartial pour en tirer un jugement. Vos petites querelles de "guerre éternelle", aussi risibles qu'erronées, n'ont nullement leur place dans le choix d'un innocent ou d'un coupable.

Cessez ces inepties dans mon tribunal. Calomnies et jérémiades n'ont nullement leur place dans une cour de justice, Dragon Noir. Et cessez d'accuser ceux qui font leur travail de corruption et de trahison.
Johnny Carter
Johnny Carter
Connecté
Inscrit depuis le :
07/08/2012
Posté le 09/08/2020 à 18:00:37. Dernière édition le 09/08/2020 à 18:00:50 

Johnny écoutait silencieusement les premiers débats et se retenait de dévoiler quelques secrets de polichinelle qui feraient sans doute éclater le scandale de suite. L'expérience lui a appris qu'il fallait toujours garder au moins un as dans sa manche, et pour le coup il avait de quoi poser un carré d'as.
Dragon Noir
Dragon Noir
Déconnecté
Inscrit depuis le :
01/08/2007
Posté le 09/08/2020 à 18:46:00. Dernière édition le 09/08/2020 à 21:14:37 

Ecoute les derniers mots de l'ex  James lord protecteur et les répète à voix haute.

" Et cessez d'accuser ceux qui font leur travail de corruption et de trahison "


On appelle ça un labsus révélateur, il me semble.
Lord-Protecteur Convard Enoal
Lord-Protecteur Convard Enoal
Déconnecté
Inscrit depuis le :
30/11/2007
Posté le 10/08/2020 à 12:10:59 

La situation semblait s'envenimer rapidement alors que le procès n'avait pas encore commencé. Mais ce fut l'évocation de la composition du jury qui fit enfin sortir Convard de son silence.

Je suis prêt à justifier chacune de mes actions et les intentions qui les ont motivé auprès du peuple de la cité libre de New Kingston, seul peuple que j'ai juré de servir et de protéger.

L'anglais se tourne vers Dragon, son compagnon de guilde.

J'apprécie ta sollicitude, mon ami. Mais mettre en doute l'intégrité et l'honnêteté de celui qui dirige notre cité ainsi que ce procès ne nous fera pas avancer plus vite vers la quiétude que le peuple de New Kingston espère qu'il lui apportera.

Cependant, Sir James, je me vois obligé de rejoindre les voix dissidentes qui commencent à gronder. Je ne reconnaitrais aucune légitimité au verdict posé par un criminel de la Chimère, un fugitif au bandeau noir. Et visiblement, je ne suis pas le seul à avoir l'idée ainsi faite. De même, si je peux reconnaître la probité et l'intégrité de certaines notables étrangers et que leur témoignage sera probablement précieux et éclairant, je doute de la pertinence de leur donner voix au verdict qui sera rendu par cette Cour.

Si vous espérez que ce procès apaisera les esprits et donnera les réponses que la Cité Libre de New Kingston attend, j'ai bien peur que la forme que vous entendez lui donner ne fasse que cultiver la discorde.
Judge James
Judge James
Déconnecté
Inscrit depuis le :
15/01/2015
Posté le 10/08/2020 à 16:05:01 

Haussant les épaules, las.

Je suis navré que le procès que vous semblez souhaiter s'apparente plus à une farce où on se gausse de vos chefs d'accusations, avec des bardes qui chantent la fois où vous avez mis New Kingston à feu et d'autres qui comptent vos incroyables relations avec vos Marshalls. La justice n'est pas une pièce de théatre.

Puis se retourne vers la foule grandissante.

Je dois discuter avec mon équipe. Les entraves à la justice présentes ici dépassent ma simple personne.
Dragon Noir
Dragon Noir
Déconnecté
Inscrit depuis le :
01/08/2007
Posté le 10/08/2020 à 16:47:53 

"La justice n'est pas une pièce de théatre"

C'est tellement vrai au moins on est d'accord.
Cendre
Cendre
Connecté
Inscrit depuis le :
22/04/2019
Posté aujourd'hui à 09:55:29 

Moi moi moiiii !

J'suis là m'sieur James !
J'ai bien r'çu vot'lett' ! Comm'quoi vu que j'suis Intendante à Vie de Port Louis, comm'mon Tonton Max à New Kingston, beh forcément j'peux dire des trucs.

En plus m'sieur Convard i'est HYPER jaloux de pas êt' Intendant à Vie de New Kingston.

Faut j'dise quoi d'jà ?
 

Le forum > New Kingston > Procès de Convard Enoal


Si vous souhaitez répondre à ce sujet, merci de vous connecter.
© 2004 - 2020 pirates-caraibes.com - Tous droits réservés