Faux Rhum Le Faux Rhum Faux Rhum  

Le forum > New Kingston > Tribunal Eternel externe de NK
Tribunal Eternel externe de NK
Précédente     
Auteur Message
Sam Ouraï, dit le Rossignol
Sam Ouraï, dit le Rossignol
Déconnecté
Inscrit depuis le :
24/09/2006
Posté le 23/06/2020 à 18:11:20 

*arrive au tribunal tranquillement*

"Bonjour,

Il semblerait qu'on m'ait convoqué à ce tribunal alors me voici monsieur le Juge"
James
James
Connecté
Inscrit depuis le :
15/01/2015
Posté le 23/06/2020 à 19:40:00 

Sourit d'un air entendu à ses deux compatriotes, avant de sourire à l'accusé.


Good evening, sir Sam, merci d'être venu.

Vous êtes accusé d'avoir agressé sir Richard, un anglais, en étant autorisé par le gouvernement anglais. Ce qui en fait une agression plutôt gênante en temps de difficultés diplomatique sur l'île, et de paisibilité sur le territoire nord-ouest. Je vous écoute donc. Quelle est votre défense, quels sont vos arguments, qui peut les prouver ? Je vous inviterai à prendre une chaise, mais vous comprenez que les coupures budgétaires entraînées par cet or maudit m'en empêchent encore, aussi... eh bien, allez-y à votre rythme !
Sam Ouraï, dit le Rossignol
Sam Ouraï, dit le Rossignol
Déconnecté
Inscrit depuis le :
24/09/2006
Posté le 23/06/2020 à 22:20:32 

*Regarde le juge et Richard avant de se lancer dans sa défense*

"Votre honneur,

Le senor Richard était en territoire Espagnol et sans aucune autorisation quand je l'ai attaqué, je ne vois pas en quoi mon autorisation sur votre territoire entre en jeu dans ce cas là... Imaginez un peu, votre gouvernement donnerait des autorisations à toute l'ile et à la première attaque contre un anglais, vous seriez en droit de porter plainte même si l'attaque est en dehors de votre juridiction ? Cela n'a pas de sens...

Nous étions au manoir hanté avec ma compagne Tylde quand une jeune française Rosa s'est réveillée en sursaut et a crié au vol... J'ai engagé la conversation avec elle pour la rassurer quand j'ai vu le senor Richard s'enfuir à toutes jambes en dehors du manoir hanté... Après avoir calmé la victime française, j'ai marché au nord est jusqu'aux falaises des contrebandiers pour trouver ce malandrin en train de compter les sous qu'il avait dérobé. N'ayant malheureusement aucun enquêteur disponible à proximité pour lui faire avouer ses crimes et rendre la somme volée, j'ai envoyé ce gredin à l'hôpital afin qu'il se souvienne de ce qu'il arrive quand on vole des jeunes en territoire Espagnol.

Je conçois que cette attaque était malheureuse et c'est pour ça que j'ai écrit directement à votre intendant pour l'informer de cela il y a dix jours.

Veuillez trouver une copie de cet échange

*tend un parchemin au juge où il est écrit la chose suivante*

"Salutations,

J'ai vu ce matin votre compatriote Richard Coeur de loin au manoir hanté dérobé les sous d'une jeune française Rosa de grade 14... Est ce donc ça l'honneur des voleurs anglais ? S'en prendre à des jeunes qui ne peuvent pas se défendre ? Etant passé sur vos terres sans encombres grâce à votre autorisation, je suis attristé de devoir renvoyer chez lui un anglais de la sorte, mais l'honneur me l'impose. Je comprendrais si je devais ne plus être le bienvenu sur vos terres.

Amicalement,
Sam"

Je n'ai jamais cherché à cacher cette attaque et votre intendant ne m'a jamais contacté aussi pour en parler davantage... Je pense qu'il est clair aux yeux de tous que je suis pacifique depuis des mois et que j'assiste Tylde dans ses quêtes. Je compte donc laver mon nom et mon honneur contre cette plainte infondée ! "
James
James
Connecté
Inscrit depuis le :
15/01/2015
Posté le 24/06/2020 à 08:28:28 

Hoche la tête, fronçant les sourcils à l'évocations de certains mots.

Je vois, une affaire de point de vue, donc. Du votre, vous avez défendu votre territoire d'un voleur, et vous en justifiez immédiatement pour éviter toute confusion. Du notre, vous avez abusé de votre autorisation en agressant un citoyen de la nation qui vous accueille, sans aucune preuve, a une demi-journée de la ville, en temps de paix, et vous en vantez peu après. Territoire ou pas, vous comprenez bien la gêne que cela pose.

Je sais bien que vous n'êtes pas connu pour ce genre de faits, et que l'autorisation était a un but pacifique et justifié. Mais les faits sont bien maladroits, et ne se résument pas a une simple défense de territoire, annonce qui semble d'ailleurs assez hors propos dans votre discours, puisqu'immédiatement suivie d'un détachement de toute diplomatie en affirmant une présence pacifique à but de quêtes.

Hausse les épaules, désabusé

Je vais m'entretenir avec l'intendant et mon assistant. Vous pouvez disposer, je vous ferais savoir si j'ai besoin de votre présence pour des quesstions supplémentaires. Je vous remercie de votre coopération.

Attrape sa chope posée par terre et envoie son contenu directement dans son gosier en quittant la pièce. En voilà une affaire divertissante !
Marshall de Siorac
Marshall de Siorac
Connecté
 
Inscrit depuis le :
30/10/2011
Posté le 26/06/2020 à 14:05:12 

Monsieur le Juge,

Veuillez trouver par la présente ma plainte en bonne et due forme contre le Sieur Corbeau.

Pour rappeler les faits:
le 25 juin 1720, le dit Corbeau m'a lâchement attaqué alors que je me reposais suite à ma rencontre avec deux membres de la Chimère.

Tout comme chacun le sait à New Kingston, l'étoile de Marshall qui orne ma poitrine me donne immunité totale dans la tâche qui m'a été confiée par l'Intendant.

Article 5
Les Marshalls désigné par la colonie libre de New Kingston, porteurs d'une étoile les désignant clairement, seront autorisés à faire appliquer cette loi selon leur interprétation des faits qui constitueraient acte de piraterie. Ils ont immunité totale dans leur tâche au regard de la loi de New Kingston.


Je tiens également à ajouter que je suis propriétaire d'un laisser-passer sur territoire briton pour une durée de 30 jours.

Je porte donc plainte pour agression contre membre éminent des Marshalls de New Kingston, pour non-respect de l'autorité d'un Marshall dans l'exercice de ses fonctions ainsi que non-respect d'une autorisation de territoire officielle et clairement affichée.

Je laisse le soin à Enoal de décider s'il souhaite, en tant que plus haut gradé chez les Marshalls, ajouter à la liste d'accusation de Sieur Corbeau, collusion avec la piraterie.
Lord-Protecteur Convard Enoal
Lord-Protecteur Convard Enoal
Connecté
Inscrit depuis le :
30/11/2007
Posté le 26/06/2020 à 14:50:43 

L'intendant fit irruption avec fureur dans le tribunal, suivi de sa grand-mère Margaret.

" Le Corbeau ! Un des lieutenants de la cité de New Kingston ! Le coeur de notre appareil politico-militaire ! Nous ne pouvons pas laisser nos efforts dans la lutte contre la piraterie être sapés de la sorte ! Par un ancien bandeau noir qui, selon les rapports qui me sont parvenus de l'avant-poste, se serait roulé dans la fange avec la traîtresse et pirate Faye !

Non, j'affirme haut et fort que de tels comportements ne seront plus tolérés dans la cité libre de New Kingston. Nous devons continuer à agir avec détermination et poigne contre la piraterie et l'appareil d'état anglais me semble inapte en l'état à s'atteler à cette tâche considérant les responsabilités de l'accusé et les accointances du juge de cette cour.

Je déclare dorénavant les Marshalls de New Kingston seuls juges en cette cour et seuls disposés à rendre justice.

Et je vais dès à présent m'atteler à purger la cité libre de New Kingston des pleutres qui par leur manque de poigne et leur inclination à la mollesse d'esprit ont laissé la corruption de la Chimère s'infiltrer partout."

L'intendant sortit alors du tribunal suivi d'une petite troupe de gardes et fit chemin, déterminé, vers le palais du gouverneur.
James
James
Connecté
Inscrit depuis le :
15/01/2015
Posté le 26/06/2020 à 14:59:32 

Passe après Enoal, avec la mine presque guillerette.

En voilà du monde dans ce tribunal ! Je vais rouvrir le mien dans les jours à suivre à ce rythme.

Puis écoute l'intendant, et son sourire se fige. Interdit, il regarde la victime les yeux vides, alors qu'il était prêt à écouter le prévenu.

Eh bien, puisque Sir l'intendant décide d'interdire la juste justice inarrêtable avant qu'elle ne sévisse, la justice elle-même se retire devant tel affront. Parjure !

Je mets ma confiance dans les mains habiles du Marshall Johnny Carter, dont la bonne foi et la droiture ne font plus doute sur l'île. Go on now !

S'en va d'un pas furieux vers le Black Beer Pub
Le Corbeau
Le Corbeau
Déconnecté
Inscrit depuis le :
07/02/2015
Posté le 26/06/2020 à 15:09:03 

*Attendez patiemment le père Siorac au fond du tribunal, sachant pertinemment qu'il viendrait. Aussi, à la fin des mots du français il se lève et commence*

" Bon.. J'ai écouté l'homélie du père Siorac, et j'en suis encore un peu ébloui. Il y a les méchants et les gentils.. Y a les vilains qui veulent la barbarie, l'horreur presque le sournois.. Rien au milieu, mais cela n'est pas si simple Monsieur Seirre de Poirac.

Aussi, je répondrai par deux points : D'abord, Monsieur Siorac de Pierre comprenez moi, que votre coeur ne soit pas comme votre nom.
Imaginez moi, ancien de la chimère, qui pour la première depuis longtemps revoit mes vieux amis, qui les repousse de nos possessions en compagnie de ses nouveaux frères d'armes, qui va jusqu'à se battre contre eux, qui retrouve Faye, une bonne amie, très proche, qui passe la nuit avec elle, et qui au tombé du lit ne trouve qu'une flaque de sang et vous qui vous tenez la. Fier de vous arborant ce sourire ahuri. Oui ! Cela lui, parfaitement ! 
Comment vouliez-vous que je réagisse, en face de vous qui nous attaquait sans relâche depuis des mois. Vous qui fréquentez toute la pègre Française. Bien que je ne remette pas en cause le choix de mon intendant de vous nommer Marshall, tout crétin que ledit choix soit. Aussi, je plaide coupable pour la première accusation, mais demande que ma peine me soit graciée, ou au moins fortement réduite à quelque chose de symbolique. Mon avocat continuera sur ce point, j'ai souvenir que Dulcina pourra témoigner de ma bonne foi sur ce point.

Que ce point réponde à votre âme Monsieur le juge, mais pas que.

Ainsi vient mon deuxième point : On m'accuse de collusion avec la piraterie. Sur ce point précis, je ne parlerai que de fait. Si Monsieur le juge, nos importations des richesses du temple sont maintenues aujourd'hui encore, c'est parce que les pirates se sont vus en face du mur de défense anglais, que j'ai eu l'honneur de diriger. Comme j'ai pu, certes. Mon passé de général hollandais remonte à loin maintenant. De plus, moi aspirant, je peux vous assurer que je n'aurai pas secoué les endormis de la garnison comme je l'ai fait ! J'aurai orchestré notre propre défaite.

Pour conclure : Ai-je fricoté avec les pirates ce soir la ? Si recevoir quelques baisers est un délit, alors oui. Si discuter avec eux est un délit, alors oui. Ai-je pactisé avec eux ? Non. Et enfin, ai-je découpé un morceau de notre Marshall pour me venger de ses attaques passées ? Oui. Etais-je trop endormi pour voir l'étoile sur son torse ? Peut-être aussi.

Ne l'oublions pas Monsieur le juge, cet homme est nommé depuis 1 jour, je suis anglais depuis.. plus de temps que ça.
Marshall de Siorac
Marshall de Siorac
Connecté
 
Inscrit depuis le :
30/10/2011
Posté le 26/06/2020 à 15:15:37. Dernière édition le 26/06/2020 à 15:16:57 

*Pierre arbore un sourire carnassier et dit dans un souffle...*

Nemo censetur ignorare legem.

Un jour ou mille ans.
La loi reste la loi.

Je laisse le soin à mon collègue Marshall Johnny, de nous départager sur cette affaire qui nous oppose.

Je passerai sur la façon que vous avez de me narguer en écorchant mon nom de famille.

Vous êtes une fine lame, aussi j'espère que Johnny trouvera autre chose qu'un duel à mort pour trouver une issue à ce procès.
Car oui, bien souvent la vie se résume à des dichotomies. Mais j'en retiens que bien votre bandeau ne soit pas pas noir, votre coeur est gris.

Vous êtes avec les Marshalls de New-Kingston, ou vous êtes contre.
L'entre-deux ne sera ni toléré, ni impuni.

*Attend patiemment le retour d'Enoal et du nouveau juge*
Le Corbeau
Le Corbeau
Déconnecté
Inscrit depuis le :
07/02/2015
Posté le 26/06/2020 à 15:55:19 

*lève les yeux au ciel en entendant parler de loi et se reprend rapidement*

"Oui, bien sûr, nous verrons ce qu'en pense notre très cher Johnny, je ferai ce qu'il décide."
Dulcina Fagney
Dulcina Fagney
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
13/02/2006
Posté le 26/06/2020 à 17:02:57 

*L'irlandaise arrive dès qu’elle le peut dans le tribunal, et prend connaissance des revendications des uns et des autres. Elle ouvre les yeux de surprise lorsque Convard destitue aussi promptement James de son poste, sans même lui laisser l’opportunité de s’exprimer sur cette affaire.
Elle attend le témoignage de son compatriote placé sur le banc des accusés, puis vient prendre la parole à son tour.*
 
Je viens ici témoigner en tant que supérieure hiérarchique d’Océan, dit le Corbeau, ici présent.
J’ai appris, très tardivement , il y a deux jours, et au travers de parchemins affichés ici et là, la nouvelle loi anti-pirate que notre Intendant, Convard, vient de mettre en place. Ainsi que l’utilisation de « Marshalls » destinés à faire respecter cette loi.

En ma qualité de Générale, il m’incombe de relayer les recommandations et lettres d’information de mon Intendant à la population anglaise. Le statut des pirates ne différant pas de l’ordinaire, car, je le rappelle, ils sont depuis plusieurs semaines déjà tous officiellement désignés comme appartenant à la liste anglaise des ennemis à chasser, et ce, partout sur l’île, je n’ai pas eu l’occasion de communiquer directement à ce sujet, et de manière claire, car il m’a fallu gérer en toute hâte la défense  de notre Outpost et de notre ville, que je savais directement menacés par l’annonce aussi soudaine de mon Intendant.
 
Je ne peux d’ailleurs que remercier Le Corbeau de m’avoir apporté son soutien direct sur le terrain en mon absence : celui-ci portant depuis une semaine déjà l’insigne de Lieutenant, a su vaillamment repousser l’assaut pirate que nous avons subi le soir-même, sans la moindre hésitation en combattant avec bravoure les bandeaux noirs qui ont déferlé dans notre Outpost.
 
*désigne le juge destitué de la main*
 
Avec, notamment, de valeureux soldats comme James ici présents, qui ont combattu la lie pirate sans aucune hésitation ce soir-là. 
 
*puis reprend*
 
Nous sommes donc dans une situation délicate où l’information de l’existence de ces Marshalls n’a pas été relayée par mes soins, et où la victime, à savoir Pierre de Siorac, s’est également avérée être le bourreau des anglais, et pourraient en témoigner de nombreux compatriotes, depuis deux à trois semaines, au sein même de notre Outpost. En ce sens, il n’y était plus le bienvenu, et faisait également partie de la liste des ennemis à chasser. 
Et j’en assume la totale responsabilité.
 
*Elle se tourne désormais vers Convard*
 
J’aurais d’ailleurs apprécié, à ce titre, qu’une discussion soit entamée entre nous, avec moi qui suis la personne en charge de la sécurité de notre territoire. Non pas que je me serai opposée à un tel projet, ni plus que je remette en question la volonté de Pierre de Siorac de combattre les bandeaux noirs.
 
*à ces mots, elle adresse un regard entendu au français*
 
Mais lorsque l’on nomme « allié » un ennemi reconnu d’une nation pour l’ensemble des tords perpétués les semaines précédentes,  et ils ne sont pas des moindres, un dialogue préalable aurait pu permettre une meilleure communication à la population, pour éviter ce genre d’incident...
 
*désigne le Corbeau*
 
Pour simplement éviter qu' un compatriote investi dans la défense de nos possessions, de notre territoire, et de nos habitants, ne se retrouve accusé d’avoir neutralisé un agresseur reconnu de tout ceci, acte qui aurait été salué et applaudi la veille encore.
 
*Revenant une dernière fois vers Convard, elle s’adresse à lui de manière moins solennelle*
 
Je te demande donc de faire preuve de compréhension, et surtout, de retenir que la faute commise par le Corbeau est avant tout lié à un défaut de dialogue entre nous, menant à un défaut de communication  dont je suis prête à assumer la faute.
Marshall Ruben
Marshall Ruben
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
20/07/2007
Posté le 27/06/2020 à 19:33:47 

Le Marshall espagnol arrive finalement dans la salle où les esprits semblent agités.
L'étoile qu'il porte significativement sur son buste lui donne l'assurance de prendre la parole :

"
Senorit...Ladies and gentlemen ..
Je me présente à vous comme un homme en guerre.
Bon nombre d'entre-vous ne peuvent douter de la haine viscérale qui m'anime depuis ma non-tendre enfance envers la Piraterie. Enfance volé par ces moins que rien depuis l'assassinat de mes géniteurs.

C'est pourquoi j'accepte mon rôle de Marshall et promet sur l'honneur de traquer mes ennemis au bandeau noir hors de l'île. Et si Dieu le veut, je les guiderai moi même six pieds sous terre.

J'accepte également ma nomination en tant que juge de ce tribunal.
Je refuse néanmoins, en tant qu'étranger pour vous, de juger toutes affaires qui ne concernera pas un Marshall ou la Piraterie.

Mes sanctions seront sans pitié.
Mais je ne serais, sûrement pour le meilleur du coupable, pas le seul à rendre un verdict. Ainsi nous allons délibérer prochainement ensemble sur le cas du Corbeau. Je souhaiterai de mon point de vue, et à la vu de son passé au sein de la Piraterie, un bannissement total de la nation anglaise. Mes camarades seront néanmoins peut être plus clément

*Regarde Dudu et lui conclu, avant de s'assoir*

Pour une ancienne compagnonne au sein de la BIAP, je ne comprends pas comment tu peux soutenir les faits d'un ancien Pirate. Son coeur est déjà pourri et ses liens avec la Chimère plus que douteuse.

Marshall Carter
Marshall Carter
Déconnecté
Inscrit depuis le :
07/08/2012
Posté le 29/06/2020 à 13:02:40. Dernière édition le 29/06/2020 à 13:16:51 

Johnny s'avance dans le tribunal, il a pris soin de faire briller son étoile de Marshall et a ressorti pour l'occasion sa Blackstar et sa Médaille de la Rose. Il tente maladroitement d'imposer son autorité.

"Bien, je vois que les différentes parties se sont déjà exprimées. Il me semble devoir rappeler l'intérêt de ce tribunal et de nos rôles de Marshall vu qu'une certaine personne qu'on ne nommera pas semble en douter.

Le système anglais souffre de bien trop de laxisme et de générosité avec les accusés en lien avec les affaires de piraterie. Preuve en est de la mascarade du procès de ce traître d'Assashin qui est ressorti à peine condamné. La refonte de ce tribunal par notre Lord-Protecteur vient mettre à terme à cette triste période. "

L'anglais se tourne vers ses deux confrères Marshall

"Vous vous êtes exprimés avec honnêteté et avec humilité, preuve des armes de notre juste combat contre tous les scélérats de l'île. Je suis honoré de pouvoir travailler avec vous."

Johnny regarde maintenant vers le Corbeau

"
Difficile de juger un compagnon d'arme que j'ai vu de mes propres yeux lever le sabre contre ces maudits pirates. La déception n'est donc que plus grande suite aux agissements contre l'un des Marshall même si j'ai tendance à croire sa version des faits. Néanmoins considérant que mes liens de camaraderie pourraient altérer mon jugement envers lui, je me concerterai avec les autres Marshall et le Lord-Protecteur."

Se redressant il fixe désormais vers la direction de Dulcina

"Général, il me semble que vous vous permettez beaucoup de choses. Vous venez parler alors qu'on ne vous y invite pas, vous remettez en question le travail de mes collègues. Cela pourrait passer pour une blessure d'égo si on ne connaissait pas votre passé pour le moins ambigu avec certaines personnes peu recommandables.

Heureusement pour nous vous dites vouloir assurer "la totale responsabilité" des actes du Corbeau. Cela tombe car vous en êtes responsable en tant que supérieure hiérarchique.

Vous êtes donc accusée pour le moment d'entrave à l'exercice des Marshall et de non respect de l’Édit anti-piraterie du 24 juin 1720.

J'insiste sur "pour le moment", des informations à vérifier nous parvienne vous concernant vous et un certain nombre de corsaires."
Jax Chiryacht
Jax Chiryacht
Connecté
Inscrit depuis le :
03/03/2019
Posté le 30/06/2020 à 13:50:13 

Bonjour,

Qui est le pirate de qui tout ça tout ça toute ces histoires ...
A côté de ça min Ignatius a cherché à occire et a dépouillé un de nos jeunes mousses de grade 9 à savoir le jeune capuche.

Cela tombe sous décret international non?
Marshall Carter
Marshall Carter
Déconnecté
Inscrit depuis le :
07/08/2012
Posté aujourd'hui à 12:37:31. Dernière édition aujourd'hui à 12:51:57 

*entre au tribunal*

Il faudrait que la victime vienne elle-même porter plainte ici pour obtenir une réparation, dans le cas contraire, cette affaire sera classée sans suite.
Précédente     

Le forum > New Kingston > Tribunal Eternel externe de NK


Si vous souhaitez répondre à ce sujet, merci de vous connecter.
© 2004 - 2020 pirates-caraibes.com - Tous droits réservés