Faux Rhum Le Faux Rhum Faux Rhum  

Le forum > Esperanza > Esperanza, c'est caca. Kamil met dans le mille !
Esperanza, c'est caca. Kamil met dans le mille !  
Auteur Message
Kamil le Magnifique
Kamil le Magnifique
[ Admin ]
Déconnecté
Inscrit depuis le :
16/09/2021
Posté le 13/10/2021 à 16:23:12. Dernière édition le 13/10/2021 à 17:12:37 

- "Kamiiiiiiiiiiil le magnifiiiiiiiiiique, il va s'expriiiiimeeeeeeeeer !!"

Les troupes ottomans tiennent désormais fermement la cité ibère. Malgré quelques affrontements dans les rues, les habitants sont dépassés par la force du nombre. Pour chaque soldat turc qui s'effondre, deux prennent sa place, submergeant littéralement toute tentative de résistance.

Au milieu de la place centrale, noire d'hommes d'armes, le palanquin de Kamil a été installé et sa petite échelle déployée pour lui permettre de se dégourdir les jambes à son aise.

Très critique, le Prince dispense son avis éclairé sur la décoration, la faune, la flore et la population, proposant divers améliorations pertinentes comme le remplacement des palmiers par des citronniers, des poules par des tourterelles, l'église par une mosquée et l'ensemble des plats de la taverne par divers variations du loukoum à la pistache. Des idées indiscutablement pertinentes et qui pourraient bien permettre à la cité d'Esperanza d'accéder enfin au raffinement de la civilisation turc.

Entouré de soldats, les héraults nains du petit Kamil vont et viennent sur leurs jambes courtaudes pour annoncer ses volontés faisant désormais force de loi dans la cité ibère et sur tout Liberty. Après tout, il n'est pas pour rien l'héritier de sa Magnifiçance Grâce Sultan Sublime de l'Empire Ottoman !



A compter de ce jour et jusqu'à nouvel ordre,
la volonté de Kamil s'appliquera à tout homme et toute femme foulant du pied l'île de Liberty, territoire soumis à la juridiction de l'Empire et dont les habitants sont désormais sujets.

Tout individu plus haut que Sa Grâcieuse Majesté et n'étant point soldat de l'armée barbaresque se devra d'avancer à genoux pour ne pas encombrer le paysage du Prince ou risquer de lui faire de l'ombre de manière impolie.
La taille du Prince est actuellement estimée approximativement à 4 pieds et sept pouces de haut.


Ainsi est proclamé la première loi de Kamil, gloire à lui puisse-t-il régner sur l'Empire pour les cent prochaines années !
Kamil le Magnifique
Kamil le Magnifique
[ Admin ]
Déconnecté
Inscrit depuis le :
16/09/2021
Posté le 13/10/2021 à 17:20:49. Dernière édition le 13/10/2021 à 17:21:40 

Kamil avait bien réfléchi, qu'est-ce qui lui ferait vraaaaiiiiment plaisir ? Après tout, l'île lui appartenait désormais par droit de conquête et tous ses habitants devaient faire absolument tout ce qu'il voulait... Bien sûr, cela ne changeait pas vraiment de d'habitude mais ici le pouvoir avait un goût plus exotique, rendant ses caprices particulièrement savoureux.

Autour de lui, de courageux espagnols tentent une ultime parade et cherchent à l'atteindre. Décapitez la tête et le monstre s'effondre. Malheureusement la tête est bien protégée et ces soldats donneraient leur vie pour leur Prince. De toute façon s'ils ne le faisaient pas, ils la donneraient quand même pour avoir manqué à leur devoir.

D'un petit geste de la main, Kamil appelle son Chambellan. Celui-ci s'en vient se plier en deux devant le petit bonhomme, un sourire gras et obséquieux aux lèvres. Dans le secret de la confidence, la seconde loi de Kamil vient d'être annoncée.



En tant que sujet de l'Empire Ottoman, les habitants de Liberty sont désormais soumis à l'impôt.

Celui-ci peut être payé en or, en animaux locaux, en nourriture ou en histoires.
Le Prince adorant les contes, chacun de ses inférieurs a pour devoir premier de le divertir.

A compter de ce jour, ne seront libres de circuler, de posséder des terres et des propriétés, d'enfanter et de se soigner que ceux qui auront payé leur dette en histoire, à raison d'un conte original ou d'une légende locale par semaine.


Si le Prince Kamil venait cependant à trouver le récit peu à son goût, une prompte exécution viendrait conclure définitivement ce dernier !
Kamil le Magnifique
Kamil le Magnifique
[ Admin ]
Déconnecté
Inscrit depuis le :
16/09/2021
Posté le 13/10/2021 à 22:01:32 

Décidément, les caraïbes le stimulaient. Lui qui s'ennuyait souvent si fort au Palais du Sultan son père était désormais bien content d'avoir entrepris le voyage jusqu'au Nouveau Monde, et tant pis s'il avait passé deux mois à vomir par dessus le cabestan de son joli navire.

La barbe rousse du vieux Cas, si agaçant à rigoler devant ses soldats qui l'entouraient sabre au clair, lui avait donné une bonne idée. Une barbe... voila de quoi augmenter considérablement sa collection de peluches ! On avait toujours besoin d'un bon rembourrage !



A compter de ce jour et par décision du Sublimissime Kamil héritier de l'Empire, tout homme habitant de l'île de Liberty devra se raser la barbe et les poils du torse pour contribuer à la fabrication de la Cour en peluche de Sa Majesté le Prince.

Tout individu surpris à porter un poil sur le corps sera mené à la prison pour y être rasé et châtié à la proportion de son pelage !

Rester velu, c'est prendre le risque d'être pendu.
Kamil le Magnifique
Kamil le Magnifique
[ Admin ]
Déconnecté
Inscrit depuis le :
16/09/2021
Posté le 14/10/2021 à 18:05:12. Dernière édition le 14/10/2021 à 18:07:22 

Ils s'étaient moqué de lui, les fous, jouant sur sa patience et sa mansuétude naturelle. Le Sublime Prince Kamil n'était que douceur et compassion quand il avait mangé son goûté mais ces impudents allaient décidément trop loin...!

- "Gardes ! Saisissez vous d'eux ! De tous !"

- "Oui Prince Kamil !"

Comme une ruche énervée, l'armée s'agite et se meut. En quelques instants, les espagnols encore sur place sont encerclés de toute part. Ceux qui avaient osé défier le Prince allaient le payer, et ceux qui n'avaient rien fait du tout aussi, par principe.


Pour avoir irrité le Sublimissime Prince, Esperanza sera punie.
Son intendant est mis au fer et ses soldats capturés.

Le dénommé Don Diego pourra racheter leur faute en se livrant aux autorités aux premières heures du jour demain.
Quant aux autres, ils sont sommés de venir prêter allégeance à Kamil le Grand ici même et de lui apporter les offrandes réclamées en gage de soumission.

Si ces exigences venaient à être bafouées, l'intendant et ses proches, Don Cas, Don Tutor, Don Rioja et Doña Shae seraient exécutés sans autre forme de procès !

Telle est le capri la volonté du Grand Kamil !

Don Diego
Don Diego
Déconnecté
Inscrit depuis le :
16/03/2007
Posté le 14/10/2021 à 19:01:24. Dernière édition le 14/10/2021 à 19:04:27 

Diego sorta de l’hôpital vexé par la dérouillé qu’il a pris la veille. Il aperçoit Kamil se pavanant sur la place d’Esperanza. Pour son jeune âge et sa petite taille, Diego devait reconnaitre qu’il était sacrément doué et sacrément fort. Un roc, l’adage être fort comme un Turc prenait ici tout son sens. Profitant du trajet et de ses talents pour rejoindre Augustina il dépose délicatement et furtivement au passage une tranche de Chorizo, plat non compatible avec les croyances du Sarazin Ottoman et y glisse un billet anonyme au passage…

Tu donnes anonymement 1 Chorizo fumé - A emporter à Kamil le Magnifique. Tu laisses le billet suivant après l'un de tes dons anonymes "Un petit peu de cochon pour le petit porcelet" à Kamil le Magnifique.

Il en profite pour attacher entre eux les lacets des vêtements du jeune Kamil pour le gêner dans ses vêtements  

Tu poses le bouleversement suivant sur Kamil le Magnifique : Corps à corps - Précision -5 %.

Gloussant discrètement à sa blague de mauvais goût, Diego file à l’étage de l’auberge et tombe dans les bras d’Augustina afin de se détendre et récupéré de sa déconvenue de la veille.
Bien entendu ce moment à prix, il dépose donc une petite bourse sur la table en partant.

Tu as acheté 1 Sénorita Agustina à 370 PO pour un total de 370 PO au marchand.
Tu prends du bon temps avec Sénorita Agustina . Tu récupères 40 pvs. Mmmhh...

Puis il ressort détendu, mais à la vue de Kamil sur la place, son corps se tend instantanément.
Il ne peut s’empêcher d’apostropher Kamil publiquement et d’essayer de le tourmenter avec des blagues salaces et déplacé. Diego se montre impertinent et en régression totale, on dirait un enfant vexé.

"Bonjour intendant, il est toujours la le petit gros a la taille de nain ?  Mais c’est une tranche de Chorizo qui dépasse de sa poche là. Un Sarazin qui mange du halouf on aura tout vu! 

Suivit d’un ringard 
  "Chat bite Kamil le Kamoulox!" 

Diego s’en va vaquer à diverse occupation et affaires qu’il a à régler en ville.En resortant de la banque.
Il passe à nouveau à proximité du jeune Kamil et Diego toujours dans une réflexion de gamin apostrophe à nouveau publiquement Kamil.

"Tiens le Kamoulox en chef *Dépose un poil pubien sur son nez* Bon faut que j aille me laver quand même je reviens des filles de joies... Sacrées 
coquines "

Diego s’en va a droite et à gauche, puis en vendant des breloques au Marchand sur la place
Tu as revendu des choses et machins pour un total de plusieures PO au marchand.

Diego aperçoit alors au sol des boulets. Et demande combien cela coûte.
Il se dit qu’il jouera bien un petit tour à Kamil. Forcément en tant que Justicar de la colonie Espagnole les boulets il en a fait mettre un certain nombre dans sa carrière.
Il achète d’abord 5 boulets  
Tu as acheté 5 Boulet de prisonnier à 132 PO pour un total de 660 PO au marchand.

Et il s’en va les attacher discrètement aux pieds de Kamil.  
Tu donnes anonymement 5 Boulet de prisonnier à Kamil le Magnifique.

Diego s’en va discrètement et retourne à ses différentes affaires en ville.
Mais le fait d’avoir mis quelques boulets à fait perdre l’esprit pourtant cartésien de Diego.
Il file chercher des devises à droite et à gauche puis retourne voir le marchand et lui demande une première fois un nombre démesuré de boulets. Diego est agité et demande au marchand de se dépêcher. Il est comme en transe, mais le genre de transe d’un enfant qui est lâché dans un magasin de jouet et qui ne se contrôle plus.  

Tu as acheté 100 Boulet de prisonnier à 132 PO pour un total de 13 200 PO au marchand.

Il traîne sur son dos comme une mule les boulets et commence à les attachés discrètement aux pieds du jeune Kamil.  

Tu donnes anonymement 100 Boulet de prisonnier à Kamil le Magnifique.

Satisfait, il rentre dans sa maison de Guilde se reposer, mais à peine la porte claquée, de nouveau en transe il pette définitivement un câble. Ne supportant pas de voir sa ville occupée ainsi et étant sans utilité face à une telle armée le cerveau de Diego disjoncte complétement.  

Tu entres dans Maison de Guilde.

Il ressort en claquant la porte et se dirige à nouveau vers le marchand de la ville.

Tu as acheté 100 Boulet de prisonnier à 132 PO pour un total de 13 200 PO au marchand.

Puis traînant à nouveau comme une mule les boulets il s’attache à les fixer aux pieds de Kamil  
Tu donnes anonymement 100 Boulet de prisonnier à Kamil le Magnifique.
En repartant il grifonne un billet sans le signer.  
Tu laisses le billet suivant après l'un de tes dons anonymes "Fort comme un turc? Bah voila de quoi te tester!" à Kamil le Magnifique.

Diego s'éloigne puis revient en gloussant et oubliant toute raison commence à gesticuler et hurler
"*Au vu du tas de boulets, Diego que dit que c’est le moment ou jamais d’essayer. Car vu la force du gamin sans les boulets c’est impossible* Ha on va voir maintenant si tu bouges avec ce que tu as aux pieds !"

Il arme son bras et lance un coup de couteau.
Mais Kamil bloque le bras de Diego et il en profite pour essayer de prendre son épée.
Heureusement pour Diego, Kamil n’y arrive pas.
 
On a essayé de te voler...

Puis lui assène une magistrale claque au milieu de tête qui met Diego presque KO
Combat contre Kamil le Magnifique, tu l'attaques et te prends 44 points de dégâts. C'est un coup critique !
Diego titube en beuglant
"*Recule d un pas ne comprenant pas ce qu il vient d arriver* Hey béh t es en forme toi!" aux

Puis apercevant Shae, se dit qu’elle l’aidera bien à se mettre de ce coup de tête, le sien.
"J ai besoin de tendresse la stp" à Shae.
La douce Ibère soulage efficacement compatriote.
Shae  te procure un moment calin. Tu récupères 39 pvs.
Diego se sentant ragaillardi, il se tourne vers Kamil et malgré la leçon retente sa chance.  

Combat contre Kamil le Magnifique, tu l'attaques et te prends 26 points de dégâts.

Encore un échec pour Diego, mais un peu moins décontenancé que la première fois, il regarde sa montre et se dit qu’il n’a plus rien à perdre n’ayant plus le temps de faire grande chose d’autre.
Sur un coup de chance, cela passera peut-être. Diego ne réfléchissant plus à ses probabilités de ne pas éviter l’hôpital s’obstine  

"*se prend une deuxième claque monumentale* Bon on va voir ce que t’as dans les poches le mioche !" aux personnes présentes.

Là aussi c’est un cuisant échec, mais il arrive à ne pas se faire voir.  
Tu échoues ton vol sur Kamil le Magnifique.

Mais Diego n’a plus sa raison et persiste dans la voie sans issue dans laquelle il s’est engagé.  
"Mais arrête de bouger voyons !!!! *retente sa chance malgré le fait que le gamin soit très attentif à ses poches*" aux personnes présentes.

En plus d’échoué lamentablement comme la première fois, en plus il se fait prendre la main dans le sac devant tout le monde et hérite d’un coup de pieds dans les balloches.  
Tu échoues ton vol sur Kamil le Magnifique et te prend une contre attaque. Combat contre Kamil le Magnifique, tu te défends et prends 23 points de dégâts.

Lui le Justicar d’Esperanza, affiché devant tout le monde comme un voleur.   "*Se fait prendre la main dans le sac et prend un magistral coup de pieds dans les parties malgré la tonne de boulets!*" 

Malgré l’évidence de la situation Diego persiste et signe
"*Vexé comme un poux, Diego essaye de lui mettre une pichenette ou deux*"
Tu donnes 1 pichenette à Kamil le Magnifique.

Diego reprend une confiance en lui qu’il n’aurait pas dû.  
*La première pichenette étant passé il essayz encore sa chance, mais au moment ou sa main part il commence déjà a regretter son geste et  entrevoit les portes de l hopital!
Combat contre Kamil le Magnifique, tu l'attaques et te prends 24 points de dégâts.

Diego à deux doigts de s’effondrer dans le coma poursuit sa tentative folle et désespéré de sauver sa ville à lui tout seul. Il hurle dans un souffle rauque  

Après une esquive tout en souplesse de Kamil, Diego se prend un coup de poing dans l’estomac et essaye déseperement de mettre un coup au garçon, il lance son pied dans un geste maladroit en tombant au sol et s’exclame* T’es vraiment trop fort ! Mais on trouvera ton point faible !

Avec un demi-rictus Kamil regarde le pied de Diego et lance le sien en plein milieu du tibia du Justicar. Qui sous la douleur s’effondre lamentablement et sombre dans le coma. Les infirmières l’emmenant dans le même lit qu’hier en soupirant

Combat contre Kamil le Magnifique, tu l'attaques et te prends 24 points de dégâts.
Tu as été assommé par Kamil le Magnifique.

Espérons que Diego sera plus raisonnable et plus lucide dans les jours à venir, afin d’apporter une aide plus efficace que sa folie désespérée devant le désarroi qui l’habite depuis l’invasion verte sur les mers et l’île…
Kim Soo-Mee
Kim Soo-Mee
Déconnecté
Inscrit depuis le :
18/01/2020
Posté le 14/10/2021 à 23:50:36 

Soo-Mee était perplexe.

Le jour J, elle avait longuement pensé à quoi faire.
Et alerté le G4, même si il était déjà au courant.
Et finalement Aaron lui avait suggéré d'évacuer avec son apprentie, terrifiée. Alors c'est ce qu'elle avait fait.

Et maintenant, elles étaient planquées... mais les nouvelles n'étaient pas très bonnes, pour ne pas dire 'vraiment à chier' comme elle le résumait si bien.
Mais il y avait peut-être une petite lueur d'espoir dans tout ça... une idée lancée par Cendre et quelques rumeurs et rapports lui avaient donné le déclic.

Alors elle prit sa plume, sa plus belle feuille, et commença à écrire.

"Bonjour Princesse Fatma..."
Kamil le Magnifique
Kamil le Magnifique
[ Admin ]
Déconnecté
Inscrit depuis le :
16/09/2021
Posté le 15/10/2021 à 11:24:09. Dernière édition le 15/10/2021 à 12:00:05 

Peuple Espagnol !

J'ai bien réfléchi !

Moi Kamil le plus grand parmi les plus grands d'au moins douze pied je pense à vu de nez !

Grâce à la générosité de la douce Shae j'ai décidé de me montrer magnanime.

Don Cas sera épargné par la lame du bourreau et rasé de près par celle du barbier.

Quant à votre Intendant, il paiera pour la félonie de Don Diego et sera éxécuté ce soir sur la place publique d'Esperanza !

Telle est ma volonté généreuse !
jan van gloup
jan van gloup
Déconnecté
Inscrit depuis le :
15/08/2021
Posté le 15/10/2021 à 11:46:50 

Pauvres espagnols.... l'avenir parais bien sombre... qu'All...(mais qu'est ce que j'raconte moi?) que Jés.... arf jamais pu supporter ces abrutis de culs bénits...

soyez forts les mecs! (voila c'est mieux)
Agha Ahmet Seyfeddin
Agha Ahmet Seyfeddin
Déconnecté
Inscrit depuis le :
16/09/2021
Posté le 15/10/2021 à 12:03:06 

L'Agha Seyfeddin s'incline devant son souverain.

Il en sera fait selon vos souhaits, Prince Kamil.
J'exécuterai moi-même ce fêlon à la tombée de la nuit, en place publique.
Montalsêm Pasha
Montalsêm Pasha
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
05/01/2007
Posté le 15/10/2021 à 12:29:45. Dernière édition le 15/10/2021 à 12:41:00 

Le Pasha Montalsêm était arrivé pendant la nuit à Esperanza après deux jours de traversée de jungle depuis Port-Louis. La situation dans la cité espagnole n'était guère meilleure, les Ottomans occupaient la ville...mais conformément à son plan élaboré lors de sa fuite de la colonie française (voir Taverne), Montalvès se mit à la recherche du Prince Kamil afin de rejoindre sa cour.

Malheureusement le fils du Sultan avait quitté la cité quelques heures auparavant mais le Pasha tomba sur une scène tragi-comique dans les rues d'Esperanza : Phil Blake s'était mis en tête de massacré tous les soldats turcs sur son chemin...mal lui en pris, il était désormais pris en garde par l'agha Seyfeddin en personne, encerclé de janissaires et certainement bon pour la potence comme le nouvel intendant Aaron qui gisait piteusement au bord du bassin, prisonnier attendant son exécution.


Montalsêm décida de demeurer jusqu'à la mise à mort et de présenter ses respects au général ottoman.

15/10 12:40:06 "Mes respects puissant agha de l'Empire ! Récemment débarqué à la suite de la flotte, je te prie, estimé Ahmed Seyfeddin agha, de me permettre d'assister à l'exécution de ce mécréant Aaron ! Une sage décision de notre Prince !"
Don Diego
Don Diego
Déconnecté
Inscrit depuis le :
16/03/2007
Posté le 15/10/2021 à 13:49:32. Dernière édition le 15/10/2021 à 13:51:40 

Diego sortant à peine de l'infirmerie, il apprit la térrible nouvelle.
Qu'avait-il fait? Il ne pouvait se résoudre à laisser un autre payer ses actes.

Tu entres dans Esp - Hospital Santa Lucia, Salle d'examen .
Tu entres dans Esperanza.
Diego se rendit alors sur la place publique et proclama.

*Se place aux côtés de son Intendant* Aux envahisseurs d'Esperanza. Hier je vous ai fait affront, me voici aujourd'hui à nouveau devant vous.  Vous ne cessez de parler de grandeur et d'illumination. Un homme n'a pas à payer pour les actes d'un autre!

Passe une épaule devant Aaron pour montrer son intention de reddition. 


Si vous etes si grand et si magnanime, vous devez alors relâcher cet homme et me prendre moi comme coupable. J'assume mes actes et ne me défierai  pas devant votre sentence! *Met un seul genou à terre et présente son épée sur le plat de ses mains en signe de rédition* Que la volonté de Dieu soit respecté et qu'il en soit ainsi! AMEN! *Le cou baissé Diego attend sa décapitation  ou son embastillements*"

Assumant son acte, faisant acte de contrition il attend patiemment.

Agha Ahmet Seyfeddin voici le vrai coupable devant toi et devant Dieu.
Agha Ahmet Seyfeddin
Agha Ahmet Seyfeddin
Déconnecté
Inscrit depuis le :
16/09/2021
Posté le 15/10/2021 à 16:11:49 

Le Prince Kamil sembler chercher cet homme depuis la veille. Et voici que l'Agha le retrouvait, sans aucune difficulté! Une aubaine, pour montrer l'exemple.
Toutefois, le comportement de l'espagnol l'intrigue. Un homme prêt à se sacrifier pour un autre, serait-il capable de se sacrifier pour une cause aussi noble que celle qu'il défendait?

Seul l'homme à barbe a été grâcié par notre souverain. Vous serez donc exécuté vous aussi. J'admire cependant votre bravoure et votre repenti.

Il était temps de réfléchir à la manière de conduire la double exécution qui aurait lieu ce soir.
Don Zogetsu, "Señor Vairon"
Don Zogetsu, "Señor Vairon"
Déconnecté
Inscrit depuis le :
12/09/2020
Posté le 15/10/2021 à 16:37:19 

*Le général des armées s'était fait discret depuis le début des derniers événements. Il était en expédition bien loin des terres espagnol lorsque l'invasion commença. 
Prévenu par missive il était rentré fissa. Mais sur la route il reçu de nouvelles informations et elles étaient mauvaises : la ville était au main de l'envahisseur, des Turcs vraisemblablement. Pire encore l'intendant avait été fait prisonnier ainsi que l'amiral et d'autre citoyen et soldat qui résistait.
Il avait décidé de se retrancher dans l'avant poste, qui se trouvait être un arrière poste dans la situation actuelle... La madone, dernier bastion espagnol qui n'avait pas encore été souillé par la présence de l'ennemi. 
Quelques valeureux soldat en fuite l'y avait rejoint. C'est ainsi qu'il s'adresse à eux :*


Écouter moi, nous n'allons pas rester ici, ce soir nous partons pour Esperanza ! J'ai été informé que l'exécution de notre Intendant et de notre amiral allait avoir lieu aujourd'hui même une fois le soir arrivé. Nous devons agir vite et efficacement, comme des Espagnol ! 
Viva la Guérilla ! 

*Bang ! Bang ! Tir en l'air avant de se préparer.*
Agha Ahmet Seyfeddin
Agha Ahmet Seyfeddin
Déconnecté
Inscrit depuis le :
16/09/2021
Posté le 15/10/2021 à 22:22:45 

Sur la place d'Esperanza, les soldats espagnols font face à l'armée du Sultan.
Au centre de la place, deux hommes sont entravés. Diego et Aaron, condamnés à mort par le prince Kamil le Magnifique, tentent par tous les moyens de se dégager de leurs chaînes.




Ahmet Seyfaddin invite les habitants de la ville d'Espérance à jurer allégeance au Sultan. En vain. 

Résigné, il met alors à exécution la sentence. La rage des soldats d'Esperanza est palpable, mais leurs efforts ne parviennent pas à venir à bout d'une armée bien trop nombreuses.

Quelques instants plus tard, la tête d'Aaron se voit séparée de son corps, sous le regard incrédule, et horrifié, de ceux qui y ont assisté.
Kamil le Magnifique
Kamil le Magnifique
[ Admin ]
Déconnecté
Inscrit depuis le :
16/09/2021
Posté le 15/10/2021 à 23:15:35 

Hm, j'avais ordonné ça moi ? Je me souviens plus... bon tant mieux quand même !
Cadavre d'Aaron, décapité
Cadavre d
Déconnecté
Inscrit depuis le :
07/07/2021
Posté le 15/10/2021 à 23:35:38. Dernière édition le 15/10/2021 à 23:36:17 

Quelles jours auparavant…

L’invasion de l’armée ottomane est réelle.

A peine revenu vainqueur du tournoi de la Boëssière, l’intendant fraîchement élu découvre une ville assiégée, envahie, occupée… par une saloperie de gamin capricieux !!! C’est du moins ce que dit en gros le perroquet qu’il reçoit alors qu’il est sur le chemin du retour pour aménager son bureau.

- Sérieusement, c’est quoi ce gamin qui arrive en ville avec 20 types et prétend que la ville lui appartient ? Kamil… ? Allons bon, on va lui donner un hochet et ça suffira…

Le lendemain…

Aaron entre en ville. Par la grande porte, bien sûr.

Et se retrouve face à une centaine de soldat. Fichu rapport erroné, le mec savait pas compter ou quoi ?

Au loin, les voiles de bateaux inconnus sont amarrés dans le port. Des pavillons… verts ? Mais c’est toute une armada qui a jeté l’ancre là !

L’intendant se glisse discrètement dans la ville, et en profite pour passer au fil de l’épée une douzaine d’hommes. Pas très solides ces envahisseurs, mais l’exercice est épuisant malgré tout.
Il finit malgré tout son « infiltration » près du Prince Kamil.

- Quel affreux gamin…

S’en suit une interminable discussion où les deux côtés de la table s’insultent copieusement.

Aujourd’hui…

Enchainé.

Aaron est enchainé sur la place centrale d’Esperanza. Quel idiot. Insulter un gamin, certes, mais un gamin capricieux avec une armée de fanatiques à ses ordres.

- Mais qu’est-ce qui m’a pris ? J’ai été complètement débile de faire ça… Les conséquences ne vont pas être agréables, je le sens…

Quelques minutes après, la sentence se fait entendre : la mort par décapitation.

Une goutte de sueur froide perle de sa tempe.
Son dos devient moite.
Les yeux paniqués, l’intendant cherche à toutes vitesse une échappatoire.


Rien…


Ca pue. C’est donc ça, l’odeur nauséabonde de la mort.

Le stress le saisit. L’homme a les tripes sens dessus dessous. Il retient sa nausée.
Mais pas son urine.

Une odeur de pisse prend le bourreau aux narines. Le froc de l’intendant s’humidifie à vue d’œil alors que des soldats l’agenouillent sur une souche en guise de gibet.

Une vaine tentative de sauvetage des soldats espagnols échoue, et le shamshir d’Agha Ahmet Seyfeddin s’abat, tranchant net le cou d’Aaron.

La tête roule au sol, les yeux ouverts.

Une gerbe de sang gicle et souille le sol de la ville d’une couleur cramoisie. Le sang est bu en quelques minutes par la terre sèche.

Le corps est pris d’un spasme nerveux et s’affale, inerte.

Tout le talent des infirmières ne suffira pas à sauver l'homme qui aura osé s'en prendre à un puissant, au détriment de sa propre sécurité et de tout bon sens.

Ainsi meurt Aaron, Intendant espagnol, et désigné quelques jours auparavant ironiquement meilleur bretteur de Liberty.

Kim Soo-Mee
Kim Soo-Mee
Déconnecté
Inscrit depuis le :
18/01/2020
Posté le 16/10/2021 à 01:22:17 

La ministre du commerce espagnole était confiante.
Du moins, c'est ce qu'elle essayait de faire croire : en réalité, elle était terrifiée.

Les nouvelles s'enchainaient, mais aucune d'elles n'était bonne.
La ville était tombée, l'armée avait échoué, et maintenant Aaron était menacé d'exécution.

Mais elle avait un plan !
Elle avait envoyé un courrier à la princesse pour lui demander son soutient et son aide pour contrer les caprices de son frère, et s'assurer qu'Esperanza serait sous son contrôle.
Sauf qu'elle n'avait pas répondu.

Néanmoins, elle ne s'était pas laissé abattre.
Une petite dose de courage - le nom d'une de ses nombreuses gourdes d'alcool - et la voilà sur la route pour Esperanza.

"Allé Soo, ne te laisse pas impressionner par un pauvre type et ses quelques fanatiques..."

Bon, en réalité, c'était tout une armée qui était sur la place. Et le pauvre Aaron était en piteux état, aux côtés d'un Diego qui semblait lui aussi prêt à être exécuté.

Le problème avec les fanatiques, c'est qu'ils n'écoutent rien.
Visiblement, l'Agha se moquait bien de la princesse et de ses volontés. Elle avait essayé de faire passer les prisonniers pour ses esclaves qu'elle souhaitait châtier, en vain. Il lui avait même balancé un hijab au visage pour ‘se couvrir’.
L'argent ? Lisbeth avait eu l'idée d'acheter leur liberté avec des pierres précieuses, mais visiblement l'argent ne l'intéressait pas.
La provocation alors ! Umbrella lui avait dit que le prince que l'Agha servait buvait comme un trou, ce qui était contraire à sa religion. Mais visiblement, il s'en moquait totalement et n'avait eu aucune réaction en l'apprenant.

"Alors quoi ? Faut faire quoi pour avoir son attention à lui ?!"

Soo-Mee commençait à s'énerver. L'Agha s'était rapproché d'Aaron et Diego, sabre en main. Et, entre elle et eux, une mer d'hommes prêts à donner leur vie.
Alors oui, ils étaient nuls. Elle arrivait à leur botter le cul sans difficulté, mais ils étaient quand même beaucoup.
Donc heureusement que Zogetsu était censé arriver avec des renforts. Ah d'ailleurs le voilà !



Mais les hommes de l'Agha, aussi nuls qu'ils soient, étaient trop nombreux.
Les bretteurs s'étaient retrouvés bloqués dans la mêlée en ayant essayé d'atteindre les prisonniers. Les tireurs, à cours de balles avant même que les soldats ne contre-attaquent.
L'Agha ne semblait même pas s'être inquiété de leur intervention.

En quelques secondes, ses troupes avaient sécurisé la place.
Elle savait ce qui allait arriver. Elle l'avait déjà vécu. Avec moins d'organisation, moins d'appréhension...
Un goût immonde lui vient en bouche. Celui de l'échec. Un horrible et cuisant échec.

L'Agha commence alors son discours. Elle ne l'écoute pas réellement, bloquant sur Aaron. Qu'est-ce qu'elle allait bien pouvoir dire à Valeryo si personne ne l'arrêtait ?
Elle cligne des yeux en entendant parler d'une solution. La soumission à la loi de quelque chose. Elle ne comprend pas de quoi il leur parle, mais les autres n'étaient de toute manière pas d'accord avec ça et elle non plus.

Alors, l'Agha lève son sabre.
Et l'abat sur la nuque d'Aaron.
Elle écarquille les yeux en voyant la tête rouler au sol. Autour d'elle, Esperanza disparait. Elle est à nouveau dans cette cave sombre, et Song Ki meurt à nouveau devant elle. Sa tête roule jusqu'à ses pieds, le visage déformé par la peur et les tortures qu'elle a subi...
Un cri la sort de son cauchemar, pour la ramener à la réalité. Il est mort. Tout ce qu'il y a de plus mort.
Effondrée, elle trouve refuge dans les bras de sa protégée tandis que l'Agha s'approche désormais de Diego. Mais il semble pris d'un doute, et ordonne finalement qu'il soit libéré. Certains apprécieront le geste, mais le mal était fait et désormais plus aucune reddition ne serait possible.

L'Espagne n'oublie pas.
L'Espagne ne pardonne pas.
L'Agha mourra.
L'Anguille
L
Déconnecté
Inscrit depuis le :
20/04/2012
Posté le 16/10/2021 à 04:21:23. Dernière édition le 16/10/2021 à 04:26:18 

Les femmes étant désormais libre de faire ce qu'elles veulent selon les préceptes de Yirmisekiz Mehmed Efendi "Le Parfumé" . Et surtout de montrer le droit chemin aux hommes.

Par la présente et selon la volonté des nouveaux arrivants :

Le général espagnol tombe pour sa prime. Et pour avoir violenté une femme.
Le Sir Blake pour sa présence en liste noire.
Le sieur Gregorio pour ne pas s'être mis à hauteur réglementaire de Kamil.

Les autres seront épargnés pour le moment.
Turb, l'agapè rira
Turb, l
Déconnecté
Inscrit depuis le :
09/08/2008
Posté le 16/10/2021 à 11:41:06 

La nouvelle était tombée telle le couperet sur la nuque d'Aaron. Si jeune et si prometteur, Turb avait récemment appris à connaître et admirer celui qui en quelques mois avait su devenir Général des forces espagnoles, puis intendant et venait même de remporter le titre de meilleur bretteur de Liberty ! Fauché en pleine gloire, le meilleur moyen pour entrer dans la légende, son titre ne lui sera jamais disputé...

Ce fut un réel choc pour Turb qui n'en ferma pas l'oeil de la nuit, pire : il n'avala plus une goutte d'alcool. Restant silencieusement près d'Althéa, il cherchait des solutions pour donner du sens à cette tragédie.

Au matin les premiers signes de son vieillissement dû à la sobriété se faisaient déjà voir sur don visage. C'est à croire que plus le temps prend du retard sur lui et plus il se précipite dans la brèche quand Turb cesse de boire... inquiétant.

Mais l'heure n'est pas à la préoccupation de son propre sort, Liberty est menacée par ceux-là mêmes qui l'avaient élevé, il connaissait leurs faiblesses, et allait les utiliser.

Hommes de peu de foi(e), l'amour des hommes pour un dieu ne saurait justifier la barbarie du sacrifice humain. 
A l'aube du huitième jour, l'agapè rira !
Vizir Ercan Hayri Vedat
Vizir Ercan Hayri Vedat
Déconnecté
Inscrit depuis le :
16/09/2021
Posté le 16/10/2021 à 16:19:37. Dernière édition le 16/10/2021 à 16:20:29 

Le Vizir arpentait les nouvelles terres du Sultan. Après avoir quitté le Bar, devenu son quartier General et les tours son voyage le menait à Esperanza.

Il y découvrit une foule de soldats ottomans massée au centre de la ville. Ainsi que quelques espagnols. Leur comportement qu il jugea étrange le fit s approcher d un garde. Ce dernier lui expliqua les événements de la veille. Un homme avait été décapité en place public. Poussant son questionnement pour connaître la raison, le garde lui apprit que tel était le souhait du Prince. Et que la populace ne c était pas soumis aux nouvelles lois.

Un volatile apparu et lui remis un pli. L un de ses sujets lui apprenait que l homme était en réalité le meilleur bretteur de l île. Lui qui cherchait des esclaves pour son armée s insurgea contre cette condamnation.
Ixchel
Ixchel
Déconnecté
Inscrit depuis le :
06/10/2021
Posté le 16/10/2021 à 21:35:37 

Après avoir passé la nuit à essayer de consoler son amie Kim de l'éxécution de veille, la jeune maya sortit du bureau pour se rendre à l'auberge. Contrairement à tous les espagnols, la mort du bretteur ne l'avait pas émue. Difficile de lui en vouloir, elle venait tout juste d'arriver, après s'être sauvée des griffes de son maître anglais et des espagnols qui l'avaient vendue comme esclave.
De plus, habituée aux rituels de son peuple, maintenant presque éteint, le sang et la mort lui étaient coutumiers. Sans compter qu'elle ne portait pas encore bien tous les espagnols dans son coeur, enfin, ceux de l'île avaient l'air chouettes. Kim était vraiment la meilleure et d'ailleurs, cette histoire la chiffonnait uniquement parce que sa protectrice était dévastée par la mort de l'espagnol. 

Aussi, quand elle sortit, elle remit son voile en place comme elle put. L'idée qu'on veuille à nouveau la réduire en esclavage si elle ne le portait pas lui suffisait. Et puis, elle trouvait ça assez joli. Elle portait encore ses vêtements indigènes et le tout formait une association un peu étrange. Quand la jeune femme vit qu'il y avait un nouveau visage sur la place, elle s'arrêta pour le regarder. De ce qu'elle entendait c'était un vizir, donc un grand monsieur, mieux valait ne pas le dévisager... Aussi, elle décida de continuer son chemin en se tenant aussi loin que possible des soldats.
Montalsêm Pasha
Montalsêm Pasha
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
05/01/2007
Posté le 16/10/2021 à 21:35:49. Dernière édition le 17/10/2021 à 08:39:17 

La fin tragique de l'intendant Aaron avait horrifié le Marquis, toujours déguisé en pasha ottoman, et avait dû se faire violence devant ce spectacle dramatique et sanglant.

Bien qu'il avait proposé aux Espagnols d'offrir des diamants au fils du Sultan en échange de la vie des prisonniers, les austères soldats turcs n'avaient rien voulu entendre et Seyfeddin accomplit la macabre sentence qui mit fin à la vie d'Aaron.

A l'invitation de l'agha, le "courtisan" venu du palais s'assit en tailleur sous la tente improvisée pour les officiers ottomans, le Pasha eut du mal à boire le thé et à garder un air indifférent alors que la lame tombait sur le condamné.


Un grand tumulte envahit les rues de la cité et Montalsêm, connaissant bien ses anciens compatriotes, comprit que les Espagnols ne pardonneront jamais ce sang répandu...aussi lorsque que le général ottoman annonça son départ de la ville, le Pasha estima plus prudent de quitter lui aussi cette cité en colère et en larmes.

Alors que la foule était repoussée par les gardes janissaires pour ôter le cadavre de l'Espagnol et pour ouvrir un passage à l'agha, Montalsêm s'approcha de l'échafaud improvisé. Pétrifié par la décapitation et le corps mutilé d'Aaron qui gisait encore là, il dû se forcer à reprendre ses esprits. Aaron qu'il avait sacré meilleur bretteur de l'île, seulement quelques jours auparavant, portait encore la chevalière de La Boëssière sur sa main ensanglantée.

D'un geste rapide, le Pasha se pencha sur le cadavre et s’apprêtait à retirer la chevalière de cette main refroidie, lorsque des Espagnols en lamentations s'approchèrent, interrompant la manoeuvre, à son grand désespoir !

Alors que les clameurs et protestations s'élevaient dans la ville, Montalsêm rejoignit en hâte la délégation ottomane qui quittait Esperanza sous les cris de haine et des coups de bâton donnés en retour par les janissaires.

La révolte allait venir mais la force militaire de l'Empire était trop imposante, il savait l'affrontement inévitable...le temps lui était compté: rejoindre le Prince Kamil devenait vital !
Le Pasha quitta secrètement la caravane ottomane qui prenait la route de New Istanbul pour suivre les chemins escarpés de la crique pirate, accompagné des montures et esclaves soudanais qu'il avait acheté à des officiels ottomans.

Lucia
Lucia
Déconnecté
Inscrit depuis le :
27/06/2020
Posté le 17/10/2021 à 20:23:23 

Quatre mois. C'est long, quatre mois en mer. Et même si Lucia est capitaine de son propre vaisseau, les conditions peuvent être rudes.

La traversée de la Vieille Europe aux Caraïbes est toujours longue. D'abord, commencer à récupérer des esclaves en Afrique, toujours. Et ensuite, les livrer en Amérique. 

Elle est périlleuse aussi. Tempêtes, maladies, faim, soif, assaillants... Les dangers ne manquent pas. Aucun monstre marin n'a été vu cependant, et tant mieux.

Et parfois, souvent en réalité, à bord de sa frégate, Lucia accueille des voyageurs. Des fous qui rejoignent le Nouveau Monde.

C'est encore le cas cette fois-ci, et l'homme est somme tout agréable. Tant physiquement qu'intellectuellement. Cette tendance qu'il a à se balader le torse nu n'aurait pas laissé insensible de nombreuses dames.

Lucia était de celles-là.

Jamais il ne prenait l'initiative d'une conversation, mais n'était pas avare en parole une fois lancé. Assez cultivé, il semblait avoir une connaissance assez vaste sur les plantes et les fleurs. Un de ses amis proches était fleuriste, apparemment.

Et quelle descente !

Voilà bien la première que Lucia se fait étaler à l'alcool par un homme ! Glabre qui plus est !

Rhum, vin, bière... Il tenait absolument tout. Et l'avait d'ailleurs étalée plus d'une fois. Ivre morte, l'homme l'avait mise au lit à maintes reprises, sans jamais tenter d'abuser d'elle pour autant. Un chic type, même si c'était un peu vexant en réalité. Tous les hommes ont des travers, non? Celui-là est-il différent?

S'approchant des côtes africaines, elle avait alors découvert que l'homme magnait la rapière, tout comme elle, avec une dextérité peu commune. Dos à dos, ils avaient repoussé une dizaine d'homme lors d'un assaut de mécréants à l'ouest de l'Afrique.

Une confiance profonde était née. De son côté, en tout cas. Et l'homme? Qu'en pensait-il? Mystère. Il ne parlait jamais d'émotions, de sentiments.

Toujours est-il que chaque jour, Lucia recadrait ses hommes et profitait de la moindre pause pour croiser le fer avec un homme enfin intéressant. Et le soir, ils buvaient. Encore et encore.

Quinze semaine plus tard, début juillet 1721, l'île de Liberty pointe à l'horizon. C'est sa destination. A lui, pas à elle. D'un geste amical de la main, sans aucun contact physique, il la salue et débarque. C'était la traversée la plus courte que Lucia avait jamais vécue. Sa route devait continuer, pour décharger sa marchandise. Et charger les cargaisons suivantes, à destination de la Vieille Europe.

Vient le moment d'appareiller... 

- Non, décidemment, c'est trop dommage.

Elle secoue la tête, se parlant à elle-même

- Allons ma grande, il est parti sans se retourner... Sans même esquisser le moindre geste affectueux pendant 15 semaines, 2 jours et 8 heures... Si tu lui plaisais, il avait tout le temps de te le dire.

Lucia soupire

- Et tu sais bien que les hommes n'amènent que des déceptions...

Elle soupire à nouveau. Et réfléchit...

- Mieux vaut des remords que des regrets. J'aimerais lui parler à nouveau et le lui dire...

Quelques heures plus tard, la frégate de Lucia vogue à nouveau vers Liberty, dirigée d'une main de fer par une capitaine on ne peut plus impatiente.

16 octobre 1721

Lucia jette l'ancre non loin d'une île assiégée de navire ottomans, et débarque en pleine nuit pour éviter l'armée. Direction Esperanza, le port espagnol local !

L'ambiance est lourde. La ville est occupée. 

- Des Ottomans dans les Caraïbes... Je n'en avais jamais entendu parler...

Une fois à l'auberge, autour d'un bon verre de gnole, elle discute avec le tenancier pour chercher l'homme convoité.

C'est un déchirement.

Devenu intendant, et reconnu comme meilleur bretteur local, il a été exécuté la veille ! Jamais plus, Aaron ne lèvera le coude avec elle. Jamais plus, Aaron ne croisera le fer avec elle. Jamais plus, Aaron n'aura de débat enflammé avec elle. Jamais plus, Lucia ne pourra lui dire ce qu'elle avait tant envie de lui dire.

Aveuglée par le chagrin, elle file vers le cimetière.

- Un souvenir... Juste un petit souvenir...

Et elle creuse. De ses mains, à même la terre meuble. Frénétiquement. Alors que les larmes roulent sur son visage, du sang perle sur ses doigts. Ses ongles cassent, se retournent, lui font mal. Mais elle continue à creuser.

- Un tout petit souvenir...

Et une main apparaît. A cette main, une chevalière, qu'elle fait glisser le long du doigt du mort.

- Je la garderai précieusement... C'est promis.

Lucia repousse la terre pour cacher son forfait, lave la bague comme elle le peut dans une flaque d'eau un peu plus loin et retourne à l'auberge.

Sa décision est prise... Elle va rester ici un moment.

- Je ne sais pas qui est cet Agha Ahmet Seyfeddin mais je peux jurer qu'il va regretter son geste. Amèrement.


Eustache le moine
Eustache le moine
Déconnecté
Inscrit depuis le :
29/12/2018
Posté le 18/10/2021 à 20:02:40  [ Message Modéré ]

L'info à été transférer à un admin. Merci toutefois de choisir un autre endroit que celui ci pleinement rp. 
Il y a les coups de gueulle ou autre pour cela merci. 
Ogo
 

Le forum > Esperanza > Esperanza, c'est caca. Kamil met dans le mille !


Si vous souhaitez répondre à ce sujet, merci de vous connecter.
Marquer tout le forum comme lu
© 2004 - 2021 pirates-caraibes.com - Tous droits réservés