Faux Rhum Le Faux Rhum Faux Rhum  

Le forum > Ulüngen > Deux ou trois tartes dans sa face
Deux ou trois tartes dans sa face  
Auteur Message
Calica
Calica
Déconnecté
Inscrit depuis le :
18/08/2020
Posté le 08/08/2022 à 19:55:39 

Dommage qu'Ulüngen ne soit pas une personne.
Calica lui aurait mit deux ou trois tartes dans sa face.
Pour la réveiller un peu.
Puis pour se défouler aussi.


La ministre du commerce était repassée en vitesse en ville. Cette ville si joyeuse et si pleine de vie était devenue fantomatique. Même au sein de sa célèbre auberge.

Une première chose à faire pour Calica était d'écrire des lettres pour les gouverneurs des îles autour de Liberty et appartenant à la Hollande afin de faire revenir de la main d'oeuvre peu chère. Elle avait besoin de bras. Il restait encore ci ou là des reliquats d'esclaves chipés à une époque lointaine où la colonie hollandaise était encore capable de lever une armée pour attaquer une cité voisine.

La deuxième chose à faire, avec l'aide d'Aeolian, c'était de placarder des tracts en ville, en vue des prochaines élections. Il était inconcevable de passer un troisième mandat sans général, quitte à recruter des mercenaires dans d'autres colonies !

Il y avait bien encore une troisième chose à faire, là dans l'urgence.
Elle ordonna d'enfoncer la porte du bureau du général. Elle était en poussière.
Elle fit signe à des gardes de s'approcher.

- "Remettez moi ça en ordre."


- "Vous avez trouvé un successeur à l'ancien général Van Tard ?"


- "Non. Mais faut bien commencer quelque part."
Calica, ministre et générale
Calica, ministre et générale
Déconnecté
Inscrit depuis le :
18/08/2020
Posté le 08/08/2022 à 23:29:46 

Calica avait une mine boudeuse, sa tête calée dans sa main, le coude visé sur son bureau. Elle bailla.

- "On a quoi, faites moi rêver."

- "Une petite fille !"

Elle acquiesce et fait signe de continuer.

- "Hum.. ha et un alcoolique complètement défoncé à longueur de temps."

- "Parfait et parfait... Allons ne me dite pas que c'est tout ?"

- "Bah... Ha non, attendez. Elle, on dirait une noble... Tenez prenez sa fiche."

La mine de Calica s'éclaircit.

- "Oui oui oui ! Je vois qui c'est, je la connais bien à son compte en banque !"

- "Une fille de joie reconvertie, vous prenez ?"

- "Quelle question, bien sûr !"

- "J'ai cette petite pépite qui n'a pas sa langue dans sa poche."

- "Montrez... Oh... C'est très bien !"

À la lueur de la bougie, la discussion entre Calica et le bras droit du gouverneur continua encore une bonne partie de la soirée.
don Juan de Montalvès
don Juan de Montalvès
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
05/01/2007
Posté le 09/08/2022 à 17:26:55 

*Le Marquis tombe sur l'un des tracts de la ministre hollandaise et ne peut résister à l'envie de lui offrir les encouragements qui s'imposent...*

Que voulez-vous ma chère Calica, toutes les nations n'ont pas la chance de compter un Montalvès dans ses rangs ! Je conçois que la Hollande soit morte d'envie à l'idée de savoir qu'Espéranza abrite un tel génie militaire, un artiste de la stratégie comme moi, mais qui sait, peut-être vous aussi trouverez une perle rare à la hauteur ?


En attendant, je vous fais parvenir mon portrait sur le champs de bataille, afin de vous rappeler quelles qualités devra réunir votre prochain général en prenant exemple sur ma personne et mon oeuvre comme ultime achèvement !

Mais ne désespérez point. Tel un condottiere italien, un Sforza ou un Montefeltro, je pourrais peut-être un jour être invité à diriger les troupes hollandaises, contre une confortable rente en pièces d'or et pierres précieuses ? Qui sait ? Même Ulüngen a droit de connaître un âge d'or militaire et je serai là pour recevoir l'invitation, les suppliques et l'adoration du peuple hollandais lorsqu'il m’appellera en son sein !
Calica
Calica
Déconnecté
Inscrit depuis le :
18/08/2020
Posté le 15/08/2022 à 10:47:48 

C'était une surprise de recevoir un tel présent. Le temps était passé et cela faisait plutôt sourire Calica là où des mois auparavant elle l'aurait surement jeté rapidement.
Ce présent était à l'image du marquis de Montalvès dans tous les sens du terme. Pourquoi pas. Elle avait croisé le marquis à Esperanza et lui avait fait part de ses remerciements. Il lui avait expliqué sa façon de faire. Pas sûre qu'elle pouvait l'appliquer à la Hollande mais elle avait son idée en tête.

D'ailleurs ce matin, au réveil, un mandat vivait sa dernière semaine pour laisser place à un nouveau mandat "démocratique".

Calica avait déposé sa première candidature au poste de ministre du commerce et chargée son employée Aeolian de tenir le bureau et la boutique en attendant qu'elle s'occupe du reste. La semaine serait chargée.
Calica
Calica
Déconnecté
Inscrit depuis le :
20/06/2008
Posté le 20/08/2022 à 13:10:41 

Les choses s'étaient bien déroulées à base de pôts-de-vin et de manigances. Voilà que Calica s'était arrangée pour obtenir tous les postes ou presque. Elle avait dû céder l'amirauté à Edwin.

La ville était à elle.

Cela serait une première sur Liberty.
Aurela Kelmendi
Aurela Kelmendi
Déconnecté
Inscrit depuis le :
22/07/2014
Posté le 20/08/2022 à 20:18:25. Dernière édition le 20/08/2022 à 20:20:50 

Un aigle dont la gorge est entourée d'une amulette Nazar boncuk vient balancer cette lettre aux pieds de Calica.

Ma chère Calica,

   J’ai eu vent de votre projet similaire au mien. Ayant été contrainte de prendre les pleins pouvoirs durant mes derniers mandats, je ne peux être qu’émue de voir que cela en a inspiré certaines.

   Surtout, ne vous emmêlez pas trop les pinceaux entre les bourses d'or et les bourses de soldats ennemis à viser au front. Enfin, je dis ça mais je suis sûre que vous vous débrouillerez comme une peintresse accomplie, nous les femmes nous avons cette capacité à pouvoir faire maintes choses à la fois (c’est ce que ma domestique me disait lorsqu’elle préparait mon dîner en même temps qu’elle dépoussiérait mes meubles (Maintenant que j’y pense, mon potage avait quand même un drôle de goût)). Et puis, au vu de votre amante, je ne doute pas que vous devez être habile de vos doigts. Alors niveau pinceaux, vous devriez gérer.

   Ainsi, je ne peux que vous souhaiter bonne chance durant votre mandat qui va s’avérer – spoiler alert – haut en couleurs mais des plus enrichissants, je l’espère. Je vous envoie du courage, de la détermination et beaucoup de motivation ! Vous en aurez besoin.

En espérant que ce métier d’avenir se propage également dans d’autres colonies,

Aurela Kelmendi, ancienne dictatrice de New-Kingston et (la seule et unique) première dictatrice ayant vu le jour sur Liberty
Calica
Calica
Déconnecté
Inscrit depuis le :
20/06/2008
Posté le 22/08/2022 à 20:19:31 

Calica avait fait croire qu'elle partageait un peu de son pouvoir avec deux élus qui étaient devenus ses lieutenants. Leurs compétences étaient plus que moyennes. Elle savait qu'il faudrait réfléchir plus tard à changer ça mais en attendant, pour le peu qu'il y avait à faire...

À peine les clés de la ville en main que les chiens français pissaient sur ses bottes.
C'était pathétique de les voir à moitié ivre et heureux de piller des pacotilles dans une ville déjà ravagée par trois fois par des pillages depuis le début de l'année. Comme si il restait la moindre richesse à portée de mains de ces pines d'huîtres.

Elle se défoula sur des nombreux pillards qui étaient restés à cuver parfois dans l'auberge et parfois dans leur vomi à même les pavés de la rue.

Van Ders était aussi perdue, comme à son habitude.

- "Une lettre impératrice, elle est arrivée hier. Aurela Kelmendi."

C'est avec une grande attention qu'elle parcouru la lettre, non sans un sourire aux lèvres. Elle ne pouvait pas laisser cette missive sans réponse.

"Chère Aurela,

Je dois reconnaître que vous avez posé le socle de la dictature contemporaine sur cette île de Liberty et que vous êtes une réelle source d'inspiration pour toutes les femmes qui voudraient se libérer du jougs des hommes.

Je pense que mon oeuvre surpasse votre dictature actuelle, vous m'en voyez désolée.

Nul conseillers, nul ministre, nul général pour tenter de mettre à mal ma main mise sur la cité d'Ulüngen. Même ce bon vieux gouverneur est relégué au second plan et me baise les pieds.

Le gouvernement d'Ulüngen n'existe plus.
Je suis belle et bien seule à la tête de la cité batave. Une cité en dérive sur le plan militaire mais qu'importe, notre richesse est ailleurs. Peut-être qu'un jour nos voisins le comprendront malgré leurs limites intellectuelles.

Je vous remercie pour vos compliments et je vous souhaite en retour bon courage pour faire perdurer votre dictature. J'espère que nos deux colonies sauront montrer un visage rayonnant pour les mois à venir.

Concernant mon doigté, je pense que nous devrions demander l'avis à l'intéressée.

Chaleureusement,
Calica, tueuse de gouvernement."
Cendre
Cendre
Connecté
Inscrit depuis le :
22/04/2019
Posté le 23/08/2022 à 20:20:15 

Chère Calica,

Bravo pour ta dictature. Tu veux que je te prête Tartine si des gens t’obéissent pas ? Moi quand j'étais cheffe Suprême à Port Louis, ça marchait bien. Si tu te souviens... Ou alors, paf ! Direction en prison !
En plus y'en a une à Ulu' depuis pas longtemps.
c'est toi qui l'avait fait construire en secret ?

D'ailleurs ! Oublis pas de te signer un papier pour être Intendante à vie de Ulungen ! Comme moi pour Port Louis.
De toutes les façons, c'est Oncle Max qui est Intendant à vie de New Kingston, moi de Port Louis et hop, toi de Ulungen. Faudrait qu'ensuite on ait un copain qu'on aime bien, genre pas Montalves par exemple, à Esperenza, et on régnerait en maitres sur l'ile.
Par contre faudra vous trouver des dragons à vous aussi.

Bon, allez, je vais t'envoyer Tartine, c'est plus sûre.
Tu en prendras soin ? Aussi elle aime bien les tête de rats, les grattouilles sur le ventre et qu'on lui dise qu'elle est drôlement terrifiante.

Elle va venir te voir toute seule comme une grande, mais elle va pas vite.

Cendre
PS : j'ai un peu la trouille qu'elle se perd alors tu me dis bien quand elle est arrivée hein ?
Calica
Calica
Déconnecté
Inscrit depuis le :
18/08/2020
Posté le 30/08/2022 à 12:38:31. Dernière édition le 30/08/2022 à 12:38:49 

Cendre avait proposé à Calica de lui prêter Tartine pour ajouter une touche de terreur à son règne. La jeune femme n'en revenait pas de cette proposition. Elle savait à quel point ce petit dragon potelé et Cendre étaient inséparables et amis.

Mais rater une occasion pareille d'en envoyer à la face du monde...

"Chère Cendre,

Quelle merveilleuse idée ! OUI !
Si Tartine le veut bien, qu'est-ce que ce serait bon d'avoir un dragon !

Fire and Blood... Je m'y vois déjà !

Malheureusement, l'idée de la prison d'Ulüngen ne vient pas de moi, mais j'étais bien au gouvernement à l'époque quand il a fallu exploiter les prisonniers. Une bien belle main d'oeuvre et puis quelle bonne idée de les faire travailler pour l'intérêt de la colonie afin de racheter leurs crimes.

Je crois que je n'aurais pas besoin de me signer de papier, je vais peut-être rester là où je suis désormais. C'est à dire partout.
Pour en revenir à Tartine, c'est beaucoup de pression et un honneur que tu veuilles qu'elle soit à mes côtés. Je prendrais soin d'elle mais peut-être qu'il faudra que tu m'aides quand tu reviendras de voyage, je serais plus rassurée avec toi.

Des bisous pour la meilleure des intendantes de Port-Louis.
Calica."
Calica
Calica
Déconnecté
Inscrit depuis le :
20/06/2008
Posté le 12/09/2022 à 12:04:54. Dernière édition le 12/09/2022 à 12:06:20 

Il était compliqué de faire filer droit ce peuple qui avait été laissé libre bien trop longtemps. Les quelques essais de Calica pour reprendre possession d'un avant-poste au centre de l'île étaient mitigés. Ils avaient réussi avec brio à reprendre Van Ders, abandonnée, mais ils l'avaient très rapidement reperdu.

La façon de faire n'allait pas.
Calica avait bien hésité à faire brûler quelques villageois pour l'exemple, grâce à Tartine, mais elle n'avait pas le luxe de perdre des colons hollandais. Elle opta alors pour faire capturer deux-trois aventuriers de passage, parias et abandonnés par leurs colonies respectives. Si il leur arrivait malheur, personne ne les regretterai. Mais même cette solution commençait à déplaire à la ministre-générale-intendante alors que les préparatifs du bûcher avançaient.

Non, en fait, elle allait beaucoup trop vite. Elle devait ralentir le rythme et laisser le temps à ses hommes de prendre le pli.

Elle garda les prisonniers sous la main, à la prison d'Ulüngen. Au cas où.
Rien n'allait brûler pour le moment.


Plutôt que d'affronter des ennemis mieux préparés et plus nombreux, elle avait un nouveau plan. Sonner le rassemblement et vendre une expédition qui ferait faire le tour de l'île. Le but serait de récolter des richesses dans les divers donjons. Voyager et s'enrichir. Qui pouvait refuser ça ?

En quelques jours, ce fut un véritable succès. L'expédition commença à la presqu'île, terrain plutôt familier de la colonie hollandaise et elle fit le tour de l'île par le sud, puis en remontant vers l'ouest, pour aller jusqu'à la pointe nord-est.
De retour de ce long périple, l'or rentrait à flot dans les caisses et le commerce était au beau fixe. La vie reprenait en ville malgré la visite de quelques pillards français, encore et toujours.

Ces chacals restaient là à rôder mais Ulüngen reprenait ses forces.
Calica
Calica
Déconnecté
Inscrit depuis le :
20/06/2008
Posté le 17/09/2022 à 23:48:09. Dernière édition le 17/09/2022 à 23:49:19 

Pour se faire la main avec cette fois de véritables combats, il n'y avait rien de mieux que le centre de l'île et les divers avants-postes.

Les plans étaient exposés avec des objectifs simples et clairs.
Attaquer, prendre, changer de cible, être en mouvement perpétuel.
L'escouade était réduite mais au moins, elle suivait et elle était efficace.


Les attaques se déroulaient sans accrocs et chaque avant-poste avait pu voir flotter le drapeau hollandais du haut des murailles. C'était parfait pour les affaires, pendant que Calica combattait, Aeolian la suivait avec la marchandise et l'or.
 

Le forum > Ulüngen > Deux ou trois tartes dans sa face


Si vous souhaitez répondre à ce sujet, merci de vous connecter.
Marquer tout le forum comme lu
© 2004 - 2022 pirates-caraibes.com - Tous droits réservés