Faux Rhum Le Faux Rhum Faux Rhum  

Le forum > Liberty > 3863e jour de guerre...
3863e jour de guerre... 1 -2-  
Auteur Message
Kalliopé
Kalliopé
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
22/10/2015
Posté le 28/10/2020 à 12:54:21 

Cher journal,

J'ai croisé le général Jax aujourd'hui - enfin, général... Nous tenons toujours nos élections habituelles, bien évidemment, mais comme tout  le monde est d'accord pour lui laisser la charge "tant que la guerre est en cours", forcément, je crois que nous avons plus ou moins élu un général à vie.

J'ai toute confiance en lui bien évidemment, mais l'idée reste pertubante.

Enfin, je disgresse ; après avoir échangé les nouvelles des enfants, il m'a montré la énième missive envoyée par l'intendante-générale Ludivine (bien qu'elle signe "Maîtresse du dragon" à présent - ils ont dû adapter leurs titres à leur nouvel habitat ?). Encore une fois, elle somme les hollandais d'accepter la défaite, rajoutant qu'elle peut anéantir Nieuw Ulüngen quand elle le souhaite. Je me demande vraiment quelle stratégie elle poursuit là ?

Un doute m'assaille. Pendant qu'elle nous menace ainsi constamment, diminuant peu à peu sa crédibilité à nos yeux... Peut-être sont-ils en train de préparer un coup faramineux ? Ils ont peut-être creusé des galeries jusque sous Nieuw Ulüngen (depuis toutes ces années... est-ce si farfelu comme idée ?) et vont les remplir d'explosifs ?

Un frisson glacé me parcourt l'échine à cette pensée. Je vais en parler à monsieur Jax dès demain.
Paulus van Tard
Paulus van Tard
Déconnecté
Inscrit depuis le :
29/06/2012
Posté le 28/10/2020 à 15:11:17. Dernière édition le 28/10/2020 à 15:13:12 

La semaine dernière, j'ai commencé à compter les brins d'herbe autour du Tammokk. Ou était-ce le mois dernier ? Le temps sinue autour de moi comme une entité impalpable, à chaque réveil les mêmes faces, les mêmes corps alignés, les tentes, l'odeur des feux de camp, de l'alcool et de la sueur, des baises crépusculaires et de la tafia de fin du monde.

Nous faisons pousser notre propre canne à sucre entre deux couchettes et j'ai vu un vieillard distiller l'alcool dans le sang d'un ennemi, faute d'une source d'eau claire à proximité. La peau sale et craquelée tombe lorsqu'on se gratte, le manque d'hygiène fait ressurgir du néant de l'histoire des maladies oubliées et parfois inconnues.

Les visages se déforment tordus de douleur fantômes et de traumatismes secrets, il n'y a personne ici qui ne sursaute au moindre coup de feu, mille et une nuit d'insomnie et battre nerveusement la terre du pied comme on égrène un chapelet de secondes, prière au temps qui passe et jamais ne s'arrête et toujours s'étire comme un serpent colossal dont on ne verrait ni la queue ni la tête. Notre léviathan porte un nom : Tammokk.

Six-cent soixante-quatre mille huit-cent vingt-deux brins d'herbes, moins ceux que je fume faute d'herbe à pipe et ceux que quelques soldats jeunes, mâchent le soir pour se donner de l'activité à la mâchoire, car les muscles réclament et se plaignent, meurent lentement. Nos corps entiers s’atrophient alors que nos esprits s'échappent hors de la réalité physique, le manque de stimulation, l'intemporalité des paysages réveillent en nous des pulsions lointaines qui jusque là étaient demeurées cachées et lorsque je me concentre, tanguant sur mon rocher d'avant en arrière, j'entends mon sang circuler dans mes veines et la structure de mes os grincer sous le poids de moi-même, comme le mat d'un navire au mouillage, intime décrépitude.
Sita LeRoy
Sita LeRoy
Connecté
Inscrit depuis le :
15/07/2006
Posté le 28/10/2020 à 22:53:26. Dernière édition le 28/10/2020 à 22:57:49 

Cher Journal,

Cela fait maintenant 11 ans que j'ai rejoins le Tammok. Au début par simple curiosité mais l'ambiance si festive m'avait tôt fait de me convaincre de rester. Et heureusement car les premières années furent difficile.

A la 10e tentative de mariage avec mon cher et tendre je changeai d'avis sur Dieu. Il ne pouvait clairement pas exister pour laisser les choses et les hommes agir de cette façon ! A la 20e, je perdai la raison, et haineuse je fonçai vers New Kingston et les français ( qui hébergeaient encore ces vils 4 lunes). Je traquai au grès de la nuit chaque personne que je pensais de près ou de loin impliquée dans le désastre de mes nombreuses tentatives avortées. Et dans la folie, on a tendance à voir le mal partout, si bien qu'il me fallut 3 ans, 3 longues années pour décimer les deux colonies qui passaient alors de villes à cimetières.

Pendant cette période je disparus de la vie des gens, je ne voulais pas qu'ils puissent poser le regard sur ce que j'étais devenue. Mais, la mission que je m'étais imposé achevée je refis le chemin jusqu'au Tammok.

Dame Bougnette et son mari Jax, m’accueillirent et prirent soin de moi. Me veillant à toute heure du jour ou de la nuit. Ils prévinrent mon fiancé et mes amis Cole et Lili installés au tammok. Petit à petit, je redevins moi même. je laissai toute ma haine se dissiper pour entrer dans le mouvement hippie de cette nouvelle colonie.
Je ne parlais plus que de paix et d'amour. Je chantais, dansais à longueur de journée, et de la nuit. Bref, l'extrême opposé de ce que j'avais été. Un mouvement nudiste s'installa. J'étais l'une des dernières à rejoindre le mouvement, mais tout de même je finis par comprendre que nos habits par temps caraïbes étaient plus une contrainte qu'autre chose. Nous étions tellement mieux, ainsi peu vêtu. La seule façon de reconnaître les membres du gouvernement, ce sont les couronnes de fleur qu'ils arborent sur leur tête. Cela me fait penser de temps en temps à un homme que j'ai croisé plusieurs fois. Ce Valeryo était un visionnaire .

Que je suis nostalgique de ce temps passé cher journal.

Aujourd'hui, Cole est partie depuis bientôt 4 ans. Tout cela à cause d'une jolie ratoune. Ils se sont installés dans une taverne et on fait beaucoup beaucoup d'enfants. Le couple et leur progéniture se sont adaptés à la vie en autarcie dans ce vase clos. Ils sont des centaines à présent et chassent en meute. Leur régime alimentaire s'est adapté aussi, j'ai ouïe dire qu'ils mangent des humains qui ne sortent jamais.

Lili, quant à elle, est devenue gourou. J'ai toujours su qu'elle irait loin ma Lilou. Déjà à l'époque elle prêchait paix et amour dans la nation Anglaise. Et même si le mouvement dans le passé n'a pas pris, elle ne s'est pas laissée démonter. Aujourd'hui elle inculque LA philosophie sur les routes. Quelques individus au commencement ont préféré éviter le tammok ou les grottes. Elle se fait un devoir de les débusquer et de leur parler de la joie de vivre. Elle revient dans la nouvelle colonie tous les 4 mois environ. C'est toujours avec une vive impatience que je l'attends.

Les espagnols, je n'en ai plus vu depuis des années, mais les rumeurs disent qu'ils sont maintenant des enfants de la lune. Ils ne peuvent plus sortir, contraints de rester enfermer pour toujours, sous peine de mort face au soleil. Je trouve cela triste.

Mais aujourd'hui je dois me réjouir. Andras m'amène en ballade, et je vais lui annoncer ma grossesse ce soir.
Noire
Noire
Déconnecté
Inscrit depuis le :
07/03/2019
Posté le 29/10/2020 à 00:55:32. Dernière édition le 29/10/2020 à 00:55:42 

Cher Journal,

Madame LeRoy va-t-elle annoncer ce soir à Monsieur Andras que son futur enfant n'est pas de lui, mais de Monsieur Valakas qui, à défaut de copuler avec des mamans, s'est rabattu sur une Anglaise, denrée en vogue chez les Pirates réussissant à berner autre chose que des Hollandaises ?
Le suspens est à son comble...

Le ventre de Carmilla s'arrondit. De nouveau. C'est étonnant comme la maternité lui va au tein. Là où certaines ressembleraient à des cachalots échoués sur une grève, Carmilla rayonne tel un phare guidant dans l'obscurité les navires en perdition.
Je me demande quel type de navire je suis. Peut-être une Galère, vu mon manque de capacités à gérer les événements...
Robert Simpson
Robert Simpson
Déconnecté
Inscrit depuis le :
01/09/2020
Posté le 29/10/2020 à 02:34:04. Dernière édition le 29/10/2020 à 02:44:24 

chroniques de Robert Simpson

Chers lecteurs,

20 ans se sont écoulés depuis le commencement de la guerre entre la colonie Hollandaise et la colonie Espagnole. Et il s'en est passé des choses.
Un an après le début du conflit je suis devenu le VICE-ROI DE LIBERTY et je vais vous conter les faits.

Six mois après le début du conflit entre les deux colonies, j'ai été nommé général de NK. Dans la foulée, j'ai repoussé un corps expéditionnaire Portugais. Grâce à cette victoire éclatante je suis devenu le gouverneur de NK délaissant mon poste de général seulement après 1 mois de bon et loyaux services. 
Les débuts en tant que gouverneur de NK ont été particulièrement difficile. J'étais victime de la défiance voir de l'hostilité d'une majorité des colons britanniques. Ceux-ci croyaient pouvoir continuer à se soustraire de l'autorité de sa Majesté. Il n'en était rien me disais-je. En tant que représentant du Roi j'ai eu la ferme intention de remettre la colonie britannique sous le giron de la Couronne et de faire cesser cette pseudo-indépendance. Pendant 15 jours, j'ai donc mené une guerre intense. D'un côté, mon camp, les loyalistes face aux séparatistes. D'un point de vu militaire les premières batailles tournèrent à notre avantage. Nous avons écrasés les séparatistes. Nous étions mieux armés et entraînés qu'eux. Et surtout, c'était moi qui dirigeait les troupes. Je n'ai laissé aucune chance aux séparatistes. J'ai donc remporté cette guerre en 15 jours. Pendant cette guerre j'ai été surpris de constater que  les séparatistes ont eu une aide inattendu. La colonie française de Port-Louis leur a prêté main forte en leur envoyant vivre et mercenaires; j'étais révulsé par tant de couardise . Après avoir vaincu les séparatistes et avoir remis NK sous le giron de la Couronne, j'ai donc décidé de punir Port-Louis en annexant  la colonie française. Pour ce faire je me suis donné un objectif de 15 jours, je ne pouvais pas dépasser ce laps de temps. Pourquoi 15 jours ? C'était la durée de la guerre qu'il m'a fallu pour vaincre les séparatistes. Je me suis donc dis que Port-Louis ne valait pas la peine que je m'attarde plus de 15 jours sur mon misérable sort. Et ce fut le cas, j'ai écrasé la colonie française en 15 jours. Jamais depuis le début de la colonisation de Liberty une colonie avait réussi à en détruire une autre, j'étais le premier à le faire à mon grand et immense bonheur. Mon exceptionnalité et mon excellence ne fut plus à prouver. Peu de temps après je reçu les félicitations de sa Majesté en personne me demandant de conquérir l'île. Sa majesté ma promis une grande et belle surprise. Je lui ai donc fait part dans ma correspondance que j'acceptais bien évidemment de conquérir l'île. Je lui ai écrit, je me cité: " le temps que sa majesté reçoive la lettre, Liberty sera déjà Britannique". Et ce fut le cas, j'ai toujours été un homme qui tenait ses promesses. J'ai donc conquis l'île et vaincu la colonie espagnol et hollandaise qui étaient toujours en guerre. Qu'elle a été ma stratégie ? J'ai décidé d'adopter tour simplement de conquérir leur colonie principal pendant que leurs combattants se cachaient dans les grottes tels des rats ou dans la savane tel des sauvages. Ce fut chose aisée, j'ai conquis Esperanza et la ville Hollandaise en quatre petits jours pendant que leurs combattants se faisaient la guerre pour une raison qui m'échappe encore aujourd'hui. Trop occupé à se battre ils n'avaient même pas remarqué que je les avaient envahis. En un peu plus de sept mois j'ai donc conquis à moi seul au nom de la couronne britannique l'entièreté de l'île. Ce fut une victoire, ma victoire. Et personne ne pouvait me l'enlever. Dans le meme temps j'ai été surpris de recevoir une délégation de Pirates de Liberty. Ceux-ci avaient tout simplement décidé de me rendre visite pour se rendre . Ils savaient qu'ils étaient les prochains sur ma liste que leur éradication était proche. Ils n'ont donc pas osé m'affronter. J'ai donc réglé le problème des pirates de façon pacifique. Mais cela ne m'a pas empêché de les pendre après leur procès.
Le roi fut informé de mes péripéties et de mes victoire et il fut subjugué. Il décida de se rendre sur Liberty. Deux mois ont passé et sa Majesté débarqua sur Liberty spécialement pour moi. Et le cadeau qu'elle me donna dépassa toute mes espérances, je devins le VICE ROI DE LIBERTY. Mon accomplissement fut total. Le roi me demanda néanmoins comment je comptais vaincre les derniers hollandais et espagnols qui se faisaient toujours la guerre. Je lui répondi d'un ton calme et assuré qu'ils allaient s'entretuer tout seul. Qu'il fallait laissé le temps faire son œuvre. Et  j'ai donc laissé les colons espagnols et hollandais se battre entre eux pendant que je jouissais de Liberty qui était désormais mon royaume.

Aujourd'hui, après 20 ans, en me baladant comme j'ai pris l'habitude de le faire de façon hebdomadaire sur l'île, j'ai eu l'horreur de rencontrer un nouveau peuple de sauvages. Ces sauvages vénéraient une pomme et leur gourou qui était le protecteur de la pomme me rappelait furieusement quelqu'un dans ma jeunesse mais impossible de remettre un nom sur cette sale tête. J'ai donc ordonné aux soldats britanniques qui m'accompagnait de capturer ces sauvages. Je me suis dit qu'ils feraient de bon esclaves dans nos plantations de cotons même si ils n'étaient pas noirs. Ma balade se poursuivit et je fis une pause aux abords d'une grotte pour soulager mes besoins naturelles. Et là, je vis une vision d'horreur. Des hommes à la peau blanche comme la neige totalement décharnés m'observaient de leur yeux jaunes reluisant dans la pénombre. J'ai donc pris mon sabre n'écoutant que mon courage et décida d'exécuter ces créatures du diable. En 10 minutes le problème fut réglé. La grotte fut débarrassée de ces horribles créatures.

Je suis revenu  de ma balade l'air satisfait. Je me fis une énième fois cette réflexion que je devais faire cesser un jour cette guerre, en repensant au conflit opposant les corsaires renégats des deux ex-colonies.

Mais en attendant j'ai une partie de bridge qui m'attend.
1 -2-  

Le forum > Liberty > 3863e jour de guerre...


Si vous souhaitez répondre à ce sujet, merci de vous connecter.
Marquer tout le forum comme lu
© 2004 - 2020 pirates-caraibes.com - Tous droits réservés