Faux Rhum Le Faux Rhum Faux Rhum  

Le forum > Bar de la plage > Les aventures de Petit Pirate
Les aventures de Petit Pirate -1- 2  
Auteur Message
Red Frag
Red Frag
Déconnecté
Inscrit depuis le :
21/04/2014
Posté le 19/07/2019 à 23:06:03 

Les aventures de Petit Pirate


En marge du fameux journal de bord, réservé aux éléments utiles, la confrérie lance une gazette afin, si ce n'est de conter quelques péripéties et épopées historiques, de séduire la jeunesse libertienne et de l'attirer du côté obscur et ainsi ne jamais manquer de sympathisants.

Pour toucher le plus grand nombre, et éviter les complications de distribution, le journal dans un format varié et irrégulier sera distribué gratuitement par des intermédiaires.

Ne générant pas de recettes directes, les gouvernements éprouvent quelques peines à refouler ce papier de malheur et finissent par le tolérer en ville (ou du moins les gens qui se baladent avec un exemplaire à la main)...
Red Frag
Red Frag
Déconnecté
Inscrit depuis le :
21/04/2014
Posté le 22/07/2019 à 21:47:28. Dernière édition le 22/07/2019 à 21:48:09 

Les courriers du coeur ♥ - Appel à témoins

Le Petit Pirate se soucie de vos problèmes de coeur. Il n'y a rien qu'un sympathique uniforme noir, une jambe de bois, un crochet ou un cache-oeil ne puisse soigner.

Dans cette toute nouvelle rubrique exclusive, nous conseillerons directement nos lecteurs sur des amours perdus ou des désirs inavoués. Dans quelques cas extrêmes nous pourrions même aller jusqu'à liquider votre concurrent(e), si l'histoire est touchante.

Notre consultant spécialisé peut vous aider, quelque soit votre nationalité et votre genre. Envoyez-vos questions et préoccupations romantiques (anonymes ou non) à la rédaction, et nous-nous ferons un plaisir d'y répondre.

N'attendez plus, profitez de notre expertise gratuitement, et soyez publié(e)!

Cette annonce est sérieuse, beaucoup de pirates ont pris leur courage à deux mains pour gagner leur liberté et ne sont pas toujours arrivé indemnes jusqu'au navire. Ce sont bel et bien leurs qualités de coeur qui les ont porté jusque là.

Envoyez un message au libellé "Les courriers du coeurs" à Red Frag.
Red Frag
Red Frag
Déconnecté
Inscrit depuis le :
21/04/2014
Posté le 23/07/2019 à 22:34:15 

Le Petit Pirate
/ Les courriers du coeur ♥
/ 23 juillet 1719


Nous avons là un premier courrier du coeur, il nous vient d'un petit timide qui signe en tant que "la Banane masquée".

N'ayez crainte chers lecteurs, le nom ne fait pas le larron. Seul le fond du problème est important.


Question du lecteur:

Bonsoir à vous,

Et merci pour cette tribune des coeurs meurtris !
(Je ne savais pas que les Pirates donnaient ce genre de conseils.)

J'ai perdu de vue l'être aimé, et je ne sais comment le retrouver. Pourtant, j'essaie de suivre les traces que laissent les roues de son fauteuil dans le sable, mais il demeure insaisissable.
Pis encore, quand j'arrive - de temps à autres - à le retrouver, il ne semble pas remarquer. Pourtant, je déambule dans un costume fait en pelure, je ne devrais pas être trop dur à discerner.

Bref : comment faire pour qu'il m'aime ?

D'avance, merci.


Réponse du Petit Pirate:

Merci à vous de nous faire confiance en vous ouvrant sur vos préoccupations sang (rayé) sentimentale. Tandis que certains ou certaine meurtrissent les cœurs, d'autres tente de les soigner.

Je vois plusieurs stratégie différentes à tester :

Stratégie N°1 :

On dit parfois :
Suit il te fuit, fuis il te suit

Qui sait si l'être aimé ne se sent pas flatté d'être ainsi désiré et préfère se murer dans une attitude inaccessible flattant son propre égo ? Il se peut qu'il aime être aimé sans aimer lui-même.

Stratégie N°2 :

Il s'agit de déterminer la direction qu'il prend pour le devancer et jeter des clous sur son chemin afin de crever les roues et l'immobiliser.
Là il sera obligé de vous voir, vous entendre et déballer tout. Vos sentiments votre corps et avec une persuasion déterminée et musclée l'amener à partager vos sentiments.

Stratégie N°3 :

Si au cours de la stratégie N°2 la conclusion est que l'être aimé est à la poursuite d'un autre qui n'est pas vous. Il s'agira tout simplement d'éliminer le concurrent ou la concurrente.

Afin de lui dégager la vu et revenez en ami consolateur et plus si affinité.


PS : Pour la stratégie N°3 ne pas hésiter à recontacter la rédaction pour de l'aide. Service rapide et discrétion garantie. Vous nous ferons alors parvenir nos Conditions Générales de Vente.
Red Frag
Red Frag
Déconnecté
Inscrit depuis le :
21/04/2014
Posté le 27/07/2019 à 19:21:19 

Le Petit Pirate
/ Un point sur l'actualité de l'ile ♣
/ 27 juillet 1719


Le marquis de Montalvès a désormais ses entrées à la cour de France! Ses bonnes manières appuyées et sa générosité avec des trésors détournés, lui permettent de rêver grandeur nature. Il organise un grand tournoi estival avec un invité phare, un grand nom. Le chevalier Armand de Polignac débarque la semaine prochaine sur Liberty, sous haute escorte parait-il. C'est une flotille complète qui accoste en comptant les cargaisons de ravitaillement, et des escortes.

Les joutes auront lieu le 3 et 4 aout dans la maison de France, à Port-Louis. Pour sa part, et sponsorisé par le Petit Pirate, l'équipage de la chimère envoie incognito son champion désigné, Mad Maximilien. Une mécanique bien roulée et un sang froid à toute épreuve lui permettront sans nul doute d'aller loin.

~~~

Encore un week-end électoral, mais en ce doux mois d'été, il ne ressemble pas aux précédents. En effet le Petit Pirate constate un calme plat et une baisse d'intérêt pour la politique dans deux nations habituellement plus vivantes, la France et l'Espagne. Au contraire, l'Angleterre est en effervescence, sans doute suite à la perte tragique de Red Frag, Mad Maximilien et McKain Row, et nous assistons à une course boiteuse où trois mouvements pour l'intendance se partagent deux généraux.

A noter une idée intéressante du clan Faye, dont le candidat général, le Corbeau a fait grand défaut, œuvrer avec une vision internationale pour les quêteurs.

L'amirauté est disputée pour la première fois depuis fort longtemps, avec sir Mac Bernik et Lady Badger, deux noms aux consonances bien locales pour une fois. La jeune garde de l'école marine, pour un futur radieux.
Red Frag
Red Frag
Déconnecté
Inscrit depuis le :
21/04/2014
Posté le 28/07/2019 à 14:25:22 

Le Petit Pirate
/ Confessions anonymes †

Dans cette nouvelle rubrique exclusive, Madre Anna, l'inusable nonne de la confrérie, donnera ses conseils spirituels et parfois même son pardon à un lecteur désabusé, qui aurait commis une mauvaise action. Elle pourra être assistée du Padre Melinigos, pour les cas les plus graves.

Le secret de sa longévité? Une foi inconditionnelle et de bons gardes du corps.

N'hésitez plus et avouez tout à Madre Anna en libellant votre parchemin "Confessions anonymes".
Red Frag
Red Frag
Déconnecté
Inscrit depuis le :
21/04/2014
Posté le 17/08/2019 à 17:17:16 

Le Petit Pirate
/ Les courriers du coeur ♥
/ 17 aout 1719


Et nous voici de retour pour un autre problème de coeur, signe principal s'il en est que les corsaires sont faibles... Même si notre journal est bien évidemment aussi ouvert aux pirates, et que le doute reste permis en tout temps.


Messieurs les journaleux.

Je vous écris ce jour, parce qu'une question me taraude le ventre avec insistance.
Genre au vilebrequin carrément !
J'ai bien cru à la courante, mais non cette sensation ne se dissipait pas.

Comment vous dire...

J'avais/j'ai, je ne sais plus, des vues sur une envoûtante étrangère, à la longue chevelure argentée, laquelle répondait avec assiduité à mes missives voyez vous.
Je les hume longuement, j'vous avouerai, en quête de ses fragrances que j'avais eu l'honneur de ressentir, il y a quelques semaines de trop déjà hélas, mais il me manquait quelque chose, aussi cherchais-je à employer une lectrice, avec un timbre qui me rappellerait son enivrant accent flamand.
Ce que je trouvai évidemment.
Mais jamais avec cette idoine harmonie entre le corps et l'esprit et sa voix j'veux dire, car l'esprit de mon égérie me dérange un peu, mais passons. Il est des choses dont on peut s'accommoder, surtout avec un déhanché à damner un saint, oh que oui... si vous aviez vu cela, vous même peut être renierais votre foi.

Il demeure que curieux et intrigué sur la belle, appelons la "la belle" pour préserver son anonymat dans votre torchon. Je lançais quelques discrets enquêteurs sur son parcours qui précède le mien sur cette île depuis un certain temps dirons-nous...
Un bref temps... pendant lequel elle se serait mariée tout de même, mais nulle trace de son époux, un vil bandeau noir qui plus est, certainement disparu avec un coffre et une pelle. J'imagine que pour la postérité il a du décimé tout son équipage et se suicider histoire que son trésor ne soit jamais trouvé, un pirate quoi !
Fâcheuse découverte vous en conviendrez.
Je suis chaste et promis dès mon plus jeune age à la pureté du mariage de part mon éducation scolastique, ce qui, vous en conviendrez je l'espère, est déjà un souci.

Mais dernièrement mes enquêteurs ont découvert que le soit disant mariage avait été prononcé par une reine nubienne ou africaine, dans des rites religieux certainement douteux !
Ma PREMIERE QUESTION concernerait donc, la validité d'un tel mariage aussi bizarre vis à vis de notre seul Seigneur.

Ma SECONDE QUESTION est d'ordre beaucoup plus intime encore, moins théologirique, mais plus personnelle.
Voyez vous, j'appris également, que son époux, dont la légitimité n'est pour l'heure pas certaine, j'attends vos lumières sur ce point, mais plus encore il aurait abusé et engrossé une anglaise, soit un petit bâtard à la drôle de gueule d'ailleurs !
Je préfère pas m'étendre sur le sujet, mais un rejeton pareil je l'aurais noyé à la naissance et je parle pas d'une pilosité anormale, noooon... Je parle bien d'un rejeton qui jamais ne pourra prendre une plume pour écrire un poème par exemple, c'est juste impossible.
De fait, croyez vous, que cette descendance surprise aurait su altérer les voeux personnelles de la prétendue mariée, en son prétendue mariage j'entends.
Forcément découvrir que son mari fait des enfants anormaux, enfin... je suis pas vous, mais moi, ça me mettrait la puce à l'oreille !
Et ne parlons d'ailleurs pas des puces.

Espérant que votre experte connaissance des affaires de coeurs aux courriers saurait m'aiguiller, parce que je vous avouerai je suis complètement largué.

Bien à vous.
Un anonyme.



Cher lecteur,

Nous espérons pour vous tout d'abord que le perroquet que vous employez vous écrire à la "belle" est plus vif que celui qui est parvenu dans nos bureaux :

A voir la date de votre lettre et celle de son arrivée, il s'est passé un temps fort long. Nous espérons cependant que votre demande est toujours d'actualité et nous y répondons bien volontiers.

Concernant votre première question :

En espérant que vous ne soyez pas en fait un inquisiteur déguisé qui viendrait ensuite bouter un feu purificateur à notre rédaction. Nous pensons qu'un mariage quelqu'en soit le rituel et l'officiant est valide.

Pour parler de piraterie, ce que nous connaissons le mieux, un mariage célébré en pleine mer par un capitaine est tout à fait valide. Nous pensons donc que le mariage que vous évoquez l'est. Il est cependant assez facile de rompre ce genre d'engagement :

Il s'agira tout simplement d'éliminer l'une des deux parties. L'autre se trouvant alors veuf(ve) et donc disponible pour un nouveau mariage quelqu'en soit le rite ou l'officiant.(*)

Concernant la seconde question, il faut savoir où placer le curseur d'un élément variable d'un individu à l'autre :
le pardon.

N'oubliez pas en plus que l'amour rend aveugle et que parfois vous ne voyez pas l'être aimé tel qu'il est vraiment.

Mais dans votre situation, il y a une lueur d'espoir puisque selon l'adage, le mariage rend la vue.

Avez vous déjà tâter le terrain (non pas l'être convoité quand on est un gentleman et si vous en êtes bien un). Le sujet du bâtard à la pilosité douteuse ? Est-ce un sujet douloureux pour votre cible ? Savez-vous s'ils avaient envisagez eux-même d'avoir une portée et donc sujet de rancœur ?

Êtes vous certaine que la femme outragée ainsi n'a pas mis fin elle-même aux jours de son mari pour bafouer l'affront ?

Si c'est le cas :

- Bonne nouvelle pour vous elle est libre

- Mauvaise nouvelle, attention à surveiller où vous folâtrerez vous-même qu'il ne vous arrive pas le même sort !



(*ndlr): Ne pas hésiter à recontacter la rédaction pour de l'aide. Service rapide et discrétion garantie. Vous nous ferons alors parvenir nos Conditions Générales de Vente.
Madre Anna
Madre Anna
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
09/12/2005
Posté le 23/09/2019 à 16:44:12. Dernière édition le 23/09/2019 à 21:22:08 

Un lecteur anonyme me pose la question suivante: "mett'le feu à un endroit important dans une ville, c'est une grosse betise ?"

A cela, je répondrai en plusieurs temps.

Certes, cela peut être une grosse bêtise. Il peut y avoir du monde encore dedans, et périr brûlé, je ne souhaite cela à personne. Sainte Jeanne d'Arc y a certes gagné une grande renommée, mais elle a été fort peu utile à l'armée française par la suite.
On peut aussi, en cas de ville en bois, faire brûler beaucoup plus qu'un bâtiment. Imaginez un peu, chers lecteurs, que le feu se propage à toute la ville, à toute l'île, avec toutes ses forêts? Pour un peu, les indigènes seraient chassés de Liberty encore plus vite que par les colons.

Mais il peut y avoir un grand intérêt à brûler un bâtiment. Comme le dit la sagesse populaire, pas de fumée sans feu, pas de pillage sans crâmage. Le feu a un effet certain dans la terreur ressentie par la population. Il peut aussi éviter un long travail de découpage de ses adversaires, en les rôtissant tous dans un même lieu.
Il est à noter cependant que se livrer à ce type d'activité nécessitera de se confesser et de faire pénitence ensuite, sous peine de ne pas accéder au Paradis.
On peut aussi brûler un bâtiment pour des raisons sanitaires. Le feu guérit les maux du corps bien mieux que l'eau, même s'ils sont tous deux également destructeurs. Cette fois, il sera préférable de faire sortir les gens avant d'allumer l'incendie, sous peine de tuer le malade avec le remède.

En guise de conclusion, je dirais donc qu'il peut être utile de mettre le feu à un bâtiment, surtout si c'est à New Kingston, mais que cela peut être quand même une bêtise, si trop de gens meurent dans l'incendie par exemple. Auquel cas, il faudra aller se confesser, car c'est bien connu, faute avouée, à moitiée pardonnée!
Cendre
Cendre
Déconnecté
Inscrit depuis le :
22/04/2019
Posté le 25/09/2019 à 20:31:28 


Cendre s'empresse de lire son courrier, attentivement. Qu'est c'qu'il en sait des choses ce Petit Pirate !

Bon sauf pour les histoires de filles amoureuses...
Ou pour cette questions sur les mensonges...

Après avoir griffonné une nouvelle missive adressé à ce Petit Pirate, Cendre reprend sa route. Il a un dragon a trouver !
Gemini
Gemini
Déconnecté
Inscrit depuis le :
29/02/2012
Posté le 25/09/2019 à 22:50:21. Dernière édition le 25/09/2019 à 23:03:23 

Un lecteur, dont je dois taire le nom, me pose à mon tour la question que voici :

"Marco Gemini, en tant qu'ancien capitaine ayant lui-même servi avant et après sous un nombre non négligeable de capitaines bien différents, ne pensez-vous pas qu'une succession relativement rapide de personnages à la tête de la Confrérie risque de mettre à mal son emprise tentaculaire sur Liberty, par exemple aux dépens de l'empire de contrebande qu'avait souhaité Clodomir, que vous souhaitiez continuer vous-même... et risque même de favoriser ces nations aux forces nouvelles telles que la France et sa fournée arrivants frais fermement décidés à s'imposer ?"

Ce à quoi je réponds : "non", cher lecteur. Cela fera trois pièces pour l'encre, le papier et mon temps. Merci d'avance.

Je sais où tu habites.
Red Frag
Red Frag
Déconnecté
Inscrit depuis le :
21/04/2014
Posté le 28/10/2019 à 11:45:29 

Le Petit Pirate
/ Le grand index des petits aventuriers
/ 28 octobre 1719


Qui d'autre que le petit pirate, personnage symbolique mais au combien reconnu du grand public, et qui connait également son public, pourrait dresser en toute impartialité, une liste des quêteurs reconnus afin d'aider, et d'encourager tout les aventuriers en herbe à bénéficier d'une protection de courtoisie lors de leurs périples?

La phrase est longue, mais la cause est simple. Valoriser les aventuriers reconnus comme pacifiques afin qu'ils ne soit pas victimes de balles perdues lors de balades en campagne.

En effet, souvent, l'attaque est préventive, de peur qu'au réveil, "l'autre" en profite pour nous agresser.

Le petit pirate s'engage donc à dresser un index des personalités de l'ile et les noter à la vue de tous. Le petit pirate ne chasse pas les contrevenant (mais la Chimère comporte bon nombre d'autres chasseurs, à bon entendeur), il informe.

Les personnes qui souhaiteraient se placer sur cette liste peuvent contacter d'ores et déjà le petit pirate. Les publications viendront en temps et en heure.
Mad Max
Mad Max
Déconnectéparia
Inscrit depuis le :
29/06/2012
Posté le 01/11/2019 à 22:42:49. Dernière édition le 01/11/2019 à 22:55:19 

Rubrique sombre des possibles interdits
Manuel pédagogique à l'usage de tous et particulièrement
de ceux aimant les histoires sensationnelles, déraisonnables
et assorties d'un vocabulaire poétique quoique fleuri.

Well done my dear, kind, really pretty lectorat, c'est avec une joie non dissimulée que je reprends la plume ces jours-ci, expression élégante pour signifier que les vieux rouages de notre lourde et puissante imprimerie artisanale ont été ce soir mis à mal afin de produire ce nouveau tirage, cette nouvelle rubrique qui, je l'espère, saura ravir petits et grands.

Dans un torchon dépassé par les événements, nous expliquions tantôt comment devenir "un bon anglais" ou dit en d'autres termes, comment sous couvert de politesse lâche et de douceur cynique, on reproduisait allégrement une moralité vieillotte, osons le terme, de maître, bourgeoise, du genre que l'on retrouve à fumer dans des petits salons sans aucune vergogne.
De cette moralité, nous en soupâmes si je puis dire, des tartines longue comme un avant bras de canard et si la métaphore vous semble tirée par les plumes, disons simplement qu'il en dégueulait des chiasses de pendules par l'armoire normande offerte comme cadeau de mariage. Dieu sait ce que ces choses pèsent lourd et dans l'imaginaire collectif, nous avons ici trouvé je le pense un sublime lieu commun pour faire avancer nos idées.

Mariage, donc, parlons-en. Protection de la famille, institution sacrée puisqu'on prononce ses voeux devant Dieu lui même et que Rome en personne s'en vient nous faire les gros yeux si d'aventures on s'amusait à briser serments. Autant vous dire qu'il s'agit là d'affaires sérieuses et ce n'est pas quelques anglicans néo-punks qui nous feront dire le contraire. Un mariage, ça se brise, ça se tort, mais c'est toujours chose grave.

Comme un lectorat averti l'aura sans doute suspecté, c'est avec les choses graves que l'on fait des choses drôles et c'est en s'attaquant aux racines qu'on fait tanguer l'arbre, or les arbres étant de bien piètres danseurs, quelques pas de tango suffiront, à terme, à faire s'effondrer toute la merveilleuse et robuste construction faire en cire d'esclave et en rouages de pères de familles.

Aussi sortons, osons emprunter les chemins de traverse et quitter encore une fois l'étouffante binarité du monde, assumons nos penchants fripons et nos canailleries vulgaires, on avait hier le mariage et comme pendant le divorce, inventons le démariage, ce contre-acte symbolique et parfaitement satanique, absolument non-consenti et donc délicieusement païen.


Comment procéder à un dé-marriage ?

C'est la question qui méritait d'être posée. Pour opérer un démariage, vous aurez besoin d'un certain nombre d'ingrédients particulièrement faciles à trouver. C'est d'ailleurs là toute la beauté de la chose, si trouver l'âme soeur peut être la quête existentielle d'une vie, se faire rompre les vœux à coups de gros coups de monstruosité gratuite par le premier gueux venu portant une Bible est parfaitement possible.

So first, trouvez votre couple de jeunes gens. Ou vieux, nobody cares.

Prenez-les amoureux et fidèles, tout endorlotis par la moelleuse facilité du quotidien, cette sécurité matérielle et morale que l'on tire de se savoir aimé inconditionnellement. Peut-être ont-ils des enfants ? Un foyer ? Un chien ? Des naperons bleus ? Peut-être sont-ils reconnaissant envers la providence, le destin, la bonne fortune, le système méritocratique pour tous les dons quotidiens qu'il leur est permis de goûter ?
Ne vous laissez pas attendrir par la félicité qui émane d'eux, rejetez l'empathie naturelle qui viendra vous assaillir comme un ver ronge la pomme. A l'image de cette dernière, ce couple est creux, il ne pense plus par lui même, il se s'agite plus comme deux mais comme un, difforme, gras et penaud de sa propre masse ! Infâme, répugnant, tout en rondeur molle et en os pointus ébréchés, brisés, rompus puis recollés à l'emporte-pièce pour se donner des allures d'élégance et de bonne tenue, et dont le sordide et purulent, infecté de lèpre et de blessures mal-pansée aboutit à cette monstruosité qui n'a plus rien d'humain ! Crachez-leur dessus !

That's done ? Parfait, passons à la suite.

Tandis que vous tenez en joue le couple avec votre pistolet, ou vos belles paroles, chacun ira à la facilité selon ses penchants, brandissez soudain l'enfant de choeur (il vous en faudra un) au dessus de l'autel (peut être improvisé, trois batons astucieusement empilés peuvent suffire en cas de fortes précipitations).
Commencez alors votre discours. Insultez l'odeur de sainteté, appelez-en à la loi du plus fort, hautement supérieure à celle de Dieu qui s'est pris une branlée à la dernière croisade, et, d'un geste fantastiques, rompez entre eux le lien sacré. Et le doigt qui porte l'alliance si vous êtes du genre cruel. Il faudra bien insister et sur cela j'insiste, sur la frivolité de la sainteté par les temps qui courent, où les plaisirs terrestres sont indiscutablement plus profitables à court termes que les béatitudes célestes avec leurs exigences cocue, l'hypocrite pudeur des maris rondouillards et des matrones brutales envers tout ce qui aurait le malheur de dépasser d'un demi-pied de haut la portée de leur trou du cul, niveau où ils surnagent, pataugent intellectuellement et brassent un air nauséabond.

On ne fait de grands esprits que dans de grandes actions et s'aimer est véritablement la plus triviale, preuve en est : tout le monde le fait, sans grâce, sans élégance, sans principes. On s'aime comme on étend son linge, parce qu'il faut faire, parce que sinon on pue du coeur.

Il n'y a plus qu'à faire savoir la nouvelle à présent. Vous avez rependu le venin, ce couple si uni sera désormais toujours hanté par cette douloureuse question "suis-je toujours attaché ou puis-je à présent voler de mes propres ailes ?". Tel un gardien malicieux qui laisse entrevoir une porte de cellule laissée ouverte, l’idylle est maintenant brisée à jamais. Il ne faudra guère de temps avant que madame ouvre ses cuisses au chibre matelassé d'un matelot berbère, et que monsieur s'en aille brouter de l'herbe à chat délavée dans une foire aux monstres.

Aux yeux des hommes, la loi de Dieu comme celle du Diable ne sont rien de plus qu'une joute entre deux égaux, et comme chaque fois, le dernier qui parle a gagné. Assurons nous donc de toujours porter la voix de notre maître infernal, soit celle de personne car nous, nous ne croyons pas aux serments.


Le dé-marriage de Slaughter et d'Hernanone par Sir Maximilien Dejais, colorisé et extrapolé, 1er novembre 1719.
Red Frag
Red Frag
Déconnecté
Inscrit depuis le :
21/04/2014
Posté le 17/12/2019 à 22:00:15 

Le Petit Pirate
/ Un point sur l'actualité de l'ile ♣
/ 17 décembre 1719


Le détonateur Assashin, la charge de la Chimère!

Le portugais et la liche libérés!

Dulcina coincée, le désaveu 4L!

Convard courageux, Troun déjà oublié!

Un vent nouveau caresse sur New Kingston: le souffle du dragon!


Mes chers lecteurs, aujourd'hui le petit pirate peine à trouver ses mots pour conter cette opération chirurgicale, néanmoins de grande envergure menée par l'équipage de la Chimère et leurs alliés (nous ne les citeront pas ici afin d'éviter les risques de représailles).

Alors qu'une partie de l'équipage était acculée depuis plusieurs jours dans les étages de la prison, pouvant toujours pointer le bout du nez pour aller boire dans les égoûts, et ce à cause d'un mouvement stratégique des 4L sous l'impulsion du prince paria, Nick le brun...  Que le palais était perdu suite à la révolte de la foule dans les rues, et à la mobilisation des légionnaires anglais... (plus de détail dans la version payante de l'article).


contenu sponsorisé: please donate. Le petit pirate est un journal gratuit qui compte sur le bénévolat d'honnêtes gens qui écrivent le soir, après la journée à avoir passé le balais. Il compte avant tout sur votre soutient pour survivre.
Red Frag
Red Frag
Déconnecté
Inscrit depuis le :
21/04/2014
Posté le 06/01/2020 à 05:09:21 

Le Petit Pirate
Un point sur l'actualité de l'ile ♣
/ 06 janvier 1720


Ahoyy! Alors que l'aube de l'année 1720 fait rage, les Liberty's Trophée approchent à grands pas. Concours organisé par la señorita Nymphea Abo, journaliste aux Vérités du Nenuphar. 

Des histoires à raconter, des héros à mettre en valeur pour l'année 1719? N'hésitez pas à utiliser la tribune  libre du Petit Pirate afin de mettre vos exploits au grand jour! 

Red Frag
Red Frag
Déconnecté
Inscrit depuis le :
21/04/2014
Posté le 09/01/2020 à 22:43:39. Dernière édition le 09/01/2020 à 22:44:22 

Le Petit Pirate
Un point sur l'actualité de l'ile ♣
/ 09 janvier 1720


Mateys! ...Ce n'est un secret pour personne, les frères de la côte et les quatre-lunes s'affrontent régulièrement pour de bonnes ou de mauvaises raisons, et parfois même sans raison du tout. Et bien que le Petit Pirate soit du camp des premiers cités, il reconnait l'humilité des lunes, qui tentent d'apprendre de leurs multiples défaites en s'entrainant de plus belle... En effet, leur coq fétiche organise un tournoi de boxe dans une zone privatisée en marge du temple maya.

Un début d'année chargé, donc.
Cendre
Cendre
Déconnecté
Inscrit depuis le :
22/04/2019
Posté le 09/02/2020 à 16:53:14 


Depuis son lit à l'hopital Ste Catherine, Cendre prend son temps pour faire son courrier. Et quel courrier !
Ses petites chauves souris auront envoyé pas moins d'une dizaine de lettres ! La dernière étant adressée à un certain Petit Pirate.



" Cher Petit Pirate,

J'espère qu'tu vas bien... Moi oui, ça va. J'suis à l'hôpital alors comm'c'est tranquille j'en profite pour prend'plein d'papiers et d'écrire plein d'lettres.

Au fait ! C'est moi, c'est Cendre... Tu t'rappelles d'moi ?
J't'écrivais des lettres avant...

... Et pis bon, beh t'sais j'réflechissais... J'suis un enfant comm'toi. J'connais plein d'grands mais aussi un peu quelques enfants. Aussi j'suis arrivé sur c't'ile y'a pas trop longtemps. Même pas un an j'crois !

J'suis un aventurier pis j'sais un peu faire la bagarre tu vois ?
Mais ça empêche pas qu'toujours dans la vie les gens i'm'disent "oh mais t'es rien qu'un p'tit, qu'est c'tu fiches ici ?! C'pas ta place !" ou "R'tourne à l'école !"

J'leur dis que j'suis fortiche ! Que j'suis d'jà allé dans un volcan carrément !
Pis aussi j'connais des gens ultra fort ...

Alors vu qu'j'en ai eu un peu marre et qu'Tuteur veut toujours JAMAIS que j'visite le vrai repaire (un jour il a dit viens j't'emmene au r'paire.. mais c'était l'ancien ! Cuilà qui pue, et qu'est pourri tout cassé t'sais... N'importe quoi...) alors du coup j'ai décidé que j'avais qu'à avoir mon propre repaire ! Tu vois ?

Pas bêt' hein !?

Mais bon un repaire tout seul c'un peu nul.
ALORS comme que vraiment j'suis loin d'êt'nouille, j'ai écrit une lett'à tous les enfants d'l'ile que j'connais... J'leur ai dit mon idée et mon problème.. Et aussi j'y ai dit que j'te connais aussi Petit Pirate.

J'voudrais faire un équipage ! Des fois les pirates i'disent un Crou !
Un Crou d'petits enfants comme toi p'tit pirate !
Evidemment comm'c'mon idée ça s'ra moi l'capitaine. En plus mon Tuteur c'est un vrai Pirate. Et si jamais ça suffit pas en plus j'ai un dragon.

En plus si tout les enfants à qui j'ai écrit sont d'accord, on aurait une fille hollandaise, un garçon anglais qui soigne les blessures, aussi Chikikichou qui s'rait un garçon sauvage ! Et aussi un garçon loup ultra fortiche ! Et aussi une aut'fille timide mais forte pour prend'des objets precieux dans les poches des grands.. Et Si leurs mamans elles veulent bien y'aurait mes copains Sirius et Seth !
Aussi p't'êt'Troun et Violette mais mes chauves souris les ont pas trop trouvé...

P'tit Pirate, ça va êt'tell'ment une chouette aventure !
J'l'ai pas dit à Tuteur et à mes copains les pirates adultes. J'pense que y'en a qui s'raient fachés, alors l'mieux c'est d'pas l'dire. C'pour ça que j't'écris.. 'cause que ça va êt'tell'ment SUPER que j'voulais l'dire à quelqu'un.. Et t'es un pirate ça tombe bien Petit Pirate.

Toi aussi tu pourrais r'joindr' not'équipage !
Tu s'rais cuilà qui m'écrit des informations ultra secrètes pour trouver des trésors par exemp' !

Cendre, Capitaine du Contre Crou de Petit Pirate."

*L'enfant souffle doucement pour faire sécher l'encre sur son parchemin puis le roule et le confie à Trilili. Lui il saura trouver Petit Pirate.*
Red Frag
Red Frag
Déconnecté
Inscrit depuis le :
21/04/2014
Posté le 09/02/2020 à 21:43:11 

Le Petit Pirate
Le courrier des lecteurs ♣
/ 09 février 1720

Bonjour Cendre,

Voilà un beau courrier que voilà, tu sais peut-être faire un peu de bagarre, mais je parie que tu as lu aussi beaucoup de livres, ça se voit à la manière dont t'écris.

Bien sur que je me rappelle de toi, tu es l'un de nos fidèles lecteurs. Eh bien concernant ton projet, je pense que c'est une très bonne initiative!

Ah si tout les enfants pouvaient être comme toi. Faire un pied de nez à la civilisation, ne plus tourner en rond, rechercher la liberté et forger sa destinée.

Bien sur qu'il faut explorer d'autres horizons si les portes du repaire où tu souhaiterais te rendre te sont fermées. Tu as bien fait de me contacter.

Ah il faut croire en demain, dans le sillage du Crou, le doux parfum des pillages.
Ne te crois pas puni, certes certaines activités seront illégales, mais le Petit Pirate est ton confident.

Par contre je ne suis pas matériel à proprement parler. Je suis plus comme une sorte d'esprit tu vois? L'esprit pirate enfantin. Je ne pourrais pas rejoindre ton équipage, mais je peux t'écrire, te guider ou te faire parvenir des objets physiques. Un peu comme le père Noel, on peut lui écrire mais on le voit rarement. Le petit coquin.

Tu peux par contre utiliser mon drapeau et mon nom si tu le souhaites, mais à condition de ne pas faire une Contre Crou, juste une Crou. Ou alors une Contre Crou qui voudrait juste contrer le fait d'avoir un repaire à soi... Mais rien de plus, ce serait dangereux de provoquer l'équipage de la Chimère, surtout si vous emmagasinez les richesses.

Par contre je ne suis pas d'accord l'ancien repaire est un vestige des plus intéressants à visiter, parfois même les pirates exigent un tribu de la part des touristes afin de les laisser vaguer à l'intérieur.

N'en veux pas à ton tuteur, le véritable repaire est des plus mal famés et ne convient qu'aux adultes les plus chevronnés. Si c'était facile d'y entrer l'armée impériale viendrait et exterminerait tout les frères de la côte.

Je te souhaite bonne chance dans ton entreprise.
Le Petit Pirate.
Cendre
Cendre
Déconnecté
Inscrit depuis le :
22/04/2019
Posté le 21/02/2020 à 13:20:29 

"Cher Petit Pirate,

ça fait un p'tit peu longtemps que j'voulais t'écrire mais j'étais obligé d'aller à un mariage.

J'ai eu des réponses des p'tits copains que j'y ai écrit des lett'... Y'a carrément Chikikichou qu'est d'accord d'êt'dans mon Crou d'Petits Pirates ! Et aussi Eden mais c'est sa mère qui m'a dit vu qu'il sait pas écrire ni qu'il sait pas écrire. J'trouve rien qu'ça on s'rait d'jà p't'êt' pas beaucoup mais on s'rait hyper redoutab' à cause qu'on aurait un sauvage et une bête sauvage ! 'cause qu'Eden i's'ra un loup gigantesqu'quand on s'ra grand c'sur. Comm'Tartine.
Mais sauf en dragon. pas en loup.

Aussi y'a le p'tit Tom qui m'a dit qu'il voudrait bien êt'du Crou.
Il avait l'air tout perdu au mariage mais en même temps j'comprends des fois ça piquait les yeux.

Han d'ailleurs au mariage y'a genre Alice que j'avais aussi écrit une lett' qui m'a dit gnagnagna les pirates c'pas bien. Après elle a dit qu'elle voudrait pas êt'du crou et encore après elle a grimpé sur un tonneau pour dire qu'elle aussi elle était capitaine.

Nan mais la fille quoi !!!
Elle a trop cru c'tait la fete d'la saucisse elle.
Du coup j'y ai donné une bonne leçon ! BLAM ! Une grosse tomate dégoutante en plein dans sa tronche ! Enfin sur sa robe 'cause que j'ai mal visé vu qu'la tomate elle était genre tellement pourrite qu'elle m'glissait d'la main...

Enfin bon tout ça pour dire qu'si elle change d'avis j'pense que faudra que j'suis un Capitaine indulgent mais que j'montre bien à tout l'monde qu'on peut pas m'menacer d'm'arracher mes dents pour en faire un collier just'comme ça sans conséquences quoi...
En plus que j'ai été carrément privée d'histoire du soir.

Merci quoi.

'lors j'y f'rai faire une épreuve.
Mais t'façon en attendant c'mon enn'mie !

Faudrait j'écrire à madame Anne pour savoir comment qu'faudrait que j'fasse en tant qu'Capitaine...

Aussi j'crois qu'pour Sirius aussi c'bon pour l'Crou.
Et j’espère qu'pour Seth aussi...

Et pis Miranda ch'ais pas...
Et ni pour Troun' ni pour Violette...

Dans quelqu'jours faudra que j'trouve une super mission d'petits pirates à faire.
En attendant là 'vec des copains grands on va vers la Capitain'rie. Eux i'savent pas mais p't'êt' j'pourrais trouver un bateau ou une carte aux trésors. Y'a plein d'pirates là bas ! I'sont tous bourrés d'rhum aussi en plus... ch'us sur que j'peux leur faire les poches.

J'avance bien tu trouve pas Petit Pirate ?
Si jamais t'entends parler d'un trésor tu m'dis hein ?

Capitaine Cendre du Crou d'petits pirates."


Red Frag
Red Frag
Déconnecté
Inscrit depuis le :
21/04/2014
Posté le 23/02/2020 à 21:19:51 

Cher petit-capitaine Cendre,

Tu progresses bien dans la mise en place de ta crew. C'est plutôt impressionnant, mais attention à ne pas surfer sur un succès facile. Avec 3-4 matelots actifs, cette crew pourrait largement faire de l'ombre à la Chimère.

Attention, pas de fille dans crew, sauf si déguisée en garçon. Principe de base de la piraterie et des marins: pas de filles à bord.

Il faut par contre prendre quelques oranges, citrons, viande salée et séchée, et rhum pour enfants, dans ce cas là macaron-rhum.

Je publierai un article si j'ai une piste de trésor... Enfin si c'est un trésor pas trop important.

D'ailleurs concernant le partage du butin, les pirates ont un système très démocratique. Le capitaine prend deux parts, des shares comme on appelle, et les membres de l'équipage, une seule. Après si tu as un poète, médecin, ou bon cuistot dans ton crew, tu peux leur accorder une part et demie!

Salutations
Le Petit Pirate
Cendre
Cendre
Déconnecté
Inscrit depuis le :
22/04/2019
Posté le 29/02/2020 à 21:53:38. Dernière édition le 29/02/2020 à 21:54:03 

"Cher Petit Pirate,

C'est encore moi, c'est Capitaine Cendre du Crou des p'tits pirates qui t'écrit.
J'crois pas qu'on aura beaucoup d'gens dans mon crou mais j'crois qu'c'est des gens qu'on peut bien compter d'ssus. Y'a Tom, Sirius, Eden, Chikikichou et toi not'informateur.
Aussi, on a une enn'mie c'est Alice.

J'trouve tout ça c'bien pour commencer en vrai.

J'ai passé plein d'jours à botter les fesses d'vilains pirates qu'arrivaient à la Capitain'rie du Crâne pour y faire les poches et trouver une carte au trésor... Bon.. J'ai pas trouvé. Aussi j'trouve pas qu'tu m'ai beaucoup aider, ça va pas du tout ça... J'ai vu que m'sieur El Renat il en avait une qui r'gardait souvent. J'ai pas réussit à la r'copier...

J'tais vraiment désespéré d'rien trouver à faire 'vec mon Crou.
J'me suis dit sinon on pourrait trouver un endroit genre un vieux arbre et on trouve des planches et des clous et des voiles et on s'construit not'repaire en attendant que j'trouve une carte mais.. On va pas nous prend' au sérieux !

Et pis mon copain Andras i'm'a donné une carte au trésor !
Ca s'rait un trésor d'un type mort qu's'appelle Zvargas... P'tit Pirate vraiment j'compte sur toi pour m'ner l'enquete et m'trouver c'qui c'type et s'il a vraiment un trésor et si la carte elle dit bien que c'est vers l'arb'des pendus que faut aller chercher ça...

A bientôt en tout cas !

Capitaine Cendre du Crou des p'tits pirates."




Red Frag
Red Frag
Déconnecté
Inscrit depuis le :
21/04/2014
Posté le 29/02/2020 à 23:59:55 

Cher Cendre,

Encore toi? Heureusement, le courrier de la rédaction n'est pas débordé.

Mais il est vrai qu'être capitaine, c'est un travail à plein temps! Par exemple, Anne Providence s'est fait installer un hamac tellement c'était épuisant.

Parenthèse refermée, mieux vaut avoir peu de gens sur qui compter que beaucoup qui pourrait te poignarder dans le dos. La vie à bord est difficile et beaucoup jalouse le capitaine.

Hahaha... Serais-tu un courageux du genre à penser que mieux vaut rester vivant que prendre des risques? Tout un crew contre une petite fille en robe bleue... Ce n'est pas très glorieux. Mais prudent, et c'est bien d'être prudent. Les morts ne racontent pas de légende... Enfin... Sauf Zvargas, bien sur.

Zvargas était un pirate il y a fort longtemps. Un cambusier pirate, même. Abondant de richesse, bon vivant, et vieux loup de mer.

Voici quel genre de discours il tenait...

Hmmm... Pufff ! Pufff ! *il tire des grosses bouffées de pipe* Le v'là bien mon gaillard ! Hé bien le blanc-bec ! On cherche à se faire un nom sur l'île pour pouvoir s'attirer les faveurs des femmes et on vient demander conseil au vieux Zvargas ? Si tu savais ! On raconte que les corsaires ont une femme dans chaque port... une seule te dis-je ?... Sauf que moi, j'étais un pirate, pas un corsaire ! Héhéhé... Je vais te donner un bon conseil l'ami ! Tes histoires de pillage et d'abordage, c'est bien ! N'hésite pas à en inventer et à en rajouter s'il le faut, elles adorent ! Hmm... Puff ! Puff ! *il crache des petits nuages de fumées de sa pipe* Mais ton problème, c'est que tu es habillé comme un commis de taverne... c'est bien joli d'être beau conteur, mais ça ne fait pas tout...Puisque tu m'es sympathique le gaillard, va donc faire le tour de l'île à la recherche de quelques collègues contrebandiers de la part de Zvargas ! Tu les lanceras sur les quelques aventures qu'on a tous eu aux quatres coins des villes de cette île, de La Fleur Bleue au Black Beer Pub en passant par le Coffee Shop d'Ulungen ou l'auberge espagnole ! Ha ! Ha ! Qu'est-ce qu'on en avait tringlé comme bonnes femmes dans ces bouges... c'était le bon vieux temps...

Mais le mieux, c'est l'héritage qu'il a laissé à sa mort. Des véritables opulantes bagues qui donnaient moult agilité à ses doigts. On les appelle les "bagouzes de Zvargas" Regarde à quoi elles ressemblent. On raconte qu'elles sont toujours en circulation quelque part...


Romuald
Romuald
Déconnecté
Inscrit depuis le :
05/02/2017
Posté le 01/03/2020 à 04:47:32. Dernière édition le 01/03/2020 à 04:48:51 

L'écriture semble mal assurée, comme si l'auteur soit ne savait pas très bien écrire, soit avait du mal à tenir sa plume. Les gouttes de sang qui parsèment la missive et l'auteur en lui-même font plutôt penser à la deuxième option. Surtout lorsqu'on s'intéresse un tant soit peu aux récents évènements qui se sont déroulés sur cette île.

"Pirate,

J'écris Pirate car je doute que tu ne sois si petit et pour ma part je ne suis plus membre de la jeunesse depuis assez longtemps. Je ne viens pas porter plainte car cela n'aurait aucun sens vis à vis de cette confrérie même si à l'évidence vous n'êtes pas frères; au moins cela fait une assertion de vrai sur les deux.

Non! je viens juste exprimer quelques regrets. Pourquoi a-t il fallu que ce soit cet affreux Gemini qui me tire quand j'eusse pu espérer que vous m'accorderiez de l'être par une autre? N'ai je donc pas mérité sur ce point quelque égard? A ça! Pour me pincer les fesses au détour d'un couloir, il y a du monde! Mais quand il s'agit de me faire tirer, ça ne se bouscule plus au portillon!! Me voilà bien abattu!

Et pourtant, malgré une telle goujaterie, ne croyez pas que je m'abaisserai à vous imiter. Lorsque vous serez capturée, et si je suis encore juge, je vous condamnerai à mort, cela va de soi; mais je la donnerai de ma main et saurai donner de ma personne pour vous aider à atteindre le ciel et rejoindre les anges.

Romuald,
Juge abattu de Port-Louis
Mestre contrit de l'Avant-Garde
Gouverneur frustré de la Barbade, Port-Louis et Marie qui est bien plus Galante!!"
Red Frag
Red Frag
Déconnecté
Inscrit depuis le :
21/04/2014
Posté le 01/03/2020 à 18:31:10 

Cher lecteur,

C'est toujours un plaisir de recevoir votre courrier et d'y répondre. Et nous essayons de répondre à l'ensemble des lecteurs en nous mettant à leur niveau. Vous avez bien raison de ne pas venir porter plainte ici, car nous sommes un journal, mais pas un tribunal et c'est très intelligent de votre part de bien faire la distinction.

Mais en revanche, ce que vous appelez communément « pirate » presque en crachant sur le mot, nous l'appelons en fait : Frères et sœurs de la Côte. Donc oui nous sommes bien frères et sœurs quoi que vous en pensiez ! Mais il est plus difficile de comprendre comment vous nous reprochez à nous journal d'un traitement violent. Nous sommes un support d'information et de communication. Certains oseront peut-être nous accuser d'être un organe de propagande, qui sait... A vous lire, visiblement votre rancœur est dirigée contre une personne en particulier et sans doute une femme ; puisque le féminin est employé.

A moins qu'il ne s'agisse d'une récrimination contre la rédaction du petit pirate. Quoi qu'il en soit dans la première hypothèse, l'équipage ne compte que de deux femmes, voir une seule selon certaines sources soit-disant bien informées. Mais Madre Anna n'ayant pas pour habitude de pincer les fesses (enfin nous n'avons reçu aucune plainte à ce sujet de la part de ses enfants de chœur) il doit donc s'agir de sa sœur.

Nous vous invitons à prendre contact directement avec la personne concernée en fait. Nous supposons surtout qu'elle n'a pas du vouloir mélanger travail et plaisir, si plaisir il y eu pu avoir dans de telle circonstances. Nous sommes néanmoins touchés de l'attention que vous envisagez de lui porter bien que nous doutions que sa destination finale sera le ciel et les anges, ou alors vous parliez bien de Madre Anna.

Au plaisir de vous lire prochainement.
Le petit pirate.
Red Frag
Red Frag
Déconnecté
Inscrit depuis le :
21/04/2014
Posté le 03/03/2020 à 21:36:03 

Le Petit Pirate
La Liberty's Cup ♦


La Liberty's Cup, compétition martiale internationale organisée par le Hollandais Nicholas van Hooghart débute demain. Les pirates ont été autorisés à évoluer sous drapeau neutre.

Problème, et les civilisations peuvent se réjouir de ce travail de sape, certains auraient disparus dernièrement, rongeant ainsi sérieusement les rangs. En effet, le cambusier Guillemin, le génial Mad Max et le poilant séducteur Rodrigo n'ont plus donné signe de vie.

Ainsi décimé, l'équipage de la Chimère a du faire appel à quelques recrues de dernière minutes, néanmoins de qualité.

Tout abord honneur à une paria du voyage, la belle gitane diseuse de bonaventure, Rak Li afin de s'aligner dans la catégorie des non combattants. Et puis enfin, le retour de l'inévitable, l'immuable, légende de l'escrime, le bien nommé Phil Blake the terrible pirate.



En exclusivité, et sûr de sa force, Le Petit Pirate publie la composition officielle des frères de la côte pour le tournoi:

Bretteur
Phil Blake

Tireur
Marco Gemini

Non-combattant
Rak Li

Duo médecin
Madre Anna
Red Frag

Duo libre - lion et tigre
Red Frag
Anne Providence



Bonne chance à tous, puisse vos dieux être miséricordieux!
Red Frag
Red Frag
Déconnecté
Inscrit depuis le :
21/04/2014
Posté le 05/03/2020 à 12:40:01 

Le Petit Pirate
/  La Liberty's Cup ♦
/ 5 mars 1720


"Je ne savais pas qu'on avait engagé un bébé panda"

Ce serait en ces termes que Phil Blake se serait fait remonter les bretelles par son employeur suite à sa défaite contre la jolie Nymphéa Abo pour l'entrée en lice des pirates dans le tournoi Liberty's Cup.

En effet, grandissime favori, même si recruté à prix gratuit, Blake n'a pas supporté la pression et a complétement sombré dans son duel. Peu après, c'est la jeune Rak Li qui, sans démériter, est restée impuissante face à Ludivine la manipulatrice en chimie.

Heureusement, le duo Providence-Red Frag n'a pas tremblé et a sauvé l'essentiel dans cette première journée en venant à bout de paire Piet - Umbrella malgré un départ hésitant (trois coups de boutoir bien alignés de Piet et une touche tranchante d'Umbrella). Leur supériorité tactique aura construit une victoire à l'usure.

Tout cela sous les encouragements d'un de nos fidèle lecteur, Cendre de la crew, et de quelques soiffards hollandais dont Rider et Elijah.
Red Frag
Red Frag
Déconnecté
Inscrit depuis le :
21/04/2014
Posté le 07/03/2020 à 20:34:04 

Le Petit Pirate
/  La Liberty's Cup ♦
/ 7 mars 1720


"Déception, résurrection"

Madre Anna. L’inusable nonne de la chimère, dépositaire de l'héritage de la confrérie... Red Frag, indomptable lion en vogue, crocs dehors. TERRASSES. Terrassés par le modeste duo composé de Tom van Boozen et Eddy van Oosterhoot. Un coup du sort. Un triste et malheureux coup du sort. Après avoir dominés les débats de long en large, Tom, alcoolo de métier, place.

Place, messieurs, mesdames, ni zéro, ni un, mais bien DEUX, coups critiques. Deux très belles frappes qui font voler en éclat le rêve des renégats.

Marco Gemini, ancien capitaine, vieilli par l'age des algues. Entre futur et passé, sec et mouillé à la fois. Non sans émotion mais jamais de sentiments, dispose très facilement, haut la main, d'Aphrodite et de Louison de las Tallarines. Empli de sang froid, d'excitation.
-1- 2  

Le forum > Bar de la plage > Les aventures de Petit Pirate


Si vous souhaitez répondre à ce sujet, merci de vous connecter.
© 2004 - 2020 pirates-caraibes.com - Tous droits réservés