Faux Rhum Le Faux Rhum Faux Rhum  

Le forum > Taverne > Un retour éphémère
Un retour éphémère  
Auteur Message
Ching Shih
Ching Shih
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
15/07/2006
Posté le 16/02/2020 à 22:17:01 

Le 6 février 1720, au point du jour, une nippone au yeux bleus entendit la clameur de plusieurs voix : "Terre en vue"

L'asiatique, dans sa cabine, releva la tête de ses écrits et soupira : "Enfin !", se dit-elle. Le voyage avait été périlleux , le navire avait traversé un violent orage, elle était soulagée de toucher du doigt la fin de ce calvaire. 
Les hommes commençèrent les manoeuvres d'appareillages après plusieurs heures , et Ching Shih pu, après de longues semaines de navigation, de nouveau fouler le sol de la terre ferme.

Elle découvrit de nouveau la ville dans laquelle elle avait vécue pendant deux ans, il y a de celà maintes années . Mais ce qu'elle observait lui était inconnu: Les rues si familières autrefois étaient devenues étrangères. Est-ce sa mémoire qui lui jouait des tours ou, le progrès accomplie durant ces douze dernières années ?

Elle marcha dans la ville, découvrant de nombreux nouveaux visages. Parmis lesquel un jeune enfant d'environ dix ans. Celui ci ne semblait pas timide. il vint la voir et lui proposa ses services. Ching lui sourit et lui demanda en échange d'un peu de monnaie de lui trouver un vieil ami. Lorsque la transaction fut terminée, elle prit le chemin menant au palais du gouverneur. Elle y attendrait son ami, et pourrait enregistrer sa venue.
Slaughter
Slaughter
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
20/10/2005
Posté le 17/02/2020 à 22:12:57 

Slaughter était dans sa maison de guilde, les préparatifs pour le mariage allaient bon train et la routine commencait à s'installer.
La nuit était tombée quand une personne frappa à la porte. Etonné, l'Anglais alla ouvrir et trouva devant la porte un enfant. Il lui dit en rigolant: "Si tu voulais nous faire une farce, tu as raté ton coup"

"Comment ? une Dame t'a chargé de me prévenir que j'était attendu dans le palais du gouverneur ?"

Ce n'était pas dans les habitudes de Dudu, qui cela pouvait bien être ? Il se mit en chemin sans perdre un instant.

Arrivé aux portes du palais, il reconnu sans hésiter la silhouette de la Niponne....
Ching Shih
Ching Shih
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
15/07/2006
Posté le 21/02/2020 à 18:46:24 

Ching Shih alla saluer le gouverneur actuel. Celui ci en profita pour lui proposer quelques missions à accomplir en son nom, ce qu'elle accepta. Après tout, elle aurait un peu de temps après le mariage avant de reprendre le navire.

Lorsqu'elle retourna sur ces pas pour attendre à l'entré du palais, elle vit s'approcher Slaughter. Ce dernier n'avait pas changé. elle lui sourit et amorca un mouvement pour le prendre dans ses bras. Mouvement qu'elle arrêta aussitôt. Elle se sentait un peu gauche et assez timide à dire vrai. celà faisait des années qu'elle ne l'avait pas vu.

L'avait-il oublié ? Elle avait reçu une missive pour son mariage certes, mais d'une tierce personne. Etait-il au courant de cet envoi ? Elle l'observa quelques instants. Son visage exprimé pour l'heure son étonnement, voir un léger choc.

Elle attendit qu'il prenne la parole...
Slaughter
Slaughter
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
20/10/2005
Posté le 23/02/2020 à 22:43:10. Dernière édition le 23/02/2020 à 22:58:06 

Slaughter:

Ching?,... *s'approche de toi* c'est bien toi, tu es revenue !

 

Ching Shih:

* Lui sourit * Bonsoir Slaughter. Comme tu vois c'est bien moi. Tu ne pensais quand même pas que je louperais ton mariage ?

 

Slaughter:

*réagit sur le mot 'mariage'* tu es revenue pour moi, alors ? je suis touché,...

*se dit-il en se réjouissant* tu as gardé des contacts sur l'ile alors pour être au courant ?

 

Ching Shih:

Pas tellement à vrai dire. J'ai revu quelques personnes sur le continent, surtout au début, lorsque je suis partie de Liberty. Je pense que c'est une surprise de ta témoin. Elle a lancé une missive au vent, et finalement, je ne sais trop comment c'est parvenu jusqu'à moi. Sans doute Terra a dû réorienter cette lettre. Elle était la seule à savoir où j'étais.

 

Slaughter:

Effectivement j'avais fait part à Dudu lors des préparatifs du mariage et les personnes à inviter... que pas mal de mes amis avaient quitté l'ile...

 

Ching Shih:

* Pense tout d'un coup qu'elle n'aurait peut-être pas dû revenir, ou tout au moins aurait dû lui envoyer une lettre avant de partir à l'aventure.... Après tout c'était sa faute, elle était toujours aussi impulsive *

Elle a sans doute voulu te faire une surprise...

Elle a dû penser que tu étais nostalgique.

 

Slaughter:

Et c'est une belle surprise *dit-il en te souriant*

 

Ching Shih:

vraiment ? * Le regarde soudain timidement *

Je suis désolée de ne pas avoir donné de nouvelles.... La vie a été compliquée pendant un temps.....

 

Slaughter:

Ne t’inquiète pas pour cela, j'espère que tu auras l'occasion de me raconter.

 

Ching Shih:

* Se détend* Oui bien sûr ! Après le mariage sans doute. Tu dois avoir beaucoup à faire d'ici là.

Mais dis-moi.... Qui est donc l'élue de ton cœur ??

Je ne me souviens pas que tu fréquentais quelqu'un à l'époque.

Qui t'as donc fait chavirer ? *demanda-t-elle curieuse*

 

Slaughter:

Tu l'as surement croisée à l'époque, il s'agit d'Hernanone la Rousse, elle était aux couleurs de la France à ce moment-là.

 

Ching Shih:

Oui.... je m'en souviens. Elle voulait repartir pour le continent il me semble ?

Tu as dû la faire changer d'avis

* clin d'oeil*

 

Slaughter:

C 'est exact… J’ai dû trouver les mots qu'il faut *sourit*

 

Ching Shih:

Et bien plus sans doute. En tout cas je suis contente que la vie ait bien tourné pour toi ici. Liberty peut être très toxique pour ces occupants. Mais tu m'as l'air d'avoir survécu à ses dangers, et d’être heureux.

 

Slaughter:

Nous avons trouvé notre équilibre en nous mettant en retrait, je pense que c’était nécessaire,... mais en contrepartie nous avons vu l'ile beaucoup changer,...

 

Ching Shih:

Oui la vie évolue.

Il faut parfois se recentrer sur ce qui importe, et faire fi du reste

bon !

* prend l'air sévère * Mon cher, vous avez l'intention de venir m'embrasser ou bien .... votre dulcinée est-elle jalouse ?!

J'ai voyagé plusieurs semaines pour arriver à l'heure, je n'ai pas le droit à une accolade ?

vilain !

 

Slaughter:

*rigole à gorge déployée* jalouse elle l'est mais pas de toi n'ait crainte

 

Ching Shih:

Bon tant mieux alors !

Il va falloir que je la rencontre d'ailleurs non ?

Que vous fassiez les présentations d'usages

Et j'attends toujours mon câlin !

 

Slaughter:

* d'un ton plus bas ouvrant ses bras et acceptant l'étreinte *Je ne suis plus habitué a autant de familiarité je n'ai pas osé faire le premier pas excuse-moi,...

 

Ching Shih:

C'est normal après tout ce temps, il va falloir réapprendre

Mais bon, tu sais bien que j'ai toujours été assez familière avec les gens

* Rigolent ensemble de manière bon enfant *

 

Slaughter:

il faudra effectivement une rencontre organisée dans les règles mais ce sera une formalité, elle te connaît bien je lui ai beaucoup parlé de nos pérégrinations *te fait un clin d'œil
Ching Shih
Ching Shih
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
15/07/2006
Posté le 28/02/2020 à 17:16:38 

Ching continua sa discussion avec Slaughter pour l'entretenir un peu de son mariage prochain et de sa future épouse (que Ching n'avait encore jamais rencontrée).

C'est à une heure très avancée de la nuit, que l'asiatique, exténuée par le voyage, mais curieuse des changements qui avaient pu se produire, demanda à Slaughter de lui faire une visite guidée de la ville.

Ils sortirent ensemble à la découverte des ruelles obscures et désertes, passèrent devant l'hôpital en saluant le capitaine Alex Ferson égal à lui même. Leurs pas les amenèrent près du port. Ils y restèrent un moment, flânant de ci de là.
Bientôt Slaughter prit congé de Ching Shih, afin de retourner auprès de sa moité pour la nuit.


La nippone partie de son côté à la recherche de sa maison de guilde. La bâtisse se découpait dans la nuit, mais Ching fut estomaquer de la trouver aussi....vétuste. Un ouragan passant dans le quartier n'aurait pas fait mieux ! Des années que personnes n'y avaient mit les pieds. Les portes fermées à double tour, l'anglaise se demandait comment elle pouvait encore tenir sur ses fondations. Et s'en écarta prestement.... au cas où !

En soupirant elle prit la direction du pub pour demander à Kenny et à Wayne une chambre pour la nuit. Elle finit par s'écrouler dans un fauteuil de la première chambre d'hôte venue. Et dormi d'un sommeil profond et apaisé.
Ching Shih
Ching Shih
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
15/07/2006
Posté le 01/03/2020 à 21:22:36 

Après une nuit sans rêve, Ching se réveilla tranquillement en fin de matinée. Elle partit joyeusement à la découverte de sa ville en souriant aux habitués des lieux. Elle revisita tout. Pas un endroit ne fut laissé hors de sa portée. Elle était à la fois excitée et nerveuse, mais ne savait pas trop quoi faire de son temps. Elle avait prit un peu de marge sur le jour du mariage, si bien qu'elle avait appareillé pas moins de 7 jours avant la date fatidique.

Elle finit par retourner au palais du gouverneur, avec une petite idée en tête. Ching souhaitait consulter les archives pour connaitre le nom des anglais présent sur l'île. Elle voulait se faire une idée des personnes connues qui restaient encore ici. Sur le registre des présences elle constata évidemment la présence de Slaughter et de Dulcina, mais également qu'Hernanone et Tequila étaient maintenant devenues anglaises. D'autres noms lui sautèrent aux yeux, des personnes qu'elle n'avait jamais rencontré  (ou très peu), mais qu'elle connaissait de nom tel Dragon noir ou Lady Death pour ne citer qu'eux.

Elle choisit ensuite un plus gros volume afin de découvrir la date de départ de ses anciens amis. et commença à rêvasser.... finalement elle se rendit compte qu'une seule personne l'intéressait vraiment.... son ancien amant français. Elle doutait fort qu'il soit encore sur l'île à vrai dire, il était sans doute repartit depuis des années sur le continent.... mais c'était plus fort qu'elle ! Elle voulait savoir ce qu'il était devenu. Et connaitre la date de son départ était déjà un point de départ.

Elle repartit d'un bon pas vers le Pub, refit son paquetage après s'être changée pour la circonstance et se mit en route vers Port Louis. Elle s'amusa à la pensée qu'aucune carte ne lui était nécessaire, elle connaissait le chemin comme sa poche, et après plusieurs heures de marche elle s'arrêta dans la jungle près d'un hollandais à qui elle donna une rose blanche en signe de paix.

Elle écrivit ensuite à Slaughter pour le prévenir de sa petite balade et l'assura qu'elle serait rentré à temps pour ses noces. Puis à "Dudu la Terreur" pour lui faire part de son arrivé sur Liberty. Elle reçue leur réponse entre chiens et loups. Puis se prépara à passer sa première nuit dans la jungle pour la première fois depuis une décennie !
Dulcina Fagney
Dulcina Fagney
Connecté
 
Inscrit depuis le :
13/02/2006
Posté le 08/03/2020 à 22:02:25 

* Voynich et elle revenaient au ring des 4 Lunes pour le match qu'il devait disputer, lorsqu'elle reçut une missive à laquelle elle ne s'attendait pas...
Certes, l'irlandaise avait tenté de contacter d'anciens compagnons. Elle avait voulu essayer de joindre les sentinelles de l'époque, ignorant si les missives parviendraient à leur destinataire. 

C'était un voeu pieu, mais elle n'avait jamais perdu espoir d'obtenir des nouvelles de certains de ses anciens compagnons, et amis chers.

Lorsqu'elle lut les premières lignes couchées sur le parchemin, son coeur s'emballa. Voynich fut le premier témoin de la joie et l'excitation ressentie par sa compagne, qui apprenait le retour de Ching. 

Elle sortit sa plume et un parchemin vierge pour lui répondre. S'il n'y avait ce tournoi en cours, elle aurait quitté les lieux aussitôt pour se précipiter à sa rencontre. Mais elle se raisonnait : le moment arriverait très vite, maintenant.*
Ching Shih
Ching Shih
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
15/07/2006
Posté le 08/03/2020 à 22:42:25. Dernière édition le 08/03/2020 à 22:44:51 



L'habit de ching se mariant à la perfection à la jungle environnante, elle ne fut pas inquiétée outre mesure pendant la nuit, et reprit aussitôt sa route vers Port Louis.
Elle atteignit la ville en fin de journée, sans plus de formalité qu'un combat avec un crocodile. Ce dernier l'ayant prit par surprise elle fut contente de s'en débarrasser en un tour de main.

Ching Shih fit le tour des lieux. En dehors de sa nation elle avait passé un certain nombres d'heures ici même. Elle avait eu pas mal de connaissances, voire d'ami en France. Nostalgique elle fit la même chose qu'à New Kingston.

En passant devant un ressortissant français elle lui remit à lui aussi une rose blanche. Suite à la missive de Dudu elle se sentait bien sotte. Elle n'avait pas prit le temps de réfléchir convenablement à son projet et était partie sur un coup de tête; sans même connaitre les relations actuelles entre sa nation et la France. Elle espérait qu'elles étaient au beau fixe et qu'elle ne serait pas importunée pendant sa visite. De ses affaires elle en sortit une fleur de lys, qu'elle avait précieusement gardée, afin de l'accrocher à sa tenue pour la mettre en évidence. L'asiatique espérait qu'en l'apercevant, les gens la traiteraient sous les meilleurs hospices.
Elle termina sa tournée par la taverne, salua Nico et Robert et accéda à l'étage dans le salon du lys pour y déguster une coupe de champagne tout en parcourant la gazette locale.

Plusieurs heures plus tard, sous couvert de la nuit, elle redescendit l'étage et se dirigea vers le palais du gouverneur pour y découvrir les renseignements qu'elle  était venue chercher. Cela ne fut guère facile....et d'ailleurs elle ne trouva que peu de renseignements. Ching commença ses recherches en découvrant son formulaire d'arrivée et son numéro d'attribution, chose aisée car elle connaissait le mois et l'année de son arrivé sur Liberty. Par contre elle du étudier longuement le registre des départs pour le retrouver. En effet ce dernier avait quitté l'île le 1 octobre 1710 sans drapeau et avait du payer grassement l'employé pour l'enregistrer sous le faux nom de "sombre ermite". Refermant le lourd ouvrage elle retourna prestement au salon du lys, perplexe et tourmentée.

Amélie lui offrit une autre coupe de champagne, mais Ching n'étant pas d'humeur à faire bonne figure, les yeux dans le vague regarda les bulles s'évaporer peu à peu. Elle savait ô combien cette île était dangereuse, non seulement pour le corps mais surtout pour l'âme !Elle espérait de tout coeur que son ancien amant repartit pour le continent avait pu y trouver de nouveau la joie de vivre et le bonheur avec une jeune et charmante française.

C'est sur cette réflexion qu'elle reçu une nouvelle missive  de son amie lui proposant de venir la rejoindre au centre de l'île. Elle s'y trouvait pour un tournoi de boxe qui devait encore se poursuivre pendant un jour ou deux. Le temple Maya était un endroit assez connu par Ching, c'est le dernier endroit qu'elle ait visité avant de partir, et l'idée d'un tournoi, et donc de personne présentes, lui plaisait bien. Dulcina avait joint à son courrier un plan pour qu'elle puisse l'y rejoindre au plus vite. En partant maintenant Ching espérait arriver avant la fin et assister à un duel ou deux.

Après un instant de réflexion elle récupéra ses affaires pour se mettre en route. Sur son chemin elle croisa Tequila en pleine consultation sur de jeunes recrues. Pour ne pas la déranger elle lui laissa un signe de son passage et sortit de Port Louis.

Elle n'alla pas très loin. La nuit bien avancée, il était difficile de s'aventurer en pleine jungle. D'autant que les indigènes entravaient sa route. Après une halte de quelques heures, elle repartit à l'aube d'un nouveau jour et ne tarda pas a s'aventurer au temple maya. Malheureusement le tournoi entre temps s'était fini, si bien que Ching attendit dans les escaliers que son amie la rejoigne.

Dulcina Fagney
Dulcina Fagney
Connecté
 
Inscrit depuis le :
13/02/2006
Posté le 21/03/2020 à 23:41:20. Dernière édition le 21/03/2020 à 23:42:32 

*Voynich était arrivé jusqu'en finale, mais s'était incliné devant un Raymond surprenant d'agilité et de force. Les enfants avaient encouragé leur père jusqu'au bout, et devant leur empressement à le retrouver, Dulcina n'eut aucune difficulté à quitter le Ring pour partir à la rencontre de son amie.

Lorsqu'elle descendit les marches menant au temple maya, elle reconnut très rapidement la silhouette de Ching. Ce style, si particulier, éveilla en elle des souvenirs qui lui étaient chers, et son coeur s'accéléra.
Elle hâta le pas, se précipitant, dans les dernières marches, vers son amie. Un simple échange de regards émus précéda l'étreinte qui scellait des retrouvailles attendues, et enjouées.*
Ching Shih
Ching Shih
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
15/07/2006
Posté le 22/03/2020 à 19:04:07 

Ching n'attendit pas longtemps, elle tourna la tête vers le sommet des escaliers en entendant des exclamations enfantines. Elle découvrit trois enfants et une grande jeune femme, bien connue d'elle , qui apparaissaient alors dans son champ de vision.

Elle appela son amie d'une voix émue et courra presque jusqu'à elle. Dudu n'avait pas changé avec le temps, si ce n'est ses cheveux plus longs et bien entendu le poids des années sur son visage, qui se reflétait tout autant sur le visage de l'asiatique. Dulcina et Ching s'étreignirent d'un même mouvement et d'une même force, montrant à quel point elles s'étaient manquées l'une, l'autre pendant tant d'années, et ce en présence des enfants qui regardaient la scène interloqués, ne connaissant pas cette nouvelle personne. Les jeunes femmes se reculèrent par la suite pour se regarder longuement :

- "Mince.... j'avoue que j'ai écrit sans grand espoir de réussir à te contacter mais je suis heureuse que tu sois venue. " commença Dulcina

Ching Shih la remerçiant d'un sourire avant de poursuivre :

- "Tu es toujours aussi radieuse....cependant tu n'étais pas aussi bien entourée à l'époque...tes enfants? "
- "Ne m'en parle pas, ça ne nous rajeunit pas tout ça !!"

Elle s'écarta alors pour lui présenter ses enfants. Elle lui précisa qu'il s’agissait de ces trois petits derniers . Elle commença par Alexis, le plus grand de 7 ans et demi, puis les jumeaux de 5 ans, Catherine très enjouée et visiblement très bavarde et enfin Marius. Ching les regarda en souriant. Le premier assez grand, brun et au teint hâlé semblait assez distant. Il regardait la nouvelle venue avec curiosité mais très en retrait, contrairement aux deux autres.

- " Il manque leur... papa, mais il est en train de se reposer après sa défaite au ring. Nous le retrouverons demain"
- "Bonjour les enfants ! Je m'appelle ching. Ca fait des années que je n'ai pas revue votre maman !"

Se tournant vers Dudu :

- "De qui s'agit-il ?"
- "C'est leur père adoptif. C'est une longue histoire. " lui répondit-elle brièvement et en chuchotant. " Il s'appelle Voynich, et c'est l'Intendant actuel de la colonie anglaise. Je te le présenterai avec plaisir demain, il a hâte aussi de te voir. Je leur ai parlé de toi depuis deux jours. 
- " Je serais heureuse de rencontrer celui qui partage ta vie. Tu me raconteras tout ça, à vrai dire tu me raconteras ce qui a bien pu t'arriver en 12 ans !" dit elle en s'exclamant
- "Et toi aussi tu dois avoir des choses à me raconter! Nous irons mettre les enfants en lieu sur avant"

Ching proposa quelques friandises aux enfants,  la réaction fut unanime : ils se réjouirent et acceptèrent volontiers, tout enjoués.

Pendant que les enfants terminaient leur festin, puis commençaient à jouer, les jeunes femmes s'installèrent dans l'escalier et commencèrent à parler mariage. Dulcina lui montra les alliances que Ching trouva splendides, et en accord avec le caractère des mariés, puis  lui parla de l'organisation des noces. Son amie avait tout orchestré au millimètre près, Ching ne doutait pas que le mariage serait une réussite. Elle s'étouffa presque de surprise avec son macaron à la mangue quand Dulcina lui révéla leur cadeau de mariage : Une île privée ! Rien que ça ! L'anglaise avait mis les petits plats dans les grands. Ching lui demanda pourquoi elle avait tant à coeur de réussir ce mariage, et Dudu lui répondit que la relation n'avait pas toujours était facile avec la future mariée, qu'elle voulait tout mettre en œuvre pour la combler le jour J. Elle sortit son carnet et vérifia une dernière fois les préparatifs, parlant traiteur, décoration et autres à Ching Shih. Cette dernière lui posa une main sur son bras

 - " Ne t'inquiètes pas trop, tu es une excellente organisatrice et une excellente amie.... se sera parfait ! Et puis.... au pire... il faut un peu d’imprévu dans un mariage"
- " Je suis un peu excitée, surtout. Je me donne comme s'il s'agissait de mes propres noces. S'ils sont heureux de leur journée, ça sera le plus beau retour que j'aurais. Et puis, qui sait... ça pourrait peut-être donner des idées à Voynich."
- "J'en serais heureuse pour toi. Tu le mérites"

Après cet aparté les deux femmes discutèrent encore quelques temps du mariage. Ching proposa ses services à l'organisatrice , mais éreintée par sa journée de baroudeuse en herbe, l'asiatique commença a sentir les signes de fatigue, tout comme les enfants de Dulcina. Si bien que cette dernière prépara un coin pour la nuit. Et lorsque ses enfants furent couchés, elle découvrit Ching Shih endormie elle aussi.
 

Le forum > Taverne > Un retour éphémère


Si vous souhaitez répondre à ce sujet, merci de vous connecter.
© 2004 - 2020 pirates-caraibes.com - Tous droits réservés