Le Coin Culture


BD

Dessins

Expos/Musées

Films

Jeux

Livres



Acheter
Lady pirate
Elle se prénomme Mary Jane. Dix-sept ans à peine et déjà un destin hors du commun : habillée en garçon depuis son plus jeune âge, maniant aussi bien le fleuret que l'alexandrin, elle a été élevée comme un lord, au nez et à la barbe de sa riche et puissante grand-mère. Mais en cette année 1696, il existe peu de place pour les histoires merveilleuses dans la capitale anglaise : devenue brusquement orpheline, elle-même menacée car détentrice d'un objet menant à un fabuleux trésor, l'intrépide Mary doit s'enfuir, direction Douvres. Après une escale chez une sulfureuse espionne, elle embarque à bord de La Perle, majestueuse frégate corsaire qui va déterminer le reste de sa vie...

Proposé par lady jade: Deux romans qui se lisent d'un souffle, qui emprisonnent le lecteur et l'obligent à vouloir connaître la suite.
Plus d'image(s) :

Tome 2
   
- Il faut être connecté pour poster un avis -
Liste des avis
Eileen le 30/11/2009 à 17:01:12 Note : 10/10
Ce livre est merveilleux. Je l'ai dévoré! :D

Txaparro le basque le 22/07/2006 à 12:08:32 Note : 4/10
Franchement décevant.
Mary Read y est décrite

comme une femme passionnée, impulsive et libre. Soit, ça commence très bien. Mais il faut tout de même

reconnaître que la piraterie n'est qu'un pretexte pour raconter cette femme au-delà de la liberté.


En effet vous ne trouverez dans ce livre aucun paysage maritime. Qu'il s'agisse de la Manche,

l'Atlantique, la Méditérannée ou les Caraïbes, la mer n'a droit ici à aucune émotion, aucune atmosphère,

ce n'est que de l'eau et du sel. Même Venise, la ville des mystères est dépouvue de toute magie. Elle

est réduite à un carnaval de débauche et de fantasmes débridés.
Et oui, Mary Read est libre dans sa

sexualité. C'est à peu près les seuls passages ou l'auteur est imaginative. Le reste est insipide. Aucun

navire n'y est décrit avec soin, les abordages et les combats (qui font l'intérêt de la vie de Mary

Read) se résument à quelques lignes sans talent.
La recherche du trésor n'est qu'une vague idée qui

plane au dessus du récit. On finit forcement par ce dire qu'au lieu de se faire sauter, Mary Read devrait

aller le chercher. S'en est pathétique.
La fin du récit est tout particulièrement baclée. A croire que

l'auteur s'est dépêchée de trouver un truc parce qu'elle n'avez plus d'encre. Mary rencontre tour à

tour dans les Caraïbes un marquis qu'elle croyait mort à Venise 15 ans auparavant, son meilleur ami

qu'elle a laissé à Ostende 18 ans auparavant et sa fille qu'elle croyait morte à Ostende 18 ans

auparavant. Elle a vraiment du bol ou alors les iles des Caraïbes sont beaucoup moins nombreuses que je

pensait.
Bref ce livre est vraiment décevant.
En fait je l'ai trouvé "bourgeois". Sous prétexte de

lire un "roman historique", madame se régale d'un tas d'allusions coquines. C'est finalement le seul

intérêt de ce livre.

Retour
© 2004 - 2019 pirates-caraibes.com - Tous droits réservés