Faux Rhum Le Faux Rhum Faux Rhum  

Le forum > New Kingston > Incendie au Palais du Gouverneur !
Incendie au Palais du Gouverneur ! -1- 2 3  
Auteur Message
Cendre
Cendre
Déconnecté
Inscrit depuis le :
22/04/2019
Posté le 20/08/2019 à 15:05:35 


Palais du Gouverneur de New Kingston,
Le 20 Août 1719.

Cendre, le petit français d'origine, échoué par erreur en colonie anglaise en Mars de l'an 1719, se faufile sans encombre jusqu'au Palais du Gouverneur de New Kingston. Après être allé se renseigner sur d'éventuelles quêtes à mener, le gamin profite de l'inattention chronique auquel tout enfant maigrichon a le droit et se faufile jusqu'au petit bureau des enregistrements. Son but est clair : mettre la main sur du papier de qualitey pour sa petite correspondance. En effet, depuis son retour de la capitainerie, son Tuteur, le grand pirate Red Frag, semble ... irrité... de recevoir les messages portés par Trilili sur des morceaux de bois arrachés aux petits ponts des mines. 
C'est alors qu'il se rempli les poches et son Sac à dos griffey Mary Poppins de papier qu'il aperçoit l'encre de chine... parfaite pour se dessiner un faux tatouage et ho... Le voilà ! Le précieux livre des admissions dans la Colonie Anglaise. Il le feuillette et y trouve son nom, inscrit quelques mois plus tôt.. et faisant de lui un Anglais. 

Cendre regarde autour de lui et ne voit personne. Un peu comme souvent en fait. Il en a passé du temps seul chez les Anglais. Un sourire illumine sa mignonne petite trogne crasseuse lorsqu'il repense à l'accueil qu'il a eu auprès de ses amis Fronçais. Une grimace, quand il repense à ce que lui doivent les anglais. SURTOUT ASSASHIN. Le voleur.  L'orphelin décide donc d'ôter son nom de là... Quoi de plus facile qu'arracher cette page ? Apres tout, son nom n'est il pas aussi inscrit dans le recueil français de Port Louis ?
D'un geste décidé, Cendre arrache la page ! Et renverse un des tubes d'encre partout sur le registre, le bureau.. et son tee-shirt usé.

" Ha merde !" laisse-t-il échapper dans le silence du bureau.

Il observa autour de lui. Personne. Puis fouillant son sac sans fond, il en sorti une torche allumée -même pas besoin d'briquet- et l'approcha de son méfait pour en éliminer toute trace.

Contemplant le livre flamber, Cendre souriait, satisfait.
Contemplant, le bureau s'enflammer... Cendre regretta d'avoir vendu son eau bénite...
Lorsque le feu se propagea aux rideaux, Cendre... N'était déjà plus dans les parages !


Fuyant son méfait, Cendre passa sous le nez de son ami Jax : " Coucou m'sieur Jax ! Vous allez pas au Palais hein ? Ça tombe bien ! Heu ! ... allez a plus taaaard ! "


Caitlin Samhain
Caitlin Samhain
Déconnectéparia
 
Inscrit depuis le :
24/05/2011
Posté le 20/08/2019 à 16:39:55 

Ses bruits de pas faisait un vieux bruit de ventouse alors qu'elle s'avançait dans le bureau du détective en laissant derrière elle une piste de vase. Deux jours passés sous une marre à respirer par la tige d'un roseau en compagnie du vieux Scotchmo a inventer un nouveau langage à base de bulle et tout cela pour des prunes. Elle prépara quelques bûches dans le poële qu'elle alluma d'un geste de la main, cela allait réchauffer la pièce et surtout lui permettre de chauffer la bouilloire qu'elle posa sur le dessus. Quelques minutes plus tard, un délicieux thé vert était servit et elle s'était débarrassée des algues qui l'habillait entre temps. Il ne lui restait plus qu'à préparer la suite...

Mais d'où venez ce léger fumé ?

Pas de son feu qui était bien contenu. Elle sortit du bureau pour voir, ou plutôt distinguer la silhouette du jeune garçon qui passait sous son nez. Elle se tourna ensuite vers le palais plus haut pour observer le départ de flamme qui, pour le coup, était plus facile à distinguer pour elle alors qu'il faudrait du temps aux autres pour le voir. 

Que faire ? 

Ah oui, une gorgée de thé.

Elle rentra ensuite à nouveau dans le bureau de Holmes.
Red Frag
Red Frag
Déconnecté
Inscrit depuis le :
21/04/2014
Posté le 20/08/2019 à 20:35:32 

Le dernier parchemin était flambant neuf, il sentait un peu la poussière grillée, mais d'une qualité de papier indéniable. Ca me rappelait mes petits avantages d'état major, à New Kingston... On n'avait pas grand chose comme salaire, mais des petits à côtés accordés à notre rang ou notre fonction qui aidaient à rester positif. Comme le jour où j'avais convoqué Faye dans mon bureau, tout impressionné qu'elle fut par la puissance de l'uniforme.

Je me demande ce qu'Assashin devient. Est-il rentré dans le rang, organise-t'il un rébellion... Voici long que je ne l'ai plus croisé. Il s'est encore fait rétamé au tournoi... Ah le pauvre.
Dulcina Fagney
Dulcina Fagney
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
13/02/2006
Posté le 20/08/2019 à 22:45:27 

*L'intendante s'était éloignée quelques jours de sa ville, et de ses obligations. Profitant d'une convalescence nécessaire après ce qu'il s'était passé sur les falaises, avec les indigènes. Elle n'en ignorait pas moins les missives qu'elle recevait en rapport avec son poste.
Ainsi, avait-elle fourni un sauf-conduit aux deux français qui accompagnaient Cendre à New Kingston.

Quelle ne fut pas sa surprise de recevoir, le lendemain, un parchemin qui la prévenait qu'un incendie s'était déclaré dans le palais du gouverneur.
Par chance, celui-ci avait été maîtrisé assez rapidement, mais après avoir énuméré les dégâts occasionnés, il apparaissait que des registres importants avaient brûlé.

Il faudrait s'assurer que des copies soient disponibles dans les archives, et l'Intendante commença à rédiger un parchemin à destination du personnel du palais.

Après quoi, elle coucha sur sa plume quelques mots destinés à une amie de longue date.*



Caitlin,

Je viens d'apprendre qu'un incendie a frappé une partie du palais du Gouverneur de New Kingston.
En tant que nouvelle détective de la ville, peux-tu enquêter sur l'origine de ce feu, et les conséquences de celui-ci?

Je me trompe peut-être, mais cet incendie coïncide avec la venue en ville de deux français... et j'aimerais être certaine qu'ils n'y sont pour rien.

Par avance, merci.
Bien à toi,
Dulcina.
Carmilla "Hot Sea" Philis
Carmilla "Hot Sea" Philis
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
03/03/2019
Posté le 20/08/2019 à 23:58:04 

*** De passage à New Kingston, Carmilla Frag visitait les lieux les plus cultes de la ville et discutait avec les personnalités les plus éminentes de la ville — à savoir Gimme Money, un noble et honnête homme de lettres qui faisait en ces années déjà ombrage à Henry Fielding suite à son bestseller Shamulcina, parodiant les déboires d'une illustre anglaise. Carmilla, donc, faisait valoir sa culture auprès de ce dernier en agitant sa poitrine sous son nez tout en lui vendant quelques (centaines de) babioles en provenance de la capitainerie du Crâne.
 
C'est alors que New Kingston fut surplombée d'une épaisse fumée. ***


« Ah !, s'exclama le poète aux bourses garnies. Encore un pillage ! Je me demande bien s'il s'agit d'un coup des espagnols cette fois-ci. Figurez-vous, Carmilla-ma-catin-française-préférée, que des paris se tiennent parfois au squat du coin, organisés par le scélérat Ibrahim... et que la plupart ont parié sur les français. J'ai hâte de vérifier qui sont nos nouveaux tyrans... pour m'en mettre peut-être plein les fouilles. »
Jax Chiryacht
Jax Chiryacht
Déconnecté
Inscrit depuis le :
03/03/2019
Posté le 21/08/2019 à 17:32:42. Dernière édition le 21/08/2019 à 18:21:11 

Jax s'était rendu la veille, exténué, à l'entrée de New Kingston, terminant sa soirée au comptoir puis dormant, ivre mort, sur l'un des sièges de la banque en attendant son ouverture. C'était un des rares coins où se tenir au chaud et au sec à tous les coups, les différents bâtiments du coin accusant le poids des pillages successifs. 

A son réveil, il se demandait encore pourquoi, la veille au soir, il avait d'abord croisé Cendre dans la rue, qu'il avait perdu de vue quelques heures plus tôt, courant ventre à terre vers l'église, alors qu'une légère odeur de fumée emplissait l'air et laissait présager de belles sardines grillées le soir venu. Sûrement une garden party de quelques résidents, ce qui expliquait les rues désertes et calmes… oui. Sûrement. 

Bref, songeant à ses sardines, et devant son estomac soudain gargouillant, il éplucha une orange, agrume pour laquelle il avait développé un féroce appétit depuis… un certain séjour à port Guillaume. ça semblait si près et si loin à la fois. A cette évocation, pour la première fois, Jax se rappela de Red Frag avec autre chose que de la bile dans la bouche. Il était p'têt pas si méchant au fond...enfin, ça restait un pirate donc un salopard, par espèce. Mais.. oh, plus tard plus tard, se dit-il enfin, savourant son dernier quartier juteux en balayant l'air de sa main libre.

Après quelques emplettes matinales, et diverses petits entretiens avec les locaux, suivi enfin d'une séance de confessions intimes auprès de Sœur Mary, bien qu'elle fût protestante, Jax se rendit à la dernière étape de ses menues tâches à réaliser à New GuiGuinstown, avant d'aller retrouver le Cuyer.

Oh. C'était p'têt pas une garden party, ou alors le mec qui gérait le barbec' avait un peu gaffé… 

Toute une aile du bâtiment était béante, les pierres noircies à terre ou encore accrochées pour quelques unes en équilibre précaire. Comme si on avait soudain décidé de percer un deuxième portail au palais, qui laisserait directement entrer les chariots dans le bureau du gouverneur, deux par deux, voire des dragons. 
Mais les poutres noircies de suies, et les pierres éclatées recouvertes de cendre n'étaient rien face au visage sombre du gouverneur d'ailleurs… 

*agitant la main*
"Dites euh...je tombe mal? je crois que vous me devez quelques sous pour avoir ralenti l'invasion des ronge… ouais d'accord je repasserais plus tard. Dites-vous avez pas encore quelques tâches pour m...oh ce bouquin noirci. ok. voyons voir… allez et bonne journée, vous échauffez pas trop! enfin, je veux dire..." 

A court de salive, Jax s'enfuit sans demander son reste. Apercevant une torche usée sur le chemin de la sortie il pense naïvement:
Tiens je me demande si elle servirait dans le repaire humide où je dois me rendre…

Sans un mot il l'embarque dans son sac, et file à l'anglaise pour une dernière visite au pub et aux gens qui squattent le dessus de l'établissement. Il était temps d'une bonne bière...
Caitlin Samhain
Caitlin Samhain
Déconnectéparia
 
Inscrit depuis le :
24/05/2011
Posté le 22/08/2019 à 01:00:55. Dernière édition le 22/08/2019 à 01:11:11 

Caitlin passa sa main sur la lettre d'un air perplexe. Depuis son retour elle évitait les courriers écrits car c'était devenu tellement contraignant dans son état. De plus elle n'aimait pas avoir recours à ses capacités surnaturelles pour des activités triviales, en l’occurrence elle n'avait pas vraiment le choix là. Alors une fois la lettre "lu", elle fila droit au palais où les soldats du feu terminait tout juste d'éteindre les dernières braises avec l'aide inestimable de Seed Ibrahim aidant de son urine sur les quelques symboles de la royauté. 

Elle resta un moment dans les ruines, puis interrogea les personnes présentes ainsi que le petit personnel afin de pouvoir rédiger son rapport. 

"Dulcina, 

Tout a commencé alors que Mama Agadou, la domestique de sir Hillchurch, avait versé trop de piment de cayenne dans le chili qu'elle lui a servit. Sir Hillchurch a commencé à souffrir d'hémorroïde et ça c'est envenimé avec une grosse diarhée à l'espagnol ou dîtes Tourista. A cause de cela il doit s'absenter régulièrement de son bureau pour siéger sur son trône, je n'ai cependant pas oser demander lequel car cette histoire commençait à sentir trop mauvais.

A cause de cela la fourchette de temps durant laquelle l'incident c'est déclaré est plutôt large, j'estime le départ de feu entre 15:04 et 15:06 mais c'est un résultat approximatif. Quelqu'un se serait introduit dans le bureau pour y mettre le feu, le mobile est assez flou, de l'encre a été renversé c'est certain mais le reste a trop brûlé pour qu'on puisse trouver plus d'indice. En revanche le gouverneur m'a informé qu'il gardait quatorze exemplaires de chaque ouvrage et non pas treize car treize lui porte malheur. Donc tous les registres sont sauf, à part celui des finances du palais, car curieusement c'est le seul que le gouverneur a en unique exemplaire mais il a dit qu'il s'arrangerait pour retrouver toutes ses dépenses du mois. 

Du côté des témoignages, plusieurs témoins ont corroboré ce que j'ai moi même aperçu à savoir quelqu'un s'enfuir du palais. Les descriptions sont aléatoires par exemple :
- Un aurait vue Violette la française
- Un autre a vue un farfadet
- Un autre à vue une fille vêtue d'une robe noire
- Un autre à vue une fille mais sans la robe noire

Quant au dernier témoin, il a cru reconnaître "la sale trogne de la larve qui collait au basque de Frag". 

De mon côté je ne saurais me prononcer mais si je devais revoir le fameux suspect je le reconnaîtrais sans aucune problème et cela même s'il devait se déguiser, c'est d'ailleurs comme ça que j'agaçais la hollandaise polymorphe. 

Cordialement, 

Détective Caitlin Samhain"
Cendre
Cendre
Déconnecté
Inscrit depuis le :
22/04/2019
Posté le 22/08/2019 à 01:50:44 



On dit souvent qu'un criminel revient sur les lieux de son méfait dans les heures qui suivent ce dernier. Cendre dont le patronyme était on ne peut plus approprié, était en effet revenu quelques heures au palais.

En revanche, embarrassé, il n'envisagea pas une seconde de s'approcher du bureau... Il aura sans doute été le seul badaud à ne pas prêter attention au sinistre.


Prenant son courage et sa pelle à deux mains, le môme passa la matinée à ra-va-ger le magnifique jardin anglais du Palais du Gouverneur. Difficile de passer inaperçu cette fois ci. D'autant que son passage aura laissé le jardin saigné de tranchée digne d'une taupe de 12mètres de haut.

Certains l'auraient entendu marmonner qu'il était "trop fatigué pis qu'i r'viendrait d'main pour creuser dans l'fond du jardin 'cause que ça r'ssemble pas à un puit !"
Dulcina Fagney
Dulcina Fagney
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
13/02/2006
Posté le 22/08/2019 à 23:01:28 

*Dulcina lisait le compte rendu des premiers éléments d'enquête de Caitlin. A en croire les témoignages, tout portait à croire qu'un... enfant? aurait été aperçu sur les lieux.
Elle réfléchit, tant et si bien que dans son esprit commençait à se dessiner une ébauche de ce qui avait pu se produire.

"la larve qui collait aux basques de Frag"... elle pensait inévitablement au petit Cendre.
S'était-il retrouvé coincé parmi les flammes? Avait-il fui par peur de finir incendié?

Petit à petit, elle imaginait le scénario : Jax et Carmilla l'accompagnaient : elle venait de leur délivrer une autorisation de passage à New Kingston. 
Auraient-ils eu le culot de profiter de ce sauf-conduit pour incendier le palais du gouverneur?

Il fallait creuser cette piste. Si ces fronçais avaient usé du terrorisme pour attaquer la demeure du Gouverneur, et nuire à la ville, il fallait agir. Plus encore si le petit Cendre avant manqué de brûler vif par leur faute!

Elle exposa sa thèse à Voynich, tout en réfléchissant à haute voix*

Ils n'auraient tout de même pas osé faire ça? Qu'en penses-tu?
Carmilla "Hot Sea" Philis
Carmilla "Hot Sea" Philis
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
03/03/2019
Posté le 22/08/2019 à 23:32:23. Dernière édition le 22/08/2019 à 23:33:37 

« Je crois que vous faites une fausse route, mon ami. »

*** Dit-elle en tapant vigoureusement le dos du Lord Money qui s'étouffait en découvrant qu'il ne s'agissait que d'un incendie pas du tout criminel et qu'au final aucun pillage n'avait eu lieu. Il n'avait pas perdu son argent, certes, mais il n'en avait pas non plus gagné. Contrairement à Carmilla qui, elle, tira bon prix de la dague d'autrui.

Ainsi soulagée de n'avoir plus que sa poitrine à déplacer, la catin française partit réaliser son activité préférée lorsqu'il fallut attendre de pouvoir reprendre la route : affronter la peste ! Rien à voir avec Mademoiselle puisque Carmilla songeait de plus en plus à monter une TPE de dératisation en embauchant à maigre salaire les nouveaux arrivants. ***


« Jax, vous avez une tête de rat. »

*** Le médecin observa sa concitoyenne avec beaucoup de dédain. L’intonation de sa phrase trop naturellement prononcée avait oublié de remontée. Reprenons. ***

« Jax, vous avez une tête de rat ? C'est pour le gouverneur français. »

Le marché étant conclus, il fallut reprendre la route.

« Dis donc, Cendre. Le brûlé hier, la terre aujourd'hui... je vais finir par penser que tu nous prépare un mauvais coup ! »

Elle rit.
Elle rit parce que c'était drôle.
... oh wait.
Jax Chiryacht
Jax Chiryacht
Déconnecté
Inscrit depuis le :
03/03/2019
Posté le 23/08/2019 à 01:42:32 

Jax râlait. Parce qu'il était Fronssay et parce que c'était Jax.


Ah, et aussi parce qu'il avait beau marcher à une vitesse de tortue, et s'arrêter régulièrement pour panser la morsure que Cendre s'était faite au mollet, il trouvait toujours ses compagnons à bloquer les sentiers étroits.
Certes, cela faisait trois lunes que Cendre errait loin de tout anglais en totale autarcie selon l'antique rite de la Grèce Antique, sans aide angloise. Le garçon avait bien poussé, c'était presque un jeune homme, et ce rite antique allait bientôt faire de lui un spartiate à n'en pas douter si on en croyait les vieux traité d'Hypocrate que Jax lisait avant de dormir pour perfectionner ses connaissances.

Oui c'était n'importe quoi. Mais c'était drôle d'imaginer Cendre quittant la colonie spartiarte de New Kingston lance à la main et slip propre de rechange en besace, afin de se débrouiller tout seul toute une saison pour devenir un homme. Et pas très loin de la réalité, surtout, il fallait bien le dire.
Mais halte aux élucubrations, songea Jax, écartant une perle de sueur. On voit presque notre destination d'ici, dans la douce lumière du soir.

Dans les faibles lueurs rasantes du crépuscule, et alors qu'une bruine légère avait rafraîchi leurs peaux tannées du soleil de midi, Jax déposa ses affaires au côté de ses compagnons et entreprit de tenir son journal afin de déterminer la prochaine route. Il le fit en silence, boudant un peu suite à la dernière...farce? oui farce, sûrement de Carmilla, qui lui avait bien fait comprendre mine de rien qu'il était temps qu'il prenne un rasoir et s'occupe de cette moustache frisée et désordonnée loin de toute gentilhommerie. Une tête de rat, disait elle.

Réprimant un frisson, Jax se rendit compte qu'il faisait bien frais sous ses vêtement trempés, qu'il ne pourrait ôter, comme sa compagnie, que le lendemain, dans de bons bains chauds aux senteurs parfumées qui délasseraient sûrement leurs membres endoloris. Il eut difficulté à dissimuler un soupir d'envie à cette idée. Près de trois semaine sans vraie toilette, voilà qui devenait intenable quand on lisait toute les soirées du monde des traités surf les bienfaits de l'hygiène.

Bref il fallait faire du feu. Et il ne leur restait plus grand chose pour en faire. S'abritant contre les rochers il entreprit de ramasser ça et là les grosses touffes encore épargnées par la pluie, puis le petit bois mort et, cahin caha, finit par dénicher de quoi faire un petit feu qui ne serait surement pas trop humide et crachotant. Pas parfait, mais on ferait avec. Manquait juste une grosse buche pour garder la chaleur durant la nuit. Voyons qu'est ce qu'il restait. Ah au fond du barda... la grosse torche ramassée hier par hasard dans les décombres. Bah ça ferait l'affaire.

Exhibant à ses camarades de fortune la grosse torche noircie aux armoiries de NK, Jax dit à Cendre:

"Eh t'as vu! ce soir c'est ta ville qui nous chauffe! Je me demande comment ils ont fait leur compte l'autre jour et qui a tout commencé, mais je lui dit bien merci! Ben,... ça va? on dirait que t'as vu un fantôme? Sûrement l'hypothermie ça, vient on va se mettre près du feu".

Et alors que la nuit tombait, épousant de son sombre manteau les formes apanies des plaines de Liberty, dans le petit ilôt de chaleur autour du feu, une fois la soirée terminée Jax s'enroula dans sa couverture trouée et entreprit de s'endormir aussi bien qu'il pût.
Voynich
Voynich
Déconnecté
Inscrit depuis le :
25/08/2017
Posté le 23/08/2019 à 13:04:09 

*Croise les bras et affiche une moue contrariée lorsque Caitlin rend ses premiers résultats de l'enquête.

Il écoute ensuite la thèse de Dulcina, plisse ses yeux et reste silencieux pendant quelques secondes avant de tourner les talons violemment, sa tunique créant un grand courant d'air qui fera vaciller plusieurs documents. Il se dirige alors de manière déterminée vers le bureau du général. Tout en marchant pour quitter les lieux, il hausse le ton et dit:*

Tous l'état major dans mon bureau !
Que les gardes verrouillent la ville illico ! Personne ne circulera ici librement tant que les coupables n'auront pas été retrouvés.
Que l'on mette la main sur ces trois français, ils ont des comptes à rendre à l'Albion !
Et s'il faut aller les chercher jusqu'à Port Louis, nous irons !
Cendre
Cendre
Déconnecté
Inscrit depuis le :
22/04/2019
Posté le 23/08/2019 à 16:58:58 

Pendant ce temps, Cendre avait pu reprendre la route dans la joie et la bonne humeur, chantant à tue-tête avec son grand Poto Jax, marchant dans ses pas.
Comme l'enfant insouciant qu'il est, quitter New Kingston c'est aussi quitter ses préoccupations... L'incendie était derrière lui. Avec un peu de chance, faire comme s'il n'avait jamais eu lieu l'effacerait peut être.


Profitant de leur halte, d'une soirée sous les étoiles, Cendre fait son courrier avec son joli papier d'une qualitey inattendue, parfumé au feu de bois. Il pose ses questions par écrit et les envoies à droite à gauche, marmonnant à voix haute quand il rédige sa correspondance.

"...vous savez ... si les incendies... en général ça énerve ...hm... longtemps les gens ? "

Une bonne nuit de sommeil et quelques heures plus tard, la petite troupe reprenait la route pour aller se laver dans la grande baignoire de Montalvès.




Dulcina Fagney
Dulcina Fagney
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
13/02/2006
Posté le 23/08/2019 à 22:02:22 

*Voyant Voynich sur le branle-bas de combat, Dulcina décida de faire circuler des avis de recherche : il faudrait retrouver, et interroger, les potentiels témoins (et suspects) de l'incendie. 
Elle s'occupa de faire placarder, partout sur l'ile, des invitations à retrouver les personnes qui pourraient aider à comprendre ce qu'il serait produit.
De là à trouver les responsables par la même occasion, il n'y avait qu'un pas.

Et puis... il fallait retrouver Cendre. Où était-il passé? L'irlandaise voulait s'assurer qu'il n'était pas blessé, et qu'il allait bien.*


23/08 22:02:03 Tu passes un contrat de nation de 50 PO sur Cendre : Perdu : bonhomme d'une dizaine d'années, cheveux longs, potentiellement enlevé par des français, ou par la racaille Red Frag. Peut-être blessé (brûlures?), aidez le à revenir à New Kingston se faire protéger.. Il sera actif dans 12 heures (24/08 10:02:03).
23/08 21:59:45 Tu passes un contrat de nation de 50 PO sur Carmilla "Hot Sea" Philis : Avis de recherche : Témoin importante de l'incendie du Palais de New Kingston. Egalement suspecte numéro un.. Il sera actif dans 12 heures (24/08 09:59:45).
23/08 21:59:16 Tu passes un contrat de nation de 50 PO sur Jax Chiryacht : Avis de recherche : Témoin important de l'incendie du Palais de New Kingston. Egalement Suspect numéro un.. Il sera actif dans 12 heures (24/08 09:59:16).

Jax Chiryacht
Jax Chiryacht
Déconnecté
Inscrit depuis le :
03/03/2019
Posté le 23/08/2019 à 22:12:57 

Madame L'intendante,

J'ai bien reçu connaissance de votre avis de recherche. Autrement dit de votre avis d'agression, sur des autorisés, et je ne manquerais pas de saisir le tribunal en ce sens.
Voyez vous, quand on demande après des gens on leur parle (mais pour ça vous devriez vous même songez à vous montrer un jour, par exemple auprès du jeune Cendre), ou on leur écrit (comme je le fais en ce moment). Par exemple comme auprès du jeune Cendre.

Vous déraillez visiblement complètement. Le pigeonnier de Port Louis marche très bien et tout le monde aurait trouver à me trouver pour me signaler que vous demandiez visite. Votre incompétence est manifeste. Surtout quand vous protégez un jeune,...en payant pour qu'on l’assomme pour vous le ramener. Vraiment votre illogisme me touche.
Je vous envoie un manuel du tire au flanc par perroquet. je suis sûr qu'il vous sera utile.

Bien à vous,
Jax.
Cendre
Cendre
Déconnecté
Inscrit depuis le :
22/04/2019
Posté le 23/08/2019 à 22:33:57 

Pendant ce temps, quelque part en territoire Français, Cendre se repose vautré sur une banquette rembourrée, le ventre plein et propre de la tête aux pieds dans des vêtements qui ne font plus de lui un mendiant.
Un rapace débarque par la fenêtre ouverte et lâche un petit colis accompagné d'une missive. Il se redresse, plus curieux qu'étonné.

Le petit paquet contient un petit pot de terre curatrice. Évidemment Cendre y voit surtout un petit pot de boue. Ça le surprend un peu. Il s'enfonce dans le fauteuil et marmonne sa lecture à haute et non-intelligible voix :

"... que j'ai entendu dire que tu étais peut-être au palais du gouverneur lorsqu'il a pris feu... oh.. heu.. ha mais... Oh ! C'est m'dame Dulcina qui.. heu je.. j'dois écrire un truc vit'fait ! "

L'enfant s'approche de la table avec empressement et sort son papier de qualitey et son encre de bureaucrate. Il s'applique et relit sa lettre à haute voix, plein de doute, avant de l'accrocher à la patte du rapace.

"Cheeere madame Dulcina,

j'ai bien eu vot'p'tit paquet cadeau de.. terre. C'est gentil mais y'en avait déjà là où que j'suis !
Bon, y'en avait surtout dans mes bottes mais j'me suis lavé dans la baignoire géante 'lors ça va beaucoup mieux et 'jsens bon.

I'paraitrait que vous m'cherchez contr'50 pièces d'or.
C'est en rapport 'vec l'incendie ? Cause que j'suis pas brulé ni rien hein ! J'vais bien.. je..
Et vous ? Vous seriez plutôt pluuuusss inquiète que en colère ou genre trèèès en colère mais pas trop trop inquièt'final'ment ?

C'est qui qui a dit que j'étais dans le palais quand y'avait l'feu ?
Genre vous êt'plutôt sure d'ça ? genre hyper beaucoup sûre ou y'a un p'tit doute qu'même ?

C'pour savoir, c'pas pour moi hein !
C'pour un ami...

Et aussi au niveau des dégats.. y'a heu.. beaucoup d'papier qu'on brulé ? genre des papiers d'bureau d'identité par exemp' ?

Cuyer Cendre"
Dulcina Fagney
Dulcina Fagney
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
13/02/2006
Posté le 23/08/2019 à 22:34:00 

*Après avoir lu le parchemin de Jax, elle se hâta d'y répondre*

Monsieur Jax,

Vous faites fausse route, voyons. Ces avis de recherche ne mentionnent nullement une invitation à rosser qui que ce soit, mais bel et bien à vous retrouver.

Par ailleurs, le tribunal ne manquera pas de statuer sur l'étrange coincidence de votre présence en ville au moment même où le feu s'est déclaré dans le palais.
Ce qui vous place au rang de suspect numéro un.

Vous sous-entendez que j'eusse pu vous contacter, mais dans le cadre où vous êtes suspecté d'un incendie dans le palais de ma ville, agrémenté d'une dégradation des jardins de celui-ci, que me vaudrait votre parole de vous trouver là où vous me l'indiqueriez?

Comprenez dès lors que je saisisse l'opportunité de vous faire localiser par le concours des personnes qui vous croiseront, afin de tirer cette affaire au clair.

Bien à vous,
Dulcina.
Jax Chiryacht
Jax Chiryacht
Déconnecté
Inscrit depuis le :
03/03/2019
Posté le 23/08/2019 à 22:46:06 

Madame Dulcigniaise,

Tout simplement à faire valoir mon innocence. Je ne me suis même pas rendu au palais ce jour là.
Alors voyez vous, je pense que vous devriez commencer par faire votre travail, avant de vouloir faire celui des gardes. Car vous ne faites bien ni l'un ni l'autre.
Quant à vos réflexions immondes elles sont purement xénophobes. Parce que je suis un étranger je suis plus suspect que vos punk baboristes qui vivent dans un squat anticorsairiste en buvant des pintes de 8.6Tea? Que les anglais qui étaient là mais n'ont même pas daigné me saluer, comme si ma présence en tant que témoin gênait leur activité?
Je vous aurais dit tout ça, je serai venu. Parce que je n'ai rien à me reprocher. Sauf peut-être de croire encore en la compétence d'une gouvernance aussi utile qu'un tas de foin après la pluie. Et qui en a l'odeur dans ses propos.
You stinks, even when you sting.

Clairement vous avez agi trop vite et sans discernement et je condamne votre va t en guerrisme alors que vous ne savez pas ouvrir un étui à missive.
Mais quand on vit dans un dépotoir, il est normal que nos mots soient teinté d'immondices j'imagine. Je dirais bien que vous cachez votre absence complète de dialogue derrière un écran de fumée, mais au vu du contexte c'est là bien malvenu.

Jax.
Dulcina Fagney
Dulcina Fagney
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
13/02/2006
Posté le 23/08/2019 à 23:09:44 

Messire Chiryacht,

Lorsque vous êtes témoin d'un incident aussi important que l'incendie du palais du gouverneur de la ville dans laquelle vous avez été convié, la moindre des politesses aurait été de vous présenter aussitôt dans le tribunal pour y présenter votre témoignage, afin de faire preuve de votre compassion, et de votre souhait d'aider à tirer au clair cette histoire. Une collaboration qui aurait, à elle seule, aidé à prouver que vous n'étiez en rien impliqué.

Au lieu de cela, vous avez fui. Ne faites pas l'innocent : mon Général a mobilisé les gardes, et vous étiez déjà loin de New Kingston.
C'est la raison pour laquelle ces avis de recherches ont été lancés, en toute logique, bien que vous la rejetiez.

Si vous n'avez rien à vous reprocher, alors vous comprendrez aisément ma démarche et cesserez de m'accuser de ces tords que vous m'attribuez. Et m'aiderez en collaborant.
Mon objectif est simple : comprendre ce qu'il s'est passé, et désigner le coupable.

Si j'avais jugé hâtivement, vous seriez déjà sur liste noire. Je procède par étape, et la première est un succès : vous vous êtes manifesté. 

Dudu.
Dulcina Fagney
Dulcina Fagney
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
13/02/2006
Posté le 23/08/2019 à 23:14:49 

*L'irlandaise lut également la réponse du jeune Cendre. Celle-ci était couchée sur un parchemin de belle qualité, qui n'intrigua guère l'intendante en première intention, trop intéressée par les mots qui s'y trouvaient couchés : il allait bien. 
Fort heureusement, il ne semblait pas blessé. 
Restait à savoir ce qu'il s'était passé, maintenant. Peut-être avait-il vu quelque chose? 
Quant aux dégâts, elle ne tarderait pas à en avoir le rapport très prochainement... De retour en ville, elle irait les constater par elle-même*
Cendre
Cendre
Déconnecté
Inscrit depuis le :
22/04/2019
Posté le 23/08/2019 à 23:47:16 

Il n'avait jamais reçu autant de courrier en une soirée ! Mais comme Carmilla se reposait à côté, Cendre était heureux -quoi que soucieux- de s'occuper un peu l'esprit.

Cette histoire d'incendie l'inquiétait. Ce qui devait juste être une petite avancée administrative sur son chemin d'aventurier se transformait en quelque chose de bien plus gros que ce qu'il aurait pu imaginait. Et ça n'était pas faute d'en avoir de l'imagination !

Pour preuve, la réponse qu'il rédigeait pour madame Dulcina. Si après ça, tout ne devenait pas plus simple.. pour l'incendie comme pour sa Grande Quête de Cuyer...

" Chère madame Dulcina,

Comme j'vous ai rassuré que j'vais bien, du coup c'est bon, vous pouvez enl'ver le truc des sous, j'vais bien j'suis pas brulé ! Pis heu... j'suis pas l'seul enfant non plus hein ! ... Quelqu'un a dit qu'c'était un enfant marron qu'i'z'ont vu ?

Moi j'ai surtout vu un dragon ! Un énooorme dragon ! NOIR ! Avec des dents comme des couteaux ! Il volait comm'ça tranquillou dans l'ciel, pis d'un coup il a att'choumé hyper fort et là paf ! Y'avait du feu et après le gros dragon a disparu !

Mais vous en faites pas c'est l'dragon que j'cherche ! J'vous l'avais bien dit ! Personn'me croit jamais. Mais hé ! Voilà !

J'avais encore raison.
Non vraiment, vous d'vriez pas en faire tout une histoire, c'est juste un dragon enrhumé quoi..
Allez, on oubli tout ?

Ha hé oui, Carmilla et m'sieur Jax c'est mes amis, ou, 'rquoi ?
Mais j'ai pas que eux ! J'en ai plein !

Cuyer Cendre"
Jax Chiryacht
Jax Chiryacht
Déconnecté
Inscrit depuis le :
03/03/2019
Posté le 24/08/2019 à 01:11:53 

Exténué, au bord du sommeil, Jax entreprit de rédiger un dernier message:

"Madame Douceetniaise,


Je commence à comprendre pourquoi les enfants de l'orphelinat perdent parfois leur "doudou". ça doit être une métaphore
pour signaler le passage dans la société civile. Un peu comme les latins disaient "laisser ses noix". Bon moi vous brisez un peu les miennes mais comme promis je vous ai envoyé un livre qui saura vous rappeler ce que vous faites déjà, ainsi qu'un "avis de recherche" qui j'en suis sûr vous sonnera familier. c'est pour une enquête rien à craindre. peut-être que je le doublerai demain si je pense à un moment où vous étiez en France et où il s'est passé quelque chose de louche. Vous seriez forcément suspecte, étant étrangère. 
Voyez, j'apprends vite.

Donc me justifier d'un fait sur lequel je n'ai d'une part nulle emprise ni pouvoir, d'autre part nulle part, et enfin nulle information, voyez vous, ça me viendrait pas à l'esprit. Je sais pas, quand le bateau d'un endroit où vous vous rendez en invité coule vous allez vous signifier systématiquement à la capitainerie? Non? Bon. Ces choses là arrivent. Et vu que c'est la palais de New GuiGuinston qui brûle ma foi ça ne paraissait pas si inhabituel. A la limite j'aurais plutôt du venir signifier si j'avais vu tous les bâtiments réparés et en pleine forme architecturale, je vous l'accorde.

Et voyez vous, au vu de mon expérience avec la justice anglaise, je ne suis guère portée sur la coopération libre avec eux.
Surtout quand en plus vous avez voulu m'empêcher de voir ma propre femme promise. Pas très diplomatique. J'ai bien retenu.

Faites moi parvenir vos questions, et je verrais si j'y réponds. Et si ça ne vous convient pas et que cela entraîne un incident de plus ma foi, je m'en fous éperdument au vu des fois où j'ai consenti des efforts envers votre colonie et où j'ai reçu des tartes à la merde en retour. Je cesse de révéler mes cartes Mademoiselle. Venez les chercher, j'espère que vous avez une main un peu meilleure que ce que vous annoncez.

Bien à vous,
Jax. "

Dulcina Fagney
Dulcina Fagney
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
13/02/2006
Posté le 27/08/2019 à 23:40:41. Dernière édition le 27/08/2019 à 23:42:49 

* Dulcina était rentrée dès qu'elle l'avait pu à New Kingston pour constater par elle-même les dégats occasionnés.
Le jardin serait rattrapé, cela ne faisait aucun doute. 
Quant à la pièce du palais qui avait flambé, elle prendrait un peu de temps à être retapée... toutefois, le plus préoccupant restait la disparition du dernier registre des inscriptions anglaises de l'année.

Les archives étaient conservées ailleurs, dans un endroit auquel personne ne pouvait accéder. Mais ce registre là n'avait encore ni été copié, ni mis en sécurité, et avait totalement brûlé.

Il faudrait donc convoquer l'ensemble de ses compatriotes pour venir y apposer leur nom, et leur signature, afin de garantir que le registre soit bien à jour sur la composition des habitants de New Kingston.

L'irlandaise installa donc un point d'accueil avec le registre ouvert, une plume et un encrier bien en évidence. Il ne tenait plus qu'à chacun de répondre à son appel pour venir s'y inscrire, désormais.

Elle décida de montrer l'exemple en y apposant son nom, avant de demander à Voynich de faire de même.*
Dulcina Fagney
Dulcina Fagney
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
13/02/2006
Posté le 27/08/2019 à 23:42:22. Dernière édition le 17/09/2019 à 08:26:36 

REGISTRE des HABITANTS de New Kingston.

- Dulcina Fagney
- Voynich
- Don Branlouz
- Sealover
- Pong
- Sylar
- Red Lumberman
- Dje aka "the swiss"
- Dragon Noir
- Hernanone la rousse
- Slaughter
- Victor MacBernik
- Gregor McGrave
- Téquila
- Chenzu
- Sir Convard Enoal
- Lord Dark Archangel
- Max Maximilien
- Father Ignatius
- Le Capitaine Hardrock
- Atanaze
- L'ermite
- Lady Death
- Alexiane
- TheWillow
- Assashin
- Two Fingers
Voynich
Voynich
Déconnecté
Inscrit depuis le :
25/08/2017
Posté le 28/08/2019 à 00:19:47 

*Appose sa signature*

Voynich
-1- 2 3  

Le forum > New Kingston > Incendie au Palais du Gouverneur !


Si vous souhaitez répondre à ce sujet, merci de vous connecter.
Marquer tout le forum comme lu
© 2004 - 2020 pirates-caraibes.com - Tous droits réservés