Faux Rhum Le Faux Rhum Faux Rhum  

Le forum > Ulüngen > Pas de nouvelles, mauvaise nouvelle ?
Pas de nouvelles, mauvaise nouvelle ? 1 2 3 -4-  
Auteur Message
Umbrella
Umbrella
Déconnecté
Inscrit depuis le :
28/12/2018
Posté le 01/07/2021 à 12:06:51 

Au matin, alors qu'ils n'étaient pas très en forme, j'essayais d'obtenir de l'aide. 

D'abord auprès de Frag, mais il semblait plus préoccupé à m'embêter avec son tricorne. Faye se contentait de sourire et ne décrochait aucun mot. Cole me gavait de fromage et cherchait à recevoir des gratouilles. Les autres dormaient sur le comptoir.

Je commençais à pester lorsque j'aperçus un violon poussiéreux dans un recoin. C'était l'occasion de tester mon talent d'artiste raté et leur patience. Un bruit strident résonnait dans le bar. Les mains posées sur ses oreilles, je regardais le Capitaine s'énerver.

C'est alors que Alejo me proposa d'aller voir ailleurs visiter d'autres bâtiments.

Bien décidée à trouver un bateau convenable pour m'enfuir, je sortis rapidement du bar 
en volant une chopine en laiton en guise d'arme. Le seul bateau capable et encore de naviguer était la Chimère mais elle était inatteignable. Par dépits, je m'infiltrais dans la chapelle. Mais lorsque la porte se referma, je me retrouvais bloquée sans possibilité de sortir. Il était hors de question de rester prisonnière la dedans ! Heureusement, quelques coups de pieds dans la porte ont suffit à me libérer.



Je retournais finalement au bar, insultant les pirates du manque d'entretien de leurs bâtiments. 

Inquiète pour sa chapelle, Madre sortit en courant du bar en criant au loin des termes incompréhensibles ...
Sacrilèges !!!!!!!!!!!


Cela dit, j'avais enfin réussi à faire fuir un pirate et pas le moindre...
Umbrella
Umbrella
Déconnecté
Inscrit depuis le :
28/12/2018
Posté le 01/07/2021 à 12:20:22 

Puis, sans que l'on ne m'explique la situation, les pirates décidèrent de partir... sans moi... 

Un seul ordre m'était donné... restez ici et être sage... le bar m'était réservé pour la soirée.




Au matin, en y réfléchissant (enfin en essayant de réfléchir après cette soirée difficile), il y avait bien deux ordres donnés... et la priorité de l'un vis à vis de l'autre n'était pas très précise.


Aussi, en quelques heures, je rassemblais tout l'alcool du bar des pirates et quelques planches de bois du chantier de destruction de la chapelle ... le résultat était merveilleux.




Umbrella
Umbrella
Déconnecté
Inscrit depuis le :
28/12/2018
Posté le 01/07/2021 à 12:31:12 

Le vent se mis à souffler fort et je pris peur lorsque le bois se mis à tomber et rouler et que les flammes se rapprochèrent de bicoques où les pirates stockaient leur réserve de nourritures... je m'éloignais donc... très loin... près du rivage.


Avec un peu de chance, il allait se calmer rapidement.


Turb Van Solo, caviste
Turb Van Solo, caviste
Déconnecté
Inscrit depuis le :
09/08/2008
Posté le 01/07/2021 à 13:15:21. Dernière édition le 01/07/2021 à 14:34:52 

*Alors que Turb faisait une ronde dans les alentours de sa cave et en profitait pour chercher des indices, il vit soudain passer une nonne aussi rapide que discrète, c'est bien parcequ'il avait les deux yeux bien ouverts qu'il l'aperçut*

M'enfin ?? Mais ?? Mais c'est Madre ?!

*Ca ne lui ressemblait guère cette précipitation peu catholique. Turb se lança derrière elle.
Est-ce son intuition ou le brouhaha des bouteilles qui s'entrechoquaient dans la besace de l'ex-facteur, la pirate sembla se savoir suivie et accéléra dans la jungle, distançant rapidement le guerrier trop chargé.*

1000 chopines c'est une cavaleuse cette nonne (!)
Grmlmlml... toi ma coquine, tu ne perds rien pour attendre...

*Turb l'avait certes perdue de vue mais la direction était claire : nord-est de l'île. Il poursuivit dans cette direction jusqu'à un feu de camp, c'est là qu'il croisa la route d'un drôle d'oiseau...*
Umbrella
Umbrella
Déconnecté
Inscrit depuis le :
28/12/2018
Posté le 01/07/2021 à 13:15:23 

Un bateau arrivait au loin. Je pensais que mon petit feu de rien du tout avait enfin alerter les hollandais de ma position.

Mais il n'en était rien. Plusieurs gros bras m'emmenèrent de force encore une fois et je me retrouvais dans cette grotte.

 
Egbert Dekker
Egbert Dekker
Déconnecté
Inscrit depuis le :
18/11/2013
Posté le 01/07/2021 à 14:03:44 

*Egbert était satisfait. Sa duperie avait berné la générale presque trop aisément. Elle lui donnait plus de défi d'habitude. Mais qu'importe, le temps était compté, et Jacob semblait plus lent d'esprit qu'il ne l'aurait pensé. Il opina de la tête.*

Fort bien. Tant que les Pestes et les Hollandais sont préparés en cas d'échec des négociations.
Faites donc. Que tout le monde se mette en route au petit matin vers le repaire pirate. Nous vous suivrons peu après, avec meneer Jacob et d'autres volontaires, afin que ces vils hors-la-loi ne nous voient point venir !

*Il s'en retourna, se dirigeant vers la sortie et ses quartiers. Sur le chemin, il fit un signe de la tête à Jacob, lui faisant comprendre que le plan était plus que jamais en route.
Chez lui, il se saisit de son fleuret et de son Castigo divino, dont il ne s'était point servi depuis bien longtemps. Mais vu la situation, autant mettre toutes les chances de son coté. Il posa un regard sur sa chienne, Le chien, et se dit que si elle devait être utile un jour ce serait celui-ci. Il sortit d'une cage aussi sa toute récente acquisition : un sublime gerfaut. Il n'était à point douter qu'il serait bien plus efficace que Le chien.*
Bougnette
Bougnette
Déconnecté
Inscrit depuis le :
20/11/2009
Posté le 01/07/2021 à 14:31:53 

Une fois obtenue l'approbation de l'intendant, qui me facilitait grandement la tâche, j'informais nos troupes par tous les moyens à ma disposition pour leur indiquer le lieu du rendez-vous ainsi que le plan que nous avions établi.
Pendant plusieurs heures, les perroquets défilèrent pendant que nous nous préparions aux négociations, si corsées devraient-elles être... Les débats faisaient rage sur ce qu'il convenait ou non de proposer aux pirates, mais une limite avait été fixée : il n'y aurait pas d'offre au nom de la colonie. Nous ne proposerions pas Van Ders ni l'aide de notre armée. La Hollande ne se mettrait pas au service de la piraterie ! E n revanche, chacun était libre de faire une offre, une proposition, en son âme et conscience.
Alors, au milieu du bruit des armures et des épées qu'on préparait, on en voyait  certains qui s'affairaient à préparer leurs offrandes.
Puis, la pièce devint silencieuse lorsque tout le monde fût prêt et partit en direction du point de rendez-vous. Ainsi, c'était à la grotte aux esprits que nous allions chercher notre amie, notre compatriote, notre soeur.

J'espère que nous saurons les convaincre.
Certes, nous pourrons prendre les armes si besoin est, mais le risque de la perdre serait alors tellement grand...

Tiens bon Bella, on arrive !
Egbert Dekker
Egbert Dekker
Déconnecté
Inscrit depuis le :
18/11/2013
Posté le 01/07/2021 à 15:50:35 

*Egbert avait pris la route durant la matinée. Il aurait trop attiré les suspicions si on le voyait partir dans la nuit. Quelques rencontres sur la route prirent de son temps, et c'est en plein milieu de l'une d'elles qu'il recut une missive de la générale. Cela ne présageait rien de bon, les ordres avaient déjà été donnés pourtant ?! Il ne put empêcher une injure à la lecture.*

Ah diable ! La bouvière !

*Il ne savait comment, son plan avait été ébruité ou devancé. Mais le temps manquait et n'était pas aux questions, il prit congé et courrut à grandes enjambées vers la grotte.
Les Pestes y étaient déjà, et Jacob aussi. Il semblait avoir trouvé pour seul renfort Jan de Vernboer, c'était maigre mais ca pouvait suffire. Tout n'était pas perdu, la partie d'échecs s'annoncait tendue, mais il avait encore quelques mouvements en réserve...*
Bougnette
Bougnette
Déconnecté
Inscrit depuis le :
20/11/2009
Posté le 01/07/2021 à 21:56:17. Dernière édition le 02/07/2021 à 00:26:25 

Après être entrés dans la grotte, nous étions tombés sur Assashin qui gardait les lieux. Il fallut de longues heures, un genre de guerre d'usure, pour réussir à passer. Et finalement, nous sommes tombés sur un couloir, dans lequel nous avons enfin pu voir Bella !


Elle était saine et sauve, et notre soulagement de la retrouver était immense.

Mais, nous n'étions pas au bout de nos peines...
Nous avions pourtant prévu une offre qui, s'ils l'avaient considérée, aurait du les séduire ! Car la liste était sacrément longue, et beaucoup des promesses valaient le déplacement :

Liste des cadeaux proposés à l'équipage de la Chimère

De Famille à famille :
* Autorisation d'amarrer la Chimère sur l'ile des Pestes & T pendant l'été & de profiter des avantages de l'ile et du manoir
 
Propositions à l'ensemble de l'équipage :
* Andras accepte de mettre sa flotte à votre service pendant 1 mois
* Lili propose 3 mois de travail gratuit pour le petit pirate
* Anne offre 3 mois de massages gratuits
* Noko propose de faire la chasse à 3 cibles déterminés par les pirates
* Casio propose de leur rendre un service
* Turb offre un In Vino Veritas à chaque pirate
* Svet propose de mettre ses services d'indic à votre disposition pendant 1 mois
* On organise une série de rencards pour les célibataires de l'équipage, imaginez la scène : de quoi boire et manger, un peu de musique, et tout un tas de charmantes célibataires à qui offrir un verre pour les découvrir !
 
Propositions individuelles :
Pour toi AlejoCaitlin fabriquera une amulette avec des propriétés particulières, laissons la magie opérer, tu sais ce dont elle est capable...
 
Pour toi AssaSvet te propose une visite de sa chambre de jeu sur l'ile des Pestes & T. Non, pas celle avec les tables et les cartes, l'autre...
 
Pour toi BoucanierNoko te propose un repas. Tu la connais assez pour savoir que vous avez les mêmes goûts culinaires...

Pour toi Faye, Jax t'offre 1 mois de babysitting de Swynn, une occasion à ne pas manquer !!

Pour toi ColeSita te propose 1 mois se babysitting de... Cole, ainsi qu'un cadeau personnalisé !
 
 
Pour toi Frag, notre offre est des plus généreuse, tu en conviendras : bien que tu aies osé infligé cette épreuve à ta chère et tendre, nous nous engageons à épargner ta vie ! On empêchera Bella de te massacrer, et moi Bougnette, je m'engage à ne pas te truffer de cailloux entre les 2 yeux lors de nos prochaines rencontres pendant 3 mois !!

Pour toi MadreAlthéa propose de faire revenir Buddy et/ou VDM, et en attendant, on a du boudin pour te faire patienter on peut déguiser un T en Buddy le temps d'une soirée
 
Quant à toi Renat, on a 2 cadeaux à te faire. Le premier, c'est Cavendish qui a parcouru l'ile à la recherche de cette merveille, on espère que... la taille ça ira....
De plus, Evangéline t'offrira un diner aux chandelles...


Une fois notre proposition faite, nous avons retenu notre souffle, attendant de voir ce qu'il adviendrait...

Je n'aurais pas du garder espoir, j'aurais du me préparer au pire.
Dame Bisou LenteAgonie
Dame Bisou LenteAgonie
Déconnecté
Inscrit depuis le :
28/09/2020
Posté le 02/07/2021 à 04:31:34. Dernière édition le 02/07/2021 à 04:37:28 

Bisou avait tracé, seule. Lisbeth ne semblait pas vouloir l'accompagner malgré son invitation, et attendre ne servait à rien.
Après une longue route, elle était arrivé à la Crique, qui lui semblait être un point Pirate stratégique, et avait envoyé d'amicales invitation à une rencontre, à destination du Capitaine et du Passeur.
Spoiler
"Hey, les deux PIGNOUFS qui répondent pas alors que bon, c'est un peu eux les kidnappeurs quoi !

J'ai bougé d'Ulu. Et comme je savais pas de trop où aller, je me suis dit qu'en fait, la Crique, c'était pas mal. Alors voilà, je suis dans la Crique. Pas encore au Bar, mais demain sans souci.
Ceci dit, ce qui pourrait être coolos, quand même, vu que je viens grave à votre rencontre, c'est que vous fassiez pareil. Alors j'attends genre dans la crique, mais vers la sortie à droite, là. Parce que je suis arrivée de là en fait. Logique depuis Ulu hein.

Et me faites pas croire que maintenir Braibrai dans une cage ça demande un crew complet quoi.
Du coup vous pouvez quand même bien envoyer quelqu'un. Genre votre Passeur, comme ça, au pif. Après, c'est sans vouloir commander hein, simple suggestion. Comme ça. Au pif.

Oh, et je suis venue seule !
Par contre, je suis grave armée, je vais pas vous mentir.
Mais genre de ouf quoi. Déjà, j'ai une épée. Et en plus, j'ai genre un pistolet aussi ! Et non, je compte pas les poser. Mais genre trop pas quoi. Ils m'ont couté deux bras, c'est bon, je les garde !

A plus dans la diligence. Ou dans la crique. Y'a une diligence dans la crique ?
Bisou"

Des réponses étaient arrivées. Le Capitaine, ravi d'apprendre que Bisou se présentait ainsi, en paix et faisant preuve d'une diplomatie sans égale, avait répondu favorablement. En envoyant son Passeur. Et en lui donnant de judicieux conseils.
Spoiler
"Je crois que tu inverses les rôles. Tu n'as rien à revendiquer, surtout que je t'avais dit de ne pas bouger.
Mais tu peux toujours attendre à la crique si cela te chante, je te conseille sous le grand arbre à proximité de Soeur Ba', tu seras ainsi ombragée vu que l'attente risque de durer.

Red Frag"

Le lendemain, Bisou était donc partie au Bar. Mais c'est finalement chez Alejo qu'eurent lieu les retrouvailles.
Bisou faisait comme d'habitude preuve de mesure et de bienveillance, tandis qu'Alejo, en infame Pirate, tentait de se donner un air mystérieux. C'est en tout cas ainsi qu'elle voyait les choses. Après une longue discussion, ils arrivèrent à un accord : Bisou acceptait le fait de ne pas savoir quel était le plan, et de faire confiance aux Pirates, et de les aider. En échange elle obtenait le droit de voir Umbrella.
Difficile pour Bisou de comprendre pourquoi elle faisait cela. Umbrella la dédaignait, malgré ses nombreuses tentatives pour se lier d'amitié avec la Peste. Mais elle persistait, et encore une fois se retrouvait à abandonner ses plans, traverser l'ile et se mettre en danger pour la voir. Car Bisou l'était, en danger. Sans en avoir conscience, elle se mettait en position de victime des Pirates. Plus que ça même. En dehors du fait de se lier elle même les mains, elle pouvait difficilement plus se désigner comme cible.
Malheureusement, l'équipage de la Chimère, malgré un discours libertaire et un prétendu rejet des règles coercitives, était bien plus conservateur qu'Alejo. Un refus arriva.

Bisou opta donc pour la réserve et la politesse afin de masquer son indignation, et après avoir remercié et salué Alejo, lui souhaitant bon voyage et une bonne journée, elle reprit la route. Car il lui avait révélé, en exclusivité, la destination : la Grotte aux Esprits.
Spoiler
"Je vais être grave honnête : je suis déçue à genre plein de niveaux, là. Mais bon, j'imagine qu'à part en te cassant les jambes, je vais pas avancer. Et je commence à avoir la flemme aussi de frapper dans un mur."
"Enfin bon, ok. C'est noté. On verra du coup. Peut-être à plus."

C'était reparti !
Le coeur léger (mensonge) , l'esprit serein (mensonge) , ses pas la menèrent à l'entrée de la Grotte (en fait elle était blasée, agacée, désappointée). Elle installa donc un blocus à cet endroit là, laissant passer les Hollandais, mais retenant Assashin. C'était amplement mérité.
Spoiler
"Mon Plan Machiavélique fonctionne. Vengeance totale, mec ! Fallait pas dire non ! Karma instantané DANS LA FACE !"" aux personnes présentes : Assashin L'Arachcoeur.


La journée du lendemain allait être passionnante. Ou pas, en fait. Mais Bisou était curieuse de voir ce que les Pirates projetaient. Elle avait dit à Alejo qu'elle hésitait entre une vengeance contre Andras, le passage Pirate d'Umbrella, et juste un moyen de faire cracher les Pestes au bassinet. Elle espérait que ce n'était pas uniquement pour l'argent, ça manquait singulièrement d'ampleur.
Et même si Bisou n'aimait pas y penser, elle ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter pour Umbrella. C'était ça, la beauté de ce kidnapping. Elle avait beau être environ sûre que son amie à sens unique était sauve, un minuscule petit doute persistait, logé quelque part, irritant et furtif.
Piet "Viril" Van Praat
Piet "Viril" Van Praat
Déconnecté
Inscrit depuis le :
12/05/2014
Posté le 02/07/2021 à 07:08:49 

- "OK, mon Piet, c'le moment qu't'attendais. T'entre, tu fais la bagarre et quant t'as tapé tout ton saoul, tu rent' boire 2-3 godets a la taverne pour t'feliciter du travail bien fait!"

01/07 22:05:23 Tu entres dans Grotte du Dragon.
Jacob
Jacob
Déconnecté
Inscrit depuis le :
29/02/2012
Posté le 02/07/2021 à 10:08:06 

Son devoir accompli avec brio, Jacob pouvait disparaître à nouveau… Pour reparaître lorsque la Hollande aurait le plus besoin de son enfant béni !
Sita LeRoy
Sita LeRoy
Déconnecté
Inscrit depuis le :
15/07/2006
Posté le 02/07/2021 à 17:18:59 

Sita aux premiers rangs, accompagnée de Lili a sa gauche et de Bougnette à sa droite écoutait sa maitre de guilde énoncer toutes les offres sélectionnés pour assurer leur neutralité face aux pirates. Elle observait leur réaction, mais celle qui l'intéressait le plus restait néanmoins celui de sa soeur. Seule, en orange, entouré d'habits noir, il y avait quelque chose de beau dans cette vision. Ces couleurs c'était toujours marié à la perfection. Et Sita savait pertinemment que l'amour avait raison de toute logique, de toute appartenance. Bella n'avait ni l'air apeurée, ni malheureuse. Juste perdue.

Quand le capitaine annonça avec force la vraie raison de leur venue. Le choix de Bella, la gorge de Sita se noua. L'heure était venue pour elle de choisir entre ses deux familles.

Lili prit la main de la jeune femme dans la sienne et Sita la serra en retour. Remarquant dans un même temps l'émotion de son autre soeur, seule face à ses compatriotes. Son désarrois était palpable, en tout cas, Sita voyait avec discernement quelques larmes couler sur ses joues.

Le temps s'écoulait, lentement, tandis que toute l'assemblée était suspendue à ses lèvres.

Puis le geste, celui qui scella son destin. Celui de prendre la main de son homme et d'affronter le monde avec lui.

La française lui sourit. Ce choix, elle le comprenait, celui de l'amour.
Nokomis
Nokomis
Déconnecté
Inscrit depuis le :
13/12/2009
Posté le 02/07/2021 à 18:28:27. Dernière édition le 02/07/2021 à 18:34:59 

Extrait du journal de Nokomis, 2 juillet
La page est tâchée de sang

Bougnette m'a raconté ce qu'il s'est passé. 
J'ai mal à la main et ça saigne, j'ai tapé un peu trop fort dans l'arbre je crois. Mais je m'en fiche, la rage qui m'habite prend le dessus.

Son choix est le mauvais, mais le plus mauvais de tout ça c'est qu'elle a osé lever son ombrelle, NOTRE ombrelle qu'on lui a offerte pour montrer à quel point elle compte pour nous, elle l'a levé contre sa propre famille.

Je la hais. Je taille mes flèches et chacune seront destinées à ceux qui l'ont amené à faire ce choix, et à elle pour me venger. Elle nous a trahi, quoi qu'en dise Sita et Lili. Elle a blessé Bougnette, Svet et Andras, et ça ne peut pas rester impuni.

Elle m'a blessé moi. Trahison.
Oog Hoofeln
Oog Hoofeln
Déconnecté
Inscrit depuis le :
17/05/2006
Posté le 02/07/2021 à 18:43:39. Dernière édition le 02/07/2021 à 18:48:19 

L'amour rend aveugle, et je suis la preuve vivante de cette expression. 

J'essaye de comprendre, vraiment, j'essaye. Mais comment Renat ose qualifier la confrérie de Liberté alors même qu'ils enlèvent la femme de leur capitaine et la retiennent captive ? Avait-elle l'air libre à ce moment là ?

Ils lui ont laissé la "liberté" de choisir, ou du moins c'est ce qu'ils ont voulu lui faire croire. A écouter tout ce que les Pestes et T étaient prêts à sacrifier et à offrir pour leur soeur, je ne peux qu'en conclure qu'elle a été aveuglée. Mais quel que soit le choix qu'elle aurait fait, je soupçonne qu'ils ne l'auraient jamais laissé partir.

Je suis triste pour elle, et j'espère qu'elle ne sombrera pas dans leur folie douce, elle ne le mérite pas. 
Personne ne le mérite.

Et pourtant, au fond de moi, je sais que j'aurai pu faire le même choix qu'elle si on m'en avait laissé la possibilité.
Umbrella
Umbrella
Déconnecté
Inscrit depuis le :
28/12/2018
Posté le 02/07/2021 à 21:34:51 

Le choix impossible, elle le redoutait depuis des mois.

Alors que Boubou affrontait les pirates en négociation depuis des heures, elle se sentait de plus en plus mal et la question lui fut finalement posée. Il fallait maintenant choisir entre sa nation, sa famille, ses sœurs et frères.... et une autre famille qui lui demandait désormais de la rejoindre.

Elle ferma ses yeux et tendit sa main... à Frag.


Épinglé sur Art
Elle savait que ce choix la condamnerait ...



Porte De L'enfer Banque d'images et photos libres de droit - iStock
Althéa de Rioghan
Althéa de Rioghan
Déconnecté
Inscrit depuis le :
07/07/2015
Posté le 02/07/2021 à 22:34:08 



Althéa essuie sa lame qui à tranché Madre Anna et Red Frag après que ce dernier s'en soit prit à Turb, puis attrape son sac et part, sans se retourner.
Elijah "Le Caracal"
Elijah "Le Caracal"
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
21/11/2018
Posté le 02/07/2021 à 22:51:36 

*attrape la main d'Althéa et dit*
Popopop ! On ne part pas devant une porte qui crame... On l'éteint avant... Regarde..
*sort le matériel adéquat en levant un sourcil le temps de*
Voilà !  C'est réglé Huhu!
Althéa de Rioghan
Althéa de Rioghan
Déconnecté
Inscrit depuis le :
07/07/2015
Posté le 02/07/2021 à 23:04:46 

Althéa fait naître une flamme au creux de sa main et la monte à Elijah.

- Ha ouai ? Tu crois ?

D'un geste de la main,elle propulse une boule de feu vers la porte qui s'embrase à nouveau, puis reprend sa route.
Elijah "Le Caracal"
Elijah "Le Caracal"
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
21/11/2018
Posté le 02/07/2021 à 23:09:58 

*étire un rictus et dit aux concernés en partant*
J'ai plus envie de pisser mais vous souhaite malgré tout tous mes voeux de bonheur.
Calica
Calica
Déconnecté
Inscrit depuis le :
20/06/2008
Posté le 03/07/2021 à 12:10:01. Dernière édition le 03/07/2021 à 12:13:19 

La nouvelle était parvenue jusqu'aux oreilles de Calica.

Tout ça pour ça...
Finalement, la liberté tendait les bras à Umbrella et elle avait choisi de rester avec ses geôliers. Elle avait choisi leur forme de liberté à eux, liberté dont ils se vantaient sans cesse mais qui était finalement très relative. Dès qu'un membre de l'équipage s'écartait un peu trop de la ligne de conduite directive de la Confrérie, cela ne pouvait que mal finir lui. Et cet épisode en était la preuve. La relation entre Red Frag et Umbrella devait gêner assurément.

Calica ne comprenait pas.
Umbrella avait choisi l'amour de Red Frag à celles de ses soeurs et de ses compatriotes... Comment était-il possible de faire cette erreur ? Red Frag était loin d'être stable... Calica se souvenait encore très bien de son mariage avec Carmilla. Quel désastre et il était humiliant que cet homme soit encore en vie et puisse refaire sa vie d'ailleurs.
Ses soeurs en revanche ont toujours été là pour elle. Jusqu'à cette dernière minute. Elle était aimée, réellement libre, entourée, soutenue et même gâtée.


Malgré l'incompréhension, la ou les raisons de ce choix devaient pourtant exister et être là quelque part, encore inaccessibles à Calica.
Bella était-elle stupide et aveuglée par cet amour qu'elle portait à cet immonde pirate ? Fallait-il essayer de la raisonner. Mais est-ce que quiconque en avait encore envie ? Choisir l'amour d'un homme qui risque de vous jeter comme une vulgaire chaussette à l'amour de ses soeurs qui ont toujours été là pour elle et à mettre leur vie en danger pour la sauver...

Non... En fait, depuis le début, nous nous étions toutes trompées sur son compte. Bella a peut-être vu avec cette proposition des pirates l'opportunité de nourrir ses ambitions personnelles. Car elle l'a toujours été, très ambitieuse. À la recherche du pouvoir et de la gloire. D'ici là qu'elle prenne la place de capitaine de la Chimère dans les prochains mois.

Calica finissait par s'en convaincre.
En fait, nous n'avions jamais eu le vrai visage d'Umbrella et c'était désormais chose faite. Nous avions la vraie Umbrella. Une Umbrella capable de frapper ses soeurs physiquement quitte à attenter à leur vie, capable de piétiner psychologiquement l'amour et le respect mutuel qu'elles se portaient.


Elle se rendra compte de sa bêtise.
Et ce jour là, il sera trop tard.

De toute manière, il est déjà trop tard.
El Renat
El Renat
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
01/11/2017
Posté le 03/07/2021 à 15:00:31. Dernière édition le 03/07/2021 à 17:26:49 

El Renat était heureux d'avoir une nouvelle sœur, mais il lui restait un petit pincement au cœur, il aurai bien accepté le contrat lui.
La chimère aurai pu profiter de tout ses avantages obtenu et le moment venu on aurai récupéré Umbrella.
Le capitaine semble faible face aux Pestes, il a du trop s'attacher à elles.

Mais voilà elles ont montrées leurs vrais visages, à peine leur sœur était elle partie qu'elles l'ont attaqué ... Ah la famille!
Après tout c'est normal de se faire jeté pour ses choix, quel pirate n'a pas reçu les foudres de sa colonie suite à son passage, ils oublient vite tout ce que tu as fait pour eux.

c'en était trop il était temps de s'éloigner de cette hollande qui finalement est comme les autres colonies.
"Le pirate chiffonne les lettres d'Evangeline et les jettes au sol"
Il est temps de repartir de l'avant libre et sans attaches.
Sita LeRoy
Sita LeRoy
Déconnecté
Inscrit depuis le :
15/07/2006
Posté le 03/07/2021 à 17:39:51. Dernière édition le 03/07/2021 à 19:08:26 

Puis, le feu fut ouvert. Un son subtil se fit entendre. Comme un sifflement, un objet volant dans l'air. Et Cole tomba, assommé. du coin de l'oeil Sita vit un mouvement, Bougnette venait de lancer les hostilités. Se retournant cette dernière réarma son lance pierre et visa ensuite à l'arrière.

A partir de ce moment la cohue régna. Sita échangea un regard vers Lili, et elles restèrent toutes deux campé sur leur position, attendant qu'un chemin leur permette de repartir en arrière. Loin de toute cette folie. Secouant la tête, le regard résignée, elle retrouva son mari, lui prenant la main, et observa échauffourée.

Beaucoup tombaient, les uns après les autres. Un clan tout autant que l'autre. Il ne semblait pas y avoir de suprématie. La jeune femme perdit du regard Bella, se demandant comment elle prenait la chose. Elle qui préférait faire la fête, plutôt que la guerre.

Sita trouvait dommage que les gens n'acceptent pas le choix des autres. Elle avait l'impression de se retrouver en Angleterre, quand ses fiançailles avaient été éventés. Alors elle observait, profondément accablée. 

Bella refit surface, et Sita s'avança vers elle. Comme guidée par une force. Son envie, à l'heure actuelle alors que les combats faisaient rage c'était de la prendre dans ses bras, lui affirmer son soutien, et lui souhaiter bonne chance pour l'avenir. Pari insensé, certes, surtout au vu de la situation.

Le Boucanier s'avança alors, se plaçant face à elle. La Française attendit, sourcils froncés pour celui qui l'empêchait d'aller plus en avant. Et quand elle sentit un mouvement sur sa robe elle comprit. Le rustre était entrain d'essayer de la voler ! D'un mouvement elle se dégagea, mais le voila qui revenait à la charge, lui volant une bourse de cuir. Serais-ce le sang ? L'électricité dans l'air ? L'agacement ? En un clin d'oeil la jeune femme vit rouge. Tandis que le misérable repartait en arrière, se soustrayant à ses possibles coups, Sita arma son arbalète et lui lança ses carreaux avec un cri de rage difficilement contenue. Elle tournait, face à lui, comme un animal sauvage en cage, attendant d'aller plus en avant. Si les pirates n'étaient pas ses ennemis, celui la, par contre, venait tout juste de l'énerver.

Un espace libre, et la voila tirant sa dague et se retrouvant face à lui. Ne s'occupant pas des autres, elle le chargea. Et elle s'en serait occupé si le capitaine ne l'avait prise en duel et assené un violent coup sur le crâne, lui faisant voir 36 chandelles. 

De son réveil, quelques minutes plus tard, elle se frotta la tête, grimaçante. Dans ce petit hôpital, le noir et le orange se mélangeaient. Les pestes n'avaient pas vraiment réussit leur coup. Elles qui voulaient soustraire les pirates à leur vue, devront dans les prochaines heures s’accommoder de leur présence.

Sita soupira, et lorsque son époux arriva lui aussi, après l'avoir vengé du Boucanier, elle s'installa tant bien que mal, à ses côtés. Posant la tête sur son épaule, tout en échangeant quelques mots avec une soeur qui restera sa soeur de coeur.

Spoiler
Bougnette
Bougnette
Déconnecté
Inscrit depuis le :
20/11/2009
Posté le 03/07/2021 à 20:03:13 

Ainsi, Bella avait fait son choix.Elle avait choisi la Confrèrie. Le noir. L'amour.

Son choix, je pouvais le comprendre, quoique...
Elle venait de choisir ses ravisseurs, ceux qui l'avaient enlevée et maintenue prisonnière pendant plusieurs jours ! Ceux à qui, apparemment, elle avait essayé d'échapper. Alors que nous, nous étions venus nous jeter dans la gueule du loup pour elle, pour la sauver.
Je sais l'importance de l'amour. Mais, je ne peux m'empêcher de penser que rien dans sa vie ne l'avait privée de cet amour jusqu'ici. Alors en un sens, ce n'était pas vraiment cet amour qu'elle avait favorisé.

Mais bon, elle avait fait son choix, j'espèrais qu'il lui conviendrait et qu'elle n'aurait pas à le regretter à l'avenir.

Par contre, rien n'enlevait à ma peine, celle d'une soeur qui choisit sciemment de nous abandonner alors même que nous venions de prouver que pour elle, nous ferions n'importe quoi. Et là, les voir se réjouir sous notre nez, trinquer et célébrer leur nouvelle famille... Je ne voulais pas voir ça ! Je ne pouvais pas voir ça. Ils piétinnaient mon coeur avec leurs rires et leur bonheur. Je ne voulais pas y assister, tout ce que je voulais, c'était m'en aller. Les laisser à leurs célébrations alors que moi je ne pouvais que pleurer la perte de ma soeur.

Mais j'étais coincée. Au sens propre !!
Impossible de reculer, impossible de me frayer un chemin vers la sortie alors que c'était ma seule issue. Alors, j'ai sorti mon lance pierre avec une seule idée en tête : obliger l'un des pirates à m'envoyer rapidement à l'hopital pour m'épargner cette scène plus longtemps.
Alors j'ai tiré, d'abord sur Cole, puis, sur Alejo. Mais aucun ne semblait enclin à viser aussi bien que moi. La poisse... Et puis, lorsque Cole prit un de mes petits galets droit entre les deux yeux, les gens autour commencèrent à voir que les combats avaient été engagés, et alors, tout s'emballa.

Il fallaut un temps fou pour que je réussisse à fuir cette grotte !
Renat ne semblait pas vouloir finir le boulot, Jax me suivait pour me protéger alors que j'essayais de m'éloigner dans la mêlée. Et finalement, c'est Bella qui vint à ma rencontre, m'assomer si vite et sans la moindre hésitation, alors que face à elle, je ne pouvais bouger ni prononcer le moindre mot.

Voir une soeur dans le camp d'en face, sur le champ de bataille, ne m'était pas inconnu. La règle est simple, et c'est bien la seule chose que j'ai imposée à notre famille : on ne s'en prend pas les uns aux autres. Et là, à peine quelques minutes après avoir choisi une nouvelle famille, alors qu'elle n'était pas obligée de ne plus appartenir à la notre pour autant, parce que malgré tout, l'amour transcende la couleur du bandeau, Bella venait de renier toutes nos valeurs. Non seulement, elle attaqua, mais elle agressa une bonne moitié d'entre nous, qui étions venus la sauver, lui dire comme nous l'aimions.

Ca, je ne peux l'accepter.
Bien que j'ai moi-même lancé les hostilités, jamais je n'aurais levé la main sur Bella, mêmesi elle avait choisi la Confrérie, ce n'était pas ça qui comptait à mes yeux. Mais aujourd'hui, je fais le deuil d'une soeur, qui a choisi sciemment de se retourner contre nous et d'attaquer notre famillle... 
Évangéline
Évangéline
Déconnecté
Inscrit depuis le :
19/06/2020
Posté le 05/07/2021 à 15:17:05. Dernière édition le 05/07/2021 à 15:22:27 

La sulfureuse rousse n'a plus donné signe de vie depuis qu'elle avait laissé Mr Cole mandataire de son message dans cette funeste grotte.
Elle avait vu son monde s'écrouler ce soir là et ce mélodrame avait mis à l'épreuve bien plus qu'elle n'aurait voulu sa sensibilité exacerbée, à la fleur de son épiderme.
 
D'une connivence familiale assumée à une prise d'otage avec demande de rançon, elle perçu d'abord cet événement comme une véritable agression. 
Des projectiles amèrement tirés de trébuchets destructeurs sur la charpente de son quotidien.
 
Fidèle à ses principes, c'est "aux armes" qu'elle vociféra tandis que les plus sages de ses sœurs mettaient déjà en œuvre un plan plus pragmatique et moins sanguins. 

Des offrandes et des présents pour contenter ceux qui leurs ravissaient une sœur alors.
 
Les pestes lui avaient cependant appris la confiance et la tempérance et elle laissa de côté son ardeur.
 
Le reste n'est qu'images floues et bruits éloignés.
 
D'abord Mr Assashin qui tente de traverser la cohorte Hollandaise, sa main mettant en joue le pirate le sommant de tomber les armes.
 
Un espoir de voir en lui une monnaie d'échange, une désillusion d'un contrordre et une chambre de pierre puis loin deux groupes se faisant face.
 
Dame Umbrella au loin qui lui sourit, en bonne santé.
 
Elle force et ses yeux se plissent pour se souvenir des échanges et des tractations mais il semble que son esprit si refuse.
 
Puis cette odeur, celle de la poudre. Des cris de ralliements et l'odeur ferreux caractéristique du sang.
 
Dans ce chahut totale, elle aperçoit Dame Umbrella libre et armée. Elle fait front, bataillant comme à son accoutumée.
 
Pourtant et cela aura été le plus difficile à appréhender pour l'Ecossaise , ce sont ses soeurs qu'elle porte aux fils de son épée.
 
Puis le blanc aveuglant, le tonner assourdissant enfin le noir la drapant des ténèbres .
 
C'est dans cette même caverne qu'elle se retrouve le lendemain. Portant ses mains à sa tête, elle n'y découvre aucunes blessures. Elle n'a donc pas été prise pour cible et ne s'explique cependant pas pourquoi elle se retrouve indemne sans avoir dégainé son arme.
 
Elle tente de dissiper le brouillard lors que le rat qui navigue au gré des corsages fait son apparition.
 
Rien de rationnel alors, seulement colère et fiel.
 
 
Quelques heures plus tard les chiens fantômes ne s'y trompent pas et leurs pattes battent le plancher au gré des jets de vaisselle, de chaises et de chandeliers.
 
 
Elle n'est que colère, se noie dedans et peine à retrouver son souffle.
 
Le messager certainement conscient qu'il est dangereux d'interrompre la colère d'une femme, lui jette une missive aux pieds avant de disparaitre.
 
Elle décachette alors le pli encore haletante , ses yeux balayant les lignes une a une.
 
Mr Lavoisier aurait pu prendre cet instant à témoin pour illustrer l'œil d'un cyclone.
 
L'apparente et soudaine plénitude n'a d'égale que la rage déployée alors que la missive tombe au sol.
 
Elle manquera par deux fois de mettre le feu à ce manoir et de s'empaler la cuisse avec les débris de bois d'une table.
 
A bout de force, enfin, elle tombera sur les genoux comme un pantin.
 
Dehors les conversations allaient bon train. Chacun y allant de son anecdote, commentant allégrement cette soirée funeste.
 
Les planches et les pierres friables laissaient passés des bribes de conversation, des faits s'empilant à ses souvenirs.
 
Un élément déterminant attira son attention la menant à coller son oreille pour s'assurer qu'elle comprenait tous les mots.
 
Le premier feu serait partie des Pestes!
 
Elle rampa en suite au sol pour ramasser la missive, la défroissa.
 
Son sac étant trop loin, jeté lui aussi, elle la retourna pour y porter une réponse.
 
1 2 3 -4-  

Le forum > Ulüngen > Pas de nouvelles, mauvaise nouvelle ?


Si vous souhaitez répondre à ce sujet, merci de vous connecter.
Marquer tout le forum comme lu
© 2004 - 2022 pirates-caraibes.com - Tous droits réservés